Partagez| .

Il n'y a pas que les autres que l'on peut soigner...} Leia


Leah B. Sanders
avatar
Inscrit le : 12/07/2016
Messages : 69
Avatar : Torrey Devitto
Crédits : Shiya
Date de naissance : 18/03/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher


Il n'y a pas que les autres que l'on peut soigner...} Leia, le Mar 7 Fév - 19:11

Il n’y a pas que les autres que l’on peut soigner…
Leia & Leah



J’avais pris congé volontairement pour deux jours. J’avais fermé mon portable et j’avais décidé qui me remplaçait sur l’étage afin d’éviter les mauvaises surprises. Je croyais en la compétence de mes collègues, mais je ne voulais pas que des résidents moins expérimentés sur l’étage, donc j’essayai de faire cela équitablement. Je donnai quelques directives aux médecins avant de prendre le chemin de la porte de l’hôpital. Je pris le volant en direction de la maison. En entrant je déposai mes affaires et prit une bonne douche pour me rafraîchir et me m’habilla d’un jolie tricot puis d’un legging noir métallique. J’adorais être confortable dans mes vêtements quand je sortais du boulot. Je me fis une jolie tresse sur le côté pour compléter et me voilà prête pour le reste de la journée.

Après avoir passé quelques temps devant le téléviseur, une envie me prit d’aller faire un petit tour au spa. J’attrapai mon maillot ainsi que ma serviette et les déposai dans mon sac de sport en même temps que quelques vêtements pour une séance de gym. Je voulais mev ressourcer, prendre soin de moi, cela faisait extrêmement longtemps. J’amenai mon ipod avec moi et laissai mon portable à la maison. Je ne voulais pas faire ma sauvage, mais je voulais décrocher.

Arrivé au spa, je me pris un casier pour y mettre mes effets personnels. Je décidai finalement de laisser tomber la séance de gym et de sauter tout de suite au moment détente. J’enfilai donc mon maillot et bain noir à poids dorés et demandant la salle avec les chutes d’eau. Ce n’était pas vraiment une salle, c’était à l’extérieur avec des installations correspondant à une énorme falaise avec une chute d’eau qui tombait dans une grande bassine. Je me commandai un cocktail avant de me prendre une chaise de plage et d’y installer la serviette. En buvant une gorgé de ma boisson, je me dirigeai vers la bassine dont l’eau était chauffée et m’y introduit de tout mon corps, jusqu’à la tête. Je nageais jusqu’à la chute et me posa en dessous en fermant les yeux. Je sentais l’eau coulée sur mon corps en y laissant quelques gouttelettes ruisselées sur ma peau. J’étais bien, calme… j’oubliais tout.



© Grey WIND.
Leia Kingston
avatar
Inscrit le : 27/01/2017
Messages : 70
Avatar : Sarah Gadon
Crédits : class whore.
Date de naissance : 04/02/1992
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Il n'y a pas que les autres que l'on peut soigner...} Leia, le Mar 7 Fév - 23:16

Après son cours particulier avec son beau professeur de gymnastique, Leia décide de s'aménager un temps de repos bien mérité. Bon d'accord, il se peut qu'elle ait prit bien plus de temps à reluquer le corps finement sculpté de son professeur qu'à suivre assidûment les exercices qu'elle devait faire. Mais c'est le revers de la médaille, non ?  Elle ne tarde pas trop dans les vestiaires, l'idée même de devoir partager cette salle avec d'autres personnes dégoûte Leia. Un jour, je penserai à privatiser le vestiaire. Elle s'approche du banc mais rebrousse chemin en voyant la chemise bon marché qui lorgnait sur celui-ci.
Elle glousse légèrement et quitte cet endroit dans un souffle de mépris.

Sa serviette autour de la taille, Leia se dirige vers un transat et ouvre un magazine people, pour se tenir informer des derniers potins. C'est important, surtout dans son boulot. Finalement, elle le referme et décide d'aller à la fontaine à eau. Leia prend sur elle pour pas grogner en voyant quelqu'un déjà dedans. Après un petit regard, Leia se laisse aller à une remarque. Votre peau est tellement négligée... Dit-elle d'un air un peu condescendant avant de préciser. Est-ce qu'il vous arrive de prendre soin de vous ? Laissez moi devinez... Vous faîtes un métier avec de grosses responsabilités, et des horaires à rallonge ? Non vraiment, il faut faire quelque chose. Cette dame a beaucoup de chance d'être tombée sur Leia.

Spoiler:
 
Leah B. Sanders
avatar
Inscrit le : 12/07/2016
Messages : 69
Avatar : Torrey Devitto
Crédits : Shiya
Date de naissance : 18/03/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher


Re: Il n'y a pas que les autres que l'on peut soigner...} Leia, le Mer 15 Fév - 4:15

Il n’y a pas que les autres que l’on peut soigner…
Leia & Leah



Alors que je me sentais m’évader pour de bon pendant mon moment détente, une voix un peu cassante me sortie de mes pensées un peu contre mon gré. Évidemment, nous n’étions jamais complètement seule, même si nous voulions l’être. Je semblais déranger même! J’avais l’impression que j’avais fait perdre l’exclusivité de la salle à quelqu’un d’autre. Je ne savais pas trop si j’avais bien saisi ce qu’elle me disait, je me sentais un peu trop dans les vappes. L’eau coulait maintenant derrière moi alors que je me positionnai devant la jeune femme blonde qui était apparu soudainement et de nulle part. « Je vous demande pardon!? », dis-je de mon ton le plus calme. J’étais plutôt sereine et je n’avais pas une personnalité que l’on pouvait heurter si facilement. J’eus un petit rire alors qu’elle me demanda si je prenais soin de moi. « C’est justement ce que je comptais faire aujourd’hui! » Cela ne paraissait pas ? Quand même, je n’ai pas besoin d’une tonne de crèmes miracles pour une peau plus douce, j’avais d’autres priorités! Elle renchérissait comme si elle me connaissait sur le bout des doigts. Je lui souriais gentiment. « Vous n’avez pas tout à fait tort, j’ai de grosses responsabilités, des horaires à rallonges, mais j’adore ce que je fais, donc ma vie me plait comme cela! » Je nageais un peu autour d’elle pour profiter de chaque petite vague qui pouvait m’envelopper.

Alors que j’essayais de nager sans trop envahir son espace, je ne pus m’empêcher de rire. Je trouvais cela vachement culotté de la part d’une inconnue de me dire que je n’avais pas une belle peau, que je ne prenais peut-être pas soin de moi et tout. Je croisai à nouveau le regard de la blondinette et je lui dis assez directement : « Il vous arrive souvent de dire tout ce que vous pensez à n’importe qui comme cela pour rien…? » Mes mains suivaient le mouvement de l’eau alors que ma tresse flottait sur celle-ci. Une douce bruine se posa sur mes épaules alors que je me rapprochai doucement de la chute. Je gardais le sourire, j’adorais rencontrer de nouvelles personnes et loin de moi vouloir juger sur les premières impressions, je me contentais souvent de sourire et de profiter du moment avec la personne. Qui sait, peut-être que ce n’était qu’un moyen défense ce petit air hautain et cette allure un peu pinbèche. « Nous sommes bien ici non? C’est la première fois que vous venez ici?! » Je me doutais que non, peut-être que le spa était une activité quotidienne pour elle, alors que moi c’était plutôt un luxe que je ne m’accordais pas trop. Il était vrai que l’hôpital occupait toutes mes journées, mais j’adorais ma profession, je suis une grande passionnée et je faisais les choses avec rigueur et plaisir. Jamais je ne me suis levée un matin en étant dégouté par la journée difficile qui pouvait s’annoncer à l’hôpital. En pensant le positif, on le récolte, point barre.





© Grey WIND.
Leia Kingston
avatar
Inscrit le : 27/01/2017
Messages : 70
Avatar : Sarah Gadon
Crédits : class whore.
Date de naissance : 04/02/1992
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Il n'y a pas que les autres que l'on peut soigner...} Leia, le Dim 19 Fév - 6:47

Leia est rassurée de savoir que son interlocutrice n'est pas outrée par ses propos. C'est difficile à croire, mais Leia ne passe pas son temps à être foncièrement méchante. Et dans ce cas, il y avait rien de malveillant dans ses propos. Une simple constatation, un moyen d'engager la discussion aussi peut-être. Et qu'est ce que vous faîtes ? Demande-t-elle vaguement intéressée. Leia aime généralement les femmes comme elles, celles qui ont des responsabilités, qui font tourner le monde, à leur manière.

Elle se demande ensuite si Leia dit toujours tout haut ce qu'elle pense. La jolie blonde lance un regard en biais à la brune. Cette question l'amusait un peu, elle était peut-être même un peu symptomatique d'une difficulté à s'assumer pleinement ? Vous non ? Elle hausse les épaules après sa contre-question. Je n'ai jamais vraiment porté d'intérêt pour le ressenti des autres. Je dis ce qui me passe par la tête puis les autres s'en accommodent. Leia nage jusqu'à la chute et dépose ses coudes sur le rebord du bassin. Elle ferme les yeux en sentant l'eau ruisseler sur son corps. Sa quiétude est interrompu par son interlocutrice. C'est ici que je fais du sport. Il y a ce beau gosse hyper bien foutu, le professeur de fitness. Au fond, c'est la seule raison de sa venue, elle pourrait très bien s'occuper de son corps toute seule. Le métier de professeur de fitness... Tellement inutile. Elle ne retourne pas la question à la brune, parce que ça ne l'intéresse pas vraiment. Elle se contente de décompresser un peu, avant le boulot, avant les stagiaires aux deux mains gauches, avant tout ce qu'elle déteste tant dans son métier que dans la vie de tous les jours.

Leah B. Sanders
avatar
Inscrit le : 12/07/2016
Messages : 69
Avatar : Torrey Devitto
Crédits : Shiya
Date de naissance : 18/03/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher


Re: Il n'y a pas que les autres que l'on peut soigner...} Leia, le Dim 26 Fév - 20:25

Il n’y a pas que les autres que l’on peut soigner…
Leia & Leah



La jeune femme devant moi semblait un peu indifférente face à ma présence ou du moins, à ce que je pouvais dire. Par contre, elle prit soin de ma demander ce que je faisais dans la vie. J’étais étonnée et malheureusement pour moi, mon visage me trahissait. Je lui souriai, et lui répondit : « Je suis chef du département de traumatologie à l’hôpital d’Austin. » Je ne voulais pas l’importuner avec mes histoires, donc j’avais pris soin de ne pas trop soulever de détails à ce sujet. Alors que je continuais de nager tranquillement, je me permis de lui demander si elle avait toujours la fâcheuse manie de dire tout ce qu’elle pensait. Me répondant par un simple : et vous non? J’échappai un rire en rétorquant : « Bah… disons que je ne suis pas du genre à dire gratuitement à une personne qu’elle n’a pas une belle peau… et de toute manière, ce n’est pas très… » Puis elle enchaîna en disant qu’elle ne portait pas trop attention à ce que les gens pouvaient ressentir, ils n’avaient qu’à s’y faire. Sagement, je n’ajoutai rien, je ne voulais créer de bisbille avec une inconnue. J’étais venue au Spa pour relaxer et non pour me prendre la tête. Je lui souriai timidement.

Lorsque je lui avais demandé si elle venait souvent ici. Elle me parlait d’un bel homme entraîneur de fitness pour qui elle venait passer du temps au spa. Je n’étais pas trop habitué de cotoyer des personnes dont l’impression première se teintait de superficiel, mais je n’ai jamais jugé les gens dès ma première rencontre. Certains peuvent se servir de certaines attitudes comme mécanisme de défense, alors que d’autres sont réellement ce qu’il paraît être la première fois que nous les abordons. Ceci dit, je lui souriai en guise de réponse. Elle pouvait peut-être me trouver sauvage de ne pas trop acquiescer à ce qu’elle racontait, mais je trouvais simplement que cela ne valait pas la peine d’en ajouter davantage. Je m’accotai au mur en me tenant par les mains et en faisant voguer mes orteils qui sortaient un peu de l’eau.





© Grey WIND.

Leia Kingston
avatar
Inscrit le : 27/01/2017
Messages : 70
Avatar : Sarah Gadon
Crédits : class whore.
Date de naissance : 04/02/1992
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Il n'y a pas que les autres que l'on peut soigner...} Leia, le Mar 14 Mar - 14:16

Chef du département de traumatologie ? Leia a le tournis rien qu'en imaginant le nombre d'années d'études nécessaires pour y arriver. Ce doit être un métier très gratifiant, et dur... Elle ne fait que supposer, au fond, elle ne connaît rien de ce travail, simplement que la vie en hôpital requiert d'être prêt à sacrifier sa vie personnelle pour celles des autres. Une belle connerie, mais chacun sa façon de s'épanouir. Leia fronce les sourcils lorsque son interlocutrice bredouille un petit quelque chose. ''Dire gratuitement.'' Elle ne comprend pas vraiment où elle veut en venir. Elle réfléchit, puisque c'est toujours à elle de faire des efforts dans les relations humaines. Cela vous a-t-il blessé ? Il ne s'agissait que d'une simple constatation, une manière comme une autre d'engager la conversation.

Elle ressent bien le manque de réceptivité de son interlocutrice lorsqu'elle parle de ce fameux gars bien conservé. Décidément, discuter avec elle n'a rien d'un exercice facile. Qu'est ce qui vous fait sourire ? Demande-t-elle, le plus calmement possible. Leia n'a jamais été très bonne avec les non-dits. Et elle ne savait pas trop comment interpréter ce sourire. Un simple geste de politesse ? Une façon de montrer qu'elle partageait l'avis de Leia ? Ou encore une dénonciation subtile de la futilité que représente la raison qu'avait avancé la jolie blonde pour expliquer sa présence en ces lieux ?
Leah B. Sanders
avatar
Inscrit le : 12/07/2016
Messages : 69
Avatar : Torrey Devitto
Crédits : Shiya
Date de naissance : 18/03/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher


Re: Il n'y a pas que les autres que l'on peut soigner...} Leia, le Lun 27 Mar - 2:58

Il n’y a pas que les autres que l’on peut soigner…
Leia & Leah



Elle semblait impressionnée par le métier que je pratiquais. Il était vrai que j’avais passé plusieurs années à bûcher pour arriver où je suis aujourd’hui. J’avais sacrifié plusieurs soirées bien arrosée, des soupers de famille ou encore des moments de loisirs. J’avais passé le plus clair de mon temps à la bibliothèque, dans mon loft avec mes bouquins et au boulot. Même si j’avais reçu une bourse pour payer mes études, il arrivait par moment que ce n’était pas suffisant et avec le petit boulot de serveuse que j’avais à l’époque, je pouvais assurer mes fins de mois en plus de me permettre une socialisation que je perdais à étudier d’arrache-pied. Je lui fis un sourire : « J’avoue qu’il y a des moments où c’est plus difficile, mais dans l’ensemble, j’adore ma profession, je me sens utile. » C’était cliché dit comme cela et pourtant c’était bien vrai. Quand je suis seule à la maison, pendant mes congé par exemple, il peut arriver plusieurs cas où je ne suis pas en mesure d’intervenir et au lieu de me tourner les pouces à la maison, j’offre parfois de faire du temps supplémentaire ou de remplacer un collègue. Plusieurs personnes soupçonnaient un futur épuisement professionnel, mais je me permettais de les rassurer que je ne me rendais aucunement malade à travailler plusieurs heures dans une journée.

Par la suite, elle me demanda si j’avais été blessée par la remarque concernant la critique fait sur ma peau. En fait, je n’avais eu aucun problème à ce qu’elle m’envoie un commentaire, simplement que je n’en voyais pas l’utilité. « Ne vous en faites pas, c’est simplement que je ne me permetterais pas de dire quoi que ce soit à quelqu’un que je ne connais pas… bah même un ami aussi en fait. Je me suis demandée où vous y trouvez l’utilité cependant de dire ces choses… Dans mon cas, premièrement, vous avez une chance sur 1 million de me revoir après aujourdhui. Ensuite, vous ne connaissez pas du tout pour vous permettre une remarque, même aussi banale soit-elle. Finalement, vous ne vous vous êtes pas demandé si ma peau n’était peut-être pas du à une maladie ou une réaction à quelque chose pour juger de l’état de me peau.. Ceci étant, c’est à ce moment que je vous repose la question en ce qui a trait à l’utilité de votre commentaire. » Loin de moi vouloir la vexer, j’espérais peut-être faire faire une prise de conscience sur le fait que parfois, il n’était pas nécessaire de dire autant de choses, peu importe si c’est banal ou non, méchant ou non, important ou non. Heureusement, elle aurait pu tomber sur une personne qui se vexe à la moindre remarque, ou complexé par son image corporelle, ou peu importe. Moi, j’étais plutôt tranquillement avec l’impression que je projetais sur les autres, j’en avais en fait, rien à faire. « En fait, je crois qu’en d’autres occasions, c’est bien de dire directement les choses, vous avez de l’audace, vous ne devez pas vous faire marcher sur les pieds. » J’étais honnête et sincère, j’admirais beaucoup les gens qui confrontaient les autres dans leur idées, qui maintenait leur position malgré la pression sociale, etc. J’avais alors cru bon de le faire savoir à mon interlocutrice.

Ensuite, la jeune femme me demanda finalement ce qui me faisait sourire dans ce qu’elle avait dit au sujet de l’entraîneur. Je rigolais un peu timidement en secouant la tête pour lui témoigner qu’elle pouvait oublier cela. Ainsi, j’ajoutai : « Ah, mais non… ce n’est rien. Je vous trouve simplement si extravertie… C’est tout à votre honneur! » J’avais trouvé le mot juste pour juger de l’impression qu’elle me faisait. Je n’étais pas du genre à regarder les hommes de la sorte, à provoquer les situations pour rencontrer les gens, à faire des jeux de drague. Elle n’était peut-être pas de ce genre là, mais je la trouvais tout de même pétillante, colorée cette jeune femme. Elle semblait apprécier la place qu’elle se donnait et oui, c’était intimidant, mais surtout admirable. « Je prendrais bien un peu de votre caractère, moi étant plus tôt renfermée et timide! » dis-je en échappant un rire.





© Grey WIND.
Leia Kingston
avatar
Inscrit le : 27/01/2017
Messages : 70
Avatar : Sarah Gadon
Crédits : class whore.
Date de naissance : 04/02/1992
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Il n'y a pas que les autres que l'on peut soigner...} Leia, le Lun 3 Avr - 15:48

Enfin un sujet intéressant. Leia ne peut clairement pas saisir tout ce que représente le métier qu'elle pratique. Elle se satisfait simplement de voir qu'elle en parle avec beaucoup d'entrain, de bonheur. C'est l'important: se sentir utile. Leia n'en n'a jamais eu besoin. Si vous lui posez la question, elle vous répondra sans doute que la vie n'a aucun sens et que c'est bien pour ça qu'elle en profite pour acquérir tout ce dont elle a envie. De tout faire pour exaucer tous ces vœux, quitte à passer par des voies moins communes.

Elle ne semble pas blesser par la petite remarque que Leia lui avait asséné, sans arrière pensée, en plus. Et Leia écoute son interlocutrice lui sortir un long monologue. Elle se perd à la moitié, pas vraiment intéressée par ce qu'elle dit pour tout avouer. En gros, elle fait comme tout le monde. Elle délivre sa vérité, quasi certaine qu'il s'agit d'une vérité universelle. Leia ne voit pas pourquoi elle devrait s'interdire de dire ce qu'elle pense. Je ne sais pas. C'est une manière d'entamer la discussion. Et de toute manière, si vous aviez une maladie de la peau, vous me l'auriez rétorqué immédiatement je suppose. Elle ne savait pas qu'il fallait forcément dire quelque chose d'utile pour entamer une conversation. Décidément, les gens ne cesseront jamais d'étonner Leia.

Elle se demande d'ailleurs pourquoi son interlocutrice sourit autant. Elle ne comprenait pas et elle n'aime pas être dans le doute. Et vous ne l'êtes pas ? Allons, ne me dîtes pas que vous n'aimez pas passer du temps avec la gente masculine ? Leia sourit, un petit peu taquine, en reportant son regard sur la brune. Elle est certaine qu'avec un peu de maquillage et une magnifique robe, elle pouvait également être tout à fait désirable. Encore faut-il se donner le temps et les moyens et Leia imagine sans peine qu'elle doit avoir d'autres préoccupations que celle de rencontrer un homme. Vous êtes bien aimable. Mais arrêtez donc votre fausse modestie, on ne devient pas chef d'un service de traumatologie sans avoir son petit caractère ! Oui, il s'agit d'un compliment, même si Leia l'enrobe, comme d'habitude. Elle marque une pause. Est-ce que vous aimez danser ?
Leah B. Sanders
avatar
Inscrit le : 12/07/2016
Messages : 69
Avatar : Torrey Devitto
Crédits : Shiya
Date de naissance : 18/03/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher


Re: Il n'y a pas que les autres que l'on peut soigner...} Leia, le Dim 7 Mai - 3:05

Il n’y a pas que les autres que l’on peut soigner…
Leia & Leah



Je lui souriai bêtement en lui parlant du métier que je pratiquais. Ensuite, la conversation avait vite divergé vers sa manie de faire des remarques sans se soucier de ce que la personne pouvait en penser ou ressentir. Une manière d’entamer la discussion. C’était bien une drôle de façon de faire la conversation à une personne que l’on connait ou pas. Je lui souriai de nouveau ne sachant pas trop quoi rajouter à cela. Elle ne devait pas me trouver bien bavarde, mais contrairement à elle, je croyais bien que chaque parole avait son utilité et qu’il fallait employer les bons mots et tout. C’était peut-être un peu poussé de ma part, peut-être que je m’en faisais un peu trop avec tout. La sagesse avant son temps pouvait être une autre hypothèse. « Ou peut-être pas… certaines personnes ne sont peut-être pas du genre à dévoiler les choses aussi facilement! » Mes pieds continuaient de se laisser porter par les petites vagues. Je ne savais pas trop pourquoi j’avais cette sorte de volonté de justifier ou de rectifier tout ce qu’elle me disait, elle avait droit de s’exprimer après tout. Cependant, le jugement est si facile de nos jours et je trouvais cela peut-être dommage qu’elle attribue une certitude aussi franche envers le fait que j’aurais été porté à lui dire si j’avais une maladie de la peau ou quelque chose du genre. Il n’y a donc pas de secret chez les gens? Ils ont tous une grande facilité à se dévoiler?

J’étais quand même impressionnée pour sa franchise, son authenticité à être ce qu’elle était et ce, sans se préoccuper des autres. Ce n’était pas donné à tout le monde d’avoir autant confiance en soi et en ses convictions et c’était vraiment tout à son honneur. Je pouffai de rire lorsqu’elle m’interpella sur le fait que j’aimais ou non passer du temps avec la gente masculine : « Ah, mais bien sûr! J’adore les hommes, mais disons que je suis très fleur bleue, timide et romantique. Je n’ai pas votre aisance disons! Si je trouverais ce type de mon goût, je n’oserais même pas le regarder comme vous le faites. » J’avais bien peur de l’ennuyer à force avec mon caractère plutôt réservé et calme. Je comprendrais bien si l’envie lui prenait de se sauver ou de repartir avec ce mec. Sinon, pas que les hommes me faisaient peur, mais disons que j’étais du genre indépendante… il me fallait quand même beaucoup plus que le physique pour m’impressionner. Un homme avec de l’assurance, de l’humour, aussi occupé que moi, qui se contente de peu mais avec qui on peut rêver. C’était mon genre d’homme. Ceci dit, rien n’empêchait que cet homme que l’inconnue près de moi reluquait pouvait représenter cela, mais je n’en étais pas trop convaincue. Habituellement, seulement qu’au premier coup d’œil, je savais si le mec me plaisait ou pas. Je n’avais pas de doute.

Tout à coup, elle me dit d’arrêter ma fausse modestie. Je la regardais un peu perplexe en la laissant continuer. Je ne sais pas trop si être chef de traumatologie ou patron tout court avait besoin d’un gros caractère. Ce que je savais c’est que je n’ai jamais voulu que l’on me voit comme une patronne.. Même si j’avais des ordres qui venait des palliers supérieurs, je respectais mes collègues au plus haut point, de même que leur travail et je leur faisais amplement confiance. J’étais également en mesure d’admettre mes erreurs quand il le fallait. Je demeurais à l’écoute et je savais être ferme quand il le fallait également. Ferme au sens où quand une opération demandait beaucoup d’attention et de vigilence. J’ai toujours demandé à mon équipe d’être attentif, concentrée, focalisée sur ce que l’on faisait, surtout lorsqu’il s’agissait d’une vie qui était en danger. Cette phrase me prit un peu de cours, comme si pendant quelques secondes je me suis demandée si j’avais un caractère… Je comprenais dans sa phrase qu’être gentil, aimable et calme ne suffisait pas à atteindre les hauts grades d’une profession. Je lui souriais amicalement. « Ne vous inquiétez pas, j’utilise mon caractère à bon escient » dis-je gentiment. Elle me demanda également si j’aimais danser. Je roulai des yeux comme si je cherchais la dernière fois où j’étais sortie en boîte pour danser. « Oh lala, la dernière fois que je suis sortie danser, cela date de la période de la fac! Mais oui j’adore danser, c’est une belle façon de laisser aller la pression » J’aimais bien discuter avec elle, même si elle m’étonne quelques fois ou qu’elle me prend de cours, j’ai tout de même l’impression que c’est léger, pas de prise de tête.




© Grey WIND.
Leia Kingston
avatar
Inscrit le : 27/01/2017
Messages : 70
Avatar : Sarah Gadon
Crédits : class whore.
Date de naissance : 04/02/1992
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Il n'y a pas que les autres que l'on peut soigner...} Leia, le Lun 15 Mai - 10:04

En effet. Leia ne pouvait le nier, certaines personnes cachaient plutôt bien leur jeu, et préféraient parfois rester un mystère pour les autres. Elle-même, elle est un peu de ces gens là. Elle se nourrit de beaucoup d'artifices, laisse très peu de place à la personne qu'elle demeure réellement, comme un animal qu'il faudrait à tout prix tenir en cage. Elle pourrait y perdre des plumes, à trop être la véritable elle. Ne le prenez pas comme une remarque condescendante, mais je me suis trompée sur votre compte. Vous êtes bien plus intéressante que ce à quoi je m'attendais. Elle sourit vaguement, elle ne s'attendait pas à trouver quelqu'un avec qui avoir une discussion sensée dans ces lieux.

Cette fameuse Leah se décrivait comme fleur bleue, timide, romantique. C'est mignon, quoique beaucoup trop niais et pas très adulte. Et comment faîtes-vous pour faire comprendre à un homme qu'il vous plait ? Ne dit-on pas que le regard est le reflet de notre âme ? Leia y croyait dur comme fer. Le sien mentait très rarement.

Finalement, Leia considérait son interlocutrice un peu comme un animal à apprivoiser. Pas besoin de se mentir, de nombreuses choses les sépare, heureusement que les différences n'ont jamais été un frein dans les relations de la jolie blonde. Je l'imagine bien. De toute manière, l'autorité, ça se préserve. À trop gueuler pour pas grand chose, on perd sérieusement en crédibilité. Une éternité qu'elle n'avait plus dansé ? Leia n'est pas vraiment surprise, elle se contente de toiser la brune du regard, laissant un léger silence s'installer, silence qu'elle brise très vite. C'est décidé ! Je vous emmène danser ce soir ! Elle ne laisse pas vraiment le choix à Leah. Elle qui l'habitude de donner des ordres plutôt que d'en recevoir, ça doit la changer. Robe de soirée exigée ! On ne va pas se rendre dans un bar miteux. Leia quitte la cascade et enroule un essuie dans ses cheveux, dans un sourire mutin. On se retrouve devant le spa dans une bonne heure ? Question rhétorique.  C'est le plus pratique. Elle sourit une dernière fois et rejoint le vestiaire, quittant très vite les lieux pour se préparer à la soirée.
Leah B. Sanders
avatar
Inscrit le : 12/07/2016
Messages : 69
Avatar : Torrey Devitto
Crédits : Shiya
Date de naissance : 18/03/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher


Re: Il n'y a pas que les autres que l'on peut soigner...} Leia, le Sam 20 Mai - 5:34

Il n’y a pas que les autres que l’on peut soigner…
Leia & Leah



Cette fille commençait à me plaire avec toute cette simplicité à exprimer tout et n’importe quoi. Je l’enviais presque. Lorsqu’elle me disait que j’étais plus intéressante que ce à quoi elle s’attendait, je pouffai de rire. « Et bien.. ravie de vous l’entendre le dire! » Cette remarque me prenait un peu de cours puisque je pensais sérieusement l’embêter vu mon côté un peu tranquille. Je lui souriai amicalement et lorsque le sujet dévia sur les mecs, je rougis un tout petit peu. Les mecs ne me sont pas indifférents, mais disons qu’il me faudrait quelqu’un qui comprenne que ma profession passe avant tout et que je veux bien garder mon indépendance. « Bah rien… je les laisse me courir après.. Je suis tellement occupée! » dis-je en arquant un sourcil amusé. Je rigolais évidemment. C’était rarement arrivé qu’un mec me plaise à ce point et souvent, je suis tellement toujours au travail, que je devrais presque me caser avec un autre médecin par exemple. Je n’osais pas vraiment y penser, mais cela me faisait du bien tout de même que Leia m’en parle, comme si c’était pour me faire prendre conscience que je ne garde pas de place pour l’amour en fait. Je devrais y réfléchir.

Maintenant, elle voulait m’amener danser. Tout étonnée, je me redressai devant elle. Je ne me laissais plus flotter. Je mis une main devant ma bouche pour ne pas laisser échapper un rire nerveux. Je ne comprenais pas pourquoi une personne dont je ne connaissais pas l’existence jusqu’à aujourd’hui m’invita comme cela sur un coup de tête. J’étais enchantée à l’idée de devoir me préparer, me coiffer et m’habiller d’une jolie robe. Mes yeux pétillaient : « Et bah d’accord! Oui je vais me trouver une robe et on se rejoint ici dans une heure » Je la vis quitter le spa et je fis de même pour aller me préparer. Je me séchai les cheveux même si ces derniers n’avaient pas flotté tant que cela dans l’eau. Je retournai vite fait chez moi pour me choisir une robe de soirée. Découragée de constater à quel point je n’avais rien pour sortir, je m’assoyai sur le lit et réfléchissai. Rapidement, je pris ma voiture pour aller voir dans une boutique de robe du soir pour me trouver quelque chose qui allait me faire pour l’événement…

Je me dirigeai vers le spa habillée d’une magnifique robe violette satinée avec le haut en dentelle qui définissait bien les manches trois quarts. J’étais à l’heure, si ce n’est que cinq minute davance. J’attendis sur une chaise et laissa tomber mes cheveux sur mes épaules. Je les avais détaché comme j’aimais souvent le faire. Je m’étais maquillée un brin et j’avais même pris soin de me faire un traitement pour la peau du visage, voir si elle le remarquerait. C’était à ce demander si elle allait me reconnaître. Je brillais de pleins feux et j’avais décidément hâte d’aller danser.





© Grey WIND.
Leia Kingston
avatar
Inscrit le : 27/01/2017
Messages : 70
Avatar : Sarah Gadon
Crédits : class whore.
Date de naissance : 04/02/1992
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Il n'y a pas que les autres que l'on peut soigner...} Leia, le Jeu 25 Mai - 11:34

Leia est assez surprise de voir la jeune femme accepter son invitation à aller danser. Même si elle avait adopté un ton ferme, elle ne s'attendait pas forcément à voir son interlocutrice aussi docile. Tant mieux, une belle soirée s'annonçait pour les deux jeunes femmes, cela fait longtemps que Leia n'a plus eu l'occasion de s'amuser non plus, avec ce procès qui approchait à grands pas.
Comme d'habitude, elle avait pris un temps dingue pour se préparer. C'était la règle de la soirée: Robe et classe exigées.

Elle arrive finalement devant le spa avec un léger retard, dû essentiellement à sa longue préparation. Elle porte une robe blanche qui s'arrête juste avant les genoux, avec un collier servie de diamants et les boucles d'oreilles de sa petite soeur, Ruby. Elle croise très vite le regard de sa copine de soirée, et doit bien avouer avoir du mal à la reconnaître. « Bonsoir ! Très bon choix de robe, le violet vous va à ravir. » Elle sourit doucement, puis s'empare du bras de la brune pour se rendre à la boîte de nuit.
Sur le chemin, elle se permet néanmoins une question, qui lui semble tout de même assez importante. « Je ne pense pas vous l'avoir de demander !... Comment vous vous appelez ?   » Incroyable, elles ont sautés l'étape des présentations. C'est totalement contraire à l'éducation stricte qu'avait reçu Leia.
Leah B. Sanders
avatar
Inscrit le : 12/07/2016
Messages : 69
Avatar : Torrey Devitto
Crédits : Shiya
Date de naissance : 18/03/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher


Re: Il n'y a pas que les autres que l'on peut soigner...} Leia, le Mar 6 Juin - 1:43

J’avais accepté d’aller danser avec une parfaite inconnue. L’idée ne m’était même pas venue à l’esprit si elle était malhonnête ou si elle tentait de se foutre de moi. Je l’avais attendu au spa comme prévu et elle arriva à quelques minutes de retard. Je ne m’en étais pas du tout préoccupée. J’étais enchantée de la voir dans toute sa splendeur. Une magnifique robe, un collier scintillant, les cheveux brillants. Je ne savais pas si j’étais à la hauteur à ses côtés, elle avait l’air habituée à ce genre de soirée et pas moi. Je préférais les pubs tranquilles ou les cafés bistro. Évidemment, je ne savais pas où elle m’amenait, du coup, je ne pouvais pas me faire une idée.

La jeune femme me complimenta sur ma robe et la couleur de celle-ci. Je rougis comme à chaque fois que l’on me complimenta : « Merci beaucoup, vous êtes sublime également! » Dis-je en balançant ma main de haut en bas vers elle. Je lui souriai timidement et attendit que l’on se dirige vers l’endroit qu’elle allait me proposer. Finalement elle me demanda mon nom au passage. Je souriai une nouvelle fois et lui répondis : « Je m’appelle Leah, Leah Sanders! Et vous? » Elle se présenta à son tour et j’ajoutai que j’étais enchantée de l’avoir rencontrée. Elle m’empoigna ensuite par le bras en direction d’une soirée agréable. Elle semblait beaucoup plus à l’aise avec moi que je pouvais l’être. Pas qu’elle ne me mettait pas à l’aise, mais je ne me sentais pas bien confortable avec ma tenue que je portais une fois par année en compagnie d’une inconnue qui semblait le contraire de moi. « Alors, où m'amenez-vous? On y va? »
Leia Kingston
avatar
Inscrit le : 27/01/2017
Messages : 70
Avatar : Sarah Gadon
Crédits : class whore.
Date de naissance : 04/02/1992
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Il n'y a pas que les autres que l'on peut soigner...} Leia, le Dim 11 Juin - 20:32

Leia sourit doucement lorsqu'elle complimente sa robe. C'est une habitude de sans cesse se faire complimenter, mais aucun doute que ça change des compliments qu'elle peut recevoir des gars lourds et insistants. En chemin, elle demande le prénom de ce qui allait être sa compagne de soirée... « Moi c'est Leia ! Comme la princesse dans Star Wars. » Il insiste malgré elle sur le mot princesse, riant doucement de sa comparaison. La similitude de leurs prénoms l'amuse beaucoup également. Leah semble plutôt curieuse de savoir où on allait se rendre, et Leia doit bien avouer ne plus pouvoir garder la surprise plus longtemps de toute manière.  « Et bien Leah, nous allons danser le tango !   » Elle marque une pause avant de demander. « J'espère pour vous que vous savez le danser ! Au pire des cas, je ne pense pas que ce soit un critère de sélection pour les hommes présents à la soirée.   » Définitivement pas.

Elles arrivent finalement à destination et rentrent à l'intérieur. Les lumières tamisées donnent à cet endroit un charme particulier. Le premier réflexe de Leia est de chercher le bar. Une soirée sans alcool n'est pas une soirée réussie. « Je m'occupe des coupes de champagne ! » Leia quitte quelques secondes son acolyte pour aller commander deux coupes de champagne au bar, elle aurait pu également demander le numéro du barman, mais tant pis, si ça se trouve, ce n'est que partie remise.  « On trinque à cette soirée où tout est permis ?   » Demande-t-elle, dans un petit sourire espiègle en coin, donnant par la même occasion une coupe de champagne à Leah.
Leah B. Sanders
avatar
Inscrit le : 12/07/2016
Messages : 69
Avatar : Torrey Devitto
Crédits : Shiya
Date de naissance : 18/03/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher


Re: Il n'y a pas que les autres que l'on peut soigner...} Leia, le Jeu 15 Juin - 15:51

Le tango! J’allais danser le tango. La seule fois où j’ai dansé cette danse, c’était adolescente avec un de mes oncles qui m’avaient montré quelques pas. Je rigolais. J’allais passé une soirée bien agréable et l’endroit était d’ailleurs bondé. Ma robe scintillait avec les lumières qui remplissaient la pièce dans laquelle nous nous trouvions. « Je sais me débrouiller, je connais quelques pas! » dis-je à princesse Leia. Elle me faisait rire. Je ne venais pas ici pour me faire courtiser par des hommes, mais cela avait tout l’air de faire partie de son projet. D’ailleurs, beaucoup d’hommes de tournaient vers nous au moment où nous avions fait notre entrée. Je rougissais timidement alors que mon interlocutrice avait l’air de s’y plaire. J’aimerais avoir cette assurance, cette grande confiance en soi qui l’habillait en plus de sa magnifique robe.

J’avais scruté pas très loin des banquettes rembourrées où nous pouvions nous posé quelques secondes. Cependant, j’avais perdu de vue mon interlocutrice avant de la voir finalement nous commander à boire. La voir arriver avec du champagne me fit sourire, il y avait un bail que je ne m’étais pas amusé ainsi. Cela me faisait réalisé à quel point j’étais occupée, que j’adorais m’habiller de ces beaux vêtements et surtout que je ne lâchais pas assez mon fou. J’étais là avec une inconnue, coupe de champagne en main et habillée d’une jolie robe, coiffée et tout. C’était assez particulier puisque je n’avais aucunement l’habitude de ce genre de sortie ni de côtoyer des personnes comme Leia. Celle-ci se posa devant moi en levant son verre pour trinquer. Je fis de même : « Où tout est permis oui! » répondis-je tout sourire. Je pris ma coupe et en buvais une gorgée. C’était un délice. « Merci vraiment pour l’invitation! Ce n’est tellement pas habituel chez moi! » dis-je pour me montrer reconnaissante. Elle était sympa. On se complétait bien à vrai dire, même si je ne pouvais pas juger à partir que d’un rencontre. « Je crois qu’un homme voudrait bien danser avec vous! » dis-je en lui montrant du regard un homme raffiné et très joli qui la dévisageait.
Leia Kingston
avatar
Inscrit le : 27/01/2017
Messages : 70
Avatar : Sarah Gadon
Crédits : class whore.
Date de naissance : 04/02/1992
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Il n'y a pas que les autres que l'on peut soigner...} Leia, le Jeu 29 Juin - 20:23

La fête bat son plein. On trouve de tout par ici. De vieux couples qui souhaitent s'adonner à une activité commune en se rendant compte que leur enfant est en train de bouffeur leur mariage, des célibataires riches et élégants, qui cherchent avant tout à passer un bon moment en charmante compagnie. Il y a vraiment de quoi s'amuser ce soir, et Leia se satisfait de voir sa comparse si enjouée à l'idée de passer une bonne soirée.
Elles en avaient toutes les deux besoin.

Après s'être occupée des rafraîchissements, la blonde retourne auprès de Leah, son regard se baladant sur la salle, à la recherche d'un compagnon de danse. « Ne me remerciez pas. Je suis contente de vous faire changer un peu les idées. » Elle entonne un léger rire et boit une gorgée de champagne après avoir trinqué avec la brune. « Ce champagne est excellent, et frais. Il me sera difficile de ne pas en abuser, je préfère vous prévenir. » Leah lui fait remarquer qu'un homme le regarde depuis un petit bout de temps. Quand la jolie blonde croise son regard, celui-ci fait un signe de tête pour que Leia vienne le rejoindre. « On va dire que ce n'est pas mal pour un commencement. Venez avec, on vous trouvera un partenaire sur le piste ! » Elle prend Leah par la main sans trop vraiment lui laisser le choix. Une fois qu'elles se retrouvent sur la piste, l'homme qui lorgnait sur Leia l'invite à danser. Un peu plus loin, un autre homme, barbe de trois jours et très bien habillé propose une danse à Leah. « Et bien... Vous êtes chanceuse dîtes-moi. » Murmure-t-elle avant de rejoindre son cavalier. Pendant la danse, elle ne se laisse évidemment pas manipuler par son cavalier, elle prend les devants et l'homme suit le pas.
Leah B. Sanders
avatar
Inscrit le : 12/07/2016
Messages : 69
Avatar : Torrey Devitto
Crédits : Shiya
Date de naissance : 18/03/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher


Re: Il n'y a pas que les autres que l'on peut soigner...} Leia, le Jeu 6 Juil - 17:23

Cette soirée était extraordinaire. Je m’amusais comme une petite folle et je me plaisais finalement dans ce genre d’endroit que je n’avais aucunement l’habitude de fréquenter. Je rigolais avec Leia qui se montrait toujours gentille à mon égard. Elle avait l’intention de me changer les idées, probablement me faire décrocher. Elle commenta ensuite le champagne qu’elle nous avait pris. J’acquiesçai : « Oui, j’en ai jamais pris comme celui-ci. Il est divin! » J’avais remarqué un homme qui semblait vouloir un entretien avec ma nouvelle amie. Je la prévenais aussitôt de son regard insistant sur elle. Comme j’avais prédit, cela lui plaisait et leurs regards se croisaient. Sans que j’ai eu le temps de répondre à son affirmation, on me traîna sur la piste. Un homme séduisant vint vers moi avec un jolie. Il m’offrit la prochaine danse que j’acceptai avec joie. Je fis une mine étonnée à Leia. Je n’étais pas du tout habitué à cela, bien que je ne prenais jamais la peine de bien m’endimancher.

La chanson jouait, un bel air de blue qui donnait une touche de sensualité à notre échange. Je lui souria, cet homme mystérieux dont je n’aurais plus la chance de le revoir après ce soir. Nos yeux ne se lâchaient pas d’une semelle, complètement envouté. Je tournoyais sur moi-même à l’aide de sa main qui me dirigeait si bien. C’était merveilleux comme moment. Rien à voir avec des hommes qui ne veulent que le corps des femmes. D’ailleurs, l’endroit si prêtait plutôt mal pour ce genre d’échange bestial. Pendant la danse, je me présentai et donna mon nom. L’homme en fit de même. Nous échangeâmes quelques phrases et me fit rigoler. Je lançais des regards à Leia à quelques reprises qui semblaient plutôt bien contrôler son partenaire. Elle était entreprenante cette femme. Je haussai les épaules et retourna à mon moment de rêve.

La chanson se termina et je saluai mon partenaire. Il m’embrassa la main comme un vrai gentleman et m’offrit le prochain verre. J’allai donc commander au bar et apporta une nouvelle boisson à ma compagne de soirée. J’étais toute pétillante et j’avais un peu de difficulté à revenir sur terre. « Wow!!! C’était tout simplement magique. Mais comment cela se peut dites-moi? Il est arrivé comme ça sans que j’ai eu à demander quoi que ce soit! » Une nouvelle chanson commença. Je dis aller ma tête au son de la mélodie tout en écoutant Leia! « Sinon… vous avez aimé votre danse vous?! » dis-je empressée de tout savoir.
Leia Kingston
avatar
Inscrit le : 27/01/2017
Messages : 70
Avatar : Sarah Gadon
Crédits : class whore.
Date de naissance : 04/02/1992
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Il n'y a pas que les autres que l'on peut soigner...} Leia, le Mer 30 Aoû - 15:12

Leia sourit sincèrement au commentaire de son amie sur la qualité du champagne. Elle trouve ça mignon de voir une personne de classe modeste goûter à quelque chose d'aussi luxueux et hors de prix. Pour l'aîné des Kingston, c'était totalement banale. Elle se rappelle encore les fois où elle allait piquer du champagne pendant les réunions de famille, en s'amusant à siffler la bouteille avec l'ancien petit copain de sa petite sœur, pour ensuite se faire réprimander parce qu'une bouteille d'un tel champagne ne se sifflait pas comme ça. « Attention Leah, vous pourriez attraper des goûts de riche et devenir égoïste et méprisante.» Elle prend un air espiègle, portant la coupe de champagne à ses lèvres pour boire une gorgée.

Une fois la danse terminée, la jolie blonde attendait le retour de la brune, plutôt amusée de la voir capable d'un tel relâchement. Elle a toujours eu une vision très cartésienne des médecins, le style à être minutieux, pas très amusants, voire même osons le terme, complètement chiants. Comme quoi, Leia doit bien reconnaître que parfois, elle juge bien trop vite les autres. Leah revient finalement, encore sur son petit nuage. Il y avait quelque chose d'attendrissant dans sa réaction et bien que la chirurgienne ne soit pas une gamine, Leia aurait bien envie de protéger ce soupçon d'innocence envers et contre tous surtout. Leia se contente de sourire pour remercier sa compagne de soirée pour le nouveau verre et l'écoute s'émerveiller sur sa récente danse. « Il n'y a rien comprendre... Avant même que la danse commence, c'est nous qui la menons. Puis, nous sommes les seules femmes désirables par ici... » Elles n'ont qu'à jeter un regard circulaire dans la pièce pour se rendre compte qu'elles sont les plus belles de la soirée. Concernant sa danse à elle, Leia se montre plus réservée. Elle lance un regard dédaigneux vers son désormais ex partenaire de danse. « Je m'attendais à plus de résistance de sa part... Il s'est laissé mener, c'était d'une facilité déconcertante. » Pour elle, le tango, ça reste une lutte entre deux personnes, quelque chose d'un peu bestiale. Pas une promenade de santé.

Leia porte son regard sur Leah, alors qu'elle se contentait simplement d'apprécier la musique qui passait. Les violons, le piano à queue, ce sont des instruments qui lui rappelait les soirées mondaines auxquelles elle assistait souvent par obligation, mais aussi beaucoup par plaisir. Quand on est une Kingston, il faut savoir montrer une bonne image de soi auprès des autres. « Il y a une question qui me brûle les lèvres. Et même si on devrait s'interdire de parler le boulot pendant cette soirée... Je me sens obligée de vous la poser. Qu'est ce que ça vous fait d'avoir la vie d'autres personnes entre vos mains ?? Je vous trouve bien courageuse d'accepter ce poids sur vos épaules...  » Leia, elle pense déjà avoir assez à faire avec sa propre vie. Elle se voit mal donner de sa personne pour quelqu'un d'autre.
Au fond, ça a toujours été son leitmotiv: ''elle avant les autres'' et elle éprouve aucun remords à penser ainsi.

Spoiler:
 

Il n'y a pas que les autres que l'on peut soigner...} Leia

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Downtown :: Mecca Gym & Spa-