Partagez| .

Jack&Jules - Cher disciple, je suis très peiné de devoir vous annoncer une bien mauvaise nouvelle, mais vous êtes un sombre idiot


Jules Strugatsky
† liberates the fox in me
avatar
Inscrit le : 04/11/2016
Messages : 779
Avatar : adam hot gallagher
Crédits : (c)morrigan
Date de naissance : 13/07/1992
Mes rps :
INDISPONIBLE (10/6)
Alvé Braeden AlphaChrisMarlon&LoonaMaxineJackBenjaminMatthewJahan






Bloc notes : NE PAS OUBLIER :
- appeler mon banquier (sinon ma mère va encore m'déchirer)
- acheter des croquettes pour le chat (sinon il va crevé de faim)
- apprendre mon texte de Shakespeare (sinon j'vais m'taper la honte sur scène)
- bloquer le numéro de mes conquêtes sur mon phone (sinon j'serais jamais pénard)
- arrêter de me prendre des cuites (sinon j'vais finir complètement idiot)
- arrêter de faire ces foutues listes que j'respecte jamais




L O O N A ma Loona.









Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Jack&Jules - Cher disciple, je suis très peiné de devoir vous annoncer une bien mauvaise nouvelle, mais vous êtes un sombre idiot, le Mar 7 Fév - 11:59

Mon réveil sonne. Putain d'bordel de chiotte! Voilà à peu près ce qui s'échappe de ma bouche lorsque je réalise que nous sommes jeudi matin et qu'il faut impérativement que j'me lève. Franchement, j'ai une flemme du tonnerre. La raison? La cuite d'hier soir, les abus d'alcool, de joint et le coucher beaucoup trop tardif. J'crois que j'ai rejoins mon lit vers quatre heure de matin. Alors voyez, messieurs, dames, lorsque mon cellulaire claironne les sept heure ce matin, j'ai envie d'le tuer. Franchement, j'suis trop con. J'suis immature, con et faible. Faible face à mes potes qui m'embrigadent à chaque fois dans des plans foireux.

Sauf que là, j'suis mal. Si mon réveil a sonné ce matin, ce n'est pas pour un cours classique, le genre de cours durant lequel je dors sur ma chaise, dans le fond, près du radiateur. Non, non, là, c'est un cours particulier. Avec monsieur McDonald. Quand j'y pense, à son nom, j'ai envie d'me prendre un big mac. Cette pensée, même à peine réveillé, ça m'fait rire. Merde, j'suis encore dans ma cuite ou quoi? J'me lève, péniblement et j'vais prendre une douche. Pour m'délasser. Monsieur McDonald, s'il me donne un cours particulier, c'est qu'il estime que j'ai du potentiel, il veut m'prendre sous son aile et moi j'trouve ça cool. J'pense qu'il verra même pas que j'suis encore un peu bourré. Un petit sourire, et hop l'affaire est dans l'sac. J'suis un malin moi. Rigole, rigole mon petit, tu vas t'faire défoncer.

J'arrive dans l'amphithéâtre que le professeur a réservé juste pour moi. J'ai des cernes un peu, mais j'souris, avenant et détendu. "Bonjour Monsieur McDonald, vous allez bien?!" Jusqu'ici, tout va bien.

___________________



j'ai assez de vices pour faire du bricolage
Jack McDonald
La force des canards en plastique
avatar
Inscrit le : 25/10/2015
Messages : 166
Avatar : Neil Patrick Harris.
Crédits : Kath
Date de naissance : 14/03/1997
Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Jack&Jules - Cher disciple, je suis très peiné de devoir vous annoncer une bien mauvaise nouvelle, mais vous êtes un sombre idiot, le Mer 8 Fév - 13:04

Jack, il arrive vachement en avance à l'université. Il est toujours plus en sécurité ici que chez lui. Surtout que dernièrement, il lui semble entendre des bruits étranges provenant du rez de chaussée. Si il le pouvait, il dormirait sûrement à l'université, n'importe où sauf aux toilettes bien sûr. Y'a rien de pire que des toilettes publiques.
Alors il s'amuse. Il va piquer des sucres à la cantine, puis parce qu'il a faim, il se prend des flans au chocolat. Le but, c'est pas de se faire prendre, alors une fois qu'il aura fini, il jettera les flans dans une poubelle loin de l'université, et il remettra les sucres en place.

Il entre dans l'amphithéâtre, très calme. Les lumières sont encore éteintes. Il part les allumer et s'installe au centre de la scène. Pendant un instant, il imagine la salle noire de monde, les applaudissements à en devenir sourd. Un jour, il fera une pièce qui trouvera du succès, à défaut d'avoir encore la patience nécessaire pour être un bon acteur. Il se pose au sol et comment un construire un château avec ses morceaux de sucres. Pourquoi il était là encore ? C'est presque comme si il l'avait oublié lui même.

Jack sursaute finalement en entendant une voix. Son château s'écroule et il se lève d'un bond. Après avoir relevé son regard, il reconnaît Jules. Son air change du tout au tout, et il tente de faire bonne figure. Jules Strugoravsky ! Il tape discrètement sur la pile de flans à côté de lui, dans un geste qui fait presque naturel. Strutusky... ? Jack fronce les sourcils. Il est difficile son nom en même temps. Un conseil, si tu veux faire carrière dans le cinéma... Change de nom. Après une accolade amicale, Jack recule un petit peu, pour apercevoir les cernes de son élève. La jeunesse... Elle a besoin d'action, beaucoup trop d'action. J'espère que tu as eu le temps d'étudier ton texte. Jack invite Jules à venir sur scène. Son regard croise son château de sucres maintenant détruit. Fais pas attention. Ce ne sont pas du tout des sucres que j'ai volé à la cantine.

___________________

   
Jack coin-coin
   
Jules Strugatsky
† liberates the fox in me
avatar
Inscrit le : 04/11/2016
Messages : 779
Avatar : adam hot gallagher
Crédits : (c)morrigan
Date de naissance : 13/07/1992
Mes rps :
INDISPONIBLE (10/6)
Alvé Braeden AlphaChrisMarlon&LoonaMaxineJackBenjaminMatthewJahan






Bloc notes : NE PAS OUBLIER :
- appeler mon banquier (sinon ma mère va encore m'déchirer)
- acheter des croquettes pour le chat (sinon il va crevé de faim)
- apprendre mon texte de Shakespeare (sinon j'vais m'taper la honte sur scène)
- bloquer le numéro de mes conquêtes sur mon phone (sinon j'serais jamais pénard)
- arrêter de me prendre des cuites (sinon j'vais finir complètement idiot)
- arrêter de faire ces foutues listes que j'respecte jamais




L O O N A ma Loona.









Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: Jack&Jules - Cher disciple, je suis très peiné de devoir vous annoncer une bien mauvaise nouvelle, mais vous êtes un sombre idiot, le Ven 10 Fév - 12:58

J'me sens un peu nauséeux quand j'arrive dans l'amphithéâtre. J'crois que ça va être dur en fait, j'me sens pas très bien et je parie que ça se voit sur mon visage. Quand j'arrive dans l'immense pièce, j'aperçois Monsieur McDonald assis par terre en train de faire un château avec des sucres. Ce type là, c'est un génie. Enfin j'veux dire, j'ai l'impression qu'il vit sur une autre planète. C'est appréciable d'avoir des professeurs comme ça, et croyez moi les gars, j'aimerais bien vraiment, un jour, avoir son talent. Et ça s'travaille et j'suis plus qu'honorer d'savoir qu'il a décidé d'm'aider. J'dois pas être si mauvais que ça finalement. Finalement, il se relève, et essaye de faire bonne figure, comme si rien.

Comme beaucoup, il bute sur mon nom de famille. J'suis habitué et il souligne que j'devrais changer de nom pour ma carrière dans l'cinéma. J'souris. "Strugatsky. Et si seulement c'était la seule qui m'empêche de faire carrière, ça s'rait bien." J'souris encore, ouais enfin si tu te décidais à bosser sérieusement Jules, ça s'rait bien mieux. J'crois que mon visage se décompose quand il me parle de mon texte. J'le regarde, désespéré. "Mon texte .." je prononce ces mots très lentement. Franchement j'avais complètement oublié d'apprendre mon texte, comme quatre vingt dix neuf pour cent du temps. Et ça, ça allait pas trop passer j'pense. Monsieur McDonald passait son temps, en court, à me disputer à ce propos. J'essaye de détourner l'attention en regardant les sucres dont il me parle. "Est ce que vous essayez vraiment de faire un château avec ces sucres qui ne sont pas volé à la cantine?" Tout en détournant l'attention, -et ça allait forcément raté- j'étais en train d'essayer de me rappeler, au moins, de quel texte il s'agissait. J'en avais aucune idée. J'suis pas du genre je m'en foutiste -humhum pardon?- mais j'ai tendance à oublier les choses, les détails, et à faire ce qui me plait. Sans prendre en compte les conséquences. Tout m'était du , c'est l'impression que j'en avais, et j'me rendais pas vraiment compte que Monsieur McDonald libérait du temps pour moi, et j'me rendais pas encore compte que j'allais me faire défoncer.

___________________



j'ai assez de vices pour faire du bricolage
Jack McDonald
La force des canards en plastique
avatar
Inscrit le : 25/10/2015
Messages : 166
Avatar : Neil Patrick Harris.
Crédits : Kath
Date de naissance : 14/03/1997
Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Jack&Jules - Cher disciple, je suis très peiné de devoir vous annoncer une bien mauvaise nouvelle, mais vous êtes un sombre idiot, le Sam 18 Fév - 13:35

Strugatsky. Jack se le répète dans sa tête plusieurs fois, alors que Jules lui parle. Après une bonne minute, il s'emporte vivement, mais avec un peu de retard. Je refuse que tu te dénigres comme ça, Stugoravsky ! Moi je te le dis, tu as beaucoup talent, un sens peu commun d'appréhender le jeu d'acteur. Il te suffit simplement d'un peu plus d'abnégation, et je suis là pour ça. Il vient poser une main paternel sur l'épaule de son élève. C'est un peu ce qu'il est au fond, le papa de théâtre de Jules. En tout cas, il acceptait ce rôle avec beaucoup de fierté et de sérieux. Quand il sera un grand acteur, ce sera Jack son impresario.

Jack sent le malaise quand il en vient au texte. Un mélange de sourire et d'exaspération. Il tourne sa langue dans sa bouche, à la recherche d'une remarque pas trop accusatrice, puisqu'il imagine que Jules n'a pas bossé son texte, mais il est interrompu par le flemmard, qui parle de son château de sucre. Le professeur dévie son regard vers les sucres avant de froncer les sourcils. Je n'ai pas essayé... Je l'ai fais. Il hausse les épaules en hochant la tête d'un air entendu. Et ce ne sont pas des sucres volés à la cantine ! Puis de toute façon, les sucres n'ont aucune appartenance, si ? Ils ont le droit d'être libres. Jack reporte finalement son attention sur Jules. Il en avait oublié les petites remarques subtiles qu'il avait préparé pour réprimander son élève. Puisque de toute évidence, tu n'as pas préparé ton texte... Joue moi ta soirée d'hier ! Libre à toi de modifier tout ce que tu veux, je préfère les histoires qui s'envolent un peu. La réalité, ça craint. Il descend de scène et se pose sur un siège, mettant ses pieds sur les dossiers devant lui.

___________________

   
Jack coin-coin
   
Jules Strugatsky
† liberates the fox in me
avatar
Inscrit le : 04/11/2016
Messages : 779
Avatar : adam hot gallagher
Crédits : (c)morrigan
Date de naissance : 13/07/1992
Mes rps :
INDISPONIBLE (10/6)
Alvé Braeden AlphaChrisMarlon&LoonaMaxineJackBenjaminMatthewJahan






Bloc notes : NE PAS OUBLIER :
- appeler mon banquier (sinon ma mère va encore m'déchirer)
- acheter des croquettes pour le chat (sinon il va crevé de faim)
- apprendre mon texte de Shakespeare (sinon j'vais m'taper la honte sur scène)
- bloquer le numéro de mes conquêtes sur mon phone (sinon j'serais jamais pénard)
- arrêter de me prendre des cuites (sinon j'vais finir complètement idiot)
- arrêter de faire ces foutues listes que j'respecte jamais




L O O N A ma Loona.









Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: Jack&Jules - Cher disciple, je suis très peiné de devoir vous annoncer une bien mauvaise nouvelle, mais vous êtes un sombre idiot, le Ven 3 Mar - 19:24

Alors que je viens d'me dénigrer un peu, (j'aime bien jouer les pauvres comédiens démunis et incompris) mon professeur me sort quelques mots qui ont une énorme valeur pour moi. Je vous explique, Jack McDonald, c'est un peu un Dieu pour tous les étudiants en comédie, c'est un homme charismatique et il détient un talent incroyable en ce qui concernant le jeu d'acteur. J'voudrais bien avoir le même. Et qu'il me dise ça, avec autant de sincérité, ça m'arrache un sourire et ça me donne envie d'me défoncer pour lui. Sauf que ça arrive un peu trop tard Jules .. Il pose même sa main sur mon épaule, sans déconner à ce moment j'ai envie d'lui faire un câlin. Mais je me contente de planter mes yeux admiratif dans les siens. "J'vais tout faire pour pas vous décevoir Monsieur."

Mais ça commence très mal puisque je n'ai absolument pas appris le texte qu'il m'avait demandé de travailler. J'suis incorrigible et j'arrive un instant à le détourner de ça en lui parlant des sucres qu'il n'a pas volé à la cantine. Sa réponse me fait rire, Monsieur McDonald, il est dans une espèce de bulle qui n'appartient qu'à lui. Mais très vite, il revient à ses moutons et j'vois bien qu'il est pas dupe. Il me demande alors de jouer ma soirée d'hier en modifiant librement les éléments pour rendre l'histoire attractive. Je le regarde s'éloigner et se mettre à l'aise. J'ai envie d'lui répondre que lorsque je suis en soirée, rien n'est ennuyant et qu'on finit toujours par s'envoler avec moi .. mais j'refuse de me mettre, moi-même la pression. J'me retrouve alors, les deux pieds planté sur le parquet de la scène, et monsieur McDonald qui me regarde. Les idées défilent dans ma tête à une vive allure. Comment réussir à faire quelque chose d'original. Ca y est, j'ai mon idée. J'enlève mes fringues et je me retrouve en caleçon sur scène. Etant sans partenaire de jeu, je décide de réaliser une sorte de narration externe qui raconterait la soirée. "Pour véritablement comprendre une soirée.. dans toute sa substance, dans toute son essence.." Je me déplace en même temps, assez naturellement. "Il faut commencer par raconter la fin. Et la fin la voilà. Moi, dans un accoutrement assez minimaliste, enfermée dans la salle d'une bain d'une femme que je connais à peine." Je marque une pause. "Situation cocasse n'est ce pas?" Je marque une nouvelle pose. "Alors que j'étais en bonne compagnie, et que j’assénais à ma partenaire de soirée des phrases remplies de tatc, du genre "tu sais ma belle, j'ai jamais rencontré quelqu'un comme toi" (J'empruntais alors une voix de faux drageurs) la jeune femme en question, a frappé en plein dans le mille. Elle si, elle avait déjà rencontré quelqu'un comme moi, et elle avait décidé de se venger de toutes les femmes que j'avais potentiellement fait souffrir." Je me déplace sur scène et m'installe sur une chaise. Je me pose lentement, et pose mes avants bras sur mes cuisses, me penchant vers le public composé de mon professeur. "Entre nous, quel intérêt d'annoncer une vengeance? J'ignorais ce qu'elle comptait me faire, mais j'avais plutôt, peut-être à tord, un peu peur pour mes attributs masculins." Je me lève alors soudainement. "J'ai souris à la fille, j'lai poussé sur le lit" Je mime la scène, "et j'me suis barré en courant dans la salle de bain pour m'enfermer, sans manquer de prendre mon téléphone." Je cours et m'enferme dans une salle de bain fictive et porte à mon oreille un téléphone fictif. "Mec, aide moi, il y a une fille, une cinglée, elle veut me couper le zgeg, dépêche bordel! Troisième étage de la résidence universitaire." Je joue la peur, le mec paniqué, sans en faire trop. Je ressors du personnage et m'adresse une fois de plus au public. "Et vous savez ce qui m'a répondu ?" Je marque une pause. "Pourquoi t'es pas rentré chez toi plutôt, t'es juste à côté." Une nouvelle pose. "Juré, j'me suis senti con." Je marque une pause qui annonce la fin. J'm'avance sur scène et je m'incline. Puis je relève les yeux vers mon professeur, toujours en caleçon, j'attends. J'sais pas du tout ce que va bien pouvoir me dire Mc MacDonald.

___________________



j'ai assez de vices pour faire du bricolage
Jack McDonald
La force des canards en plastique
avatar
Inscrit le : 25/10/2015
Messages : 166
Avatar : Neil Patrick Harris.
Crédits : Kath
Date de naissance : 14/03/1997
Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Jack&Jules - Cher disciple, je suis très peiné de devoir vous annoncer une bien mauvaise nouvelle, mais vous êtes un sombre idiot, le Lun 13 Mar - 14:06

Jules a un don pour rendre les situations ironiques. Il fallait qu'il fasse la promesse de ne pas décevoir son professeur au moment où il n'a pas apprit son texte ? Jack laisse le bénéfice du doute, la patience est d'or dans son métier. Si on considère que ces extras font réellement partis de son métier.

Néanmoins, le professeur s'attend à être ébloui. Avec ce texte à apprendre, il y avait une promesse de spectacle, que le jeune Jules devra de toute manière exaucé. Alors Jack n'a pas hésité à lui demander de raconter ce qui a pu passer avant une belle tragédie intemporelle. Il ne cache néanmoins pas sa surprise en voyant Jules se déshabiller pour se retrouver en slip sur scène. C'est une forme de performance, déjà, l'art dans son plus simple appareil. La vulnérabilité, l'impuissance. Il commence l'histoire par la fin. Un classique.
Une invitation à l'imaginaire. Comment est-il arrivé là ? Quelles sont les péripéties de l'histoire ? Et le mystère est bien totale. J'imagine la scène. Jules enfermé dans cette salle de bain, un peu défoncé, et très bourré, à se demander ce qu'il fout là. Alors Jack écoute attentivement, s'arrête sur des détails futiles. A quoi ressemblait la fille ? Et ces histoires à elle ? Quels évènements a fait en sorte qu'elle en arrive à vouloir se venger ? Et comme on sait tous qu'une pièce de théâtre se doit d'avoir une bonne chute, Jules ne déçoit pas. Jack sourit légèrement, sans rien laisser transparaître. L'intérêt d'annoncer un vengeance ? Le comique de la situation peut être. Crois-tu sincèrement que tu te serais retrouvé dans cette salle de bain si elle ne t'avait rien annoncé ? Le professeur ne le pense pas. Il lance un petit regard à Jules puis donne son avis. Tu sais de quoi manquait principalement d'histoire ? D'identification. Qui est cette jeune femme que tu as rencontré ? A quoi ressemblait-elle ? Et ton ami, que faisait-il au moment de ton appel ? Peut être qu'il étudiait, ou alors il se buvait un vodka redbull, en se demandant quand l'amour frappera à sa porte. C'est ça, à mon sens, l'essence même du théâtre, tu comprends ? Des réponses qui amènent d'autres questions.

___________________

   
Jack coin-coin
   
Jules Strugatsky
† liberates the fox in me
avatar
Inscrit le : 04/11/2016
Messages : 779
Avatar : adam hot gallagher
Crédits : (c)morrigan
Date de naissance : 13/07/1992
Mes rps :
INDISPONIBLE (10/6)
Alvé Braeden AlphaChrisMarlon&LoonaMaxineJackBenjaminMatthewJahan






Bloc notes : NE PAS OUBLIER :
- appeler mon banquier (sinon ma mère va encore m'déchirer)
- acheter des croquettes pour le chat (sinon il va crevé de faim)
- apprendre mon texte de Shakespeare (sinon j'vais m'taper la honte sur scène)
- bloquer le numéro de mes conquêtes sur mon phone (sinon j'serais jamais pénard)
- arrêter de me prendre des cuites (sinon j'vais finir complètement idiot)
- arrêter de faire ces foutues listes que j'respecte jamais




L O O N A ma Loona.









Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: Jack&Jules - Cher disciple, je suis très peiné de devoir vous annoncer une bien mauvaise nouvelle, mais vous êtes un sombre idiot, le Jeu 20 Avr - 21:22

J'fini de faire ma représentation et j'reste un instant en caleçon. Puis avant que mon professeur ne prenne la parole, je renfile mon pantalon et je boutonne ma chemise lorsqu'il prend la parole. J'crois que j'ai pas été à la hauteur, j'crois qu'il est en train d'se rendre compte que je ne suis qu'une affreuse perte de temps pour lui. J'suis un crétin bordel ! J'aurais pu prétendre à l'impressionner si j'avais au moins appris le texte qu'il m'avait donné. Mais là, en impro total, j'valais rien. Ou du moins, j'étais pas à mon maximum. Et là il m'lâche une question, rhétorique peut-être car il ne me laisse pas le temps d'y répondre. Il enchaîne directement sur l'analyse de ce je viens de produire. J'm'assoie en tailleur face à lui, au milieu de la scène et je bois ses paroles. Tous ses conseils sont de l'or en barre que je dois impérativement saisir et mettre en oeuvre. Je hoche la tête à ce qu'il vient de dire. Bien évidemment que je comprends. Et le pire c'est qu'il nous l'a déjà dit en cours que l'identification était l'essence du théâtre. J'ai l'impression d'avoir loupé le coche, complètement. J'ai un air un peu penaud, j'suis un peu désemparé et j'ai toujours cette gueule de bois qui me toque la tête. "J'vois où vous voulez en venir, mais j'ai toujours l'impression que j'vais ennuyer l'auditoire avec des détails, l'identification implique des détails, et le plus dur finalement, c'est de les choisir avec soin pour ne pas perdre les spectateur." J'sais même plus pourquoi je dis ça, bien évidemment que mon prof sait ça, c'est lui qui me l'a enseigné. J'regarde Monsieur McDonald et secoue la tête. "Vous savez, j'suis désolé d'pas être à la hauteur, j'vous faire perdre votre temps." Jules Strugatsky qui s'excuse ? C'est une première bordel! Finalement, ce professeur est la seule personne pour qui j'ai suffisamment d'estime pour ne pas avoir envie de jouer aux cons. Et bêtement, j'viens de griller une cartouche avec lui.

___________________



j'ai assez de vices pour faire du bricolage
Jack McDonald
La force des canards en plastique
avatar
Inscrit le : 25/10/2015
Messages : 166
Avatar : Neil Patrick Harris.
Crédits : Kath
Date de naissance : 14/03/1997
Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Jack&Jules - Cher disciple, je suis très peiné de devoir vous annoncer une bien mauvaise nouvelle, mais vous êtes un sombre idiot, le Dim 23 Avr - 23:28

Jules soulève une problématique importante. Comme quoi, ça peut quand même bouillonner dans son cerveau quand il y met un peu du sien. Ne pas perdre le spectateur sans surjouer pour autant, c'est un peu comme tenir en équilibre sur un fil très tenu. Tout le monde ne peut pas se féliciter d'être un parfait acrobate. Peu importe ce que tu racontes. Finalement, si tu l'englobes bien, l'auditoire t'écoutera non ? Tout est une question d'interprétation. C'est son avis à Jack. En y mettant du sien, on peut faire passer n'importe quoi. Il suffit d'y croire, de rendre ça vivant, toujours dans cette idée interactivité.
Le professeur sourit légèrement en voyant Jules s'excuser. Te bille pas. On a qu'une jeunesse, tu fais bien d'en profiter. C'est dans l'expérience que le jeu d'acteur s'améliore. Vivre sa vie à fond, développer son quotient émotionnel, pour comprendre, cerner le monde qui nous entoure. Tu devrais plutôt t'excuser de porter un nom de famille aussi compliqué, ça, c'est un vrai problème ! Plaisante-t-il. Il rejoint ensuite Jules sur scène et le regarde droit dans les yeux. Il faut simplement que tu comprennes quelque chose de très important. Je ne suis obligé à rien comme je t'oblige à rien. Tu as tout à fait le droit de ne pas étudier tes textes... Mais alors, dis moi franchement que ça t'intéresse plus et que tu veux passer à autre chose. T'as un talent aussi proportionnellement élevé que ta connerie, moi je crois que t'aurais tord de te laisser trop aller. Les rêves, au bout d'un moment, ça se rattrape plus.

___________________

   
Jack coin-coin
   
Jules Strugatsky
† liberates the fox in me
avatar
Inscrit le : 04/11/2016
Messages : 779
Avatar : adam hot gallagher
Crédits : (c)morrigan
Date de naissance : 13/07/1992
Mes rps :
INDISPONIBLE (10/6)
Alvé Braeden AlphaChrisMarlon&LoonaMaxineJackBenjaminMatthewJahan






Bloc notes : NE PAS OUBLIER :
- appeler mon banquier (sinon ma mère va encore m'déchirer)
- acheter des croquettes pour le chat (sinon il va crevé de faim)
- apprendre mon texte de Shakespeare (sinon j'vais m'taper la honte sur scène)
- bloquer le numéro de mes conquêtes sur mon phone (sinon j'serais jamais pénard)
- arrêter de me prendre des cuites (sinon j'vais finir complètement idiot)
- arrêter de faire ces foutues listes que j'respecte jamais




L O O N A ma Loona.









Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: Jack&Jules - Cher disciple, je suis très peiné de devoir vous annoncer une bien mauvaise nouvelle, mais vous êtes un sombre idiot, le Mer 10 Mai - 16:13

Je hoche la tête à sa question qui est davantage une affirmation. Il en a pas marre d'avoir tout le temps raison ce type ? A attendre ce qu'il dit, on peut jouer n'importe quoi, tant qu'on y met de l'interprétation. C'est ça, le mot clef du théâtre. J'm'excuse pour la fête d'hier et il m'assure que c'est pas grave, qu'on a qu'une jeunesse. Quand il dit ça, j'ai l'impression d'être un gamin, mais au fond, j'en suis probablement un. J'rigole quand il tacle mon nom de famille. Il a raison, ce nom est vraiment compliqué à prononcer et à retenir. Peut-être que si Brad Pitt s'était appelé Strugatsky il n'aurait pas eu la carrière que lui connait. Mais le vrai débat, c'était de savoir si Brad Pitt était véritablement un bon acteur. Le cinéma, c'est pas du théâtre. Tout le monde peut être bon acteur, la comédie c'est autre chose. Et c'est ce défis là que j'veux relever. Mon nom, c'est vrai qu'c'est un problème, les gens butent tout le temps dessus et ça finit souvent en Strugmachin. "J'serais le comédien au nom imprononçable, ça m'va!" Il finit par me rejoindre sur scène et il se lance dans une grande tirade qui a pour but de m'ouvrir les yeux. Qu'est ce que je veux vraiment? J'prends conscience que ce n'est pas en faisant le mariole que j'arrivais à mes fins. Etre comédien, c'est du travail, c'est d'l'acharnement, c'est des sacrifices. J'souris quand il compare mon talent et ma connerie. Il n'a pas tord. J'me sens un peu con quand il m'fait prendre conscience que les rêves ne se rattrapent plus quand il est trop tard. J'plonge mes yeux dans les siens. Il a le don d'me remonter à bloc, d'me motiver. J'ai envie d'lui prouver qu'il a bien fait de parier sur moi et j'ai pas envie d'le décevoir. J'ai envie d'travailler, j'ai envie de me perfectionner. "J'veux pas abandonner le théâtre, j'veux devenir un comédien et vous avez raison. Faut que j'me mette vraiment au travail." Jules Strugatsky réduit au silence par son professeur de théâtre. Ça ne me ressemblait pas, j'étais toujours le clown, j'avais toujours besoin d'me faire remarquer. C'était un besoin chez moi, mais je n'étais plus l'ado de quinze ans, j'avais bientôt vingt-cinq ans et je devais prendre ma vie en main. "Vous, vous avez beaucoup travailler ?" J'avais besoin d'm'identifier à Jack, j'avais besoin d'savoir que si lui était aussi bon comédien, c'était parce qu'il avait travaillé. Qu'il s'était donné du mal. Clairement, j'avais besoin de repère pour me lancer définitivement dans une carrière de comédien. Une vraie.

___________________



j'ai assez de vices pour faire du bricolage
Jack McDonald
La force des canards en plastique
avatar
Inscrit le : 25/10/2015
Messages : 166
Avatar : Neil Patrick Harris.
Crédits : Kath
Date de naissance : 14/03/1997
Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Jack&Jules - Cher disciple, je suis très peiné de devoir vous annoncer une bien mauvaise nouvelle, mais vous êtes un sombre idiot, le Jeu 18 Mai - 11:28

''Le comédien au nom imprononçable'', même ça, c'est trop long à écrire. Jack sourit sans rien ajouter, essayant de faire des anagrammes avec le nom de son élève. Mais y'a rien qui lui vient. Tant pis, il rejouera à ce jeu dans le calme, peut-être qu'il y aura de quoi se marrer. Ou pas. En faite, ça doit être le seul à trouver ce petit jeu drôle. Rah les artistes, ce sont tous des incompris. Le professeur est rassuré de savoir que Jules est toujours aussi motivé à l'idée de se donner à fond pour aller au bout de son rêve. Si tu te donnes à fond, t'auras pas de regrets. Tu sais ce que je fais quand je doute de moi ? Question rhérotique, bien évidemment qu'il ne peut pas le savoir. Je regarde Karaté Kid. Pas la bouse avec Jackie Chan là. Les originaux. Comme dirait Miyagi: ''Daniel-san, si Karate servir à défendre l’honneur, défendre la vie, Karate méthode bonne. Si Karate servir à défendre petit trophée plastique, Karate être méthode idiote. Et cette citation n'a aucun intérêt dans cette discussion, Jack s'en rend compte trop tard.

Moi ? J'ai pas de formation théâtrale. J'ai étudié la psychologie et j'exerçais à Londres, dans une émission tv. Une fois, j'ai fais pleurer la reine d'Angleterre devant des millions de spectateurs. J'en suis pas fier. Le professeur prend une tête grave et hoche la tête d'un air entendu. Puis j'ai vendu des canards en plastique au porte à porte. Bref, aucun rapport avec le théâtre. A se demander comment il a eu son boulot de professeur. C'est sûrement pour ça que je suis ici. Parce que j'ai ma méthode bien à moi, loin de tout ce qui peut se faire habituellement dans les amphithéâtres. Il ne pouvait clairement pas représenter ce mec qui a réussi dans le métier de comédien. Pour moi la vie, c'est une grande comédie, avec de très mauvais acteurs. Tu y trouveras tout ce que tu as besoin pour devenir un bon comédien.

___________________

   
Jack coin-coin
   
Jules Strugatsky
† liberates the fox in me
avatar
Inscrit le : 04/11/2016
Messages : 779
Avatar : adam hot gallagher
Crédits : (c)morrigan
Date de naissance : 13/07/1992
Mes rps :
INDISPONIBLE (10/6)
Alvé Braeden AlphaChrisMarlon&LoonaMaxineJackBenjaminMatthewJahan






Bloc notes : NE PAS OUBLIER :
- appeler mon banquier (sinon ma mère va encore m'déchirer)
- acheter des croquettes pour le chat (sinon il va crevé de faim)
- apprendre mon texte de Shakespeare (sinon j'vais m'taper la honte sur scène)
- bloquer le numéro de mes conquêtes sur mon phone (sinon j'serais jamais pénard)
- arrêter de me prendre des cuites (sinon j'vais finir complètement idiot)
- arrêter de faire ces foutues listes que j'respecte jamais




L O O N A ma Loona.









Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: Jack&Jules - Cher disciple, je suis très peiné de devoir vous annoncer une bien mauvaise nouvelle, mais vous êtes un sombre idiot, le Ven 26 Mai - 11:54

Ce professeur avait un espèce de pouvoir hypnotique sur moi. Je l'écoutais, il pouvait bien dire tout ce qu'il voulait, je l'écoutais, avec attention, et je m'abreuvais de ses paroles comme si elles étaient sacrées. Il me livra ensuite son petit secret pour se redonner confiance. Quand il me parle de Karaté-Kid, j'ai un moment de surprise, j'imagine un instant monsieur McDonald dans son canapé, avec un verre de whisky à la main, l'air déprimé et le film défilant devant ses yeux. Puis il s'met à prononcer une citation du film. Personnellement je n'ai pas la référence mais il me fait rire. Puis j'cherche le lien avec le contexte de notre conversation, j'le regarde avec un air un peu dubitatif. "Vous essayer d'me faire passer un message ? Parce que j'le saisis pas là." J'souris, en même temps j'suis en lendemain de soirée donc j'me fais pas confiance. Quitte à passer pour un idiot, autant le faire avec le sourire.

Finalement, après lui avoir demandé s'il avait beaucoup travailler, il m'livre un peu son parcours. Il est étonnant, vraiment. Ce mec est un être à part. Il me raconte une histoire avec la Reine d'Angleterre, j'sais pas si c'est vrai ou pas, mais avec monsieur McDonald, plus rien ne m'étonne. Il m'parle aussi de canard en plastique. Cet homme est une énigme. Mais aussi bizarre que cela puisse paraître, j'bois ses paroles, et j'le trouve génial. Juré, il aurait été gourou dans une secte, j'aurais été le type au premier rang. Il m'apprend qu'il n'a aucune formation théâtrale. Et là, ça me fout un coup. Ca veut dire que lui, il a un truc inné pour jouer la comédie. En cours, lorsqu'il faisait des exercices avec nous, il était d'une justesse renversante. Et j'apprenais aujourd'hui que tout cela n'était que du talent, pur et brut. "C'est vrai qu'vos cours sont pas très conventionnels." J'souris en repensant à ça mais j'reste bloqué sur le fait qu'il n'a aucune formation en comédie. "Vous savez qu'vous me foutez un coup au moral à m'dire ça ? Vous, vous m'dites que votre talent de comédien il est naturel, inné. Qu'vous avez jamais eu à travailler quoi que ce soit.." J'laisse en suspens ma phrase, j'réfléchis. J'sais que j'ai des facilité pour jouer la comédie, mais j'suis bien loin d'avoir un talent inné. Peut-être que j'suis trop dur avec moi même, j'en sais rien. Ce cours est un ascenseur émotionnel, j'passe de la sur-motivation au doute en quelques secondes. Me mettre au travail comme un forcené ou abandonner quelque chose de trop indécis ?

___________________



j'ai assez de vices pour faire du bricolage
Jack McDonald
La force des canards en plastique
avatar
Inscrit le : 25/10/2015
Messages : 166
Avatar : Neil Patrick Harris.
Crédits : Kath
Date de naissance : 14/03/1997
Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: Jack&Jules - Cher disciple, je suis très peiné de devoir vous annoncer une bien mauvaise nouvelle, mais vous êtes un sombre idiot, le Ven 9 Juin - 17:19

Jack fait semblant de croire totalement en ce qu'il dit. La vérité, c'est qu'il s'est perdu dans sa réflexion. Après, chaque phrase de Monsieur Miyagi est prétexte à faire passer un message. Il regarde Jules dans les yeux et hoche la tête d'un air entendu. En gros, si tu étudies le théâtre pour les bonnes raisons, c'est à dire transmettre une histoire, faire vivre des émotions, aider les autres à se comprendre, tu pourras qu'aller vers la bonne direction. Il tapote l'épaule de Jules à la fin de son discours déviant son regard vers son château de petits sucres complètement détruit, quel gâchis.

Le professeur sourit lorsque son élève lui dit que ses cours ne sont pas conventionnels. Arrête, tu me flattes. Sérieux, y'a quoi d'intéressant à jouer Romeo et Juliet pour la 36 000 ème fois. Non, pour Jack, le théâtre, c'est quelque chose de plus personnel, un pouvoir endormi qu'il faut réveiller par quelque chose de concret, d'ancré dans la réalité. Mon talent ? Quel talent... ? Regarde, j'suis incapable de faire un château de sucres sans qu'il tombe. Crois-moi, j'suis le plus gros usurpateur dans cette pièce ! Jack rit doucement avant de soupirer. Il était incroyable ce p'tit Jules. Vraiment. Ce qui a fait de moi un bon comédien, c'est que j'ai joué un rôle pendant très longtemps. Et on le fait tous ça, non ? Je veux dire se faire passer pour quelqu'un d'autre, changer de masque. La seule chose qui sépare ceux qui réussissent de ceux qui ratent, c'est la motivation, rien de plus. On peut toujours se trouver des excuses, se cacher derrière des prétextes.

Allez, le cours est finit. Je te paye ton midi... On va se manger des raviolis chinois avec beaucoup trop de soja dessus. Jack descend de scène et met sa veste de costume qu'il avait ôté en rentrant sur scène. Il lui semble que Jules a comprit l'essentiel et qu'il se donnera à fond pour réussir ce qu'il entreprend. En chipotant dans ses poches, il entend un de ses canards couiner. Au son, il s'agit de Rapapatospoulos, le canard des îles grecques. Qu'est ce qu'il fait dans sa poche lui ? Voilà un p'tit canard qui ne voulait pas rester tout seul à la maison. Le professeur en sourit légèrement, attendant que Jules vienne le rejoindre.

___________________

   
Jack coin-coin
   

Jack&Jules - Cher disciple, je suis très peiné de devoir vous annoncer une bien mauvaise nouvelle, mais vous êtes un sombre idiot

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Université :: Washington Hall :: Grand amphithéatre-