Partagez| .

Le Maître & la Stagiaire [feat. Silver]


Oliver O'Connord
avatar
Inscrit le : 22/10/2015
Messages : 1699
Avatar : Stephen Amell
Crédits : moi-même pour l'avatar & Tumblr
Date de naissance : 05/08/1985
Mes rps :
DISPONIBLE 4/5
Sujet en cours
Intrigue ~ Alex ~ Alexander1 ~ Alexander2 ~ Silver
(je privilégies les réponses courtes )

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Loulouee
• ÂGE : 25 Ans
• BLOC NOTE :


Le Maître & la Stagiaire [feat. Silver], le Sam 18 Fév - 1:55


Le Maître & la Stagiaire

ft. Silver O. McBright
Les rayons du soleil pénétrèrent dans la pièce entre les volets, me tirant de mon sommeil. Pas très conscient de mon état, j'étirai les bras et je me senti projeter vers l'arrière. Je sursautai, le cœur ballant, en ouvrant grand les yeux pour regarder autour de moi. J'avais travaillé très tard la veille et j'avais fini par m'endormir sur mon plan de travail. C'était ce que j'en déduis quand j'observais que le décor autour de moi était identique à celui de mon bureau. C'était la première fois que cela m'arrivait. J'étirai ma tête pour regarder l'heure sur l'affichage du téléphone; 9h53. Cela voulait dire que le Cabinet était ouvert depuis deux bonnes heures. Comment ça se faisait que je n'ai rien entendu? Que ma secrétaire n'était pas entrée dans mon bureau? Je soupirai en frottant mes yeux. La journée allait être longue. J'attrapai le combiné pour appeler Clara quand sa voix retentit. «Monsieur O'Connord?» Je ne comprenais pas, je n'avais encore rien toucher. «Clara, j'allais justement vous...» Elle me coupa la parole. «Monsieur, votre rendez-vous de 10h est arrivé.» Mon rendez-vous? Je cherchai mon agenda, je ne me rappelais pas avoir de meeting ce matin. Quand je mis la main dessus, je glissai mon doigt jusqu'à la case d'aujourd'hui. Merde! Surligner en jaune fluorescent Miss McBright. «Faîtes la patienter cinq minute je vous prie et faîtes monter un plateau de viennoiseries et de café.» Je raccrochai avant de quitter la pièce pour rejoindre la salle de bain. À défaut de ne pas pouvoir me changer, je pouvais au moins arranger mes cheveux et soigner mon apparence.

© Moutarde

___________________
Is it you or is it me?
Or all the words we never say?
I lose myself in all this fights
I lose my sense of wrong and right.
It's shaking from the pain that is in my head
It's not over unless you let it take you
It's not over unless you let it break you
“secondhand serenade” .narnienne.
   
Silver O. McBright
avatar
Inscrit le : 26/05/2013
Messages : 5838
Avatar : Lucy Hale
Crédits : Angie. <3 (vava), northern lights. (sign)
Date de naissance : 20/02/1992
Mes rps : EzekielClaySidonieRubyAuditionElvis

Bloc notes :

Rendre les affaires à Clay.
Faire la fête avec Ruby
Revoir Beth et Zoe
Refaire de la musique
Prendre des nouvelles de Jamie

"When I saw you I fell in love,
and you smiled because you know"





Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Dada
• ÂGE : 22 ans
• BLOC NOTE : Grosse pensée à la belle et talentueuse Marion !


Re: Le Maître & la Stagiaire [feat. Silver], le Mar 14 Mar - 23:09

Ce matin je me réveillais un peu nerveuse. Dans le cadre de mes études, je devais effectuer mon dernier semestre en stage. Je m’étais décidée à passer ce stage dans un cabinet d’avocat. A Austin il ne manquait pas de cabinet et je savais que plusieurs de mes camarades avaient déjà démarché dans plusieurs cabinets. Quelques-uns après plusieurs entretiens avaient trouvé un cabinet tandis que d’autres cherchaient toujours. Ce matin j’allais passer mon premier entretien. C’était mon premier choix. Ce cabinet était l’un des meilleurs de la ville, avait une bonne réputation. Les professeurs nous avaient clairement recommandé de passer un entretien dans ce cabinet. C’était donc stressée que je me réveillais. Mon cv et ma lettre de recommandation avait été lu et ils avaient accepté à me recevoir. Ce qui était déjà un exploit puisqu’ils faisaient déjà un premier écrémage.

J’ignorais encore comment j’allais m’habiller, ce que j’allais manger, comment j’allais me coiffer, me maquiller. Le stress m’animait vraiment. Je me préparais un café et en attendant j’étais allée prendre ma douche. Je passais quelques minutes devant mon miroir en essayant de me donner confiance. Je sortais de ma douche, buvant mon café en peignoir en marchant dans mon appartement. Puis je me préparais en mettant une jupe noir droite et un chemisier blanc assez épuré. Je me maquillais légèrement et attachait des cheveux en queue de cheval laissant quelques mèches libres. Puis je me dirigeais vers le cabinet. J’arrivais évidemment avec une avance de dix minutes et me présenta à la secrétaire du cabinet. J’essayais comme je pouvais de ne pas montrer mon anxiété. J’avais rendez-vous avec l’avocat qui était à la tête du cabinet : Oliver O. Connord. La secrétaire me demanda de patienter quelques minutes suite à la requête de son patron. Je croisais mes jambes et en attendant j’observais le cabinet, peut-être mon prochain lieu de stage. Puis elle vint me chercher pour m’emmener dans le bureau. Elle ouvrit la porte du cabinet. Maître Connord m’attendait debout. Il s’approcha de moi et me serra la main. « Bonjour ».

C’était étrange mais j’avais l’impression de l’avoir déjà vu. Certes, je l’avais surement en photo mais j’avais l’impression de l’avoir déjà vu physiquement.


Spoiler:
 

___________________
love get out of my life
Things we lost to the flames. Things we'll never see again. All that we've amassed
Sits before us, shattered into ash.  (⚡) Bastille


Clay et Silver ce n'est pas un crime    Alors que Nell et Silver SI !
Oliver O'Connord
avatar
Inscrit le : 22/10/2015
Messages : 1699
Avatar : Stephen Amell
Crédits : moi-même pour l'avatar & Tumblr
Date de naissance : 05/08/1985
Mes rps :
DISPONIBLE 4/5
Sujet en cours
Intrigue ~ Alex ~ Alexander1 ~ Alexander2 ~ Silver
(je privilégies les réponses courtes )

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Loulouee
• ÂGE : 25 Ans
• BLOC NOTE :


Re: Le Maître & la Stagiaire [feat. Silver], le Sam 18 Mar - 2:40


Le Maître & la Stagiaire

ft. Silver O. McBright
Je ne comprenais pas comment j'avais pu passer à côté de ce rendez-vous. Moi qui était à mon affaire, la plupart du temps, cette fois j'avais complètement zappé. Même pas le temps de me réveiller correctement que ma secrétaire m'annonçait l'arrivée imminente de mon rendez-vous. Je lui ordonnai de faire patienté la jeune femme et de faire monter un plateau. Je n'allais pas passé la prochaine heure sans avaler quoi que ce soit quand même. Je quittai donc mon bureau mon me rendre à la salle de bain privé. Je passai un peu d'eau sur mon visage pour me rafraîchir, j'arrangeai ma cravate et mon costume qui, heureusement, n'était pas trop fripé. Je terminai en passant un coup de brosse à dent dans ma bouche, sinon bonjour l'haleine du matin. Une fois de retour à mon bureau, j'alertai Clara que j'étais prêt à recevoir ma visiteuse. Poster à côté de mon plan de travail, le regard fixé sur la porte, j'attendis que la porte s'ouvre, dévoilant ma secrétaire et une jeune brunette que je me rappelais parfaitement avoir déjà rencontré par le passé, mais je ne me rappelait pas l'endroit exactement. En même temps, j'avais rencontré tellement de gens depuis que j'étais revenu à Austin que c'était difficile de tout se remémorer. «Bonjour, Mlle McBright. Oliver O'Connord, Dirigeant de la Firme.» Je lui tendis une main ferme avant de lui désigner la chaise face à mon bureau. «Asseyez-vous, je vous en prie.» Je contournai mon bureau, prenant place face à la demoiselle. «Alors, résumons. Vous êtes ici pour un entretien comme stagiaire, si je ne m'abuses.» Mon regard vaguait entre le visage de la brunette et la porte du bureau, en attente de mon plateau repas qui n'était toujours pas arrivé. «Dîtes-moi, en quoi consiste un Stage, chez O'Connord & Sons, selon vous?»  

© Moutarde

___________________
Is it you or is it me?
Or all the words we never say?
I lose myself in all this fights
I lose my sense of wrong and right.
It's shaking from the pain that is in my head
It's not over unless you let it take you
It's not over unless you let it break you
“secondhand serenade” .narnienne.
   
Silver O. McBright
avatar
Inscrit le : 26/05/2013
Messages : 5838
Avatar : Lucy Hale
Crédits : Angie. <3 (vava), northern lights. (sign)
Date de naissance : 20/02/1992
Mes rps : EzekielClaySidonieRubyAuditionElvis

Bloc notes :

Rendre les affaires à Clay.
Faire la fête avec Ruby
Revoir Beth et Zoe
Refaire de la musique
Prendre des nouvelles de Jamie

"When I saw you I fell in love,
and you smiled because you know"





Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Dada
• ÂGE : 22 ans
• BLOC NOTE : Grosse pensée à la belle et talentueuse Marion !


Re: Le Maître & la Stagiaire [feat. Silver], le Dim 19 Mar - 22:34

J’étais persuadée de l’avoir déjà rencontré. Son visage me disait vraiment quelque chose et aussi sa voix. Je cherchais dans ma tête mais impossible de savoir. Nous nous étions peut- être croisé dans la ville. Il fallait absolument que je me concentre sur les raisons de ma venue. Il me fallait ce stage. C’était le meilleur cabinet d’Austin et ça ne ferait qu’embellir mon CV. Puis quoi de mieux que d’apprendre avec les meilleurs ? Ce cabinet défendait des clients pour des affaires complétement différentes et des domaines différents. Je n’avais pas besoin d’être spécialisée dans une branche du droit. J’avais juste besoin de réfléchir à toutes ces questions et essayer d’y répondre le plus clairement possible et surtout argumenté. Il m’invita à m’assoir dans ce bureau imposant. Tout était imposant : les meubles, les couleurs, l’immense baie vitrée et lui … Surtout lui !
J’essayais de retrouver la fois où je l’avais rencontré. J’avais plus une bonne mémoire et pourtant pour cet avocat, gros trou de mémoire. Plutôt ironique ! Il m’intimidait un peu alors que de base je n’étais pas du genre intimidé. J’essayais de ne pas jouer avec mes mains. Il fallait que je montre à mon interlocuteur que j’étais la meilleure personne pour ce poste de stagiaire. J’étais déterminée, intelligente et surtout réfléchie. Il fallait que je ne paraisse ni trop froide ni trop cool. Il fallait un juste milieu. Puis il me pose la première question. Ce n’était même pas un présentez-vous. Cet homme ne faisait rien comme personne ou quoi ? C’était un peu de l’égocentrisme, la première question qu’il me posa était en rapport avec son cabinet. Je reléguais cette pensée au fond de ma pensée avant de sourire ironiquement. Je pris ma respiration. « Tout d’abord et avant tout de chose c’est un échange. » Il fallait laisser planer de temps en temps le silence. Je devais plaidoyer pour ce stage. « Si j’ai postulé ici, c’est que je suis consciente du niveau attendu mais également de la qualité d’apprentissage. Quand je dis échange c’est que j’attends du partage de connaissance, intellectuel, pratique. » J’ignorais d’où me sortait tous ces mots, mais il me fallait ce stage. « Vous avez beaucoup à m’apprendre, le cabinet en général à beaucoup à m’apprendre … Mais j’ai également des compétences, peut-être une autre vision du droit applicable qui peut permettre d’attaquer une affaire sous un autre angle, ce qui déstabilisera la partie adverse. » Evidemment, je savais que je n’allais pas plaider. Jamais je n’oserais le faire sans acquérir plus de connaissance.

___________________
love get out of my life
Things we lost to the flames. Things we'll never see again. All that we've amassed
Sits before us, shattered into ash.  (⚡) Bastille


Clay et Silver ce n'est pas un crime    Alors que Nell et Silver SI !
Oliver O'Connord
avatar
Inscrit le : 22/10/2015
Messages : 1699
Avatar : Stephen Amell
Crédits : moi-même pour l'avatar & Tumblr
Date de naissance : 05/08/1985
Mes rps :
DISPONIBLE 4/5
Sujet en cours
Intrigue ~ Alex ~ Alexander1 ~ Alexander2 ~ Silver
(je privilégies les réponses courtes )

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Loulouee
• ÂGE : 25 Ans
• BLOC NOTE :


Re: Le Maître & la Stagiaire [feat. Silver], le Ven 14 Avr - 2:50


Le Maître & la Stagiaire

ft. Silver O. McBright
Le moins que l'on puisse dire, c'est que moi je ne fais rien comme les autres. Je connaissais la procédure et je savais comment ça se passait quand on recevait une personne pour un possible stage, mais à quoi bon suivre le procédé? J'avais sa fiche, ses informations, les études qu'elle faisait, sa moyenne de classe. J'avais les informations nécessaires et c'était pour cette raison que j'avais accepté de la rencontrer à mon Bureau. Maintenant que Mademoiselle McBright était assise face à moi, je voulais du concret. Je désirais savoir ce à quoi elle s'attendait, ce qu'elle pensait pouvoir offrir au Cabinet en tant que Stagiaire. Je voulais connaître ses motivations et pouvoir lire dans son regard, pendant ses explications, la détermination qui l'animait. Dès sa première phrase, la brunette capta mon attention. Ce qu'elle disait, c'était exactement la même manière que j'avais de voir les choses. En tant que stagiaire, elle allait apprendre des meilleurs, mais il était impératif pour se métier d'avoir des stratégies claires et de partager son opinion avec tout l'aplomb possible. Même s'il n'allait pas dans le même sens que les autres, ça pouvait facilement ouvrir une nouvelle porte que personne n'avait envisagé. J'aimais la façon dont elle abordait son envie partager ses compétences pour en apprendre d'avantage sur les aléas du métier. Je n'avais pas dis un mot pendant que la Miss parlait, me contentant d'analyser, mais quand elle se tût, je me raclai la gorge pour prendre la parole. «Une chose est certaine, vous savez ce que vous voulez. Mais avez-vous ce que nous voulons?» Lui demandai-je, sans prétention. «Vous savez, si vous obtenez ce Stage, ce ne sera pas une partie de plaisir...» Je ne me considérais pas particulièrement sévères comme patron, mais il était clair que je le serais d'avantage avec elle, au moins les premiers temps, pour qu'elle nous montre ce qu'elle a dans le ventre. «Silver... Je peux vous appeler ainsi?» demandai-je sans vraiment lui laisser la chance de répondre. «Vous semblez avoir une certaine détermination et je dois admettre que ça m'intrigue.» Surtout pour une si petite personne pensa-t-il intérieurement. On ne pouvait pas se douter que derrière ce corps frêle il y avait une femme qui semblait forte, de part ses paroles. «J'aimerais testé vos connaissances, si vous n'y voyez aucun inconvénient... Imaginez, juste un instant, que je vous mettes un dossier sous le nez et que je vous demande quel serait votre plan de match.» Si je lui accordait le Stage, il était clair qu'elle ne pourrait pas plaidoyer, mais chez O'Connord & Sons, les stages ne servent pas non plus à s'occuper de paperasses. Je voulais donc avoir une aperçu de ce qu'elle pouvait offrir et pour cela, je décidai de la mettre en situation. C'était un cas que nous avions régler quelques semaines plus tôt, mais je voulais simplement voir, me faire une idée de comment la brunette aurait aborder la situation. «Donc, imaginez-vous un instant qu'une cliente se présente à vous, elle est jeune, tout juste la majorité. Elle est enceinte, mais le bébé n'est pas d'elle et les parents biologiques veulent mettre un terme à la grossesse pour une raison X. Du point de vue légale, la jeune femme ne peux pas garder l'enfant, mais elle ne veut pas mettre fin à sa vie. Ton plan de match serait lequel?» J'avais conscience que c'était une situation délicate et que ce ne serait pas facile d'y répondre, mais c'était la raison exacte pour laquelle j'avais choisi cette situation particulière.   

© Moutarde

___________________
Is it you or is it me?
Or all the words we never say?
I lose myself in all this fights
I lose my sense of wrong and right.
It's shaking from the pain that is in my head
It's not over unless you let it take you
It's not over unless you let it break you
“secondhand serenade” .narnienne.
   
Silver O. McBright
avatar
Inscrit le : 26/05/2013
Messages : 5838
Avatar : Lucy Hale
Crédits : Angie. <3 (vava), northern lights. (sign)
Date de naissance : 20/02/1992
Mes rps : EzekielClaySidonieRubyAuditionElvis

Bloc notes :

Rendre les affaires à Clay.
Faire la fête avec Ruby
Revoir Beth et Zoe
Refaire de la musique
Prendre des nouvelles de Jamie

"When I saw you I fell in love,
and you smiled because you know"





Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Dada
• ÂGE : 22 ans
• BLOC NOTE : Grosse pensée à la belle et talentueuse Marion !


Re: Le Maître & la Stagiaire [feat. Silver], le Lun 17 Avr - 23:45

Il arrive un moment dans la vie où l’on se rend compte que la société attend quelque chose de toi. L’adolescence et la vie étudiante est finie. Il faut penser futur, métier, argent, famille. Je me retrouve dans ce grand bureau en face de Oliver O’Connord. J’essaye de ne pas perdre mes moyens et de montrer une image de femme forte, intelligente et raisonnable. Ce n’était pas le cas tous les jours mais aujourd’hui je devais l’être. Mes professeurs m’avaient prévenu. Maître O’Connord était le genre d’avocat à ne pas respecter les codes, à faire ce qu’il voulait. Ça fonctionne puisque son cabinet gagne pas mal d’affaire. Evidemment, je suivais souvent les actualités juridiques, je suivais les affaires en cours qui se passe à Austin mais également dans d’autres Etats. Puis, Je suivais particulièrement les affaires de son cabinet puisque je visais ce stage depuis plusieurs mois. Il ne voulait pas savoir mes informations de base. Il souhaitait savoir ce que j’attendais de ce stage. Je suis surement une future avocate et c’était un peu ma spécialité d’argumenter une simple question pendant plusieurs minutes. Je souriais légèrement lorsque M. O’Connord affirmait que j’étais une personne sûre de ce que je voulais. Puis à partir de ce moment-là, il ne me laissait pas parler.

Il n’était pas avocat pour rien. Il avait une sorte d’aura autour de lui et beaucoup de charisme. Plus il parlait et plus j’étais persuadée que je l’avais déjà rencontré avant. Je savais que ce stage n'allait pas être de tout repos mais c’était la plus belle opportunité de ma vie. Puis je n’avais pas peur du travail. A part le droit, Ezekiel et Ruby je n’avais rien d’autre. J’avais un esprit libre pour réfléchir correctement. Sans aucune gêne, Maitre O’Connord décida d’arrêter les banalités et il décida de m’appeler par mon prénom. Puis il ne me laissa même pas le temps d’accepter qu’il continuait à parler. Il continuait à me complimenter et j’essayais de cacher cette petite fierté.

Puis l’entretien commençait à se complexifier. Il fallait que je m’y attende. Je n’allais pas passer mon entretien à discuter juste sur mes attentes de ce stage. Pourquoi Oliver O’Connord me choisirait moi plutôt que d’autre ? Avec quoi il allait pouvoir comparer ? C’était évidemment avec un cas pratique. Il m’expliquait les faits et je souriais légèrement. J’avais lu vite fait cette affaire dans une revue spécialisée. Le cabinet O’Connord & Sons a dû plaider pour la jeune adulte. Il arrêta enfin de parler et m’observais attendant mon raisonnement juridique et mon plan d’attaque. « Il est évident que la partie adverse va s’attendre à de grandes notions comme la libre disposition du corps ou encore on ne peut pas obliger quelqu’un à avorter. » Je faisais des pauses volontaires. « Mais je crois que je surprendrais la partie adverse. Leur sortir des arguments pour lesquels ils n’auront pas penser. » J’étais encore à l’université. J’étais une technicienne et une procédurienne. Je connaissais le droit, je le vivais depuis plusieurs années maintenant. « Je vais prendre un exemple. Imaginons que la famille qui a demandé une mère porteuse demande à la plaignante d’avorter justement parce que le sexe de l’enfant ne leur correspond pas. Ils voulaient un garçon mais ont tout compte fait une femme. » J’utilisais expressément cet exemple car c’était avec ces mêmes faits que les deux frères avaient dû plaider. « Une famille signe un contrat avec une femme pour être mère porteuse. Il faut donc se référer à toutes les règles du régime contractuel. » Je faisais une nouvelle fois une pose. « Soyons clair ! Il faut prouver que les parents n’avaient jamais informé la jeune femme que si c’était une fille elle devait avorter. » J’étais vraiment une technicienne. « Est-ce qu’elle aurait accepté si elle l’avait su ? Si elle répond à la négative alors dans ce cas-là le contrat est nul car vice de consentement. Il y a un problème sur la substance même du contrat. Le contrat est nul. Par conséquent, les parties retournent à leur situation d’origine. » Elle observait quelques secondes son interlocuteur essayant de déterminer si sa réponse lui plaisait. « Sauf que malheureusement il est impossible de revenir à la situation initiale, on pourra alors demander dommages et intérêts parce que justement ce contrat à eu des répercussions énormes sur la vie de la cliente. Des répercussions qui sont trop lourdes pour qu’elles soient toutes à sa charge. » Je commençais vraiment à sortir toutes mes connaissances et j’essayais de les appliquer le plus possible au cas d’espèce. « Puis il sera important de rappeler que les Etats-Unis ont signé la Déclaration universelle des droits de l’Homme et que par conséquent il a l’obligation positive de protéger les droits et les libertés de ses citoyens dont le droit de procréer. » Je m’arrêtais alors mon argumentaire mais j’avais encore plusieurs arguments de réserve. « Evidemment, il est nécessaire aussi d’avoir d’autre idées pour justement casser les arguments de la partie adverse. »

___________________
love get out of my life
Things we lost to the flames. Things we'll never see again. All that we've amassed
Sits before us, shattered into ash.  (⚡) Bastille


Clay et Silver ce n'est pas un crime    Alors que Nell et Silver SI !
Oliver O'Connord
avatar
Inscrit le : 22/10/2015
Messages : 1699
Avatar : Stephen Amell
Crédits : moi-même pour l'avatar & Tumblr
Date de naissance : 05/08/1985
Mes rps :
DISPONIBLE 4/5
Sujet en cours
Intrigue ~ Alex ~ Alexander1 ~ Alexander2 ~ Silver
(je privilégies les réponses courtes )

Bloc notes :

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Loulouee
• ÂGE : 25 Ans
• BLOC NOTE :


Re: Le Maître & la Stagiaire [feat. Silver], le Mer 17 Mai - 4:58

HRP:
 


Le Maître & la Stagiaire

ft. Silver O. McBright
Je ne savais pas exactement à quoi la demoiselle s'attendait en venant passer l'entretient, mais j'avais décidé de lui compliquer un peu la tâche. Miss McBright semblait bien en confiance quand elle était entrée dans mon bureau et je voulais qu'elle garde en tête que même si ses notes étaient excellentes et qu'elle avait un bon dossier, c'était moi le Patron et je devais être impressionné -au delà des papiers- si elle voulait obtenir un Stage dans le Cabinet. J'établissais une situation afin de la tester, sans me douter un seul instant que la demoiselle avait soigneusement pris ses informations à propos de la Firme. Silver n'eut aucune hésitation. Elle savait parfaitement de quoi elle parlait et en l'écoutant parler, je réalisais que la brunette était bien au courant de cette affaire qui n'était pas si récente que cela. J'eus envie de lâcher qu'elle avait bien appris ses leçons, mais je me contentai d'ouvrir grand mes oreilles. C'était un autre élément qui avait sortit Dawn de sa situation difficile, même s'il y avait eu beaucoup de répercussions, mais il n'en restait pas moins que Mlle McBright avait d'excellentes réflexions. À nul part dans le contrat il n'avait été préciser que les parents biologiques souhaitait un sexe en particulier. À aucun endroit il n'était mentionner que si le sexe n'était pas celui désiré, que la mère porteuse devrait mettre un terme à la grossesse. Il était évident que dans ce cas, la jeune femme aurait refusé de signer. «Je dois admettre que vous m'impressionner.» Alexander n'avait lui-même pas évoquer ses possibilités lors du procès. Pour ma part, j'aurais pu lui soumettre, mais j'avais promis d'intervenir uniquement s'il me demandait mon aide, ce qui n'avait pas été le cas. C'était son dossier et j'avais voulu qu'il se débrouille, qu'il me montre ce dont il était capable. Je savais que mon frère avait perdues plusieurs causes, mais il avait réussi a avoir son Diplôme du Barreau et je croyais en lui. Je savais aussi que c'était un cas délicat pour mon frère et que ça avait pu le déstabiliser, d'où le pourquoi il n'avait pas nécessairement pensé à tout cela. «Et une autre supposition. Disons que la jeune femme en question n'ait pas respecté les termes du contrat? Disons qu'elle ait eu une relation intime dans la même période de l'injection de l'ovule fécondée? Quelles conséquences cela aurait entraîné, selon vous?» 

© Moutarde

___________________
Is it you or is it me?
Or all the words we never say?
I lose myself in all this fights
I lose my sense of wrong and right.
It's shaking from the pain that is in my head
It's not over unless you let it take you
It's not over unless you let it break you
“secondhand serenade” .narnienne.
   
Silver O. McBright
avatar
Inscrit le : 26/05/2013
Messages : 5838
Avatar : Lucy Hale
Crédits : Angie. <3 (vava), northern lights. (sign)
Date de naissance : 20/02/1992
Mes rps : EzekielClaySidonieRubyAuditionElvis

Bloc notes :

Rendre les affaires à Clay.
Faire la fête avec Ruby
Revoir Beth et Zoe
Refaire de la musique
Prendre des nouvelles de Jamie

"When I saw you I fell in love,
and you smiled because you know"





Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Dada
• ÂGE : 22 ans
• BLOC NOTE : Grosse pensée à la belle et talentueuse Marion !


Re: Le Maître & la Stagiaire [feat. Silver], le Mer 12 Juil - 23:59

Même si extérieurement je montrais que j’avais confiance dans mes propos, à l’intérieur je bouillonnais d’angoisse. Il était trop impressionnant cet homme, il était charmant mais en plus il était calé en droit. Enfin bref, je devais me concentrer et essayer de répondre aux maximums de question. Je savais qu’il y avait encore d’autre étudiant qui devait passer cet entretien. J’avais vraiment essayé d’avoir le plus d’information sur la firme et leurs anciennes affaires. J’ai été satisfaite lorsqu’il me posa une question qui ressemblai à une de leur ancienne affaire. J’essayais de trouver une solution différente que celle donné par la firme. Alors je lançais toute ma stratégie laissant mon interlocuteur digéré le flot de mot que je balançais. Il était impassible ne laissant aucune expression sortir. Plus je le regardais et plus j’étais persuadée de l’avoir rencontré auparavant. Mais il était hors de question que je lui pose la question, ça me décréditerait.

Après ma dernière phrase, je soufflais et laissais le silence faire son travail. Je ne m’attendais pas à une réaction. Jamais je n’avais eu une remarque d’un employeur. Habituellement, il se contentait de poser les questions et froncer quelques fois les sourcils. Même si sa réaction me faisait très plaisir, j’essayais de ne pas faire exploser ma joie. « Merci » répondais-je simplement dans un sourire. Pourtant, je sentais que l’entretien n’allait pas s’arrêter là et que Maître Connord allait me compliquer l’entretien. D’un seul coup, il me proposa de nouvelles circonstances mais sur les mêmes faits. Alors je me concentrais quelques secondes. Il avait gardé la même idée que j’avais plus tôt développé sur le contrat. « J’avoue que je n’ai pas de solution qui pourrait satisfaire complètement la cliente. » Elle se concentrait deux minutes. « Je veux dire par là que je vois difficilement une solution pour qu’elle ne rembourse pas la famille. Mais il est possible de défendre la cliente pour sa volonté de ne pas avorter. » Elle avait déjà évoqué un peu plus tôt le droit de procréer et la déclaration universelle des droits de l’homme. « Certes, elle n’a pas respecté un terme du contrat donc l’enfant n’est peut-être pas celui du couple. Ils ont des droits sur l’enfant qui a été inséminé mais pas sur celui d’un autre. » Je n’étais pas vraiment convaincu par ma réponse. J’étais plus douée avec le droit des contrats que le droit de la famille. « Même si je pense qu’il est possible d’affirmer que le couple ne peut pas obliger l’avortement puisqu’il n’y a pas une certitude que ce soit leur enfant. Mais j’avoue que comme ça je ne pourrais pas vous donner plus de réponse. Il faudrait se renseigner sur la jurisprudence et sur les articles. » Disais-je. J’avais préféré l’honnêteté que d’essayer de trouver une solution sans queue ni tête.

Spoiler:
 

___________________
love get out of my life
Things we lost to the flames. Things we'll never see again. All that we've amassed
Sits before us, shattered into ash.  (⚡) Bastille


Clay et Silver ce n'est pas un crime    Alors que Nell et Silver SI !

Le Maître & la Stagiaire [feat. Silver]

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Downtown :: Les bureaux :: O'Connord & Fils-