Partagez| .

marlon&jules - Just thoughts, and a heap of good weed


Aller à la page : Précédent  1, 2
Marlon Ramirez
Un hombre sin suelo
avatar
Inscrit le : 12/12/2016
Messages : 4109
Avatar : DJ Cotrona
Crédits : Puckessa
Date de naissance : 15/06/1983
Mes rps : Le plus simple, c'est d'aller voir mon journal de bord, en fait ! Si voulez un RP, venez me voir en MP et on en discute!

Bloc notes :



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: marlon&jules - Just thoughts, and a heap of good weed, le Dim 12 Mar - 22:16

Maintenant que Jules mentionne le happy meal, Marlon est un peu déçu. Il aurait bien mangé un CroqueMcDo, et puis en ce moment les jouets c'est pokemon, et il aurait pu avoir un Pikachu... Tant pis, la prochaine fois. En attendant, ils ont de quoi faire. Mis à part que Marlon a oublié le ketchup mais Jules, grand prince, se propose d'aller en chercher. Quand il revient, il perd pas de temps et trempe deux nuggets d'un coup dedans et les fourre dans sa bouche. Il ferme les yeux et gémit de manière obscène, presque pornographique. Les nuggets, c'est la vie, quoi. Ça lui mettrait presque les larmes aux yeux.

Jules pense avoir une touche avec la serveuse, et encourage Marlon a la regarder, pour donner son avis. Alors Marlon se retourne, pas discrètement du tout. C'est vrai qu'elle est mignonne, et elle regarde vraiment dans leur direction. Alors Marlon lui fait un grand sourire et lui fait coucou. La fille baisse la tête et disparaît à l'arrière dans les cuisines. "Bah, elle a pas l'air très sympa, je comprends pas." C'est pas avant d'avoir dévoré son premier BigMac que Marlon remarque le petit qui se trouve pourtant juste à côté d'eux et qui les observe avec de grands yeux bien ronds. Marlon sait pas trop ce qu'il veut, il a jamais été très doué avec les gamins, alors il tend une frite au petit et lui dit, "Tiens, mon brave." Marlon prend son grand coca, veut trinquer avec Jules mais Jules ne tient pas son gobelet, alors il en fout un peu partout. "Always, Coca Cola... Quand j'étais petit je voulais être un ours blanc." Ça n'a rien à voir avec la choucroute, mais dans la tête de Marlon, ça fait sens.  
Jules Strugatsky
† liberates the fox in me
avatar
Inscrit le : 04/11/2016
Messages : 777
Avatar : adam hot gallagher
Crédits : (c)morrigan
Date de naissance : 13/07/1992
Mes rps :
INDISPONIBLE (10/6)
Alvé Braeden AlphaChrisMarlon&LoonaMaxineJackBenjaminMatthewJahan






Bloc notes : NE PAS OUBLIER :
- appeler mon banquier (sinon ma mère va encore m'déchirer)
- acheter des croquettes pour le chat (sinon il va crevé de faim)
- apprendre mon texte de Shakespeare (sinon j'vais m'taper la honte sur scène)
- bloquer le numéro de mes conquêtes sur mon phone (sinon j'serais jamais pénard)
- arrêter de me prendre des cuites (sinon j'vais finir complètement idiot)
- arrêter de faire ces foutues listes que j'respecte jamais




L O O N A ma Loona.









Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: marlon&jules - Just thoughts, and a heap of good weed, le Jeu 20 Avr - 20:16

J'reviens avec le ketchup ou devrais-je dire le Saint Graal. Parce que le ketchup, c'est clairement de l'or en barre. C'est le petit truc qui donne du sens au mac do. Ouais j'suis poète. Un putain de poète. Alors que j'parle de la nana qui m'a servit, Marlon se retourne et lui fait coucou. La pauvre, elle s'enfuit sans prendre le temps d'vraiment le regarder. Je me marre à sa réflexion. Puis je hausse les épaules. "Elle sait pas comment réagir face à tant de beauté." Ca va les chevilles? J'suis invincible quand j'suis défoncé et encore plus quand j'suis avec Marlon. Puis il y a ce bambin qui s'plante au bout d'notre table. J'le calcule au moment où Marlon lui tend une fritte. Un immense sourire fend le visage de l'enfant. "Merci beaucoup Monsieur." Il s'en va, comme il est venu. Discrètement. J'me marre en regardant Marlon. "Monsieur ! Bordel, ça t'donne pas un coup d'vieux ça?" J'ai toujours redouté le jour où les enfants m’appelleront monsieur par convention, le jour où j'serais définitivement devenu trop vieux pour eux. Dieu merci, ça ne m'est jamais arrivé! Marlon il trinque avec mon verre mais j'le tiens pas. Il s'renverse, il éclabousse un peu sur ma chemise. Pendant ce temps là, Marlon rêve d'être un ours blanc. J'le regarde. Grand sourire et regard vitreux. "En attendant, l'ours blanc il me droit un pressing!" Ouais c'est vrai, j'lave pas mes fringues au pressing, c'est un truc de bourge ça. Rien ne vaut la petite lessive chez papa et maman. J'dévore tout ce que je trouve sur mon passage. Clairement, j'bute la bouffe sans classe. Et là, comble de la classe, je bois une grande gorgée de soda et je lâche un rot énorme. J'me marre comme pas possible. J'me rends même plus compte que je suis en société. Mais dans un sursaut de lucidité, j'regarde Marlon et je m'offusque. "Sans déconner Marlon ! T'es sale bordel ! Il y a du monde à côté!" J'me penche vers les autres gens et j'les regarde en secouant la tête : "Faut l'excuser .. il est un peu mal-poli parfois." J'regarde Marlon, j'suis ravi de mon subterfuge.

___________________



j'ai assez de vices pour faire du bricolage
Marlon Ramirez
Un hombre sin suelo
avatar
Inscrit le : 12/12/2016
Messages : 4109
Avatar : DJ Cotrona
Crédits : Puckessa
Date de naissance : 15/06/1983
Mes rps : Le plus simple, c'est d'aller voir mon journal de bord, en fait ! Si voulez un RP, venez me voir en MP et on en discute!

Bloc notes :



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO:
• ÂGE :
• BLOC NOTE :


Re: marlon&jules - Just thoughts, and a heap of good weed, le Mer 26 Avr - 23:12

Jules a sûrement raison. La demoiselle qui s'est enfuie dans les cuisines a sûrement du mal à faire face à tant de beauté. C'est que Marlon est grand, plutôt bien foutu, avec une gueule d'ange. Si Marlon n'était pas lui-même, il tomberait sûrement amoureux de lui, lui aussi. Le fait que Jules parle de lui-même ne lui effleure pas l'esprit une seule seconde.

C'est vrai qu'être appelé Monsieur, ça te vieilli un peu, c'est indéniable. Mais c'est une marque de respect. D'admiration, parfois. Marlon préfère être un Monsieur qu'un Machin. "La vieillesse, c'est dans la tête, petit! Moi, j'ai toujours 25 ans!" Un peu comme sa soeur aînée, qui à 40 ans continue de prétendre qu'elle en a 22 à chaque anniversaire. Suffit simplement de s'en convaincre. "Un pressing? Et mon cul c'est du poulet? Je te filerai 10 balles et t'iras à la laverie comme tout le monde. Sale jeune va!"

Parce que Jules est un sale jeune. Qui prétend que Marlon a roté alors que non. Marlon en est choqué. Scan-da-li-sé, même. Il regarde les gens autour d'eux avec de grands yeux. "Oh putain j'y crois pas! Petit con, je vais te montrer!" Il choppe son gobelet de soda et le descend en quelques gorgées seulement avant de le jeter par terre. Il regarde Jules avec un air de triomphe avant de lâcher un rot absolument monstrueux. Le genre de rot que même les gens en arrière-boutique l'ont forcément entendu, tellement il est dégueulasse. Marlon pouvait décemment pas laisser penser que ce petit rot ridicule venait de lui. Son ego ne l'aurait jamais permis. "C'EST QUI LE PATRON?" il hurle en frappant la table de son poing. Le manager, un espèce de gringalet boutonneux que même Jules pourrait écraser s'ils venaient à se battre, arrive alors pour leur demander de quitter les lieux. Et Marlon est peut-être sacrément à l'ouest, mais il est quand même en état de comprendre qu'ils ont un peu beaucoup dépassé les limites de la bienséance, et ouais, y'avait une bonne raison pour laquelle il avait arrêté de fumer. Un Marlon sans inhibition, c'est un peu comme un enfant de trois ans. Un enfant de trois ans qui fait 1m87 et 80 kilos, mais un enfant de trois ans quand même. Il se lève alors, avec un air qui se veut chic et distingué mais qui ressemble plus à Lindsay Lohan en fin de soirée, et déclare très sobrement, "Nous n'avons pas les mêmes valeurs. Allons-nous-en, mon cher," en attrapant Jules par le bras et le traînant dehors, le reste de la bouffe déjà complètement oublié. "Je suis le pire ex-flic du monde, putain. Tu crois qu'ils ont appelé la police? Ils ont dû appeler la police. Je veux pas aller en prison, Jules. Je suis trop beau pour aller en prison."

Spoiler:
 
Jules Strugatsky
† liberates the fox in me
avatar
Inscrit le : 04/11/2016
Messages : 777
Avatar : adam hot gallagher
Crédits : (c)morrigan
Date de naissance : 13/07/1992
Mes rps :
INDISPONIBLE (10/6)
Alvé Braeden AlphaChrisMarlon&LoonaMaxineJackBenjaminMatthewJahan






Bloc notes : NE PAS OUBLIER :
- appeler mon banquier (sinon ma mère va encore m'déchirer)
- acheter des croquettes pour le chat (sinon il va crevé de faim)
- apprendre mon texte de Shakespeare (sinon j'vais m'taper la honte sur scène)
- bloquer le numéro de mes conquêtes sur mon phone (sinon j'serais jamais pénard)
- arrêter de me prendre des cuites (sinon j'vais finir complètement idiot)
- arrêter de faire ces foutues listes que j'respecte jamais




L O O N A ma Loona.









Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: marlon&jules - Just thoughts, and a heap of good weed, le Mer 10 Mai - 17:13

HRP:
 

Il n'y a que nous. Il n'y a que lui et moi, face au reste du monde. Il n'y a plus d'respect, il n'y a plus de limites. La drogue nous libère, elle brise clairement les codes sociaux qui d'habitude nous emprisonnent. On parle fort, on rigole, on s'tient mal, on ne respecte plus rien. Il m'traite de sale jeune et j'lui fais un fuck. Le Jules que je suis là, n'est pas le vrai. J'suis altéré par la drogue, par la connerie et par la sensation de puissance qui parcours mon corps par vagues.

J'veux faire passer un rot pour celui de Marlon. Il s'offusque et lâche un rot bien plus puissant qu'le mien. Il est fier Marlon, il hurle dans la salle du fast-food et moi j'applaudis tout en hochant la tête pour marquer mon admiration. Alors que j'm'apprête à répliquer une connerie, un gars nous demande de quitter les lieux. Marlon le prend le haut, il monte sur ses grands chevaux et parle de valeur. Il a bien raison! J'me lève quand il m'attrape par le bras et on quitte le mac-do sous les regards accusateurs de autres personnes. J'rigole quand Marlon m'demande si la police va débarquer. "Mais tu t'en tamponne le cocotier mec! T'es d'la police, t'as une immunité mon pote!" Cela dit, on reste pas trop traîner devant le restaurant. La police ne se déplacerait pas pour ça mais j'ai pas envie d'me retrouver en cellule de dégrisement. On sait jamais. "Allé, on bouge d'là!" J'décide de monter sur le dos de Marlon, on a l'air complètement idiot tous les deux mais on rigole. On s'éloigne, on ère, Marlon ne marche pas droit, nos voix déchirent le silence paisible, on se dirige vers de nouvelles conneries, de nouvelles aventures et le soleil commence doucement à faiblir dans le ciel.


FIN

___________________



j'ai assez de vices pour faire du bricolage

marlon&jules - Just thoughts, and a heap of good weed

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: Archive des rps-