Partagez| .

sido†alek†piz†coke - quatuor en or


Aller à la page : 1, 2  Suivant
Aleksey Pretorian
SUBLIME&SILENCE
le vide aurait suffit
avatar
Inscrit le : 05/12/2016
Messages : 498
Avatar : Xavier Dolan
Crédits : (c)ANARCHY.
Date de naissance : 26/04/1990
Mes rps :
INDISPONIBLE
(6/6)♥






Bloc notes :
Ian&Alek - colocataire du tonnerre
-Ce monde rend fou, tout le monde est en guerre
Plus on s'renfloue et moins on voit clair
Quand t'as pas d'argent, dans ce monde, t'as pas d'droit
Y'a ceux qui cassent un tête et ceux qui tapent à trois -




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE : L'ananas doré vient en force ♥


sido†alek†piz†coke - quatuor en or, le Jeu 8 Déc - 0:48

L'angoisse de la page blanche. Vous la connaissez ? Celle qui vous bloque. Celle qui vous met face à un mur, infranchissable. Je suis là,assis à mon bureau depuis plusieurs dizaines de minutes. Et ça vient pas. "Putain, bordel d'merde." C'est pas beau un homme qui jure. Surtout que là, ça vient des tripes. Ca me rend dingue d'être incapable de rédiger cet article sur ce film à la con. J'suis censé être journaliste et mon boss veut que je me mette aux critiques de films. J'ai jamais rien critiquer de ma vie. Et j'ai jamais rien journalisé non plus d'ailleurs. J'suis un imposteur. Voilà tout. Et en plus, journalisé, ça existe pas comme mot.

Alors j'ferme violemment mon ordinateur. J'me lève et va m'ouvrir un canette de coca. Je la sens, entre mes mains, fraîches. J'ouvre la fenêtre de mon piteux appartement et j'fume une clope. J'bois du coca et j'me dis que j'me ferais bien une petite défonce là. Peut-être que mon inspiration reviendrait comme ça. J'me motive d'un coup et j'envoie un texto à un pote.

Message à Sido:
 

Pas besoin de plus, pas besoin de moins. Ce simple mot, quatuor résume beaucoup de chose pour Sidonie et moi. Ce mec, j'me souviens même plus comment je l'ai connu mais en tout cas, il est là maintenant, dans ma vie j'veux dire, (il est pas là, à côté de moi, z'êtes cons ou quoi ?). En attendant sa réponse, je me re-fume une clope. Depuis que j'ai eu ma paye du mois, j'ai de la thune et je me suis ravitaillé tout à l'heure. Morphine et cocaïne. La base. Ne manque plus que Sido et une pizza et le quatuor sera enfin complet. J'suis un peu vénère ce soir alors je compte bien déjà passer un bon coup mes nerfs sur cet idiot de patron, puis sur le film pourri que je dois critiquer puis éventuellement sur ce médecin de mes deux qui ne veux pas me prescrire de la morphine. Si vous voulez mon avis, Sido, il allait pas être déçu du voyage. Pas sûr qu'il m'ait déjà vu en rogne comme ça.

___________________



Et si par hasard, cette nuit venait brûler ton ventre, le remplir de désire, de cannelle et de menthe, c'est mon cœur qui aboie pour couvrir tes orages, c'est mon coeur qui aboie
Sidonie N. Reeves
Je rêve donc je suis.
avatar
Inscrit le : 02/09/2015
Messages : 726
Avatar : Robbie Wadge
Crédits : Puckessa
Date de naissance : 15/11/1995
Bloc notes :

C'est beau d'être un magicien.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alexou
• ÂGE : 20 ans
• BLOC NOTE :


Re: sido†alek†piz†coke - quatuor en or, le Jeu 8 Déc - 16:33

Sidonie termine tout juste les constations de son expérience quand il reçoit un SMS. Il laisse Cat seule quelques instants. C'était Aleskey. Le gars qu'il avait rencontré dans des circonstances floues. Un grand mystère. Un soir, il est sorti en ville, et le lendemain, il avait son numéro dans son répertoire. Puis ils se sont revus et ils ont bien accrochés. Peut être qu'un jour, quand ils auront pas trop la flemme, ils iront recoller les morceaux pour comprendre leur rencontre. En fait non, ce ne sera jamais le cas. Leur relation perdrait beaucoup de son aura si c'était le cas. Ne rien savoir de toute ça, ça laisse planer un doute, de l'incertitude. Le flou artistique que Sidonie souhaite voir guider sa vie.

Il lit son sms deux fois, histoire d'être sûr d'avoir bien compris. Pas de place au doute, ce soir, c'est la spéciale. Ce quatuor absolument parfait. Il retire ses gants en plastique, se lave les mains et répond au message d'Aleskey.

SMS:
 

Sidekicks ? Le plus grand film de l'univers. Un gars qui fait de l'asthme, le looser parfait, fan de Chuck Norris, qui rencontre son idole et devient un crack des arts-martiaux. LE film d'enfance de Sidonie. Il se souvient l'avoir vu avec toutes les personnes qui comptaient à peu près pour lui. Silver, Ae-Sook. Il le dit pas Sidonie, mais c'est un peu un rite de passage. « Tu veux bien déposer le dossier, j'ai à faire ! » Cat accepte évidemment. Après l'avoir remercié, Sidonie prend les jambes à son cou, avec du Paper Planes (M.I.A) dans les oreilles, direction le pakistanais. Ouais, il a plus à boire chez lui. Il opte pour du coca, le basique. Aleksey allait s'occuper de rapporter le plus corsé. Puis il rejoint son appart.

Aleksey sonne à la porte en début de soirée. Sidonie laisse alors tomber la partie de Mario Kart en cours pour aller lui ouvrir. « Yop mec ! La forme ? » Il se recule pour laisser son ami rentrer. Puis il se dirige vers son fauteuil et se laisse tomber, reprenant la partie de Mario Kart en cours. Il est en train de perdre, en même temps, quelle idée de prendre Bowser ? « Ton idée de quatuor tombe bien ! Ezekiel est pas là ce soir. » Ils étaient totalement libres. Aucune attache, pas de restrictions. Un moment de paix intense que tout le monde ne peut pas s'offrir. « Tu veux le terminer ? » Demande Sidonie en tendant son cul de joint à Aleksey. Il semblait être le seul gars à apprécier ça. Sidonie lui, ça lui fait beaucoup trop tousser.

___________________

Aleksey Pretorian
SUBLIME&SILENCE
le vide aurait suffit
avatar
Inscrit le : 05/12/2016
Messages : 498
Avatar : Xavier Dolan
Crédits : (c)ANARCHY.
Date de naissance : 26/04/1990
Mes rps :
INDISPONIBLE
(6/6)♥






Bloc notes :
Ian&Alek - colocataire du tonnerre
-Ce monde rend fou, tout le monde est en guerre
Plus on s'renfloue et moins on voit clair
Quand t'as pas d'argent, dans ce monde, t'as pas d'droit
Y'a ceux qui cassent un tête et ceux qui tapent à trois -




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE : L'ananas doré vient en force ♥


Re: sido†alek†piz†coke - quatuor en or, le Ven 9 Déc - 11:31

Je me souviens, avant d'arriver à Austin, je m'étais fais toute une liste de résolutions. Elle était vraiment stylée cette liste et si j'avais suivi définitivement tous les points la composant, je serais devenu une putain de personne bien. Dans l'avion, j'étais remonté à bloc quand je faisais cette liste. J'me sentais surpuissant. Et puis, à peine j'avais mis un pied à terre à Austin que j'avais eu envie de prendre un cachet de morphine. Ca commençait bien. Je savais, cela dit, que j'avais besoin d'une aide extérieure pour arrêter, que je ne pouvais pas balayer d'un revers de manche plus de cinq ans d'addiction à cette drogue. Alors, j'avais réfléchis un instant et je crois bien que mon esprit a fait un énorme doigt d'honneur à ma raison et ma morale et je suis monté dans un taxi.

Me voilà là, quelques semaines plus tard, à replonger directement dans mes travers. Moi, j'attire que les gens chouettes. Et Sidonie c'est un chic type. A savoir si c'est lui qui m'a attiré ou moi qui l'ait attiré, je vous avoue j'en ai aucune idée. Sidonie, c'est le genre à entrer dans votre vie et ne plus jamais en ressortir. Et j'compte bien le garder longtemps à mes côtés parce qu'avec lui, j'suis bien.

Je prends la direction de l'appartement de Sidonie, dans la poche intérieure de mon manteau trône notre joyau pour la soirée. Je frappe à la porte et j'entre. Automatiquement, il m'demande si ça va. Je hausse les épaules et le suis vers le salon tout en commençant à râler. Râler, c'est ma vie. "J'suis remonté comme une pendule mec, t'imagine même pas. Enfin, comme d'hab quoi. Et toi ça roule ?" Expression ringarde bonjour ! Sido a pris place dans le fauteuil, j'me mets à l'aise dans le canapé, je m'enfonce bien dedans, après avoir enlevé mon blouson. "Ca veut dire qu'on a zéro limite ce soir alors?" Je souris, Sido joue à Mario kart, j'regarde et ne peut m'empêcher de commenter. "Mec, on dirait qu'tu joue avec des moufles, t'es mauvais bordel!" J'suis rentré complètement énervé et le simple fait d'être là, avec Sido, ça me détend. Il me tend le reste de son joint. J'le prends sans hésiter. "Ce soir, pas de pitié, on mélange." J'fais allusion à la cocaïne et la morphine présentent dans mon manteau. Je souris puis tire longuement sur le joint. Tout en expirant la fumée, les yeux rivés sur le haut du joint, j'demande à Sido : C'est quoi mec, Sidekicks ?

___________________



Et si par hasard, cette nuit venait brûler ton ventre, le remplir de désire, de cannelle et de menthe, c'est mon cœur qui aboie pour couvrir tes orages, c'est mon coeur qui aboie
Sidonie N. Reeves
Je rêve donc je suis.
avatar
Inscrit le : 02/09/2015
Messages : 726
Avatar : Robbie Wadge
Crédits : Puckessa
Date de naissance : 15/11/1995
Bloc notes :

C'est beau d'être un magicien.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alexou
• ÂGE : 20 ans
• BLOC NOTE :


Re: sido†alek†piz†coke - quatuor en or, le Mar 13 Déc - 20:17

Aleksey le révolté. Sidonie croit que si un jour, il est invité à ses funérailles, ce seront les derniers mots qu'il prononcera sur lui. Il y a toujours un problème avec Aleksey. Quelque chose qui vient ruiner une journée, qui le fait devenir un p'tit peu dingue ! Et c'est tellement ça. La vie, c'est un problème. Un long et fastidieux problème, qui finit par se résoudre tout seul. (Le plus souvent en tout cas.) Alors Sidonie, il se marre légèrement. « Quand tu te sentiras prêt, crache ton venin alors. Vitriole moi la gueule à l'acide de tout tes problèmes ! » Et il le dit très sérieusement, l'étudiant en chimie, même si ça sonne très bizarrement. Alek il a un don pour ça. Pour pointer du doigt l'essence même dans notre côté obscur. C'est un chevalier de l'ombre, qui capte l'obscure pour renforcer la lumière. C'est pas uniforme: Il y a du bien et du mal partout.

Zéro limites ce soir ? « Je suppose que du temps que ma meuf me retrouve pas mort dans mon squat, ouais, on a le champ libre ! » La mort, c'est une bonne limite. Du moins pour l'instant. Aleksey critique la manière dont Sidonie joue. Il fait pause à son jeu et dévisage avec bienveillance son pote. « Ouais. J'avais oublié que j'parlais à l'as de la gâchette ! Attends, rappelle moi où on en est dans nos matchs de smash bros ? Cherche pas, t'as arrêté de compter à la fin ! » Il rit très fort et passe la manette à Aleksey. « Tiens ! Sauve moi de ce pétrin, si j'gagne cette course, je finis premier de la coupe ! Cette salope de Peach me devance pour l'instant. » Quelques secondes plus tard, Sido passe le reste de son joint à son pote et regarde la course d'un oeil attentif. C'est qu'il allait peut être réussir à remonter... Sidonie joue l'ignorance, dans son parfait récital de mauvaise foi alors qu'Aleksey le questionne sur Sidekicks. « Sidekicks ? C'est une faille dans l'univers spatio-temporelle. Un film sorti des méandres du temps... Je te pose le truc. Imagine Chuck Norris et un gros looser en kiff sur lui, qui deviennent des maîtres des arts martiaux et prennent même le temps de se boire du lait dans un saloon au far-west ! » Définitivement trop cool ce film. Sidonie se détend un peu plus et continue. « Le gars qui joue le gros looser est mort. Mais cet oeuvre lui survit ! Et plus tard, je me battrai pour que Sidekicks devienne patrimoine culturel. Compte là-dessus ! »

___________________

Aleksey Pretorian
SUBLIME&SILENCE
le vide aurait suffit
avatar
Inscrit le : 05/12/2016
Messages : 498
Avatar : Xavier Dolan
Crédits : (c)ANARCHY.
Date de naissance : 26/04/1990
Mes rps :
INDISPONIBLE
(6/6)♥






Bloc notes :
Ian&Alek - colocataire du tonnerre
-Ce monde rend fou, tout le monde est en guerre
Plus on s'renfloue et moins on voit clair
Quand t'as pas d'argent, dans ce monde, t'as pas d'droit
Y'a ceux qui cassent un tête et ceux qui tapent à trois -




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE : L'ananas doré vient en force ♥


Re: sido†alek†piz†coke - quatuor en or, le Lun 19 Déc - 13:36

J'suis chez Sidonie et déjà j'me sens mieux. Mais, avec lui, j'peux être moi même. J'peux arriver, tirer la gueule, ronchonner, râler, me plaindre, lui il s'ra toujours là à m'écouter, ou pas d'ailleurs, et puis une fois que j'aurais fais mon cirque, ça ira mieux. Parce que avec Sido, ça finit toujours bien. Pas de pression, pas de prise de tête, pas de formalité ni de convention. On est juste là, amis, sans plus se souvenir pourquoi, mais le principal, c'est qu'il soit là. Sa réplique m'arrache un sourire, lui semble parfaitement sérieux. J'hésite, vais-je vraiment lui vitrioler la gueule avec mes problèmes ? Je marche un silence. Puis j'me lance, rien que d'en parler ça m'énerve. "Naan mais c'est mon patron, il me casse les c*uilles, j'dois lui faire un article pour d'main mais le film c'est une ordure visuelle et j'suis incapable d'écrire quoi que ce soit sur cette m*rde." Voilà, c'était dit, ça paraissait peut-être pas si terrible que ça mais ça faisait plusieurs heures que j'étais dessus et ça m'avait vraiment gonflé. Je ne sais pas faire dans la dentelle quand ça ne me plait pas alors j'allais peut-être, finalement, devoir écrire réellement ce que je pensais.

Notre limite. La mort. J'le regarde et j’acquiesce. Ca me parait une bonne limite en soit. Entre Sido et moi, c'est aussi une éternelle compétition de jeux vidéos. On peut passer parfois de nombreuses heures à jouer simplement par plaisir. Il me file sa manette. J'atèle à essayer de rattraper le retard de Sido. "Nan mais là c'est du suicide mec, comment tu veux qu'je réussisse ? J'suis pas magicien." Il me file son joint que je cale entre mes lèvres tandis que je suis hyper concentré. "Peach, cette salope, j'vais la buter!" Le miracle du joint peut-être, je remonte, mais ne parvient tout de même pas à gagner. Deuxième. Je pose la manette devant moi. "Bordel, j'y étais presque!" Je suis dégoûté d'avoir perdu mais ravi de voir que j'ai fais mieux que Sido. J'le regarde puis écrase le joint dans le cendrier. J'l'écoute parce de son fameux film. La définition du film était suréaliste et atypique mais j'adorais tout ça. J'ouvrais grand les yeux. "Mon pote, j'dois absolument voir ça !" J'étais tout excité à l'idée de cette soirée. J'passais rapidement un coup de fil à la pizzeria qui allait nous livrer d'ici une demi heure. Et ensuite, je tapais sur la table comme pour faire un roulement de tambours. "Mon pote, ce soir, c'est soirée de luxe!" Je sortais de ma poche les petits sachets magiques. "Mec, là morphine que tu vois là vient directement de la pharmacie, garanti sans produits nocifs ! Et la coco, une petite merveille d'après mon fournisseur." Soudain je devenais très sérieux , "s'il m'a menti, j'irais lui défoncer la gueule". Puis j'reportais mon attention sur Sido, prenant dans ma main chacun des petits sachets et les agitant devant lui, "par lequel on commence?!" .

___________________



Et si par hasard, cette nuit venait brûler ton ventre, le remplir de désire, de cannelle et de menthe, c'est mon cœur qui aboie pour couvrir tes orages, c'est mon coeur qui aboie
Sidonie N. Reeves
Je rêve donc je suis.
avatar
Inscrit le : 02/09/2015
Messages : 726
Avatar : Robbie Wadge
Crédits : Puckessa
Date de naissance : 15/11/1995
Bloc notes :

C'est beau d'être un magicien.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alexou
• ÂGE : 20 ans
• BLOC NOTE :


Re: sido†alek†piz†coke - quatuor en or, le Mar 20 Déc - 23:19

Sidonie écoute son pote en train d'étaler ses problèmes. C'est pas un magicien Sidonie, même si on lui donne parfois l'impression de l'être. C'est pas le genre de personnes qui te trouvera des solutions à tous tes problèmes. Oh que non. Sidonie, il en a déjà assez lui-même, on lui a toujours appris d'aller balayer devant sa porte avant de se mêler des problèmes des autres. Mais ce syndrome de la page blanche, il en connait le sens. Quand il photographie, peint, compose... Parfois, il ne capte que du vide. Et le vide, ça chante pas, ça parle pas. Ce même vide qu'Aleksey doit tenter de combler. « Crier haut et fort que c'est de la merde, c'est peut être un bon commencement. » Sidonie croit intiment qu'il y a du bon en tout. Mais quand on aime pas, on fait pas l'effort de chercher, c'est totalement instinctif. Alors pourquoi il essayerait de pondre une merde positive, si son style refuse ?

Sidonie se marre tout seul en voyant Alek se débattre pour rattraper le retard sur la course. Lui, il est bien installé sur son fauteuil, un peu comme un empereur qui matte deux gladiators se taper sur la gueule. Mario Kart le rend très agressif en tout cas. Bah oui, il est quand même prêt à buter Peach pour gagner, quelle cruauté. Il perd finalement, ce qui oblige Sido à cacher son euphorie soudaine. « Excuse moi, je t'ai surestimé. » Plaisante-t-il dans un sourire communicatif. Pour ce soir, son honneur est saine et sauve. C'est pas lui le bonnet d'âne de la gâchette. Sidonie vend bien sa came concernant le film de ce soir, Aleksey, il a les yeux grands ouverts, il rêve un peu. Normal, tout le monde rêve de se bastonner en compagnie de Chuck Norris. Après avoir commandé les pizzas, Aleksey lui fait l'inventaire des petits trésors de ce soir. Sidonie balade son regard sur la table. De la coke, de la morphine... Rien de recommandable. « Ouais mais ton dealer, il est quand même assez leaderprice. Faut pas t'étonner de te retrouver avec de la daube.  » Le dilemme de luxe. La morphine ou la coke ? Sidonie réfléchit quelques instants.« T'es sûr que tu veux pas choisir ? D'accord. Je m'enverrai bien un petit rail de coke, histoire de voir si on t'a pas raconté n'importe quoi.  » Il laisse Aleksey tout préparer et sort le dvd de son sac pour le mettre dans le lecteur du salon. « Oh mec, je t'ai pas dit la meilleure ! Y'a des bonus où tout le casting s'amuse à se moquer du petit oiseau de Chuck Norris. De l'or en barre ! » Il se laisse tomber dans son canapé et attend pour lancer le film. Des festivités, ça se prépare.

___________________

Aleksey Pretorian
SUBLIME&SILENCE
le vide aurait suffit
avatar
Inscrit le : 05/12/2016
Messages : 498
Avatar : Xavier Dolan
Crédits : (c)ANARCHY.
Date de naissance : 26/04/1990
Mes rps :
INDISPONIBLE
(6/6)♥






Bloc notes :
Ian&Alek - colocataire du tonnerre
-Ce monde rend fou, tout le monde est en guerre
Plus on s'renfloue et moins on voit clair
Quand t'as pas d'argent, dans ce monde, t'as pas d'droit
Y'a ceux qui cassent un tête et ceux qui tapent à trois -




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE : L'ananas doré vient en force ♥


Re: sido†alek†piz†coke - quatuor en or, le Mer 21 Déc - 18:53

Sidonie, il me lâche comme ça, une solution toute cuite. Bien évidemment, une critique peut-être négative. Pourquoi toujours avoir peur de froisser ? Je dis bien des affrosités à mon ex et aux personnes que je n'aime pas, pourquoi aurais-je peur de froisser un réalisateur qui doit sûrement s'en foutre royalement de ce que je pense ? C'était une super idée, j'allais écrire véritablement ce que je pense de ce film et mon patron verrait que j'ai du gout pour la culture. "T'as raison mec, j'vais faire une critique tellement tranchante qu'le gars il pourra se suicider avec." Wahou, c'était glauque. J'ai un temps de bug. "Euh, j'suis un peu dans l'excès nan ?" Je secoue la tête comme pour effacer cette horreur que je viens de prononcer. J'suis je-m'en-foutiste mais je ne voudrais tout de même pas que le réalisateur se suicide. Faut pas exagérer.

Je reprends sa partie en plein vol et j'échoue. J'arrive deuxième. Sido, lui, il est content d'voir que j'lui ai pas mis la honte. Je souris avec lui lorsqu'il m'annonce m'avoir surestimé. "Quel genre de mec se langui de la défaite de son pote ?!" Je réfléchis un instant. La réponse est évidente. Sidonie et Aleksey. On est pas là à prendre des pincettes avec l'un et l'autre, on dit ce qu'on pense, sans pression, sans filtre. De tout façon, j'le trouve cool, il me trouve cool donc j'vois pas pourquoi on devrait prendre des filtres.

La soirée va pouvoir commencer. Pizza: commandée. Film :trouvé. Drogue : presque consommée. Parce que voyez vous, les gars, dans la drogue, c'est pas que la consommation qui apporte du plaisir. C'est aussi de la regarder, de la contempler et de la préparer. Je souris face à Sidonie, en faisant semblant d'être vexé "Comment ça mon dealer est leaderprice ?! Mon pote ça, ça intérêt à être de la bonne sinon on aura une gueule à casser ce soir !" J'suis pas bagarreur mais à 100$ le gramme j'peux devenir violent. Sido opte pour la coke. Testons la marchandise. Tandis qu'il installe le film, je dépose un peu de coco sur la table basse. Une carte de crédit et un billet, vous voyez le genre ? J'vous passe les détails mais c'est un réellement bonheur de tracer ces petites lignes régulières. Les rails sont prêts. Sido m'annonce la bonne nouvelle. "Putain mec, qui ose se moquer du petit oiseau de Chuck Norris? Moi perso, j'oserais pas!" Je rigole rien qu'en pensant à tout ça. Tout ce qui se prépare. J'me cale dans le fond du canapé, sincèrement rien ne pourrait être aussi bien qu 'à cet instant. "Genre, on attend que les pizzas arrivent ou on teste direct la coco ? Mec dis direct, j'en peux plus d'attendre!" Je souris puis lorgne avec délice sur les lignes blanches à quelques dizaines de centimètres de moi.

___________________



Et si par hasard, cette nuit venait brûler ton ventre, le remplir de désire, de cannelle et de menthe, c'est mon cœur qui aboie pour couvrir tes orages, c'est mon coeur qui aboie
Sidonie N. Reeves
Je rêve donc je suis.
avatar
Inscrit le : 02/09/2015
Messages : 726
Avatar : Robbie Wadge
Crédits : Puckessa
Date de naissance : 15/11/1995
Bloc notes :

C'est beau d'être un magicien.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alexou
• ÂGE : 20 ans
• BLOC NOTE :


Re: sido†alek†piz†coke - quatuor en or, le Mar 27 Déc - 17:32

Et un problème de résolu. Sidonie offre un grand sourire à son pote. C'était pas bien compliqué comme solution. Il lance un regard bienveillant à Alek quand il part dans son délire de suicide. Peut être toute sa frustration qui disparaît. Mais bon, à Sidonie, ça lui semble un peu improbable qu'il n'ait pas déjà pensé à écrire tout le mal qu'il pensait de ce fameux film. « Dans l'excès ? Noooon, à peine. » Il prend un air innocent avant de continuer. « Mais pour en revenir à ta critique, faut pas avoir peur de diviser, de déranger. Être subversif, c'est une chance rare de nos jours. » Surtout avec un publique pour vous lire.

Aleksey, il s'rend compte que Sidonie est bien plus que content de la défaite de son pote. Tant mieux, Sidonie n'aura pas à le cacher. Il croise le regard du journaliste et hausse les épaules en toute légèreté. « Le genre de mecs à vouloir garder sa suprématie sur les jeux vidéos. » Il fait une petite tape à l'épaule d'Aleksey. Si, c'était une concurrence totalement saine. C'est pas plus le fait de rester le meilleur à Mario Kart que de taquiner un peu son pote qui l'amuse Sidonie. « Mais t'inquiète, tu as plein d'autres trucs toi... Comme... euh quoi déjà ? » Il se marre un p'tit peu beaucoup Sidonie sur le coup, se délectant de la face que lui fera Aleksey d'ici quelques secondes.

Quel genre de gars ose se moquer du petit oiseau de Chuck Norris ? « Un inconscient, c'est une évidence ! Parce que Chuck, il met ses pieds où il veut, et c'est souvent dans la gueule des autres. » Putain, Sidonie devrait floquer des t-shirts avec cette inscription. C'est sûr, ça marcherait ! Aleksey, il a hâte de tester sa marchandise. Sidonie, il aurait plutôt été du genre à attendre les pizzas, mais les potes, ça doit pouvoir se sacrifier parfois, hein ? « Allez, dans ma légendaire tolérance, j'veux bien qu'on entame sans les pizzas ! » Sidonie balance ses gros yeux sur la poudre blanche juste devant lui. Aleksey, il avait préparé ça comme un chef. Il n'y avait plus qu'à kiffer le moment... Dans un acte de cruauté, le musicien pique la politesse à son pote et s'envoie un premier rail de coke.

Le pied. Sidonie ressent une chaleur emplir son corps entier. La gravité ne lui a que rarement semblé si légère. C'est immédiat et élévateur. Tout ses muscles se détendent et il se laisse avachir sur son fauteuil. « Tu pourras dire à ton dealer que sa poudre, elle passe bien. » GRAND sourire à l'appuie. Bah ouais, pourquoi il ferait la gueule ? Le quotidien, les études, les problèmes de famille. C'est ridicule tout ça. Sidonie lance un regard en biais à son pote.  « Mine de rien, ça faisait longtemps que j'avais plus consommé.   » Ouais parce qu'il paraît que la drogue, c'est mal m'voyez ?

___________________

Aleksey Pretorian
SUBLIME&SILENCE
le vide aurait suffit
avatar
Inscrit le : 05/12/2016
Messages : 498
Avatar : Xavier Dolan
Crédits : (c)ANARCHY.
Date de naissance : 26/04/1990
Mes rps :
INDISPONIBLE
(6/6)♥






Bloc notes :
Ian&Alek - colocataire du tonnerre
-Ce monde rend fou, tout le monde est en guerre
Plus on s'renfloue et moins on voit clair
Quand t'as pas d'argent, dans ce monde, t'as pas d'droit
Y'a ceux qui cassent un tête et ceux qui tapent à trois -




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE : L'ananas doré vient en force ♥


Re: sido†alek†piz†coke - quatuor en or, le Lun 2 Jan - 22:32

Je n'avais jamais envisager mon faux métier comme une opportunité. Mais en prenant un peu de recule, j'avais quand même beaucoup de chance d'avoir réussi à obtenir ce poste. J'aurais pu, comme les autres, faire un boulot un peu miteux pour gagner à peine de quoi manger. Au contraire, j'avais un bon poste de journaliste. C'était inespéré. Mais moi, j'fais jamais rien comme les autres. Et je crois que mon patron doit être un gros idiot pour ne pas se rendre compte du subterfuge. Cela dit, j'avais un collègue qui me cassait assez allègrement les couilles et ils avaient des doutes. Mais Sidonie avait raison. J'avais la chance d'avoir un droit de paroles et j'allais dire ce que je pensais vraiment. Sidonie ne savait pas que j'étais un faux journaliste, personne ne savait en fait et j'sais pas trop comment il réagirait. "T'as raison, j'vais essayer d'faire un truc propre, pas trop méchant, mais constructif." C'était ma résolution. Mais la question maintenant était toute autre. Quand ? Je devais rendre ça pour demain en fin de matinée et avec la soirée qui s'annonçait je ne sais pas si j'allais avoir les idées assez claires pour le faire. Mais , chaque problème en son temps !

Je viens de perdre au jeu et Sidonie est content. J'répond à sa remarque par un sourire et j'me laisse bousculer. Mais le sourire figé sur mes lèvres indique que la vengeance sera bien belle. Puis Sidonie, lui, il enfonce le clou. Ca me fait rire plus qu'autre chose. J'le regarde, j'suis tellement dépité d'sa méchanceté que j'trouve rien à dire. J'suis pas le roi de la réplique moi. "Fais le malin, fais le malin, tu verras pas l'bout du ch'min." Ouuuuuh dis donc Alek, ça c'est de la réplique ! Mais je rajoute "Tu m'trouve sûrement plein de trucs sinon j'aurais pas mes deux fesses posées sur ton canapé." Je souris, et j'ai raison. Et Sidonie sait que j'ai raison, c'est suffisant pour me rendre heureux.

Sa réplique sur Chuck Norris me faire rire. C'est vrai ce qu'il dit Sidonie, il dit souvent des choses vraies d'ailleurs. Il est chouette. Et il est d'autant plus chouette lorsqu'il accepte qu'on passe aux choses sérieuses avant les pizzas. Elle ne devrait plus tarder d'ailleurs mais je suis trop impatient. Ni une ni deux, j'installe tout et Sidonie prend l'avantage et s'enfile une rail en toute sérénité. J'le regarde, un grand sourire s'affiche sur son sourire, il semble prendre un pied incroyable, exactement ce qu'il faut pour définir une bonne coke. Il m'assure que c'est de la bonne. "C'est pas que j'te fais pas confiance, mais laisse moi tester par moi-même" J'me penche sur la table basse et en une poignée de seconde, mon monde bascule. Il bascule dans un bien-être sans précédent. C'est avant tout une décharge de frissons parcourant ma tête et mes épaules puis un vide apaisant, un calme, une détente et un bien-être incroyable. J'ouvre les yeux, je frissonne et hoche la tête. "Il s'est pas foutu d'ma gueule." J'me pose dans le canapé, je souris, j'suis tellement bien. Ma vie me semble soudain d'une légèreté déconcertante. "Combien de temps? T'as pas du genre accro en fait toi?" En fin de compte, Sidonie et moi, on s'connait pas autrement que défoncés, alors j'ai l'impression qu'il est comme moi, quotidienne dans l'au-delà. Mais ce soir, j'compte bien découvrir le Sidonie que je ne connais pas, parce que je suis persuadé qu'il est encore plus chouette que cela que je connais déjà.

___________________



Et si par hasard, cette nuit venait brûler ton ventre, le remplir de désire, de cannelle et de menthe, c'est mon cœur qui aboie pour couvrir tes orages, c'est mon coeur qui aboie
Sidonie N. Reeves
Je rêve donc je suis.
avatar
Inscrit le : 02/09/2015
Messages : 726
Avatar : Robbie Wadge
Crédits : Puckessa
Date de naissance : 15/11/1995
Bloc notes :

C'est beau d'être un magicien.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alexou
• ÂGE : 20 ans
• BLOC NOTE :


Re: sido†alek†piz†coke - quatuor en or, le Dim 8 Jan - 10:42

La vie, c'est extrêmement simple. Aleksey venait de trouver une solution à son problème qui le hantait depuis tout à l'heure. Les deux amis pouvait maintenant s'atteler à leur activité préféré, une activité synonyme d'Aleksey, pour Sidonie. C'est son pote de défonce et sans lui, au jour d'aujourd'hui, l'artiste est très sage.

Il prend la petite remarque taquine de Sidonie par un p'tit sourire. Le genre de sourire qui veut dire ''si je te retrouve dans une ruelle sombre, j'vais te casser la gueule.'' Enfin, un truc du genre. Sidonie insinue pas qu'Aleksey serait prêt de lui casser la gueule, on tabasse pas notre pote de défonce, c'est inscrit dans le bro code de Barney Stinson, mais il imagine très bien une quelconque vengeance et franchement, c'est de bonne guerre. « Mooh c'est trop mignon, cette assurance. » Il a raison au fond. Sidonie, il ne laisse pas n'importe qui rentrer dans son appartement. Il y a que les gens biens qui viennent par ici. Parfois même trop bien pour lui...

Aleskey avait exprimé son souhait de brûler les étapes pour s'attaquer à la marchandise sans plus attendre. Sidonie acceptait dans un grand sourire, après tout, c'était la marchandise du fameux critique cinématotrucmachin. Alors qu'il redescendait encore du merveilleux trip que lui avait procuré cette came, Aleksey testait également. Sidonie ne dit rien, il dépose son regard sur les pupilles de son pote. Les voir se dilater, c'est un moment unique. Un spectacle digne d'intérêt. Il prend totalement son pied aussi, et l'artiste imagine sans nul doute tous les sentiments qui doivent s'entremêler en cet instant. « Il est peut être pas si leaderprice que ça. » Concède t-il d'ailleurs, dans un petit rire complice. Aleksey le questionne ensuite sur son rapport à la drogue. Aussi loin qui s'en souvienne, ou presque, Sidonie a toujours aimé se défoncer. « J'en prenais beaucoup quand j'étais à Seattle. C'est pas tellement la drogue en elle-même qui me rendait accro, mais les sensations. A chaque fois que je faisais un tableau, que je composais une chanson, j'en prenais. J'avais l'impression d'être totalement moi, que la drogue m'ouvrait la porte vers un imaginaire que je ne soupçonnais même pas... » Et Sidonie ne doit pas être le seul artiste à se défoncer pour faire ce qu'il fait. « Puis finalement, ton style s'affirme. Tu t'affranchis du matériel et de l'immatériel... Et t'as plus besoin de te mettre dans un état parfois déplorable pour être efficace. » On sonne à la porte. Sidonie imagine qu'il s'agit du livreur de pizza, il lève sa main pour stopper Aleksey qui voulait aller régler les pizzas. « C'est moi qui invite ! » Il se dirige vers sa porte et l'ouvre. Un sourire lumineux à l'appui, il paye les pizzas, sous le regard interloqué du livreur du pizza. Puis il ramène les deux cartons et les dépose sur la table. « Attends, j'vais lancer le film. Prépare toi à vivre un moment unique en son genre... Tu pourras dire à tes enfants ''j'ai vu sidekicks, et c'était grave cool ! '' » Il fait play avec la télécommande du lecteur DVD. Enfin, la soirée pouvait commencer. Et il n'était que 22h. Ouais, aucun doute, ça leur laisse une grosse marge.

___________________

Aleksey Pretorian
SUBLIME&SILENCE
le vide aurait suffit
avatar
Inscrit le : 05/12/2016
Messages : 498
Avatar : Xavier Dolan
Crédits : (c)ANARCHY.
Date de naissance : 26/04/1990
Mes rps :
INDISPONIBLE
(6/6)♥






Bloc notes :
Ian&Alek - colocataire du tonnerre
-Ce monde rend fou, tout le monde est en guerre
Plus on s'renfloue et moins on voit clair
Quand t'as pas d'argent, dans ce monde, t'as pas d'droit
Y'a ceux qui cassent un tête et ceux qui tapent à trois -




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE : L'ananas doré vient en force ♥


Re: sido†alek†piz†coke - quatuor en or, le Jeu 12 Jan - 10:23

Avec Sidonie, c'était toujours limpide, clair comme de l'eau de roche et sans problèmes. J'crois que ce type avait une influence très positive sur mon état d'esprit. Généralement, je passais le pas de la porte toujours très ronchon et quelques instants après, Sido disait quelques mots et ma colère s'envolait. Je ne sais pas si c'était la magie de Sidonie ou la magie de la cocaïne, ou les deux, mais en tout cas ça m'allait très bien.

Une fois sur le canapé, alors que j'avais eu l'occasion de clouer le bec à Sidonie en ce qui concerne mes prouesses aux jeux vidéos, je venais de perdre donc de lui offrir le loisir de me charrier. Et moi, j'suis un gentil, sans aucune force de réplique. La phrase de Sidonie me fait rire. Je répond pas, j'vous disais : aucune force de réplique.

On en vient au plus vivifiant. La drogue. Chacun à son tour, on se prend un rail. Je ne saurais définir la sensation, j'saurais même pas vous expliquer ne serait-ce que le centième de bien-être que l'on peut ressentir à ce moment là. Une fois le premier boum passé, l'esprit se calme un peu, même s'il va tellement plus vite que d'habitude. C'est toujours terriblement excitant de voir à quel point l'esprit est capable de fuser, de se développer aussi rapidement. Dans le quotidien, notre esprits sont lents et paresseux. La cocaïne éveille et stimule. Finalement j'demande à Sido quel rapport il entretient avec la drogue. Assurément, il se drogue beaucoup moins que moi. Les raisons sont fondées, j'ai toujours imaginé tous les artistes toujours défoncés et incapables de créer sans ça. Mais Sidonie m'affirme le contraire. Je hoche la tête en écoutant ses paroles. J'suis curieux de découvrir encore un peu plus sur cette nécessaire défonce pour créer. Du moins au début. "Mais, t'penses que si t'avais pas commencé à t'défoncé, t'aurais jamais créer?" Croyez le ou non, la question m'intéressait vraiment puisqu'elle était à mille lieu de la raison pour laquelle moi je me droguais. En soit, ma raison à moi était bien moins pertinente, elle était même un peu idiote.

Finalement, le livreur de pizza arrive, Sido invite, j'le remercie d'un mouvement de tête et d'un sourire. Les pizzas trônent sur la table basse. Il lance le film et je ris à sa réplique. "Dire ça a qui ? j'connais pas le concept d'enfants" Je n'ai aucune intention de procréer un jour, c'est seulement des problèmes et une responsabilité dont je n'ai pas besoin. Je m'installe confortablement. "J'suis prêt à regarder le film le plus AWE.. attends la suite ..SOME de l'univers!" J'fais une confiance aveugle à Sidonie concernant les films.

___________________



Et si par hasard, cette nuit venait brûler ton ventre, le remplir de désire, de cannelle et de menthe, c'est mon cœur qui aboie pour couvrir tes orages, c'est mon coeur qui aboie
Sidonie N. Reeves
Je rêve donc je suis.
avatar
Inscrit le : 02/09/2015
Messages : 726
Avatar : Robbie Wadge
Crédits : Puckessa
Date de naissance : 15/11/1995
Bloc notes :

C'est beau d'être un magicien.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alexou
• ÂGE : 20 ans
• BLOC NOTE :


Re: sido†alek†piz†coke - quatuor en or, le Dim 15 Jan - 13:55

Aleskey pose une bonne question. Est-ce que Sidonie se serait mit à créer, si la drogue n'avait pas, un jour, décidé de pointer le bout de son nez dans sa vie ? Impossible de vraiment le savoir, il ne peut que supposer. « Tout ce que je suis capable de te dire, et de reconnaître, c'est que sans la drogue, j'étais relativement inoffensif comme gars, du temps de Seattle. Je veux dire, je croyais aux bienfaits d'une vie carrée, sans questionnements et sans détours. » Encore un truc qui lui vient de son père. On a toujours fait en sorte que Sidonie pense la vie comme une suite logique d'évènements. Une ligne droite, sans arborescence, un concept bien chiant, bien vide, mais porteur de sens pour pas mal de monde. « Du coup, j'sais vraiment pas. Créer, c'est une façon pour moi de me rebeller. Mais aussi de m'exprimer autrement... Je me suis jamais trouvé très doué avec les mots. » Il hausse les épaules, reportant son regard sur Aleksey. Il fait preuve d'une totale clairvoyance et n'embellit rien du tout dans son discours. Ouais, il est passé tout près de n'être ''qu'un gars de plus dans un immense océan.'' « Et toi alors, la drogue, ça vient d'où ? T'en consommait déjà gamin, dans ton berceau, en matant les télétubbies ? » Il se marre tout seul, pas besoin de l'approbation d'Aleskey sur sa merveilleuse vanne.

Son sourire s'élargit un peu à la remarque de son pote sur les enfants. C'est vrai, c'est un concept vague. Même pour ceux qui souhaitent en avoir un jour... C'est un peu comme les gars qui te disent ''j'ai jamais perdu un être proche, mais je peux imaginer ce que tu vis en ce moment''. Une grosse foutaise, il n'en a pas la moindre idée. Sidonie, c'est un peu pareil quand il essaye de s'imaginer père. Ouais, ça lui arrive parfois. Puis ça finit par le hanter, il se dit que vu le père qu'il avait eu, plus jeune, il ne pourrait jamais avoir les reins assez solides pour éduquer un gosse. Le film se lance et Sidonie entame sa pizza. Comme toujours avec Alek, le film finira par passer au second plan, pour une discussion plus intéressante. « Laisse goûter ta pizza ! Tu as pris quel goût ?? » Quatre fromages, c'était la base. Mais Sidonie est relativement tolérant en matière de pizzas.

___________________

Aleksey Pretorian
SUBLIME&SILENCE
le vide aurait suffit
avatar
Inscrit le : 05/12/2016
Messages : 498
Avatar : Xavier Dolan
Crédits : (c)ANARCHY.
Date de naissance : 26/04/1990
Mes rps :
INDISPONIBLE
(6/6)♥






Bloc notes :
Ian&Alek - colocataire du tonnerre
-Ce monde rend fou, tout le monde est en guerre
Plus on s'renfloue et moins on voit clair
Quand t'as pas d'argent, dans ce monde, t'as pas d'droit
Y'a ceux qui cassent un tête et ceux qui tapent à trois -




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE : L'ananas doré vient en force ♥


Re: sido†alek†piz†coke - quatuor en or, le Mer 18 Jan - 15:20

Franchement, j'crois que Sido, c'est le seul gars que j'pourrais écouter parler sans me lasser. Bien souvent, j'ai tendance à écourter les blablas de certains. Ca me gonfle vite d'écouter la vie des autres, leurs façons de penser et tout ça. J'me lasse vite d'entendre les voix des gens. Mais avec Sidonie, j'suis curieux. Parce qu'il a le don de trouver les bons mots, il a le don d'expliquer les choses avec clarté et ça, j'peux pas m'en lasser. Alors j'lui pose des questions, sur sa création, sur son rapport à la drogue. Et c'est fascinant. Je hoche la tête à ses mots. J'vois où il veut en venir. "C'était une sorte d'échappatoire si j'comprends bien." La vie carré, les fiançailles, les gosses, le mariage, la maison, tout ça c'est des choses qui m'effraye. Non pas que je ne veux pas de cette vie, j'aurais peur de tout faire foirer comme mes parents ont pu le faire. Créer pour se rebeller. J'aime le concept. Encore faut-il avoir du talent comme Sidonie. Je souris à sa question. C'est vrai que je n'ai jamais véritablement parlé de mon passé à Sidonie. J'en parle jamais d'ailleurs mais on est en plein dans la confession, alors autant y aller. Je hausse les épaules. "ça existait pas les télétubbies en Moldavie mon pauvre ami ! Quel perte .." Je réfléchis un instant avant de révéler la véritable raison de mon addiction à la morphine. "C'est tellement moins classe qu'toi .. j'ai eu un grave accident de voiture quand j'avais genre 18 ou 19 ans, j'sais même plus. En tous les cas, j'ai tourné à la morphine pendant plusieurs mois à cause d'la douleur. Et puis, d'puis, j'ai plus mal, j'me suis rétabli mais ça m'a rendu accro. Et j'me shoote, comme une victime en fait." Je souris tristement. Peut-être que si cet accident n'avait pas eu lieu, je ne serais pas ainsi maintenant. C'était pas très joyeux tout ça et il fallait éviter le bad trip sous cocaïne, c'était pas jolie jolie.

Les pizzas arrivent, la défonce est bien présente et on lance le film. J'pense d'avance que j'vais pas en regarder la moitié et donc que je n'en comprendrais pas l'autre moitié que je vais visionner. J'tends un bout d'ma pizza à Sido, et j'lui répond encore la bouche pleine : "pizza piquante, chorizo mon pote, y a rien d'mieux. T'file un bout d'la tienne?" Echange de bons procédés en soit. On mangeait nos pizzas tout en regardant le film. On était plutôt sage pour l'instant. Mais comme toujours, j'étais incapable de ne pas faire de commentaires. "Oh pauvre Barry, tout le monde s'fout d'sa gueule .." J'engloutissais ma pizza comme un barge. Heureux, défoncé, bien accompagné et le ventre rempli : le bonheur en soit.

___________________



Et si par hasard, cette nuit venait brûler ton ventre, le remplir de désire, de cannelle et de menthe, c'est mon cœur qui aboie pour couvrir tes orages, c'est mon coeur qui aboie
Sidonie N. Reeves
Je rêve donc je suis.
avatar
Inscrit le : 02/09/2015
Messages : 726
Avatar : Robbie Wadge
Crédits : Puckessa
Date de naissance : 15/11/1995
Bloc notes :

C'est beau d'être un magicien.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alexou
• ÂGE : 20 ans
• BLOC NOTE :


Re: sido†alek†piz†coke - quatuor en or, le Dim 22 Jan - 14:34

Sidonie souffle simplement quand Alek utilise le mot ''échappatoire''. Au fond, ça l'est un peu pour tout le monde. Il part du principe que tout le monde a besoin d'un peu s'éloigner de la réalité, peu importe les raisons. L'artiste n'a jamais vraiment eu une vie foncièrement triste, si on passe le fait qu'il n'a jamais connu sa mère. Mais ouais, fuir les obligations, faire un gros fuck dans la vie, c'était un peu un moteur pour lui, avant. Puis en arrivant ici à Austin, en rencontrant Ae-Sook, il a commencé à s'imaginer une vie bien rangée. Peut-être que c'est ça de grandir. Sidonie écarquille les yeux en apprenant une TERRIBLE nouvelle. Il n'y avait pas de Télétubbies en Moldavie ? Dommage pour lui, ça aurait été une bonne raison pour démarrer la drogue. Il écoute attentivement l'histoire d'Aleksey, son accident de voiture... Sidonie fronce les sourcils, dans un silence éloquent (OXYMORE). Il ne sait pas trop quoi dire et pour connaître Alek, il sait qu'il s'en fout certainement de la compassion. « Putain, quelle histoire ! Et les médecins contrôlaient pas tes doses ? » plaisante-t-il. « Mais ce qui me choque surtout, en faite... C'est de savoir que t'as pas grandi avec les Télétubbies ? T'as déjà maté, rien que pour ta culture ? » C'est à faire une fois avant de crever, pour voir un peu ce qui peut se faire de pire sur Terre.

Il prend la part de pizza que lui tend Alek, dans un grand sourire. Les pizzas piquantes, c'est une petite erreur de jugement, mais il est tolérant Sidonie. Il en mange un petit peu avant de hausser les épaules. « Mmh, ça va. Elle est pas si piquante que ça. D'habitude, j'aime pas trop ce qui est épicé. (...) Vas-y, sers toi ! » Il laisse Alek venir piquer une part dans son carton de pizza. Sido se déconnecte un peu lorsqu'il parle de Barry, avant de s'rendre compte qu'il parle du film. « Puis, il y a son éducatrice qui veut se taper son père aussi. C'est gênant ! » Dit-il en riant légèrement avant de préciser. « On peut bien se foutre de sa gueule. Mais Barry, il est connecté à Chuck, faut pas trop déconner avec lui ! » Sidonie lorgne sur la morphine, silencieusement, en tentant de ne pas trop se faire cramer.

___________________

Aleksey Pretorian
SUBLIME&SILENCE
le vide aurait suffit
avatar
Inscrit le : 05/12/2016
Messages : 498
Avatar : Xavier Dolan
Crédits : (c)ANARCHY.
Date de naissance : 26/04/1990
Mes rps :
INDISPONIBLE
(6/6)♥






Bloc notes :
Ian&Alek - colocataire du tonnerre
-Ce monde rend fou, tout le monde est en guerre
Plus on s'renfloue et moins on voit clair
Quand t'as pas d'argent, dans ce monde, t'as pas d'droit
Y'a ceux qui cassent un tête et ceux qui tapent à trois -




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE : L'ananas doré vient en force ♥


Re: sido†alek†piz†coke - quatuor en or, le Mer 1 Fév - 21:00

Mon passé, ma vie, l'absence de mes parents, mon accident de voiture, autant de sujets que je n'aime pas trop aborder. En fait, j'essaye de les éviter, j'essaye d'oublier, parce qu'ils me font mal. Mais ça, j'veux pas me l'avouer, et la morphine aide à anesthésier tout ce qui me détruit aujourd'hui. J'me détruis, j'anéantis mes pensées, pour ne pas souffrir. C'est classique comme procédé et j'aime trop le dire, j'aime pas mettre des mots sur mes maux, ça les rend lointain. J'en parle à Sidonie parce que j'sais qu'il va pas s’apitoyer sur mon sort, qu'il va pas me plaindre. Il va même pas relever en fait. Je sais qu'il sait et c'est le principal. Je secouais la tête à sa question. "Il me suffisait d'leur faire mon cinéma, genre : j'ai mal, je souffre, et il signait le renouvellement d'mon ordonnance sans chercher plus loin." C'est bien, quand ça se passe comme ça. Ici, à Austin, sans un médecin de longue date, le corps médical est plus réticent, c'que j'peux comprendre, alors faut ruser. Je rigole, lui c'qui retient, c'est l'absence des Télétubbies en Moldavie et en Ukraine. Je hoche la tête. "Ouais, j'ai déjà regardé, c'est sincèrement une émission de défoncés! Les enfants regardent vraiment ça ici?!" J'suis un peu outré de voir que ce genre de programme est destiné à une population toute innocente.

Sidonie il jure que part les pizzas aux fromages. Le fromage, c'est so américain comme concept. Moi j'aime pas quand ça dégouline et qu'ça fait une espèce de pâte blanche informe et indigeste. Il s'montre clément avec mon chorizo. J'dévore quand même la part de pizza qu'il m'offre. C'est bon, faut avouer. "Ta pizza est pas si mal aussi, même si j'suis bien content pas d'devoir la manger en entier!" Finalement, on est chacun ravi de notre propre pizza. C'est le paradis. J'rigole à sa réflexion. "Moi ça m'dérangerait pas d'me taper l'éducatrice d'mon fils." J'dis ça, sans même comprendre ce que ça veut dire. Et de toute façon j'aurais jamais d'enfants alors c'est vite régler. "Il en a dl'a chance ce gamin d'être connecté avec Chuck." J'dis ça pensif, moi si j'pouvais déjà être connecté avec moi même ça serait déjà formidable. J'vois le regard de Sidonie qui s'pose sur la morphine. J'souris. "C'est ton tour maintenant d'être impatient." J'dévore la dernière part d'ma pizza, j'ai mangé tellement vite, mon esprit va à mille à l'heure. J'm'affale dans le canapé, bien au fond, repu de la pizza et dans une bulle d' effervescence. "Le dessert te tend les bras mec, fais toi plaisir!" J'montre la morphine sur la table et j'adresse un sourire franc à Sidonie.

___________________



Et si par hasard, cette nuit venait brûler ton ventre, le remplir de désire, de cannelle et de menthe, c'est mon cœur qui aboie pour couvrir tes orages, c'est mon coeur qui aboie
Sidonie N. Reeves
Je rêve donc je suis.
avatar
Inscrit le : 02/09/2015
Messages : 726
Avatar : Robbie Wadge
Crédits : Puckessa
Date de naissance : 15/11/1995
Bloc notes :

C'est beau d'être un magicien.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alexou
• ÂGE : 20 ans
• BLOC NOTE :


Re: sido†alek†piz†coke - quatuor en or, le Ven 3 Fév - 11:56

C'est plaisant d'en apprendre plus sur Aleksey. Son accident de voiture, sa dépendance à la morphine qui a suivi. Ce sont des évènements d'une vie, le genre de trucs qui font que chaque être humain est si différent. Peut être que le fait que Sidonie soit plutôt ouvert à ce genre d'expériences pousse Aleksey à se confier sans trop de craintes. L'artiste s'est un peu découvert, à un moment, à travers la drogue. C'est un rite initiatique... Il n'est pas obligatoire, certaines personnes trouvent leurs réponses autre part, mais voilà. La médecine moderne... C'est comme, en chimie, j'ai déjà eu à constituer des médicaments. On t'apprend à faire en sorte de concocter des médocs qui rendent dépendants. C'est toute l'entreprise pharmaceutique qui repose sur ça. L'accord entre les médecins et certaines firmes, puis le contenu du médoc qui fait le reste. J'aspire à changer ça... C'est l'une des raisons qui poussent Sidonie à rester dans la chimie, après la fierté de son père, évidemment. Sidonie hoche la tête d'un air entendue, quand Alek lui pose une question sur les télétubbies Ouais. D'ailleurs, la BBC a relancé la série récemment. Je crois que ça va encore choquer plein d'autres enfants de cette génération, pauvre d'eux.

Tu crois quoi ? Moi aussi je suis content que tu manges pas ma pizza entière ! La quatre fromages, ça se partage pas. Le genre de plaisirs solitaires qui te font regretter le lendemain matin. C'est ça le vrai plaisir d'une pizza quatre fromages. Je sais pas. Imagine, ça se découvre dans l'école, et tous les étudiants sont au courant... Le scénario angoissant quand même. Aleksey crame Sido. Ouais, la morphine lui donne grave envie, mais il n'a plus à s'en cacher maintenant. Il se laisse pas prier juste après l'accord d'Alek. Il s'empare d'une seringue, il attache son bras avec une écharpe pour faire ressortir sa veine, puis Sidonie se pique. Allez, à ton tour ! Il relâche la pression sur son bras et se sent complètement apaisé, un peu absent. Il regarde vaguement la télé, sans rien comprendre à ce qui se passe. Il sent ses muscles se relâcher doucement.

___________________

Aleksey Pretorian
SUBLIME&SILENCE
le vide aurait suffit
avatar
Inscrit le : 05/12/2016
Messages : 498
Avatar : Xavier Dolan
Crédits : (c)ANARCHY.
Date de naissance : 26/04/1990
Mes rps :
INDISPONIBLE
(6/6)♥






Bloc notes :
Ian&Alek - colocataire du tonnerre
-Ce monde rend fou, tout le monde est en guerre
Plus on s'renfloue et moins on voit clair
Quand t'as pas d'argent, dans ce monde, t'as pas d'droit
Y'a ceux qui cassent un tête et ceux qui tapent à trois -




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE : L'ananas doré vient en force ♥


Re: sido†alek†piz†coke - quatuor en or, le Dim 5 Fév - 20:21

J'écoute attentivement Sidonie malgré la défonce que me donne la cocaïne. J'arrive parfaitement à savoir où il veut en venir, j'arrive à comprendre son raisonnement. Et à vrai dire, je n'avais jamais vu les choses sous cet angle. J'me sens soudain un manipulé. Un vulgaire pion d'la société, société dictée et gouvernée par des puissances invisible et qui ne se soucie guerre de mon état de santé mais plutôt de l'argent que j'pourrais leur rapporter. J'soupire, et j'secoue la tête. "Quelle société de merde putain. J'suis pas d'nature révolté mais là, ça m'bute. Moins j'en sais mieux j'me porte en fait.". C'est bien vrai, je n'ai jamais vraiment été élevé, sûrement pas par mes parents absents, et pas vraiment par mon oncle qui m’accueillait chez lui. J'étais un peu en marge de la vraie vie, j'me contentais de conduire la mienne et pour un gamin c'est déjà amplement suffisant. Mais aujourd'hui, à vingt-six ans, j'prends conscience de certaines choses qui m'révoltent. Au delà de ma propre personne.

La BBC qui relance les Télétobbies, Donald Trump, les laboratoires pharmaceutiques qui s'en mettent plein les fouilles ? Le monde va mal, j'crois bien. "J'crois qu'le problème, c'est qu'les parents leur laissent regarder ça. J'veux dire, là, plus personnes peut dire:ah bah j'sais pas j'ai jamais vu!" J'emprunte une fois haut perché à laquelle je donne un air idiot. C'est vrai quoi, autant les parents des premiers enfants qui regardaient ça ne pouvaient pas cramer tout de suite que c'était affreux. Mais là, les télétobbies, même en ayant vu une seule fois, j'étais capable de dire à quel point c'était terrible.

Franchement, à force de sujets de conversation un peu glauque, j'en arrive à me morfondre. Faudrait pas qu'j'fasse un bad trip voyez. C'est pas trop le moment là. J'ai tellement de choses sur le cœur que ça pourrait très vite exploser. Alors j'me concentre sur le film. "Tout dépend d'la tête de l'éducatrice, très franchement, moi ça m'choque pas." De toute façon, il pourrait y avoir le pire des scénarios que j'trouvais pas ça choquant. Ça y est, je nage en plein délire, j'suis plus là. J'suis loin. J'suis déconnecté d'la réalité et je n'arrive même plus à suivre quoi que ce soit du film. Sidonie passe la vitesse supérieure et attaque la morphine. J'le regarde et dès qu'il finit sa petite affaire, j'prend la même voie et répète ses gestes dans une similitude déconcertante. J'relâche le garrot qui compressait mon bras et j'm'affale dans le canapé. Les effets contraires des deux drogues agissent comme un bouillonnement au fond de mon corps. La cocaïne accélèrent mon rythme cardiaque tandis que la morphine anesthésie tout mon corps. C'est comme si j'pouvais courir des heures sans ressentir la moindre douleur. J'me sens surpuissant et absent. J'sais pas trop à quoi on ressemble là, tous les deux, sur ce canapé, amorphes et lointains. J'tourne mon regard vers Sidonie, il est juste à côté d'moi et on partage la même bulle. J'pense comme j'peux et j'lui balance une question, sans véritablement de sens "T'as déjà remarqué comme parfois, les gens, ils sont là, tout prêt, mais tu t'sens juste à mille lieux d'eux? J'dis pas ça pour toi mon pote hein, toi t'es là, juste à côté et t'y es pour de vrai, fin j'veux dire, j'me sens pas loin d'toi.. vu que t'es juste là." J'rigole, parce que je sais même plus ce que je voulais dire et l'état dans lequel ère Sido, ça m'étonnerait qu'il en est compris l'essence.

___________________



Et si par hasard, cette nuit venait brûler ton ventre, le remplir de désire, de cannelle et de menthe, c'est mon cœur qui aboie pour couvrir tes orages, c'est mon coeur qui aboie
Sidonie N. Reeves
Je rêve donc je suis.
avatar
Inscrit le : 02/09/2015
Messages : 726
Avatar : Robbie Wadge
Crédits : Puckessa
Date de naissance : 15/11/1995
Bloc notes :

C'est beau d'être un magicien.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alexou
• ÂGE : 20 ans
• BLOC NOTE :


Re: sido†alek†piz†coke - quatuor en or, le Dim 5 Fév - 21:44

Sidonie dévisage complètement Aleksey, la drogue ne l'aide pas à être discret. Il n'arrive pas à cacher son étonnement. Il n'a jamais vu Alek comme quelqu'un qui préférait ne pas savoir, et il imaginait mal le fait qu'il ne ''soit pas un gars révolté''. Ils sont quand même en train de se déchirer à la coke et à la morphine. Moi je vois ça autrement. On essaye de nous cacher tellement de choses, pour qu'on puisse se laisser aller à une vie pleine de confort. Il marque une pause, les effets de la drogue ne l'aident pas à livrer un message clair. Des pains et des jeux... C'est totalement dans quoi on baigne. On nous montre pleins de conneries à la télé, on mange quasiment tous à notre faim... Certains se complaisent dans leur confort, sans trop se poser de question.. Moi j'veux questionner le monde, en découvrir toutes les facettes. Un discours bien naïf, mais qui résume bien la foi qui habite Sidonie dans son quotidien.

Tout ce qu'ils ont ingurgités y aident beaucoup, mais Aleksey semble prendre le sujet ''télétubbies'' très au sérieux. Peut être que même adulte, ça l'a traumatisé le pauvre. Sidonie rit tout seul, bruyamment, en se foutant de la gueule de son pote. Les télétubbies, ce sera vraiment le cadet de leurs soucis. Répond finalement Sidonie, dans une touche de pessimisme. C'est vrai quoi, on peut pas vraiment dire que le monde file vers le bon sens.

Sidonie se pique à la morphine et laisse ensuite le plaisir à Aleksey. C'est contradictoire comme effet, Sidonie se sent l'envie de soulever des montagnes, mais en même temps, il a pas envie de se bouger du fauteuil, il se sent beaucoup trop serein et détendu pour ça. Il écoute à moitié ce que lui raconte son pote. Il tourne la tête à 0.2 m/h en sa direction et hoche vaguement la tête, tout en essayant de comprendre l'essence du discours d'Aleksey, c'est déjà bien assez compliqué. Je vois ce que tu veux dire. Si tu souffles sur ces mecs, ils s'envolent comme de la paille. Métaphoriquement, parce que c'est pas possible de faire voler un gars avec ton souffle...  Et le plus marrant, c'est que ces gens, ce sont souvent ceux que tu craignais avant. Des hésitations de ton passé, qui te paraissent ridicules maintenant.    Sido dépose sa tête sur un coussin et regarde son plafond. N'empêche, t'imagine le gars qui souffle tout le monde sans pression. En mode ''toi j'aime pas ta gueule''  Il souffle très fort et rit bêtement, des étoiles plein les yeux. Merde, ça ferait un putain de film ! ou pas.

___________________

Aleksey Pretorian
SUBLIME&SILENCE
le vide aurait suffit
avatar
Inscrit le : 05/12/2016
Messages : 498
Avatar : Xavier Dolan
Crédits : (c)ANARCHY.
Date de naissance : 26/04/1990
Mes rps :
INDISPONIBLE
(6/6)♥






Bloc notes :
Ian&Alek - colocataire du tonnerre
-Ce monde rend fou, tout le monde est en guerre
Plus on s'renfloue et moins on voit clair
Quand t'as pas d'argent, dans ce monde, t'as pas d'droit
Y'a ceux qui cassent un tête et ceux qui tapent à trois -




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE : L'ananas doré vient en force ♥


Re: sido†alek†piz†coke - quatuor en or, le Mer 8 Fév - 12:24

HRP:
 

Finalement, Sidonie et moi, on est assez différents. Lui a eu la chance d'avoir des possibilités de questionner le monde, il a sûrement du avoir, dans sa jeunesse -non pas qu'il ne soit vieux aujourd'hui- des clefs pour comprendre ce qu'il l'entoure, pour en souligner les dysfonctionnement et pour les questionner et en trouver les réponses. Moi, j'suis rebelle, c'est un fait, mais j'suis pas révolté. Pas en ce qui concerne les choses qui m'échappent. J'en suis conscient, et ça à l'air de surprendre Sidonie. Son discours est tout à fait juste. J'approuve. "J'suis d'accord avec toi mec, t'as raison, mais j'sais pas.. j'me sens tellement impuissant, que ça m'dépasse et j'cherche pas. En fait, j'suis un handicapé d'la société, j'subis et j'sais que j'ai pas la possibilité de changer quoi que ce soit. Alors que toi, tu peux le faire." J'suis résigné en fait, plus que révolté. A quoi bon, à quoi ça sert de lutter contre un monstre trois fois plus grand qu'moi. Trois fois que dis-je .. D'autant plus que depuis plusieurs années, je vie mon existence à trois quart sous drogue. Anesthésié, voilà le mot.

J'suis ailleurs, j'me focalise sur les télétubbies, traumatisme post-enfance, et Sido, il doit avoir les idées plus claires que les miennes et s'fou d'moi. J'rigole avec lui parce qu'il a bien raison. Il a souvent raison Sidonie, c'est agaçant à la fin! Et puis, on prend une dose de morphine, ce qui finit, pour ma part, à me percher définitivement pour une bonne partie de la soirée. J'm'embrouille dans mes paroles et j'écoute Sidonie qui répond. Je ne sais même plus d'quoi j'parlais mais son idée de souffler les gens me fait rire aux éclats. Ça serait tellement génial. Il s'met même à le faire, dans le vide. J'rigole, je sais même pas pourquoi on parle de ça, je sais même plus ce qu'on voulait dire. J'regarde mon pote, qui fixe le plafond et qui souffle. "Qui t'aimerait souffler comme ça toi ? Moi ça s'rait mon ex et mes parents aussi" J'réfléchis un instant. "Est-ce que pour souffler, le gars il aurait besoin d'savoir à quoi ressemble physiquement les personnes?" J'pose la question, comme si le sujet était grave et très important. C'est vrai, si j'veux souffler mes parents, je saurais même pas qui souffler.

___________________



Et si par hasard, cette nuit venait brûler ton ventre, le remplir de désire, de cannelle et de menthe, c'est mon cœur qui aboie pour couvrir tes orages, c'est mon coeur qui aboie
Sidonie N. Reeves
Je rêve donc je suis.
avatar
Inscrit le : 02/09/2015
Messages : 726
Avatar : Robbie Wadge
Crédits : Puckessa
Date de naissance : 15/11/1995
Bloc notes :

C'est beau d'être un magicien.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alexou
• ÂGE : 20 ans
• BLOC NOTE :


Re: sido†alek†piz†coke - quatuor en or, le Jeu 9 Fév - 22:57

Sidonie, il a un peu mal pour Aleksey. Il utilise des mots forts, qu'il sort sûrement pas à la légère. ''L'impuissance'', y'a vraiment rien de pire. Lui aussi, il l'a connu, à son échelon. Et souvent, ça s'accompagne d'injustices, de mauvais sentiments et ça rend aigri. Alors, il se fait une promesse silencieuse. De tout son être, il va se donner à fond pour qu'Aleksey puisse à nouveau se battre, rattraper sa jeunesse. Il te suffit de te trouver une bonne raison pour te battre. Dit-il néanmoins, sans une once d'hésitation. C'était sûrement un peu niais, mais il y croit dur comme fer. Ce sont les autres qui nous donnent envie de surpasser nos peurs, d'avoir la force de devenir les personnes que nous souhaitons être.

Heureusement, la discussion devient très vite plus légère. Ils sont bien ce soir, et Sidonie n'a pas envie de faire son relou en jouant la carte de la nostalgie, de l'empathie. Surtout qu'Aleksey, il recherche pas ça. Sido est pas trop sûr de savoir de quoi ils parlent, mais bon, en tout cas, ils vont dans la même direction, c'est déjà ça. Après avoir échangé un rire complice avec son pote, Sidonie réfléchit (du mieux qu'il peut) à la question que lui pose Aleksey. Qui il aimerait souffler ? Le brun hausse les épaules et quitte finalement son coussin pour déposer sa tête sur les jambes d'Aleksey. Il mate toujours le plafond, un peu rêveur, avant de se tenter à une bribe de réponse. Je sais pas. J'ai pas eu besoin de souffler pour faire partir les personnes que je voulais voir disparaître. Et le pire dans tout ça, c'est qu'il ne sait pas si c'est une chance ou non. Ouais, ça requiert une présence physique. Tu vois, genre c'est comme le méchant loup qui siffle des maisons ! Il marque une pause avant de préciser le fond de sa pensée. Après, on a pas forcément besoin de ça pour faire une croix sur nos démons. Le courage, beaucoup de courage, ça marche aussi.

___________________

Aleksey Pretorian
SUBLIME&SILENCE
le vide aurait suffit
avatar
Inscrit le : 05/12/2016
Messages : 498
Avatar : Xavier Dolan
Crédits : (c)ANARCHY.
Date de naissance : 26/04/1990
Mes rps :
INDISPONIBLE
(6/6)♥






Bloc notes :
Ian&Alek - colocataire du tonnerre
-Ce monde rend fou, tout le monde est en guerre
Plus on s'renfloue et moins on voit clair
Quand t'as pas d'argent, dans ce monde, t'as pas d'droit
Y'a ceux qui cassent un tête et ceux qui tapent à trois -




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE : L'ananas doré vient en force ♥


Re: sido†alek†piz†coke - quatuor en or, le Jeu 9 Mar - 18:05

Les mots de Sidonie me font réfléchir. Une raison de me battre? Ca me semble être une bonne idée mais pourtant ça me semble tellement dur à trouver. J'veux pas attirer la pitié, mais quand j'fais le bilan de ma vie, de mon passé, de mon parcours, c'est pas très reluisant. Sans famille, sans attache, sans limite, sans cadre, j'ai grandi dans un univers qui m'a dépassé et aujourd'hui, je me rends compte qu'il me dépasse toujours. J'me drogue, j'ai un boulot basé sur un mensonge, j'ai plaqué une fille qui est probablement enceinte de moi, heureusement finalement que j'ai réussi à construire des amitiés solides ici, à commencer par Sidonie. Alors peut-être, qu'en fin de compte, ma raison d'me battre, ça serait les personnes, mon entourage, pour qui je compte quand même. La raison d'me battre aussi serait de sortir de la drogue, mais j'en suis incapable aujourd'hui. "Ca me semble être une bonne idée.." J'dis ça un peu pensif, perdu dans les méandres d'la drogue qui anesthésie mon corps.

La conversation s'allège et Sidonie, en réfléchissant, pose sa tête sur mes jambes. J'dois dire que ça ferait une super scène de films, genre les deux potes, très éloignés de la vie mais très proches l'un de l'autre. Moi, j'balance ma tête en arrière en écoutant la réponse de Sido. Il a une force Sido, il contrôle sa vie. Il peut écarter les gens néfastes de sa vie sans forcément avoir besoin d'les souffler. "T'en a bien d'la chance." J'souris, finalement lui et moi on est fondamentalement différent mais c'est ça notre force. Nos démons. J'y pense souvent à mes démons. "Tout est une question de volonté non?" J'dis ça en réponse à sa phrase mais aussi pour me convaincre que j'suis capable d'arrêter la drogue. Même si, c'est en vain. Et puis, j'crois que la drogue me pousse à poser des questions philosophiques. "Tu penses souvent au futur?" J'm'écoute parler puis j'rigole un peu. "P'tain, j'suis pathétique avec mes questions à deux balles!"

___________________



Et si par hasard, cette nuit venait brûler ton ventre, le remplir de désire, de cannelle et de menthe, c'est mon cœur qui aboie pour couvrir tes orages, c'est mon coeur qui aboie
Sidonie N. Reeves
Je rêve donc je suis.
avatar
Inscrit le : 02/09/2015
Messages : 726
Avatar : Robbie Wadge
Crédits : Puckessa
Date de naissance : 15/11/1995
Bloc notes :

C'est beau d'être un magicien.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alexou
• ÂGE : 20 ans
• BLOC NOTE :


Re: sido†alek†piz†coke - quatuor en or, le Dim 19 Mar - 18:36

Bien sûr qu'il a raison Sidonie, même si il en retirait pas grand chose. Il espère secrètement que ça puisse aider Aleksey, mais il a beau le regarder intensément, il ne voit que très peu d'intensité dans ses prunelles. Peut-être qu'il n'y croit pas encore assez. Si il savait. A quelle point le monde pouvait être beau en plus d'être cruel. Sidonie il se promet de lui montrer que derrière la brume se trouve ce bel oasis qu'il recherche. Son nirvana.

Mais l'artiste se met également à douter, à trébucher, quand ils abordent le manque. Toutes ces personnes que Sidonie a laissé derrière lui, ou le contraire d'ailleurs. Tout est une question de volonté ? Il ne sait pas Sidonie mais ce serait tellement plus simple de le croire. Non. Au fond, j'ai beaucoup subi. On oublie souvent le rôle fondamental de la chance dans notre vie. Il en a beaucoup Sidonie pour l'instant, tellement que ça en devient parfois indécent. Il n'est pas sûr d'en mériter autant. Mais y croire, c'est un bon début non ? Personne ne le fera pour eux, c'est pas plus mal de s'en rendre compte le plus tôt possible.

Le futur ? Tellement vague comme concept. Impossible pour Sidonie d'y penser. Les possibilités sont tellement multiples. Puis, il veut se garder la surprise. Peut-être que dans trois ans, il aura une bague au bout des doigts, et un but précis dans la vie. Pour le même prix, il pourrait être un vagabond, qui voyage de pays en pays sans attaches, sans lois. Le seul créneau de Sidonie, c'est de faire ce qui lui plait. Indirectement, je dois y penser. quand ça arrive, je me sens confiné dans un endroit beaucoup trop étroit. C'est comme si mes poumons n'avaient plus d'air, que je ne pouvais plus respirer. Ce qui compte, c'est le moment présent. J'ai déjà été ce con qui se rend compte de la valeur des choses qu'après coup... Et ça craint. Il rit doucement, détournant la tête parce que la lumière tamisé de son salon lui fait mal aux rétines.

___________________

Aleksey Pretorian
SUBLIME&SILENCE
le vide aurait suffit
avatar
Inscrit le : 05/12/2016
Messages : 498
Avatar : Xavier Dolan
Crédits : (c)ANARCHY.
Date de naissance : 26/04/1990
Mes rps :
INDISPONIBLE
(6/6)♥






Bloc notes :
Ian&Alek - colocataire du tonnerre
-Ce monde rend fou, tout le monde est en guerre
Plus on s'renfloue et moins on voit clair
Quand t'as pas d'argent, dans ce monde, t'as pas d'droit
Y'a ceux qui cassent un tête et ceux qui tapent à trois -




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE : L'ananas doré vient en force ♥


Re: sido†alek†piz†coke - quatuor en or, le Jeu 20 Avr - 19:22

Quand j'aurais cinquante ans, si un jour je parviens à cet âge là sans mourir avant, j'me dirais, en repensant à mon passage à Austin, que Sidonie est une personne qui a indubitablement influencé ma vie. P'tete qu'il sera encore là, pas trop loin d'moi, dans mon cercle de proches et que parfois on pensera à notre jeunesse, à notre rencontre, à notre quatuor, à nos folies et à ma morosité. Et Sidonie, il m'dira comme ça, "t'rappelle quand tu étais déprimé et qu'tu croyais en rien?" Et moi j'rigolerais, en me moquant de ma propre personne. C'est beau d'rêver non? Mais sincèrement, j'aimerais bien, ça voudra dire beaucoup d'choses. Mais des choses que j'dois me donner la peine de réaliser. Sidonie, il peut pas vivre pour moi, mais il peut me donner l'impulsion dont j'ai besoin pour rentrer définitivement dans le réel.

La chance. Notion bien trop abstraire pour ma pauvre personne. J'aimerais bien en avoir un peu, un jour, d'la chance. Mais comme dis si bien Sido, c'est déjà bien d'y croire. Il a le chic pour trouver des petites phrases pour arracher un sourire. Il a raison Sidonie et finalement, c'est lui, c'est sa personne qui me raccroche à la vie. Il est suffisamment proche de moi, proche pour comprendre, proche pour participer à nos défonces, mais il a quand même un pied dans la réalité et il me tend la main. J'dois prendre exemple sur lui. C'est difficile. Je l'écoute, mais j'réponds rien, c'est une habitude que j'ai lorsque je suis d'accord. Pourquoi parler pour ne rien dire ?

Sidonie, il a le don pour répondre à des questions compliquées par des réponses très claires. J'l'écoute attentivement. Le moment présent. Voilà ce que je retiens. Et je dois impérativement ne plus être dans le passé. C'est la chaîne qui m'empêche d'avancer. Mais comment se détacher du passé lorsqu'il est si lourd, emprunt de tant de mystère et de douleur. Il est bien trop présent pour être passé. J'ferme les yeux. Et j'tire une taffe sur ma cigarette. "La valeur des choses.." J'repéte ça, lentement, comme pour lui donner du sens. Généralement, quand j'fais ça, c'est que je ne comprends pas trop. J'ai jamais été habitué à donner de la valeur à quoi que ce soit. J'rigole. Sans savoir pourquoi et sans pouvoir m'arrêter. La drogue à littéralement infiltré mon esprit. Et j'nous imagine là, amorphe sur un canapé, parlant de futur et de courage. Puis j'me rend compte que mon rire sonne creux. Qu'il est dépourvu de tout. Clairement, j'suis pas dans mon état normal, l'esprit à fleur de peau, passant du rire au calme. La drogue a toujours raison d'moi. J'ferme les yeux, j'ai chaud, j'ai froid. J'ressasse un tas de choses à la vitesse de l'éclair dans mon esprit. J'ai littéralement l'impression que le monde est en train de m'échapper, qu'il glisse entre mes doigts.

___________________



Et si par hasard, cette nuit venait brûler ton ventre, le remplir de désire, de cannelle et de menthe, c'est mon cœur qui aboie pour couvrir tes orages, c'est mon coeur qui aboie
Sidonie N. Reeves
Je rêve donc je suis.
avatar
Inscrit le : 02/09/2015
Messages : 726
Avatar : Robbie Wadge
Crédits : Puckessa
Date de naissance : 15/11/1995
Bloc notes :

C'est beau d'être un magicien.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Alexou
• ÂGE : 20 ans
• BLOC NOTE :


Re: sido†alek†piz†coke - quatuor en or, le Sam 29 Avr - 17:20

Sidonie, il se sent écouté. C'est pas anodin de savoir que ses paroles font sens dans l'esprit de quelqu'un d'autre. Dans cette discussion, leurs esprits sont connectés, parce qu'ils resteront toujours deux paumés dans un monde bien trop vaste pour eux. Tout le monde semble plein de certitudes, décidés du chemin qu'ils doivent emprunter. C'est pas le cas de Sidonie, ni celui d'Aleskey. Toujours est-il qu'il ne faut pas non plus perdre espoir. C'est bien la seule chose que personne ne pourra jamais leur prendre. Cette foi en leur avenir, même si il demeure parfois bien trop incertain.

Et ils en parlent de futur. Pour Sidonie, ça rime avec angoisses... Long combat avec le temps qui passe, un combat qu'il sait perdu d'avance mais qu'il se doit de mener. "La valeur des choses.." Sidonie hoche simplement la tête dans un petit sourire. Il apprend aussi à vivre avec, c'est pas venu du jour au lendemain. Et finalement, il y a très peu de choses à laquelle il tient réellement. Le plus difficile, c'est sûrement de trouver ce qui leur sont essentiel, et de s'y rattacher. C'est bien l'une des seuls raisons d'avancer. Quand Aleskey se met à rire, Sidonie aussi, c'est automatique. Il sait pas vraiment pourquoi il rit, mais ça fait du bien. Toute cette merde, c'est pas simple... Je trouve que tu t'en sors pas mal. Cette merde: la vie, parce que c'est clairement un cadeau empoissonné. Mais bon, il a toujours des projets, des rêves, des amitiés. Tant de défis à relever, bien trop pour ne pas croire que quelque chose de bien lui arrivera un jour.

___________________

Aleksey Pretorian
SUBLIME&SILENCE
le vide aurait suffit
avatar
Inscrit le : 05/12/2016
Messages : 498
Avatar : Xavier Dolan
Crédits : (c)ANARCHY.
Date de naissance : 26/04/1990
Mes rps :
INDISPONIBLE
(6/6)♥






Bloc notes :
Ian&Alek - colocataire du tonnerre
-Ce monde rend fou, tout le monde est en guerre
Plus on s'renfloue et moins on voit clair
Quand t'as pas d'argent, dans ce monde, t'as pas d'droit
Y'a ceux qui cassent un tête et ceux qui tapent à trois -




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE : L'ananas doré vient en force ♥


Re: sido†alek†piz†coke - quatuor en or, le Dim 21 Mai - 19:25

J'ai toujours su m'entourer de bonnes personnes. C'est peut-être ça ma force. J'ai jamais, finalement, eu d'potes vraiment craignos qui m'traînaient vers le bas. Au contraire, j'ai toujours été en contact avec des gens intelligents, des personnes avec des valeurs et des principes. Sidonie c'est l'exemple vivant. Il me rend meilleur, j'me sens compris avec lui et surtout j'me sens ni jugé ni stigmatisé. Un type dans mon genre, drogué, sans réel diplôme et sans véritablement d'avenir, ça donne pas envie et ça conduit bien souvent à la compassion ou le sentiment de peine voyez ? Mais Sidonie, il m'prend pas en pitié, il m'juge pas. Il m'considère comme j'suis, et c'est bien pour ça que j'passe autant de temps avec lui. Et puis, c'est toujours mieux d'se prendre des shoot à deux. Trio infernal.

On s'met à rigoler, pour aucune raison. La drogue a plusieurs effet sur moi, parfois c'est la tristesse, parfois la résignation, parfois la joie. C'est la roulette russe quand j'prends de la cocaïne ou de l'héroïne. Je hoche la tête à ce qu'il dit. Ouais, toute cette merde. C'est bien le mot. Tant de choses à construire, tant de ponts et d'obstacles à franchir. J'aurais pu trébucher bien plus souvent, mais j'm'en sors bien. Oui et non. J'ai mes bons et mes mauvais moments. Parfois j'voudrais tout envoyer valser, parfois j'en ai marre d'être ce que je suis, de traîner ces innombrables casseroles. Parfois j'voudrais lâcher prise. J'vis sur un fil tendu, en équilibre, et j'ai l'impression que j'peux chuter à chaque instant. C'est finalement ça qui m'rend vivant, c'est paradoxal. "J'ai pas tellement l'choix en fait. J'subi." Ça y est, ma joie de vivre s'est envolé et la drogue a laissé une place immense à la résignation dans mon esprit. En quelques instants. J'plante mon regard vitreux dans celui de Sidonie. "Toi." J'prends une pause de quelques secondes, j'le regarde véritablement. "T'es vraiment un type bien." Sidonie, c'est un peu l'exemple, le genre d'gars qu'j'ai toujours rêver de devenir. Quand j'y pense, j'ai passé ma vie entière à vivre à travers les autres, les personnes dont je m'entoure sont des exemples, des idéaux que j'atteindrais jamais. Saleté d'existence.

___________________



Et si par hasard, cette nuit venait brûler ton ventre, le remplir de désire, de cannelle et de menthe, c'est mon cœur qui aboie pour couvrir tes orages, c'est mon coeur qui aboie

sido†alek†piz†coke - quatuor en or

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

La boite à souvenirs :: En ville :: Downtown :: Les logements-