Partagez| .

I don't need a parachute. You're gonna catch me if I fall down. [Barth]


Swann Eberhart
ADMIN ∎ The Heart wants
what it wants
avatar
Inscrit le : 12/05/2016
Messages : 1334
Avatar : Natalie Portman
Crédits : Avatar : schizophrenic - Signature : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 14/05/1986
Mes rps :


DISPONIBLE

Ta maison est ma maison ❥ Fredoudou
Fugue ❥ Avalon
Photograph ❥ Shanleigh
Heavy ❥ Barth
Deux roues ❥ Nick

Bloc notes :
EN CE MOMENT :
● Elle a tenté de se suicider mais Lily lui a sauvé la vie.
● Elle vit chez Fred depuis sa sortie de l'hôpital.
● Elle est heureuse que Barth reste aux USA.
● Elle a déménagé à South Austin.
● Elle danse à nouveau.
● Elle crée son association et sa compagnie de danse.





LBS AWARDS 2017








Mon p'tit trophée =):
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'/Dompteuse de lutins
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


I don't need a parachute. You're gonna catch me if I fall down. [Barth], le Jeu 16 Fév - 19:52


J'avais mis 2 jours a organiser notre sortie avec Barth. J'avais fini par le rappeler pour négocier. Il avait parlé de samedi soir mais pour des raisons techniques, je lui avais demandé s'il pouvait me rejoindre dès l'après-midi. Je faisais des mystères mais c'etait le prix a payer pour préserver la surprise. J'avais neanmoins confirmé qu'on irait manger ensemble ensuite mais j'avais prévu quelque chose avant.
J'avais emprunté la voiture de Lily. Elle n'etait pas sure que ce soit une bonne idée de conduire après des années sans le faire mais après m'avoir fait passé un test j'avais récupéré ses clés. Je retrouvais Barth a l'endroit qu'on s'était fixé et en le voyant grimper dans la voiture j'avais un énorme sourire. « Salut! Ca va? » Je lui laissais le temps de mettre sa ceinture avant de redémarrer. « Merci d'avoir pu te libérer plus tôt. » J'avais beau avoir l'air détendu je sentais mon estomac se nouer a l'idée de ce qu'on s'apprêtait à faire. « J'ai repensé au fait de profiter de la vie et bref je t'en dis pas plus mais... on va profiter. » Ajoutais-je avec un petit air mystérieux et malicieux en même temps.
Pendant le trajet je refusais de cracher le morceau. On avait discuté de tout et de rien. Tout ça me mettait de bonne humeur, malgré le stress, et je n'avais pas encore confronté Frederic a ce moment-là. C'était encore une belle période.
On s'eloignait de la ville, tranquillement, et je ne m'étais arrêtée qu'une fois a destination. Cette fois la surprise était dévoilée. Nous étions à l'aérodrome d'Austin. Je sortais de la voiture, attendais que Barth fasse de même et devant lui, j'ouvrais les bras comme si je présentais un futur numéro de spectacle. « On va..... Sauter en parachute! » J'avais un énorme sourire même si j'étais morte de trouille. « Tu l'as déjà fait? Moi jamais! J'ai la trouille mais tant pis !! » Et bien évidemment je ne résistais pas à l'envie de faire une blague facile. « Pour une fois on s'enverra en l'air et on s'en rappellera. » J'avais pouffé de rire, consciente que c'était nul mais j'étais presque fière pourtant d'avoir sorti cette blague. « Tu me suis ou tu te défiles? » Demandais-je avec un sourcil arqué, le regard plein de défi.

___________________
I love making you believe What you get is what you see. But I'm so fake happy. I feel so fake happy. And I bet everybody here Is just as insincere. We're all so fake happy. And I know fake happy. I been doing a good job of makin' 'em think I'm quite alright But I hope I don't blink. You see its easy when I'm stomping on a beat But no one sees me when I crawl back underneath.
Barthelemy De Olivierec
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 12/01/2015
Messages : 2103
Avatar : Ian Somerhalder
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1988
Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: I don't need a parachute. You're gonna catch me if I fall down. [Barth], le Jeu 16 Fév - 20:43

La semaine a été particulièrement longue, surtout avec les cachotteries de la jeune femme. Depuis notre séquestration dans l’ascenseur, je dois avouer que l’impatience me guette, bien plus que ce à quoi j’aurais pu m’attendre. Sa proposition, c’est une manière supplémentaire de passer un peu plus de temps ensemble et rien que pour cela, je suis partant à 10000%. Un large sourire s’affiche sur mon visage au moment où elle raccroche, bien que je comprenne rapidement que je n’en saurais pas plus avant le moment crucial. Je retente d’ailleurs, durant notre trajet en voiture, mais ce n’est pas pour autant que j’obtiens réponses à mes interrogations.

Avant cela, revenons tout de même au moment où elle se gare devant la villa de Link, même instant où je monte dans sa voiture pour une après-midi inoubliable. « Super et toi ? » Je m’installe, à mon aise. La voiture est plutôt spacieuse, mais je ne peux m’empêcher de reculer le siège passager à cause de mes grandes jambes. « La vérité, c’est que je n’avais pas grand-chose d’autre à faire de toute façon. » Je lui réponds avec un petit clin d’œil. Sa proposition avait été plus que bienvenue pour me débarrasser du ménage hebdomadaire avec les colocataires, mais pas que pour ça, bien entendu. « J’en salive déjà d’avance ! Mais t’es consciente que je ne vais pas te lâcher jusqu’à ce que tu craches le morceau ? » Néanmoins, elle ne céda pas jusqu’à l’arrivée dans un lieu que je n’aurais pas deviné : l’aéroport d’Austin.

« Me dis pas qu’on part en weekend » L’idée est un peu folle mais après tout pourquoi pas… J’étais bien parti pour un weekend en voiture très court il y a deux ans avec Indylla alors bon… Finalement, c’est plutôt fière qu’elle m’annonce que je suis à 1000 lieux d’imaginer la vérité : un saut en parachute. « Non sérieux ? » J’avoue que je n’en reviens vraiment pas. Je n’en ai jamais fait de ma vie et je ne pensais pas que ce jour arriverait aussi rapidement. « Jamais non plus… » Un petit regard de frayeur m’envahit, ainsi que quelques frissons à l’idée de sauter d’aussi haut et même de monter dans un avion. L’expérience va être folle mais j’hésite à me lancer. Il va falloir que je prennes mon courage à deux mains mais avant cela, j’explose de rire en entendant ce vieux proverbe bien cliché. « Tu sais quand sortir les blagues les plus nulles pour qu’elle fasse leur effet toi ! » Je glisse ce petit compliment avant de frotter mes mains l’une dans l’autre. « Je risque d’encore plus flipper que toi mais ce serait dommage de me défiler alors que tu t’es donné autant de mal. » Rien que pour cela, je ne peux pas dire non de toute manière. « C’est chacun son tour ou les deux en même temps ? »
Swann Eberhart
ADMIN ∎ The Heart wants
what it wants
avatar
Inscrit le : 12/05/2016
Messages : 1334
Avatar : Natalie Portman
Crédits : Avatar : schizophrenic - Signature : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 14/05/1986
Mes rps :


DISPONIBLE

Ta maison est ma maison ❥ Fredoudou
Fugue ❥ Avalon
Photograph ❥ Shanleigh
Heavy ❥ Barth
Deux roues ❥ Nick

Bloc notes :
EN CE MOMENT :
● Elle a tenté de se suicider mais Lily lui a sauvé la vie.
● Elle vit chez Fred depuis sa sortie de l'hôpital.
● Elle est heureuse que Barth reste aux USA.
● Elle a déménagé à South Austin.
● Elle danse à nouveau.
● Elle crée son association et sa compagnie de danse.





LBS AWARDS 2017








Mon p'tit trophée =):
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'/Dompteuse de lutins
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


Re: I don't need a parachute. You're gonna catch me if I fall down. [Barth], le Ven 17 Fév - 19:09

« ça va très bien, merci. » J’étais de bonne humeur et malgré l’angoisse de ce qui nous attendait, j’étais presque euphorique. Barth avait pu se libérer et je nous emmenais pour ma petite surprise. Rien ne pouvait être plus parfait. Quand il me menaçait de ne pas me lâcher jusqu’à ce que je lui dise tout de la surprise, je lui lançais un regard en coin un poil provocateur. « Sache que je suis têtue. Trèèèèèèès têtue. » et j’avais tenu bon jusqu’à notre arrivée. Ça n’aurait plus été une surprise et ça aurait été bien dommage.

« Je ne te le dis pas. » J’avais souris amusé. L’idée ne m’avait même pas effleurée pour être honnête mais c’était un projet à garder sous le coude. Sait-on jamais. Je décidais d’annoncer enfin la couleur et sa réaction était à la hauteur de mes attentes. J’avais peur en préparant l’activité qu’il ait déjà fait ce genre de choses. Au mieux il avait adoré et n’attendait qu’une chose, recommencer. Au pire, il avait détesté et allait détester se retrouver là avec moi. L’autre possibilité, c’est qu’il n’avait jamais rien fait de ce genre mais qu’il ne veuille pas tenter l’expérience. Ce que je pouvais comprendre.
« Je m’entraîne à avoir de l’humour… je crois que je progresse. » Avais-je répliqué avec un sourire amusé. Puis Barth m’avouait qu’il allait avoir peur mais qu’il ne se défilerait pas. « Je suis morte de trouille… Je comptais sur toi pour m’aider à ne pas renoncer. » On allait avoir l’air malin à être morts de peur. Je l’invitais à me suivre pour rejoindre l’accueil. A sa question je haussais les épaules. « Je crois que le type m’a dit qu’on sauterait en tandem avec un moniteur. Mais je pense que ce sera chacun son tour… En fait je sais plus… » Tu parles d’une organisation ? Mais j’étais tombée sur un gars qui m’avait donné des tonnes d’informations et j’avais été un peu perdue.

On arrivait enfin à l’accueil de l’aérodrome et je donnais mon nom, précisant que c’était pour un saut en parachute pour deux. Des débutants. Elle nous retrouvait dans son carnet et nous faisait patienter le temps qu’un moniteur vienne nous chercher. « Je ne sais pas ce qui m’a pris de faire ça… » Je levais les yeux au ciel et trépignait d’impatience et de stress. « Mais comme je te disais, d’avoir discuté dans l’ascenseur… Je me suis dit que je ne savais toujours pas quoi faire de ma vie mais que je devais tenter des trucs. Et J’avais envie de partager ça avec toi. » J’avais souris largement, ravie de passer un moment avec Barth. Je l’appréciais beaucoup. Je trouvais qu’il avait une personnalité solaire et positive. Bien plus que quand je l’avais rencontré la première fois mais les circonstances étaient différentes.

Finalement on venait nous chercher. Il y aurait d’abord une phase au sol où on nous expliquerait tout et où on nous équiperait. Ensuite viendrait seulement le décollage et le grand saut. Comme nous étions novice, on sauterait chacun avec un moniteur. Bonne élève et sérieuse, j’écoutais toutes les indications du moniteur, jusqu’à ce que mon regard dévie sur Barth et le voit avec une paire de lunette qui lui donnait un look atroce. J’avais éclaté de rire avant de l’observer de la tête au pied dans sa tenue. C’était fini du sérieux de la formation théorique.

___________________
I love making you believe What you get is what you see. But I'm so fake happy. I feel so fake happy. And I bet everybody here Is just as insincere. We're all so fake happy. And I know fake happy. I been doing a good job of makin' 'em think I'm quite alright But I hope I don't blink. You see its easy when I'm stomping on a beat But no one sees me when I crawl back underneath.
Barthelemy De Olivierec
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 12/01/2015
Messages : 2103
Avatar : Ian Somerhalder
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1988
Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: I don't need a parachute. You're gonna catch me if I fall down. [Barth], le Mar 21 Fév - 20:39

« T’as trouvé un bon professeur ? » Des cours à l’université avec un professeur de théâtre peut-être ? Je la taquine encore et toujours, comme si c’était devenu notre nouveau jeu. « Parce qu’au pire, je peux te donner quelques astuces ! Ou rire à toutes tes blagues pour te faire croire qu’elles sont bonnes ! » Qu’est-ce que je peux être gentil lorsque je m’y mets ! C’est de bon cœur que je fais cette proposition d’ailleurs. Finalement, on se rend compte qu’on a l’air aussi hardi l’un que l’autre à l’idée de sauter… Je nous vois déjà au moment de se jeter dans le vide à faire machine arrière ! Il ne le faut pas ! « Je suis sûr que ça va être un des plus beaux moments de notre vie. » Je dis, enthousiaste, même si j’ai tout de même un peu de mal à me convaincre. Je suis rassuré tout de même lorsque j’apprends qu’on va sauter avec un professeur et en me dirigeant vers l’accueil, je reprends un peu de contenance. « Bon, faut qu’on se dise que déjà, on saute pas tout seul ! Les mecs ils connaissent leur métier donc on n’a même pas besoin d’ouvrir le parachute ! Juste à profiter. » Oui, je suis un brin pressé et excité tout de même à la conquête de cette nouvelle aventure.

Je rougis lorsque la jeune femme m’explique ce qui l’a poussé à choisir cette animation. « Ca me touche énormément ce que tu me dis là. » C’est que malgré tout ce qui s’est passé entre nous, le blackout, le fait d’être parti sans un mot, elle ne garde que les bons souvenirs. « Une chose est sûre c’est que tu dois profiter de la vie et faire toutes les choses dont tu rêvais lorsque tu étais en fauteuil, et même au-delà ! » Je capte son regard et je lui souris. J’avoue que c’est un plaisir de la voir sur ses deux jambes, debout, bien que j’avais craqué même sans ce détail. Sa discussion, sa personnalité, son caractère… Swann a tout d’une femme avec qui on souhaite passer un maximum de temps, que ce soit amicalement ou plus. « Franchement, si je peux être utile à ta reconquête de la vie, tu peux compter sur moi. »

Un petit clin d’œil après, on vient nous chercher. Nous n’aurons pas attendu bien longtemps finalement. Je frotte mes mains l’une contre l’autre alors que le stress monte à l’intérieur. On nous explique alors le déroulement de la séance, les règles de sécurité et j’écoute attentivement. On me file bientôt une sorte de tenue composée d’un harnais et de lunettes plus grosses que ma tête, ainsi qu’une combinaison dans laquelle j’ai l’air parfaitement idiot mais qui apparemment est nécessaire pour supporter la température glaciale qu’il fait en altitude. J’entends le rire de ma partenaire. « Tu crois que tu es mieux avec ta combi rose toi ? » Je ne peux pas m’empêcher de l’accompagner dans son rire. « On verra qui est-ce qui fera moins la maline une fois arrivée en haut ! »
Swann Eberhart
ADMIN ∎ The Heart wants
what it wants
avatar
Inscrit le : 12/05/2016
Messages : 1334
Avatar : Natalie Portman
Crédits : Avatar : schizophrenic - Signature : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 14/05/1986
Mes rps :


DISPONIBLE

Ta maison est ma maison ❥ Fredoudou
Fugue ❥ Avalon
Photograph ❥ Shanleigh
Heavy ❥ Barth
Deux roues ❥ Nick

Bloc notes :
EN CE MOMENT :
● Elle a tenté de se suicider mais Lily lui a sauvé la vie.
● Elle vit chez Fred depuis sa sortie de l'hôpital.
● Elle est heureuse que Barth reste aux USA.
● Elle a déménagé à South Austin.
● Elle danse à nouveau.
● Elle crée son association et sa compagnie de danse.





LBS AWARDS 2017








Mon p'tit trophée =):
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'/Dompteuse de lutins
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


Re: I don't need a parachute. You're gonna catch me if I fall down. [Barth], le Ven 24 Fév - 23:21

Alors qu’il me taquinait sur les cours d’humour, je faisais une mimique qui voulait dire « gna gna gna ». Je levais les yeux au ciel. Lui ? Des astuces ? « J’ai dis que je voulais être drôle… Alors tes astuces, tu peux te les garder ! » Ouuuuh voilà qu’on se lançait dans les taquineries. Mais c’était ce que j’aimais avec Barth, le fait que la bonne humeur soit toujours au rendez-vous. « Sale gosse va ! » Et j’avais souris amusé avant qu’on ne se lance dans la grande aventure du jour.
A l’accueil, en attendant les moniteurs, j’écoutais Barth me faire un petit discours qui semblait être fait pour me rassurer. Je levais un sourcil, suspicieuse. « C’est moi que tu essayes de rassurer ou c’est toi ? » Et j’avais souris amusée avant de lui confier ce qui m’avait poussé à faire une folie de ce genre. Je trouvais Barth touchant à sourire et je me disais qu’il ne devait pas se rendre compte de son pouvoir sur les gens. Ce n’était pas juste moi, je l’avais vu quand on s’était rencontré, il avait réussi à faire sourire et à amuser les gens autour de nous dans ce bar. « Je dois réapprendre à rêver… C’est là le détail qui change tout… J’avais envie de rien tu sais, dans ce fauteuil, j’étais juste une coquille vide. Et encore, quand on s’est rencontré, j’étais déjà un peu plus vivante qu’à une époque. » Mais comme je ne voulais pas plomber l’ambiance, je préférais revenir au positif. « Mais j’essaye de m’inspirer des rencontres que je fais pour me créer des rêves et des projets. » Et avec un sourire je rajoutais. « Et le plus drôle, c’est d’embarquer les gens dans ma folie. » Comme le pauvre Barth dans ce saut en parachute. « Merci en tout cas. Et ce n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde. » Je pouvais facilement m’imaginer une belle amitié avec Barth. Le genre de relation où l’on fait les 400 coups en ayant l’impression d’être redevenus des adolescents sans limite.

Pendant la préparation, Swann trouvait le moyen de me faire rire, pas toujours de façon volontaire. J’avais baissé les yeux pour constater ma tenue. « Elle est très bien ma combi… t’es jaloux parce que tu voulais la même. » Je lui lançais un sourire en coin en haussant les sourcils. « Ils n’avaient pas ta taille de grand dadet… Désolée. » Maintenant c’était les moniteurs qui riaient avec nous même si très vite ils nous demandaient de nous reconcentrer et cette fois on se faisait plus sages. Après avoir répété les étapes, il était temps de grimper dans l’avion. En m’installant à bord, je passais une main sur mon visage, désespérée. « Mais qu’est-ce qui m’a pris d’organiser ce truc ? »
L’avion décollait et un peu maso sur les bords, je regardais à travers le hublot. J’avais attrapé le bras de Barth, pas franchement rassurée et faisant beaucoup moins la maline qu’en bas. « Tu peux y aller en premier ? » Je l’avais supplié du regard. « Ça me donnera le courage de sauter ensuite… » On nous annonçait d’ailleurs qu’on arrivait bientôt à bonne altitude. Je sentais mon cœur battre comme un fou. Les moniteurs nous accrochaient à eux et nous rappelaient certaines règles et nous donnaient certains conseils. Je n’arrivais presque plus à sourire tellement j’étais nerveuse.

___________________
I love making you believe What you get is what you see. But I'm so fake happy. I feel so fake happy. And I bet everybody here Is just as insincere. We're all so fake happy. And I know fake happy. I been doing a good job of makin' 'em think I'm quite alright But I hope I don't blink. You see its easy when I'm stomping on a beat But no one sees me when I crawl back underneath.
Barthelemy De Olivierec
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 12/01/2015
Messages : 2103
Avatar : Ian Somerhalder
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1988
Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: I don't need a parachute. You're gonna catch me if I fall down. [Barth], le Sam 4 Mar - 18:37

« Oh mais c’est que tu ne comprends pas le Barthumour c’est tout… » Je lui réponds du tac au tac, sans me vexer le moins du monde. Qu’est-ce qu’elle me fait rire. J’ai l’impression de retrouver l’insouciance que j’avais avant Indylla, avant que toute ma  vie chamboule du jour au lendemain et putain, qu’est-ce que ça fait du bien. Je la contemple ma partenaire et je la trouve belle, rayonnante. Qu’est-ce que ça change de ce soir au bar, même si dans mes bras, alors que nous dansions, un large sourire s’était glissé sur ses larges et j’avais pu voir dans ses yeux de la joie. Pourtant, elle vient de m’avouer qu’elle a connu des périodes sombres, où le bonheur ne faisait plus parti de son vocabulaire. J’ai presque du mal à y croire lorsque je la vois aujourd’hui mais alors que je me remémore le début de notre rencontre, c’est tout le contraire. Elle paraissait vide lorsqu’elle avait accepté mon verre, lorsqu’elle s’était si gentiment proposé. Au fond, nous étions tout deux des âmes égarées qui avaient besoin d’un coup de pouce pour repartir du bon pied. Rien qu’en cela, je suis persuadé que cette femme est une des causes de ma résurrection, de cette nouvelle personne que je suis devenue et elle n’imagine même pas à quel point je lui en suis reconnaissant.

« Un peu des deux j’imagine ? »

Du haut de mes bons conseils, je ne suis pas le plus hardi. Première expérience en terme de parachutisme, qui le serait ? Aventurier du dimanche, cela devrait être mon surnom d’ailleurs et là, malheureusement, nous sommes samedi.

« En tout cas, même si je ne t’ai pas connu vraiment avant, je peux te dire que le bonheur te va bien ! Alors continue d’être inspirée et folle. C’est ainsi que les gens t’apprécieront le plus, je suis certain. » Un nouveau sourire s’abat sur mon visage, un qui commence à ne plus disparaitre une seule seconde d’ailleurs tellement je me sens léger et insouciant à ce moment, bien que particulièrement stressé.

On finit par monter dans l’avion, aussi rassuré l’un que l’autre, après des petites moqueries sur nos combinaisons, on ne peut plus glamour. « Bah ouais, vert fluo c’est tout de suite moins classe… » Et bientôt, voilà que l’expression ‘je te l’avais dit’ me frôle les lèvres alors qu’elle fait beaucoup moins la maline, comme je l’avais prédit. « Uniquement si en échange, tu recouches avec moi ! » Je la regarde, un sourire très amusé aux lèvres. Ma proposition n’a rien de vraiment sérieux sur le coup et c’est juste pour l’embêter encore et encore, mais j’en rajoute une couche. « Parce que sans souvenir, je ne peux même pas me vanter auprès de mes amis et tout… » Mon regard se veut plus sérieux, comme si je racontais vraiment tout à mes proches. On a encore une quinzaine de minutes d’avion et comme j’ai déjà pris ces engins plus d’une fois, ce n’est pas du tout le moment qui m’effraie alors autant en profiter.
Swann Eberhart
ADMIN ∎ The Heart wants
what it wants
avatar
Inscrit le : 12/05/2016
Messages : 1334
Avatar : Natalie Portman
Crédits : Avatar : schizophrenic - Signature : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 14/05/1986
Mes rps :


DISPONIBLE

Ta maison est ma maison ❥ Fredoudou
Fugue ❥ Avalon
Photograph ❥ Shanleigh
Heavy ❥ Barth
Deux roues ❥ Nick

Bloc notes :
EN CE MOMENT :
● Elle a tenté de se suicider mais Lily lui a sauvé la vie.
● Elle vit chez Fred depuis sa sortie de l'hôpital.
● Elle est heureuse que Barth reste aux USA.
● Elle a déménagé à South Austin.
● Elle danse à nouveau.
● Elle crée son association et sa compagnie de danse.





LBS AWARDS 2017








Mon p'tit trophée =):
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'/Dompteuse de lutins
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


Re: I don't need a parachute. You're gonna catch me if I fall down. [Barth], le Dim 5 Mar - 16:17


Peut-être que je n’avais aucun souvenir de ma nuit passée avec Barth et que le mystère restait entier sur ce que nous avions fait ou non à ce moment-là mais je ne regrettais absolument pas d’avoir fait sa connaissance et de l’avoir recroisé par hasard au centre commercial. J’avais besoin de légèreté, cédant trop facilement à la mélancolie en général, et Barthelemy était adorable, drôle et son côté positif parvenait à déteindre sur moi. Même Lily validerait notre amitié.

« Tu n’as rien perdu… Je n’étais pas vraiment le genre de personne avec qui on pouvait avoir envie de passer du temps… » Poupée de chiffon peu bavarde et sauvage, j’étais même de celles qu’on esquive pour ne pas avoir à supporter le malaise d’un silence trop pesant. « Va falloir qu’on continue de traîner ensemble alors parce que tu as une bonne influence sur moi pour que je garde cet état d’esprit. » J’avais souris amusée mais j’étais vraiment sincère. J’espérais avoir l’occasion de revoir Barth dans le futur.

Dans l’avion néanmoins, l’enthousiasme et l’humour avaient laissé la place à la nervosité et à l’appréhension. J’avais alors supplié le français de bien vouloir y aller le premier et en échange, il me faisait du chantage. « Quoi ? » au moins ça avait le mérite de me faire oublier mon stress. Ça me faisait même éclater de rire en enfouissant mon visage dans la combinaison verte de Barth, gênée. « Comment tu peux me faire un chantage pareil ? » Je savais bien qu’il plaisantait mais ce n’était pas le genre de conversation que j’avais l’habitude d’avoir avec un mec. Barth en rajoutait une couche et prenant un petit air mystérieux, je passais une main sur son visage, un sourire énigmatique sur le visage.... « Moi je le peux ! »

J’avais arrêté de rire et de sourire petit à petit pour prendre un air sérieux. « Parce que je me suis enfin souvenu de ce qui s’est passé cette nuit-là… Chez moi… » Je plantais mon regard dans le sien avant de détourner les yeux. « Je comprends que t’ai envie de remettre ça parce que vraiment c’était… c’était… » « ça va être bon ! On va pouvoir se mettre en place ! » Pile au bon moment un moniteur venait de nous donner le signal pour notre saut imminent d’ici quelques minutes. « Bon bah je te raconterai une fois en bas hein… Allez, t’as dit oui pour sauter le premier… » et je lâchais son bras pour qu’il puisse rejoindre le moniteur avec lequel il allait sauter dans le vide pendant que je savourais l’effet de mon aveu.

___________________
I love making you believe What you get is what you see. But I'm so fake happy. I feel so fake happy. And I bet everybody here Is just as insincere. We're all so fake happy. And I know fake happy. I been doing a good job of makin' 'em think I'm quite alright But I hope I don't blink. You see its easy when I'm stomping on a beat But no one sees me when I crawl back underneath.
Barthelemy De Olivierec
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 12/01/2015
Messages : 2103
Avatar : Ian Somerhalder
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1988
Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: I don't need a parachute. You're gonna catch me if I fall down. [Barth], le Ven 10 Mar - 19:30

Je lui dirais bien qu’il ne faut pas dire cela et qu’elle a sans doute tort, mais je n’en suis pas si sûr. Lorsqu’on est dans une situation difficile, il arrive qu’on devienne aigri, peu facile à vivre et d’une compagnie exécrable alors bien que j’ai envie de croire qu’elle n’était pas ce genre de personne, je la laisse dire. Je me contente donc d’une grimace en coin accompagnée d’un haussement d’épaules. « Complètement d’accord avec ça ! De toute façon, j’t’ai pas dit mais qu’on on commence à trainer avec moi, après il est impossible d’arrêter. J’suis capable d’être hyper collant juste pour que tu acceptes de me voir ! » Au fond, ce n’est pas totalement vrai car je sais tout de même laisser de la liberté aux gens mais j’avoue que pour moi, l’amitié est importante et à ce titre, qu’il faut l’entretenir, comme la flamme dans un couple.

Ma proposition semble faire un effet de surprise qui ne manque pas de me faire rire bien que j’essaye de garder un air le plus sérieux possible. « Oh bah c’est tout naturel » que je lui réponds alors qu’elle me demande comment est-ce que je peux lui faire un chantage pareil. Pour moi qui n’ait pas vraiment l’habitude de fonctionner de cette manière… Sa main vient caresser mon visage et j’en viens presque à me demander pourquoi, comment. J’en suis déstabilisé. Du coup, je sors la première connerie qui me vient par la tête. « Après, j’pourrais leur raconter mais tout sortirait de mon imagination alors tu serais peut-être pas d’accord. » Bien entendu que j’enjoliverais le tout, comme dans un papier cadeau !

Mais voilà qu’elle m’avoue se souvenir et là, mon cœur se serre. J’ai hâte, tout en appréhendant, sensation vraiment bizarre. Je ne dis plus un mot et j’attends, avidement qu’elle me raconte. Sauf que ce foutu parachutiste vient nous interrompre. Malgré moi, sans réfléchir, je lui lance un regard noir. Je crois que si je pouvais l’insulter et lui dire de nous ficher la paix, je le ferais, mais j’ai clairement pas envie de gâcher ce moment unique. « T’en fais pas, ça se rattrapera tout ça ! » Mes explications, je les aurais, même si je bous de l’intérieur. Et alors que je m’en vais, je tourne une dernière fois la tête et lui lance : « La vengeance est un plat qui se mange froid ma belle, voir glacial. » Un large sourire se lit alors sur mon visage, comme si j’avais un plan machiavélique en tête.

Je rejoins le moniteur et nous finissons de nous préparer. Il m’explique deux trois astuces et quelques minutes plus tard, on se lance dans le vide. La peur au ventre se transforme rapidement alors que j’ai l’impression de vivre la plus belle expérience de ma vie. On tombe, littéralement. Et je vois la Terre qui se rapproche. La vue est magnifique. Je me concentre sur les sensations que j’éprouve et sur rien d’autre. J’en oublie presque le moniteur placé derrière fois. Puis, le parachute se libère et je sens que c’est bientôt la fin. On fini d’ailleurs par atterrir et je m’assois bientôt au sol, tentant de me remettre de mes émotions.

Lorsque la demoiselle me rejoint enfin, avec un souffle toujours coupé, je lui dis : « C’était magique ! Même pas peur ! Merci énormément ! »
Swann Eberhart
ADMIN ∎ The Heart wants
what it wants
avatar
Inscrit le : 12/05/2016
Messages : 1334
Avatar : Natalie Portman
Crédits : Avatar : schizophrenic - Signature : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 14/05/1986
Mes rps :


DISPONIBLE

Ta maison est ma maison ❥ Fredoudou
Fugue ❥ Avalon
Photograph ❥ Shanleigh
Heavy ❥ Barth
Deux roues ❥ Nick

Bloc notes :
EN CE MOMENT :
● Elle a tenté de se suicider mais Lily lui a sauvé la vie.
● Elle vit chez Fred depuis sa sortie de l'hôpital.
● Elle est heureuse que Barth reste aux USA.
● Elle a déménagé à South Austin.
● Elle danse à nouveau.
● Elle crée son association et sa compagnie de danse.





LBS AWARDS 2017








Mon p'tit trophée =):
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'/Dompteuse de lutins
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


Re: I don't need a parachute. You're gonna catch me if I fall down. [Barth], le Ven 10 Mar - 20:11

Barth s’annonçant comme collant mais l’idée de passer du temps avec lui, même beaucoup de temps ne me dérangeait absolument pas. C’était le genre de personne positive qu’on aimait avoir autour de soi dans la vie. Et si d’autres aventures nous attendaient, comme celle qu’on était en train de vivre, c’était encore mieux !

Alors que Barth m’avait fait une proposition indécente (si si si ! ) j’avais décidé de jouer avec ses nefs. Histoire d’en rajouter une couche, j’avais caressé son visage comme pour jouer le jeu avant de lui annoncer que mes souvenirs de notre nuit mystérieuse étaient revenus. Bien évidemment, avant de lui dévoiler quoi que ce soit, nous avions été interrompus. Dommage. La tête de Barth au moment de l’intervention du moniteur valait tout l’or du monde et j’avais éclaté de rire avant de le pousser à aller sauter sans même lui dire quoi que ce soit. « A tout à l’heure mon chou ! » Et je lui faisais un petit coucou de la main tout en redoutant la vengeance qui m’attendait plus tard.

Je l’observais se préparer et admirais son courage quand il décidait de sauter sans aucune hésitation. Ça allait être ensuite mon tour et je sentais mon cœur cogner dans ma poitrine comme un fou. Le moniteur tentait de me rassurer mais les traits de mon visage étaient quelque peu fermés. J’entendais la voix du moniteur et tentais de me concentrer dessus plutôt que sur le vide juste en dessous. Puis, consciente que je ne serai jamais totalement prête à sauter, j’avais fait comprendre qu’on pouvait y aller.

La chute était vertigineuse et j’en oublias même de respirer les premières secondes. Puis l’adrénaline avait remplacé le stress et j’appréciais la sensation d’être passé du vilain petit canard au cygne en train de voler. C’était tout un tas de sensations indescriptibles. Le type avait ensuite ouvert le parachute et la descente avait un poil ralenti. L’atterrissage se passait sans problème mais les jambes en cotons, après que le mono nous ait détaché, je me laissais tomber dans l’herbe à côté de Barth avant de le prendre dans mes bras, toute euphorique. « C’était géniaaaaaal ! Merci à toi ! » Je me détachais de lui avec un grand sourire. « On le refera hein ? Promis ? Peut-être pas tout de suite mais un jour… D’accord ? » On aurait dit une gamine qui venait de terminer un tour de manège et qui voulait déjà repartir en faire un autre.

Les parachutes étaient ramassés et je décidais de me relever avant de rejoindre le hangar avec Barth dont je ne lâchais pas le bras. Je tremblais encore d’émotion. « Je vais avoir besoin d’un remontant ! J’avais trop peur là-haut ! » Je laissais échapper un rire, observant mes mains encore un peu tremblantes alors que ma démarche était mal assurée mais j’étais heureuse. Heureuse de cette folie. Heureuse de pouvoir faire tout ça. Heureuse d’avoir rencontré Barth et qu’il m’ait inspiré ce genre d’aventure.


___________________
I love making you believe What you get is what you see. But I'm so fake happy. I feel so fake happy. And I bet everybody here Is just as insincere. We're all so fake happy. And I know fake happy. I been doing a good job of makin' 'em think I'm quite alright But I hope I don't blink. You see its easy when I'm stomping on a beat But no one sees me when I crawl back underneath.
Barthelemy De Olivierec
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 12/01/2015
Messages : 2103
Avatar : Ian Somerhalder
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1988
Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: I don't need a parachute. You're gonna catch me if I fall down. [Barth], le Mar 14 Mar - 18:59

J’en suis à me demander comment je tiens sur mes jambes et si tout ce que je viens de vivre est réel. Pourtant, il n’y a aucun doute là-dessus, même si je n’ai pas eu l’occasion de me pincer pour le prouver. Lors des premières secondes, j’avais du mal à respirer, sans doute du fait du manque d’oxygène en altitude. Puis, je m’y étais fait. La chute n’avait duré que quelques secondes au final, sans doute les plus courtes de ma vie mais les plus intenses. D’instinct, je regarde alors le ciel, comme si j’allais apercevoir l’avion qui nous a lâché, le point de départ de cette folle aventure. Malheureusement, je ne le vois pas mais mes pensées sont rapidement remplacées alors que la jeune femme atterrit à son tour.

J’ai eu l’occasion d’observer le petit point noir se transformer en fesses vu du dessous. Mais lorsque je vois Swann, les yeux pétillants comme jamais, j’ai comme l’impression de découvrir une nouvelle femme. Elle dégage quelque chose de différent de d’habitude, d’encore mieux. Et qu’est-ce que c’est plaisant à regarder. J’ai comme une irrésistible envie de prendre son visage dans ses mains et de l’embrasser fougueusement, pour marquer ce moment, tellement mes tripes m’indiquent à quel point je suis aux anges. Néanmoins, elle reprend la parole et je sens que le moment m’échappe et qu’il est bientôt trop tard pour ce geste hasardeux. « Oui, promis, sans aucun problème ! » Et la prochaine fois, c’est moi qui paye et c’est moi qui lui fait la surprise ! C’est décidé d’avance.

J’lui ferais bien la blague comme quoi je connais un bon remontant naturel qui est à portée de mains mais ce serait clairement déplacé et ça briserait la magie. « Tu savais que tu allais me retrouver alors ça t’a donné du courage ?! » Je m’exclame avec enthousiasme, sans croire un instant à cette hypothèse. « Je t’aurais bien rattrapé comme une princesse mais bon, le mono il ne devait pas être tout léger… Il aurait tout gâché tu vois ! » Je me mets à rire doucement avant d’enlever ma combinaison fluo. Ce n’est pas que j’ai envie de m’écarter de la belle brune, dont j’aimerais au contraire rester attachée bien plus longtemps, mais disons que ça me sert au niveau des parties génitales, ce qui n’est pas des plus agréables… « T’as déjà été dans un parc d’attraction ? Parce que tu serais toute folle là-bas ! »
Swann Eberhart
ADMIN ∎ The Heart wants
what it wants
avatar
Inscrit le : 12/05/2016
Messages : 1334
Avatar : Natalie Portman
Crédits : Avatar : schizophrenic - Signature : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 14/05/1986
Mes rps :


DISPONIBLE

Ta maison est ma maison ❥ Fredoudou
Fugue ❥ Avalon
Photograph ❥ Shanleigh
Heavy ❥ Barth
Deux roues ❥ Nick

Bloc notes :
EN CE MOMENT :
● Elle a tenté de se suicider mais Lily lui a sauvé la vie.
● Elle vit chez Fred depuis sa sortie de l'hôpital.
● Elle est heureuse que Barth reste aux USA.
● Elle a déménagé à South Austin.
● Elle danse à nouveau.
● Elle crée son association et sa compagnie de danse.





LBS AWARDS 2017








Mon p'tit trophée =):
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'/Dompteuse de lutins
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


Re: I don't need a parachute. You're gonna catch me if I fall down. [Barth], le Mar 14 Mar - 23:00


J’étais fière d’avoir eu le cran de sauter. Heureuse d’avoir pu le faire. Et encore plus d’avoir pu partager l’expérience avec Barth. C’était grâce à lui que je m’étais lancée dans cette aventure et je n’aurais vu personne d’autre pour prendre place dans cet avion avec moi. Il promettait qu’on recommencerait un jour et j’affichais un sourire satisfait. J’avais déjà hâte.

A sa remarque je levais les yeux au ciel avant d’afficher à nouveau un énorme sourire. « Bah évidemment, c’est seulement pour cette raison que j’ai réussi à sauter voyons ! » J’avais laissé échapper un rire alors qu’il parlait de me rattraper comme une princesse. « Je vois je vois… tant pis pour moi alors… J’ai plus qu’à apprendre à sauter toute seule pour que tu me rattrapes alors… » Tu parles, ça serait un coup à lui tomber dessus et à l’assommer sur le coup. Rien que cette idée me faisait rire.

Il était temps pour nous de quitter nos combinaisons ultra sexy, harnais et compagnie. C’était une deuxième libération après la chute libre. « Je te préfères comme ça quand même. » J’avais souris amusé. On réglait quelques formalités – notamment l’obtention d’un film souvenir de nos sauts - au niveau de l’accueil et libres de partir, je quittais le hangar avec Barth, bras dessus, bras dessous. « Non. Je n’ai jamais été dans un parc d’attraction. Seulement des fêtes foraines mais ça commence à remonter… » Au moins avant que je ne finisse en fauteuil. Et même encore avant. « C’est à rajouter sur notre liste des folies. Oui, parce que je viens de le décider, on va se créer une liste des folies à réaliser. » Dès que j’aurais l’occasion de mettre la main sur un bout de papier, je comptais mettre noir sur blanc nos engagements avec Barth. 1. Retourner faire du saut en parachute. 2. Aller dans un parc d’attraction.

« Pour te récompenser du courage que tu as eu de m’accompagner et de sauter en premier, je te laisse choisir l’endroit où on peut aller manger… » C’était aussi une façon de découvrir les goûts culinaires de Barth. Je m’installais au volant de la voiture et commençait à rouler pour rejoindre Austin dont on s’était un peu éloigné.

___________________
I love making you believe What you get is what you see. But I'm so fake happy. I feel so fake happy. And I bet everybody here Is just as insincere. We're all so fake happy. And I know fake happy. I been doing a good job of makin' 'em think I'm quite alright But I hope I don't blink. You see its easy when I'm stomping on a beat But no one sees me when I crawl back underneath.
Barthelemy De Olivierec
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 12/01/2015
Messages : 2103
Avatar : Ian Somerhalder
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1988
Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: I don't need a parachute. You're gonna catch me if I fall down. [Barth], le Dim 19 Mar - 11:50

Je mets ma main sur le cœur, comme si cette révélation était la meilleure que j’avais entendu de toute ma vie et qu’elle me touche profondément, avant d’émettre un sourire encore plus grand que mon visage. Bientôt, j’accompagne son rire mélodieux qui fait si plaisir à entendre. « Bah ouais, c’est la seule solution ! Ou alors va encore falloir que j’fasse lors de notre première danse ! » Après tout, c’était en mode princesse aussi et ce n’est pas parce que désormais elle peut marcher qu’on est obligé d’arrêter de rêver et de se croire dans un conte de fées.

Je commence à me déshabiller et je dois dire que je ne suis pas mécontent de quitter la combinaison dans laquelle j’avais sacrément chaud. « Moi aussi, y’a pas à dire ! » Je m’exclame vivement, souriant tout de même. Après de longues minutes à régler les derniers détails, nous sortons des lieux et continuons notre discussion. « Parfait alors ! Et j’ai plein d’autres idées à ajouter à cette liste dans ce cas : laser game, escape game, kart, paintball… » Les premières idées qui me viennent sont loin d’être les plus folles de ma vie mais des occupations que j’aime bien tout de même. « Et surtout, un bowling ! Maintenant que tu peux te pavaner avec ces horribles chaussures blanches et rouges, faut que je te mette une pâtée au bowling ! » Et là, je trouve mon idée juste géniale, persuadée que la jeune femme n’a pas dû faire ce genre d’activité depuis bien longtemps. Vu comment les patrons sont en général très cons dès qu’on porte les mauvaises chaussures sur leur sol, j’imagine qu’avec le fauteuil, ça devait être difficile… En tout cas, la liste risque de s’agrandir très rapidement !

La belle brune me laisse bientôt le choix sur notre destination pour le repas et je commence à réfléchir en montant dans la voiture. J’ai envie de faire simple, mais quelque chose qui aura la classe que mérite mon beau cygne. Je finis par trancher alors qu’une idée jaillit dans mon esprit. « Il y a un petit restaurant français à la lisière d’Austin. Ils font des préparations à base de fromage français, ou des plats en sauce. Je suis sûr que tu vas adorer ! » Sans compter que cela me permettra de lui faire découvrir mes origines, quelque chose que j’ai vraiment envie de partager avec elle. « Comme ça tu en sauras un peu plus sur l’endroit d’où je viens. Même la déco est assez atypique ! »

Dès qu’on arrive près d’Austin, je lui indique la destination, même si j’ai un peu de mal à me repérer, n’ayant pas été dans les lieux depuis un bout de temps. « La prochaine à gauche il me semble et on devrait y être. » Il ne faut que deux minutes supplémentaires avant que l’on se gare devant la grande bâtisse. D’extérieur, le restaurant ne paye pas de mine mais un large drapeau aux couleurs de la France trône au dessus de la porte, ainsi qu’un sanglier empaillé. Bon ça, par contre, c’est un peu étrange dehors mais bon… « Après vous mademoiselle. » Je fais signe à la jeune femme d’entrer tout en lui tenant la porte.
Swann Eberhart
ADMIN ∎ The Heart wants
what it wants
avatar
Inscrit le : 12/05/2016
Messages : 1334
Avatar : Natalie Portman
Crédits : Avatar : schizophrenic - Signature : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 14/05/1986
Mes rps :


DISPONIBLE

Ta maison est ma maison ❥ Fredoudou
Fugue ❥ Avalon
Photograph ❥ Shanleigh
Heavy ❥ Barth
Deux roues ❥ Nick

Bloc notes :
EN CE MOMENT :
● Elle a tenté de se suicider mais Lily lui a sauvé la vie.
● Elle vit chez Fred depuis sa sortie de l'hôpital.
● Elle est heureuse que Barth reste aux USA.
● Elle a déménagé à South Austin.
● Elle danse à nouveau.
● Elle crée son association et sa compagnie de danse.





LBS AWARDS 2017








Mon p'tit trophée =):
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'/Dompteuse de lutins
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


Re: I don't need a parachute. You're gonna catch me if I fall down. [Barth], le Dim 19 Mar - 15:39


« Je risquerai de te tomber dans les bras, mais on tomberait ensemble ensuite. Atterrissage fracassant ! » ça serait vraiment drôle ceci-dit. L’évocation du souvenir de notre rencontre – l’un des rares qui avait survécu aux vapeurs d’alcool – m’arrachait un sourire. Ça avait été un joli moment, un moment réconfortant même. J’étais venue noyer ma peine dans ce bar, ce qui ne me ressemblait pas et en compagnie de Barth, j’avais oublié un peu de mes soucis. Avant d’oublier totalement la nuit qui avait suivi.

Voilà qu’une nouvelle idée avait germé dans ma petite tête. Une liste de défi et de choses un peu folles à faire ou tout simplement des activités pour s’amuser. « Tu sais que ça veut dire que tu vas devoir me supporter aussi souvent qu’on sortira pour faire tout ça… » Je lui avais lancé un regard d’avertissement. Il ignorait dans quoi il s’embarquait le français. « Dès qu’on a de quoi noter, il faut qu’on écrive tout ça ! » Et en attendant je mémorisais le deuxième saut en parachute, le parc d’attraction, le laser game et ainsi de suite. On n’arrêtait plus Barth qui était déjà en train de rajouter un bowling à notre liste. « hééééé j’ai pas pu m’entraîner pendant quelques années… » Bon en fait, il fallait surtout que je lui fasse un aveux. « En fait, j’ai jamais fais de bowling. » Je croisais son regard, surpris, évidemment et j’esquissais une petite moue toute mignonne. « Ma mère n’aimait pas que je sorte… » Je n’avais pas vraiment profité de mon adolescence. J’aimais danser mais tout ce qui tournait autour avait été une torture et en grande partie à cause de ma mère. Mère qui se fichait bien de moi maintenant qu’elle ne pouvait plus vivre son rêve de danseuse à travers ma vie. « Alors tu m’apprendras et tu me mettras la pâtée. » Ou alors j’allais demander à Lily de m’entraîner. Elle, elle avait connu ce genre de sortie et elle sortait bien plus souvent que moi. Elle serait une coach parfaite. Ou tyrannique.

En attendant de faire tout ça, il nous restait à choisir où on allait manger pour nous remettre de nos émotions. J’avais commencé à rouler en attendant que Barth se décide et soudain, il semblait avoir trouvé la destination idéale. En tout cas, c’est ce qui transparaissait sur son visage. Il évoquait alors un restaurant français et je devais avouer que c’était un programme plus qu’alléchant. « ça m’a l’air vraiment parfait… » Et puis c’était l’occasion de découvrir un peu plus la cuisine du beau pays d’où était originaire mon partenaire de folie. « Tu me raconteras la France ? Enfin si tu veux… » Nous n’étions pas trop rentrés dans les détails mais je savais que Barth avait une relation compliquée avec son pays, parce qu’avec sa famille il n’était pas vraiment en bon terme.

A l’approche d’Austin, il m’indiquait la route et après un dernier changement de direction, on arrivait devant une grande bâtisse. C’était limite si on pouvait se douter qu’un restaurant se cachait là. Le drapeau français veillait sur l’entrée et sortie de la voiture, je remarquais le sanglier et grimaçait légèrement. « Vous avez de drôle de goût les français… » J’avais lancé un regard aussi interrogateur qu’amusé en direction de Barth avant d’entrer en sa compagnie. On nous installait à une table pour deux et la carte poussait l’hommage à la France jusqu’à mettre le nom des plats en français. Heureusement qu’il y avait une traduction mais la plupart des plats m’étaient totalement inconnus. « Je suis complètement larguée… Tu me conseilles quoi ? » J’espérais qu’il me choisirait quelque chose de bon et pas trop bizarre. J’étais courageuse mais pas téméraire. « Mais évite les abats et les trucs du genre s’il te plaît. » J’avais esquissé une grimace de dégoût. Pardon pour les amateurs mais moi, je ne pouvais vraiment pas.

___________________
I love making you believe What you get is what you see. But I'm so fake happy. I feel so fake happy. And I bet everybody here Is just as insincere. We're all so fake happy. And I know fake happy. I been doing a good job of makin' 'em think I'm quite alright But I hope I don't blink. You see its easy when I'm stomping on a beat But no one sees me when I crawl back underneath.
Barthelemy De Olivierec
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 12/01/2015
Messages : 2103
Avatar : Ian Somerhalder
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1988
Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: I don't need a parachute. You're gonna catch me if I fall down. [Barth], le Jeu 23 Mar - 18:49

Un rire émane de mes lèvres, se faisant entendre en écho dans le hangar avant qu’on en sorte, en imaginant la scène que la belle me décrit. Tomber, même si c’est ensemble, c’est tout de suite moins glamour.

« J’me demande bien lequel de nous deux aura le plus de mal à supporter l’autre sur le long terme. » Je rétorque aussitôt, sachant toutefois que j’ai tendance à être partisan des compromis et de plutôt bonne compagnie. J’aime que les personnes autour de moi soient heureuses et je ferais tout pour y parvenir, comme je le fais déjà depuis de longues années. Puis, je hoche la tête. Il va falloir que je me souvienne de tout jusqu’à ce qu’on trouve un papier et un crayon. Dans ma voiture, j’ai toujours de quoi noter mais malheureusement, c’est celle de Swann qui nous conduit aujourd’hui. Et me voilà qui commence à rêver de bowling en compagnie de ma nouvelle amie d’aventures. « T’en fais pas, j’suis pas le mec le plus doué du monde pour le bowling donc tu ne devrais pas avoir tant de mal à rivaliser et au pire du pire, on te mettra les petites barrières sur le côté, comme pour les enfants. » Je la taquine et me moque gentiment d’elle, m’attendant à ce qu’elle me réponde comme elle en a l’habitude, ou bien qu’elle fasse une légère moue, celle qui la rend si craquante. « Maintenant tu n’as plus ta maman derrière ton dos heureusement alors tu vas voir si tu n’as pas le droit de sortir ! Tu vas bientôt plus avoir le choix même ! » Encore une fois, je me mets à rire gaiement, plein d’enthousiame.

Nous voilà sur la route et je ne tarde pas à proposer un petit restaurant français où j’ai été il y a quelques années et qui m’avait ravi. « Oui, je pourrais te raconter ce que tu veux savoir. » Je réponds, un peu plus en silence. Mais pas tout de suite, je n’ai pas envie de gâcher ce moment si parfait. Nous aurons tout le loisir de discuter pendant le repas éventuellement. M’enfin, s’il s’agissait de lui raconter la France en elle-même, ses coutumes, ses monuments, etc… Là, je n’aurais aucun mal à la faire rêver, jusqu’à lui donner envie de l’emmener en weekend là-bas un jour, rien qu’elle et moi.

« Ah ah oui, on me l’a souvent fait remarquer ! » Je réponds rapidement en faisant allusion au sanglier qui trône au dessus de l’entrée du bâtiment. Et alors qu’on s’installe à une belle petite table tranquille, je ne tarde pas à dévorer le menu des yeux. Tout me donne envie mais je finis par m’arrêter sur mon plat favori, bien que pas forcément le plus typique de chez moi. « Franchement, moi je vais prendre une tartiflette. C’est hyper simple mais tellement bon, avec plein de fromage ! » Je m’en lèche déjà les babines d’ailleurs. « Soit tu prends comme moi, soit je te conseille le pot-au-feu. Typiquement français. C’est ce que j’avais pris la dernière fois et j’avais adoré d’ailleurs. » Nous avons à peine le temps de terminer notre discussion que le serveur arrive, ne perdant pas de temps pour nous demander si nous souhaitons un apéritif. « Mettez nous une bouteille de coteau du Layon, pour les douces papilles de cette demoiselle et un assortiment de rillettes à partager en entrée s’il vous plait. » Je suis plutôt fier de mon choix, même si je n’ai pas vraiment laissé Swann choisir et j’espère qu’elle aimera cette initiative.

Swann Eberhart
ADMIN ∎ The Heart wants
what it wants
avatar
Inscrit le : 12/05/2016
Messages : 1334
Avatar : Natalie Portman
Crédits : Avatar : schizophrenic - Signature : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 14/05/1986
Mes rps :


DISPONIBLE

Ta maison est ma maison ❥ Fredoudou
Fugue ❥ Avalon
Photograph ❥ Shanleigh
Heavy ❥ Barth
Deux roues ❥ Nick

Bloc notes :
EN CE MOMENT :
● Elle a tenté de se suicider mais Lily lui a sauvé la vie.
● Elle vit chez Fred depuis sa sortie de l'hôpital.
● Elle est heureuse que Barth reste aux USA.
● Elle a déménagé à South Austin.
● Elle danse à nouveau.
● Elle crée son association et sa compagnie de danse.





LBS AWARDS 2017








Mon p'tit trophée =):
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'/Dompteuse de lutins
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


Re: I don't need a parachute. You're gonna catch me if I fall down. [Barth], le Ven 24 Mar - 0:42

« Je ne suis pas toujours très facile à vivre… Je crois que tu pourrais finir par en avoir marre. » C’est pas pour rien si avec Lily on avait toujours décidé de vivre chacune dans un appartement sans oser tenter la colocation. On avait beau squatter l’une chez l’autre, psychologiquement, de nous avoir dans deux endroits distants nous aidait. Parce que si on passait tout notre temps ensemble on se taperait dessus.
Il me taquinait au sujet du bowling et je lui faisais une grimace de gamine en lui tirant la langue. « Gna gna gna ! Moque toi vilain ! » Il allait voir ce qu’il allait voir ! Si ça se trouve j’étais une excellente joueuse qui ignorait encore tout de son talent. Il parlait de ma mère et je souriais amusée même si c’était un sujet sensible. Je n’aimais pas parler d’elle, je l’évoquais succinctement mais développer à son sujet était mission impossible. J’avais trop de rancœur et trop de peine. « Tu sais que j’ai une autre nana qui veille sur moi et qui s’appelle Lily ? Tu comprendras le jour où tu la rencontreras… » Je ne me faisais pourtant pas de souci. Elle apprécierait Barth, c’était le genre de type qu’elle aimait bien.

Barth promettait de me raconter la France et j’avais hâte. Je rêvais de voyager mais je n’avais jamais franchi le pas. A part New York, je ne connaissais qu’Austin. C’était déjà plus que certaines personnes mais pour une curieuse du monde comme moi, c’était peu.

Arrivés au restaurant, dont la décoration me laissait un petit peu perplexe, j’étais néanmoins impatiente de découvrir la carte. La gourmande avait refait surface et pendant qu’on dévorait le menu des yeux, j’écoutais les conseils de Barth. « Un… pot-au-feu ? » J’avais écorché un petit peu le nom du plat avec mon accent et j’avais souris un peu gênée, me cachant derrière mon menu. « Pardon, j’écorche les noms… » Finalement j’avais à peine le temps de réfléchir que le serveur était là et je finissais par commander ce que Barth m’avait conseillé. « Tu me feras quand même goûter ta… » Et je me concentrais pour essayer de le dire du mieux possible. « tartifette ? » j’avais oublié le « l » en cours de route et ça me faisait rire de prononcer ce mot un peu bizarre.
Le français avait également commandé du vin et des rillettes et je n’avais pas trouvé la façon qu’il avait eu de prendre les choses en main, gênante. C’était même plutôt agréable de se laisser porter. « Je suis contente que tu aies choisis de nous emmener ici… Tête de sanglier exclue… » Je souriais amusée en jouant avec mes couverts. « J’aimerai ça voyager. Je me doute bien que les cartes postales ne reflètent pas toujours la réalité, qu’aucun pays n’est parfait mais j’adorerai pouvoir faire le tour du monde… » je souriais doucement et curieuse, j’avais envie que Barth me parle de lui. « Tu es d’où en France ? » Je ne connaissais rien de l’Europe même si je rêvais d’y mettre les pieds. « Est-ce que tu as beaucoup voyagé ? » Je me demandais s’il avait été ailleurs qu’à Austin aux Etats-Unis ou s’il avait visité d’autres pays avant de s’installer au Texas.

___________________
I love making you believe What you get is what you see. But I'm so fake happy. I feel so fake happy. And I bet everybody here Is just as insincere. We're all so fake happy. And I know fake happy. I been doing a good job of makin' 'em think I'm quite alright But I hope I don't blink. You see its easy when I'm stomping on a beat But no one sees me when I crawl back underneath.
Barthelemy De Olivierec
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 12/01/2015
Messages : 2103
Avatar : Ian Somerhalder
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1988
Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: I don't need a parachute. You're gonna catch me if I fall down. [Barth], le Jeu 6 Avr - 20:03

« Il n’y a qu’en testant qu’on peut le savoir ! » C’est pas totalement faux et là vient peut-être une proposition que la jeune femme ne percevra sans doute pas, vu que je ne suis même pas certain moi-même que s’en soit une. Je souris davantage lorsqu’elle fait ses petites manières en m’indiquant que je me moque d’elle. C’est dingue comme tout me plait chez elle, même sa manière de faire des grimaces. Je ne m’en étais pas tellement rendu compte jusqu’à maintenant, ou pas autant en tout cas mais à cet instant précis, cela me marque particulièrement. « Tu l’as peut-être briévement mentionné lors de notre première rencontre mais c’est pas pour ça qu’elle me fait peur ! » Je dis en relevant les yeux, comme un défi que je serais prêt à relever de toutes les manières possibles. Puis, je décide de continuer à faire le malin. « Je note que tu veux déjà me présenter à ta meilleure amie ! »

Nous voilà installés au restaurant, prêt à prendre notre commande, ou presque. La discussion continue, me laissant de plus en plus apprécier cette journée hors du commun. Je conseille quelques plats à ma comparse et j’éclate de rire alors qu’elle tente de répéter mes paroles. « L’accent américain sur des noms français, je ne m’en remettrais jamais à quel point c’est sexy. » J’avoue alors qu’elle s’excuse pour sa prononciation. Non, j’ai envie qu’elle continue. J’ai envie d’entendre le soin de sa voix, encore et encore. Je suis comblée lorsqu’elle prononce ‘tartiflette’ et franchement c’est trop tentant d’exploser de rire de nouveau mais en présence du serveur, je me retiens un minimum. Lui doit être habitué avec le nombre d’américains qui viennent dans le restaurant. « Oui, je te ferais gouter ma tartifette. » Que je répète avec la même prononciation qu’elle.

« Tu rigoles ? La tête de sanglier c’est la vie ! » Je dis sur le ton le plus ironique du monde. « Au moyen-âge, tous les murs des châteaux étaient ornés de tête d’animaux empaillés ! » Mais malheureusement, nous sommes bien des années plus tard et la décoration a donc un petit goût de dépassé, voir même périmé. « Le tour du monde, moi aussi j’en rêve ! » Un nouveau point commun. « Je suis né et j’ai grandi dans les quartiers riches de Paris, la capitale. » Je précise comme si cela était nécessaire. Au final, c’était surtout pour imager le côté ville surpeuplée où du monde grouille de partout. « Et j’ai fait quelques pays en Europe lorsque j’étais enfant. La Belgique, l’Espagne, l’Angleterre, l’Italie… Les pays qui bordent la France disons. » Et je me mets à rire en repensant à la raison qui nous empêchait d’aller plus loin. « On aurait pu voyager bien plus loin mais pour tout dire, mon père avait une peur bleue de l’avion donc c’était le train ou la voiture… »
Swann Eberhart
ADMIN ∎ The Heart wants
what it wants
avatar
Inscrit le : 12/05/2016
Messages : 1334
Avatar : Natalie Portman
Crédits : Avatar : schizophrenic - Signature : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 14/05/1986
Mes rps :


DISPONIBLE

Ta maison est ma maison ❥ Fredoudou
Fugue ❥ Avalon
Photograph ❥ Shanleigh
Heavy ❥ Barth
Deux roues ❥ Nick

Bloc notes :
EN CE MOMENT :
● Elle a tenté de se suicider mais Lily lui a sauvé la vie.
● Elle vit chez Fred depuis sa sortie de l'hôpital.
● Elle est heureuse que Barth reste aux USA.
● Elle a déménagé à South Austin.
● Elle danse à nouveau.
● Elle crée son association et sa compagnie de danse.





LBS AWARDS 2017








Mon p'tit trophée =):
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'/Dompteuse de lutins
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


Re: I don't need a parachute. You're gonna catch me if I fall down. [Barth], le Dim 16 Avr - 19:24


Je levais un sourcil quand Barth disait ne pas craindre Lily. Il ne savait définitivement pas qui elle était et de quoi elle était capable. Même si Lily n’était pas quelqu’un de méchant, j’avais toujours pensé qu’il valait mieux être son ami ou être ignoré par elle que d’être pris en grippe. Quand elle avait quelqu’un dans le collimateur elle pouvait vraiment se montrer sans pitié. Elle était entière et rien ni personne ne changerait ça. Je laissais échapper un rire à sa remarque. « Bien évidemment… Je tiens à présenter les gens avec qui je m’envoie en l’air à ma meilleure amie. » Puisqu’il voulait faire le malin, je pouvais en faire de même.

Installés confortablement à table et nos commandes passées on pouvait discuter tranquillement. C’était sans compter sur mes fautes de prononciation. Ça semblait amuser Barth et si je pouvais le faire rire ainsi alors je l’autorisais à se moquer de mon accent autant qu’il le voulait. « Sexy ? Je savais que je te faisais de l’effet. » J’avais levé les yeux au ciel, consciente de raconter n’importe quoi. J’aimais beaucoup Barth et il était devenu un vrai ami en peu de temps. Le genre de relation que je ne voulais pas gâcher avec un jeu de séduction. Peu importe ce qui s’était passé entre nous ou pas, cela appartenait à une autre époque. Il se moquait une dernière fois de ma prononciation et je faisais une nouvelle petite grimace même si ça me faisait autant sourire que lui.

J’affichais une moue dubitative quand il parlait de la tête de sanglier. J’avais bien compris l’ironie dans sa voix mais vraiment, cette histoire d’animaux empaillé me refroidissait. « Je suis contente de ne plus vivre au Moyen-Âge… parce que vraiment, les animaux empaillés… Beurk. » Je faisais une grimace de dégoût et secouais la tête pour chasser les images qui me venaient en tête.
La tête calée dans la paume de ma main, je l’écoutais me raconteur les pays qu’il avait eu la chance de parcourir. Il venait des beaux quartiers de la belle capitale française. Je réalisais à cet instant à quel point Barth semblait pourtant être quelqu’un de simple et sans prise de tête malgré ses origines. C’était une des choses que j’aimais beaucoup chez lui. Il avait parcouru l’Europe, ces pays qui partageaient une frontière avec son pays natal. Entre Logan et Barth, je venais de rencontrer des gens qui avaient eu la chance de sortir de leur pays d’origine et ça me donnait de plus en plus envie de faire comme eux et de voyager. Un sourire amusé vint se glisser alors qu’il me racontait les limites que la phobie de son père avait imposé. « Au moins, ici, il ne risque pas de venir te retrouver… » Il lui faudrait prendre l’avion ou le bateau ce qui semblait exclu.
« Quand j’étais gamine, ma mère m’a emmené dans son pays d’origine, l’Argentine. J’avais beaucoup aimé. Pour une fois je n’étais pas obligée de travailler la danse des heures et des heures. Et j’avais l’impression de m’être rapprochée d’elle d’une autre manière… » Il y avait un peu d’amertume dans ma voix. Ma mère m’aimait, je ne doutais pas vraiment de ça mais elle avait projeté ses rêves de carrière sur moi et ça lui avait donné un côté un peu tyrannique quand il s’agissait de danse classique. Sans elle je n’aurais sans doute jamais atteint les sommets. On avait malgré tout vécu de très bons moments. Mais elle avait mal réagi quand je m’étais retrouvée brisée. Elle n’avait pas vraiment plein la jeune femme que j’étais, elle avait juste regretté la carrière soudainement interrompue. Quand j’avais retrouvé l’usage de mes jambes, elle avait regretté que ça ne soit pas arrivé plus tôt et maudit le fait qu’il était trop tard pour retrouver les sommets. A partir du moment où je n’avais plus dansé j’avais eu l’impression de devenir invisible pour elle. « Bref… C’est la seule fois où je suis sortie des Etats-Unis. Et je n’ai connu que New York et Austin… mais je pourrais toujours rajouter “voyager” à ma liste des choses à faire… » Et j’aurais l’embarras du choix pour les destinations.

Le serveur nous apportait nos plats et boissons et après avoir trinqué avec le français je m’étais lancée à l’assaut de mon plat et même si au départ j’étais perplexe, j’étais agréablement surprise et me répandait en compliments sur la cuisine. Je n’étais peut-être pas partie à paris avec Barth mais j’avais l’impression de voyager un peu avec lui dans ce restaurant.

___________________
I love making you believe What you get is what you see. But I'm so fake happy. I feel so fake happy. And I bet everybody here Is just as insincere. We're all so fake happy. And I know fake happy. I been doing a good job of makin' 'em think I'm quite alright But I hope I don't blink. You see its easy when I'm stomping on a beat But no one sees me when I crawl back underneath.
Barthelemy De Olivierec
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 12/01/2015
Messages : 2103
Avatar : Ian Somerhalder
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1988
Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: I don't need a parachute. You're gonna catch me if I fall down. [Barth], le Jeu 20 Avr - 19:34

« Rassures moi, vous n’avez pas fait un pacte du style vous partagez les conquêtes ou ce genre de choses ? » Je fais un brin moins le malin, même si je garde un sourire. « Bon, si elle est jolie, ça ne serait peut-être pas une si mauvaise chose mais bon… » Je pense que Swann l’aura compris, je ne suis pas du genre à m’envoyer en l’air avec n’importe qui et les coups d’un soir, ce n’est pas dans mes habitudes non plus. Avec elle, c’était venu naturellement, grâce, ou à cause de l’alcool surtout et je ne regrette absolument pas mais aujourd’hui, on se rend bien compte que je n’ai pas pu m’arrêter à cette nuit là. L’ascenseur, ce saut en parachute, ce repas… Nous sommes devenus bien plus qu’un simple plan d’un soir, à mon  plus grand bonheur. Et qui sait comment les choses évolueront encore au fil du temps ?

« Bah oui, évidemment, je ne m’en suis jamais caché je te signale. »

Mon sourire s’élargit encore, jusqu’à rejoindre le lobe de mes oreilles. Si elle n’avait pas compris à quel point je la trouve séduisante, c’est qu’elle est vraiment à l’ouest en termes de relation amoureuse. Néanmoins, je ne tiens pas à la faire fuir, ou même à lui faire peur, alors c’est toujours sur le ton de l’humour que je lui fais des avances qu’elle ne prend ainsi pas au sérieux. Finalement, entre les grimaces et les moqueries, cet instant n’a rien de romantique ou séducteur, juste une bonne dose d’humour, de fun et d’amusement.

« Tu veux que je te fasse une confidence ? » Je regarde l’animal mort, émet une légère grimace, avant de revenir vers la blonde. « Depuis que je suis petit, j’ai cette phobie des animaux empaillés. J’arrive à les regarder mais genre les toucher, c’est plus fort que moi, je ne peux pas… J’ai l’impression qu’ils seraient capables de me faire un clin d’œil ou de revenir à la vie. » Oui, j’ai bien conscience du ridicule de mes paroles mais que voulez-vous, des peurs, ça ne se contrôle pas vraiment.

« C’est sûr… Mais ma mère si, et elle serait bien capable de me ramener à coups de pieds au cul ! »

Bien que la matrone De Olivierec ait un peu trop de tenue pour se comporter de la sorte en public, elle n’aurait sans doute aucun mal à faire mon malheur. Je dois tout de même admettre que malgré ses nombreuses tentatives pour me réconcilier avec Maxine, elle semble s’être plus ou moins fait une raison, persuadé que je reviendrais pleurer dans ses jupons dès que je me serais lassé de l’Amérique. Oui, selon elle, elle gagnera ce jour là mais ce qu’elle ne sait pas, c’est que je ne compte pas que ce jour arrive ! Jamais ! D’ailleurs, je crois que même si j’étais contraint de retourner en France, j’irais vivre dans le sud, le plus loin possible du château familial.

Je souris lorsque Swann aborde son voyage en Argentine et sa mère. J’ai comme l’impression qu’elle en garde un souvenir mitigé, à la fois rempli de moments de joie mais d’une déception immense. Et j’avoue ne pas trop savoir comment réagir face à cela, ce que je devrais dire pour qu’elle se sente mieux. « Oui je comprends. » Je finis par répondre, sincère. Puis, me vient une idée qui devrait réjouir la tablée. « Si tu veux, on partira ensemble. Tu n’auras qu’à choisir le pays ! » Oui, j’aimerais beaucoup partager cela avec mon amie. « Et la date aussi ! »

Nos plats arrivent et c’est avec les yeux qui pétillent que je découvre ma tartiflette. J’ai l’impression que cela fait une éternité que j’en ai mangée. Après avoir trinqué, bu plusieurs gorgées et avalé plusieurs bouchées, en silence tellement j’avais faim, je relève ma tête vers ma camarade. « Tu veux toujours gouter ? » Je lui dis alors, tendant une fourchette pleine en sa direction.
Swann Eberhart
ADMIN ∎ The Heart wants
what it wants
avatar
Inscrit le : 12/05/2016
Messages : 1334
Avatar : Natalie Portman
Crédits : Avatar : schizophrenic - Signature : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 14/05/1986
Mes rps :


DISPONIBLE

Ta maison est ma maison ❥ Fredoudou
Fugue ❥ Avalon
Photograph ❥ Shanleigh
Heavy ❥ Barth
Deux roues ❥ Nick

Bloc notes :
EN CE MOMENT :
● Elle a tenté de se suicider mais Lily lui a sauvé la vie.
● Elle vit chez Fred depuis sa sortie de l'hôpital.
● Elle est heureuse que Barth reste aux USA.
● Elle a déménagé à South Austin.
● Elle danse à nouveau.
● Elle crée son association et sa compagnie de danse.





LBS AWARDS 2017








Mon p'tit trophée =):
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'/Dompteuse de lutins
• ÂGE : 111 ans
• BLOC NOTE :


Re: I don't need a parachute. You're gonna catch me if I fall down. [Barth], le Dim 23 Avr - 21:30


J’éclate de rire quand Barth imagine un tel pacte entre Lily et moi. « Non non, je te rassure… Mais Lily aime bien se mêler de ce qui ne la regarde pas… Tu t’en rendras compte assez vite… » C’était parfois étouffant, et souvent agaçant mais son regard toujours juste faisait mouche alors je finissais par la laisser dire ou faire. Elle me laissait toujours maîtresse de mes choix au bout du compte et je devais avouer que quand je m’entêtais contre son avis, je finissais toujours par le regretter. Elle avait toujours raison. « Elle est jolie... » Mais je n’imaginais pas du tout son caractère volcanique s’associer à celui de Barth. Il faut dire que j’avais fini par avoir du mal à imaginer Lily au bras d’un homme. Elle les gardait à distance depuis toujours, ne faisant que s’amuser en passant une soirée ou deux dans leur bras. Elle s’amusait mais ne s’attachait jamais d’un point de vue romantique. Nous étions diamétralement opposées sur ce plan-là.

Naïve, je ne relevais jamais les avances de Barth. Pour moi ça n’était qu’une vaste plaisanterie, une private joke entre nous mais qui au final ne contenait rien de sérieux. Nous étions deux amis. Nous ne saurions surement jamais ce qui s’était passé pendant la nuit que nous avions passé ensemble et c’était très bien ainsi.

Barth se confiait sur une de ses phobies. Je lançais un regard aux animaux empaillés présents dans le restaurant. « J’ai déjà peur rien qu’à les regarder… » alors me moquer de lui parce qu’il avait peur de les toucher et qu’ils se mettent à bouger, je n’allais pas oser. Et puis moi j’avais eu l’impression que mon reflet se dédoublait lorsque j’avais perdu la tête il y a quelques années. Au point que je fuyais encore maintenant les miroirs, ne m’y regardant que lorsque c’était nécessaire. Je n’en parlais jamais mais ça me donnait une raison supplémentaire de ne pas me moquer de Barth. « Je comprends que tu n’aimes pas ça. »

Les parents de Barth ne semblaient pas commodes et sa mère encore moins. J’espérais vraiment qu’elle ne mette jamais les pieds aux Etats-Unis pour forcer son fils à rentrer à la maison. D’abord, sa maison, c’était ici maintenant si j’avais bien compris.

J’évoquais ma mère un peu trop souvent à mon goût depuis quelques temps.  Peut-être parce que j’avais renoué avec la danse, que je m’apprêtais à lancer ma propre compagnie et mon propre studio de danse et qu’elle n’était pas liée à ces projets-là. Je voulais m’associer à Lily mais ma mère était restée en dehors du tableau. Parfois je culpabilisais car elle avait toujours tout fait pour que je réussisse dans la danse, quitte à se montrer parfois trop dure et sans cœur. Mais Lily me rappelait ensuite la façon qu’elle avait de tout régenter et je me souvenais pourquoi j’avais le choix de m’éloigner. Ma mère n’avait jamais de mots tendres. Je n’avais pas besoin de ça.
La proposition de Barth me fait sourire mais que je ne prends pas vraiment au sérieux. « N’importe quoi ! On ne peut pas partir comme ça ! » Et pourquoi pas ? Je me prends à imaginer un voyage, un vol en avion, des destinations… Mais je secoue la tête. « T’es presque trop fou pour moi. » Je croise son regard et je pourrais presque saisir l’occasion au vol et nous projeter dans un futur voyage mais je me défile.

Les plats arrivent et après avoir dégusté chacun de notre côté, Barth me propose de goûter son plat. Ça a l’air bon, mais difficile de ne pas remarquer l’odeur du fromage. Ce n’est pas le genre de choses que je mange mais j’ai envie de jouer le jeu des découvertes et je me penche légèrement pour attraper la fourchette et goûter au plat de Barth. Je m’attendais à quelque chose de fort mais ça passe plutôt bien. « C’est vraiment très bon… » J’ai presque du mal à cacher ma surprise. « Tu en veux ? » Il connaît déjà tout de la cuisine servie ici aussi mais j’ai envie de partager quand même. Satisfaite du plat, j’ai hâte de découvrir les desserts. Quant au vin, il est délicieux et j’ai du mal à cacher mon sourire gourmand. Pour la ballerine qui a longtemps été au régime, cette avalanche de saveur est un feu d’artifice. Ce soir, comme tous les autres soirs où j’ai eu l’occasion de dîner au restaurant, je me sens libre de me montrer gourmande sans culpabiliser. C’est un sacré changement. « Je crois que ce restaurant est l’un de mes préférés à partir de maintenant. »

___________________
I love making you believe What you get is what you see. But I'm so fake happy. I feel so fake happy. And I bet everybody here Is just as insincere. We're all so fake happy. And I know fake happy. I been doing a good job of makin' 'em think I'm quite alright But I hope I don't blink. You see its easy when I'm stomping on a beat But no one sees me when I crawl back underneath.
Barthelemy De Olivierec
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 12/01/2015
Messages : 2103
Avatar : Ian Somerhalder
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1988
Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: I don't need a parachute. You're gonna catch me if I fall down. [Barth], le Dim 30 Avr - 0:07

J’éclate de rire de bon cœur. Décidemment, une amitié comme celle des deux jeunes femmes est plutôt rare et j’ai hâte de rencontrer ma concurrente directe, surtout qu’elle a l’air d’avoir une personnalité plutôt électrique disons. Je suis certain que nous pourrions bien nous entendre, amicalement parlant. Je ne renchéris pas sur le sujet car après tout, le fait d’échanger n’était qu’une petite blague et rien de sérieux auquel j’ai envie de donner suite en terme de conversation.

On enchaine sur une de mes phobies que la jeune femme n’a pas l’air d’apprécier non plus : les animaux empaillés. Encore un point commun que je m’empresse de relever. Je devrais établir une liste de cela aussi, des fois qu’un jour elle ait besoin de comprendre ce qui fait que je l’apprécie autant.

« Et pourquoi pas ? Je ne dis pas de partir sans rien prévoir. On peut même tout prévoir si ça te chante. » Je lui souris, espérant qu’elle appréciera cette proposition un jour ou l’autre. Quel que soit le type de nos relations, je serais bien heureux de passer une semaine complète en sa compagnie. « Tu as le temps d’y réfléchir ! Garde ça en tête. » Je ne lui demande pas de prendre une décision dans la minute et d’ailleurs, si ce n’est que dans quelques mois, ce ne sera pas bien gênant. Ce n’est pas comme si j’avais des vacances dans l’immédiat de toute façon.

Bientôt, je tends ma fourchette pleine de tartiflette à la jeune femme pour qu’elle puisse découvrir les saveurs de la France et comme je m’y attendais, elle est séduite. Qui ne le serait pas en même temps ? « Oh oui, avec plaisir. » Même si j’ai déjà testé son plat, je ne dis jamais non à une petite bouchée et c’est avec plaisir que je la dévore lorsqu’elle me la présente. « Dans ce cas, je vote pour qu’on vienne ici une fois par mois ! » Adjugé vendu. Je lève mon verre en direction de Swann et nous trinquons pour sceller ce deal avant de profiter d’une fin de repas riche en saveurs et en gourmandises, dans une ambiance plutôt conviviale et délurée, comme nous en avons l’habitude désormais.

FIN

I don't need a parachute. You're gonna catch me if I fall down. [Barth]

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: Archive des rps-