Partagez| .

Le temps d'un instant - Leah


Jack Donahue
ADMIN ∎ It's time to play
avatar
Inscrit le : 15/05/2016
Messages : 107
Avatar : Nick Bateman
Afficher


Le temps d'un instant - Leah, le Mar 6 Déc - 10:32

Je suis là à me regarder dans le miroir, je suis là à regarder l’homme que je suis devenu, après tant d’année, après tant d’année  regarder qui je suis. La solitude me pèse, celle qui vous étreint le cœur même quand vous êtes entouré. Celle qu’on a envie de voir disparaître. J’ai l’impression d’être égoïste en disant cela malgré que mon fils soit à côté, malgré que j’aie mon fils. J’ai envie de rencontrer une personne qui puisse me soutenir pour de vrai, je sais qu’elle n’arrivera pas. J’ai tout quitté pour venir ici, pour oublier mon premier amour mais cette dernière me manque. Nos soirées à discuter de tout et de rien, des bêtises que l’on faisait ensemble. Tout me manque et c’est dans ce moment-là que la solitude arrive à grands pas et m’entoure de ces bras. Je souffle un bon coup et baisse les yeux. J’aperçois les alliances entrelacées, elle me manque tellement. J’ai envie de sortir, marché et oublié un peu, marché jusqu’à épuisement et je sais que la baby-sitter peut s’occuper de Gabriel. Il sait que quand je suis comme cela, il me laisse un peu tranquille. Je veux être un merveilleux papa mais pas dans ces moment où la solitude me pèse. Je téléphone à la jeune femme qui arrive cinq minutes après. Quand je sors de chez moi, je prends un grand souffle et commence à marcher. Je suis assez éloigner de la ville pour apercevoir la lumière que les étoiles donnent. Elles sont tellement belles, j’espère que ma femme me voit de là-haut et qu’elle soit fière de moi. Je pense tellement à elle ces dernier temps. C’est l’anniversaire de Gabriel mais aussi sa mort. La mort d'une femme, d'une amie, d'une confidente, de celle que j'ai aimé par-dessus tout.
Leah B. Sanders
avatar
Inscrit le : 12/07/2016
Messages : 56
Avatar : Torrey Devitto
Crédits : Shiya
Date de naissance : 18/03/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher


Re: Le temps d'un instant - Leah, le Ven 9 Déc - 3:28

Hé, ça fait longtemps…
Jack & Leah



J’avais eu une énorme journée à l’hôpital aujourd’hui. J’avais reçu en sale de trauma un homme ayant subit un traumatisme crânien en tombant sur la patinoire pendant une partie improvisé avec ses garçons. Malheureusement, le choc fut tellement important que je ne pus rien y faire. L’homme était en mort cérébral et je devais annoncé le décès à son épouse ainsi qu’à ses garçons. Des situations comme cela me mettait le cœur en pièce, même si comme médecin, je devais me montrer professionnel. Je ne pouvais pas me permettre d’échapper des larmes, l’empathie envers cette famille était mon premier devoir. Quand l’urgence fut plus tranquille et que les salles d’opération en trauma étaient libérées, je pouvais maintenant partir en direction de la maison.

En entrant dans ma demeure, je déposai clés et manteau sur le sofa et j’optai pour une bonne douche chaude. En sortant, je décidai d’enfiler un pantalon de yoga et une pull de laine. Malgré le temps un peu frisquet, l’envie me prit d’aller prendre une marche à l’extérieur. En sortant, je pris le chemin un peu n’importe où. L’air entrait dans mes poumons comme pour les détoxifier. J’étais bien. Malgré ma journée un peu éprouvante, j’étais tout de même satisfaite et reconnaissante de ce que la vie m’offrait. Je n’avais pas besoin de beaucoup pour être heureuse, une promenade comme celle-ci me suffisait amplement. Sur ma route, je croisai un jeune homme qui semblait un peu perdu et fasciné à la fois par cette étendue d’étoile dans le ciel. Je souriai constatant moi aussi cette beauté que nous donnait cette magnifique fin de soirée.  « À ce que je vois, il n’y a pas que moi qui profite de cette belle fin de soirée! », dis-je amicalement à cet inconnu. Loin de moi vouloir le déranger ou le sortir de ses pensées, mais j’étais tout de même sensible. Je voyais qu’il semblait préoccupé par je-ne-sais-quoi. Dans ma nature, je ne pus m’empêcher de lui glisser ceci : « Je suis certaine qu’il y en a une parmi elles qui brille que pour vous. Suffit de s’y attarder un peu vous verrez, la lumière, même si elle est toute petite, nous guide parfois vers de belles choses inattendues. » Évidemment, je faisais mention des étoiles qu'il observait. Ensuite, je me tus pour ne pas trop m’emporter dans mes histoires avant de le saluer de la tête et me préparer à continuer mon chemin vers nulle part.





Jack Donahue
ADMIN ∎ It's time to play
avatar
Inscrit le : 15/05/2016
Messages : 107
Avatar : Nick Bateman
Afficher


Re: Le temps d'un instant - Leah, le Lun 12 Déc - 15:43

J’entends les paroles d’une femme et je me tourne vers elle. C’est vrai que la soirée était belle, enfin dans certaines conditions et franchement ce soir les conditions dont je disposais n’étaient pas toutes réunies.  Je repense encore à ma femme, cette femme qui m’a tout donner. Je ne dis rien après la phrase de la femme, je ne voulais pas intervenir dans son monologue. J’écoutais mais sans plus, je voulais rester dans mon esprit et avancer. Lorsqu’elle continue, je l’écoute à ce moment attentivement. Ces mots me font un bien fou et j’espère que ma femme m’entend et est fière de ce que j’ai fait pour Gabriel ou encore pour ces gens qui m’entoure. Je lève la tête encore plus et je cherche celle qui brille le plus, celle qui pourrait étinceler comme ma femme qui avait rayonné ma vie. « Vous croyez à ce que vous dites ? » Je ne veux pas qu’elle dise ces mots par charité, j’avais envie qu’elle le pense vraiment même si cette femme est une inconnu rencontrer dans la rue. Je n’avais pas envie de rester dans mes rêves ? « Vous croyez que les personnes mortes nous surveillent et regardent si on a bien fait ou pas ? » J’avais envie d’être un peu réconforté. Je sais c’est égoïste quand on y pense mais j’avais envie d’y être juste pour cette soirée.
Leah B. Sanders
avatar
Inscrit le : 12/07/2016
Messages : 56
Avatar : Torrey Devitto
Crédits : Shiya
Date de naissance : 18/03/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher


Re: Le temps d'un instant - Leah, le Mar 17 Jan - 1:36

Hé, ça fait longtemps…
Jack & Leah



Cet homme me paraissait si vulnérable, coupable peut-être même. J’en savais rien, mais j’avais une profonde empathie pour lui. Il semblait douter de mes paroles, comme s’il cherchait une sorte de vérité absolue, un baume sur à mettre sur une plaie. Je lui souris sincèrement en penchant ma tête sur le côté pour mieux scruter son regard. Chaque individu est unique, tant par le bagage qu’il traîne avec lui tous les jours que par ses prédispositions génétiques. À voir son visage, je me disais qu’il faisait sans doute parti de ceux dont la vie ne les aurait pas épargné. Habituellement, j’ai de bonnes intuitions. « Vous savez, je ne suis pas du genre à dire les choses pour faire plaisir! » Toujours près lui, j’avais l’impression de sentir une sorte de vibration qui m’émouvait tout à coup. Quelques secondes après un petit silence, le jeune homme me demandait si je croyais que les personnes chères que nous avions perdu restaient en quelque sorte près de nous pour nous surveiller. J’arquai un sourcil trouvant la question un peu surprenante, mais qui m’apparaissait essentiel à répondre. « Les gens qui malheureusement sont partis trop ou partis tout simplement n’ont pas ce souci rassurez-vous. Ils nous guident et nous font confiance dans nos forces comme dans nos faiblesses.. » Je levai les yeux au ciel en balayant du regard cette pluie de lumière que nous offrait cette soirée.

Cet inconnu n’avait pas l’air bien du tout. Je ne savais pas si j’avais interrompu ses pensées ou si j’avais prévenu les dégâts, mais si à cet instant précis je me trouvais devant lui, c’était pour une raison. Et mon petit doigt me disait que j’allais être utile ce soir, ou du moins pour la prochaine heure. Je me permis une main délicate sur son avant-bras pour lui dire tendrement la suite de mes pensées. « Je crois monsieur que l’on voudrait que vous soyez fidèle à vous-même et que vous faisiez de votre mieux! » C’était difficile à faire évidemment et c’était ce que je prônais dans mon équipe de trauma lorsque je travaillais. L’important n’est pas de réussir à la perfection, mais plutôt d’être parfait dans nos imperfections et d’apprendre la leçon. « Est-ce que vous voulez discuter? J’ai tout mon temps. Vous n’êtes pas obligé de me mentionner votre nom, on a peut-être une chance sur un million de se recroiser. Peut-être que cela pourrait soulager un peu ce qui vous tourmente? Après nous repartirons chacun de notre côté et demain sera un autre jour qu’en dites-vous? » Pas que je n’avais pas envie de le connaître, mais parfois les gens ont besoin de s’évader sans s’attacher à quiconque. Pour ma part, je lui accordais tout le respect que je pouvais lui donner, et ce, sans jugement ni appréhensions.    





Jack Donahue
ADMIN ∎ It's time to play
avatar
Inscrit le : 15/05/2016
Messages : 107
Avatar : Nick Bateman
Afficher


Re: Le temps d'un instant - Leah, le Ven 27 Jan - 12:13

Cette femme me parait honnête et après ce qu’elle me dit je n’ai pas l’impression qu’elle se fout de moi. Je la regarde attentivement et je la trouve très belle. Enfin de ma part je ne sais pas si cela est un compliment puisque toutes les femmes sont belles et qu’elles ont chacun une beauté qui peut ravir les hommes, tous les hommes. Je lui souris et laisse développer ses idées. Ses paroles me firent complètement un baume au cœur, un véritablement ouragan de calme s’incrusta dans mon cœur, peut être que pour elle ce sont des paroles en l’air mais pour moi ils veulent tout dire. J’essaie de lui sourire mais mes yeux me piquent un peu. Je ne dois pas pleurer, je dois juste prendre un peu sur moi et ravaler ces larmes qui souhaitent sortir de moi. Ses larmes pour ma femme que j’ai tant aimé et que j’aime tant et si bien que je ne pense qu’à elle malgré dix ans de séparation. Sa proposition me fait sourire, je la regarde. « Merci beaucoup pour votre proposition mais je ne vais pas vous déranger plus longtemps. » Malgré le mal être que j’ai eu, maintenant je me sens un peu mieux. Savoir que peut être ma femme me regarde, me fait sourire et j’ai envie de lui dire tout ce que je pense d’elle, combien je l’aime encore et toujours, plus que tout. Combien notre fils ressemble à elle surtout son sourire, son merveilleux et beau sourire. Je regards la nuit et lui sourit, j’espère qu’elle me voit et qu’elle soit fière de ce que j’ai fait avec Gabriel. « Merci, merci beaucoup » Je ne sais pas si je parle à l’inconnu qui m’a tant aider ou à ma femme au ciel qui nous regards. C'est à ce moment là que des larmes jaillis de mes yeux, ces dernières, je ne pouvait pas les retenir. Elle sont des larmes de souvenirs de cet être qui m'a été pris.
Leah B. Sanders
avatar
Inscrit le : 12/07/2016
Messages : 56
Avatar : Torrey Devitto
Crédits : Shiya
Date de naissance : 18/03/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher


Re: Le temps d'un instant - Leah, le Jeu 9 Fév - 16:31

Hé, ça fait longtemps…
Jack & Leah



Je ne cherchais pas à réconforter qui que ce soit et je savais bien qu’étant une pauvre inconnue, je ne faisais probablement pas le poids à côté d’un bon copain qui savait quoi lui dire dans une situation difficile. D’ailleurs, il semblait vivre quelque chose d’éprouvant. Je ne voulais pas du tout forcer les choses et acquiesça à sa réponse lorsque je lui offris de passer la soirée avec lui pour qu’il puisse dire ce qu’il avait sur le cœur. Il me remercia et continua de regarder le ciel toujours dans ses songes. On pouvait tous vivre quelque chose de difficile et chaque personne pouvait le vivre de manière très différente. Certains ont besoin de sortir l’émotion, d’autre tente plus de la laisser exploser à l’intérieur d’eux. Plusieurs préfèrent en discuter alors que d’autres optent plus pour se taire. Il me remercia une seconde fois alors que je m’apprêtai à tourner les talons pour continuer mon chemin. Je lui fis un signe de la tête en lui souhaitant une belle soirée malgré tout.

Alors que j’avais fait quelques pas, j’entendis le jeune homme pleurer à chaudes larmes derrière moi. Je ne pouvais pas le laisser ainsi, mais il m’avait pourtant signaler ne pas avoir besoin de discuter et tout. J’étais un peu chamboulé de l’entendre ainsi pleurer sa souffrance, comme s’il se retenait depuis si longtemps. Je baissai le regard avant de retourner mon visage vers lui, l’air désemparée et franchement désolée… Je m’approchai à nouveau discrètement de lui… Je devais réessayer et si vraiment il refusait une seconde fois mon aide, je le respecterais et rentrerais chez moi. « Monsieur, écoutez… je suis franchement mal à l’aise de vous laissez ainsi dans votre chagrin. Je sais… vous ne me connaissez pas, mais si cela peut vous faire du bien, je vous en pris… n’hésitez pas à prendre la main que je vous tend. Vous dormirez mieux ensuite! » Je déposai ma main sur son avant-bras et lui proposa d’aller s’assoir sur un banc en ma compagnie.






Jack Donahue
ADMIN ∎ It's time to play
avatar
Inscrit le : 15/05/2016
Messages : 107
Avatar : Nick Bateman
Afficher


Re: Le temps d'un instant - Leah, le Lun 17 Avr - 17:06

Sa phrase me fait beaucoup réfléchir, je ne savais pas si je pouvais e confier à cette femme qui me tends la main. Elle perd juste une partie de son temps pour moi et cela c’est vraiment gentil. Parler à une inconnue ? Pourquoi pas, je n’ai rien contre au contraire mais c’est de ma vie intime, c’est quelques qui est là depuis dix ans et que je n’ai jamais parlé à personne. Ma famille ne me parle plus, depuis Gabriel et je n’ai pas vraiment d’ami ici. Donc j’ai gardé pour moi cette douleur au fond de mon cœur et je ne sais pas quoi faire avec cela. Je craque à certains moments mais je me reprends facilement. Je ne sais pas quoi faire et je réfléchie pendant un bon bout de temps. Je souffle un bon coup et me tourne vers la jeune femme. « Et que voulez-vous savoir de moi ? » Elle est rhétorique mais j’ai envie de la lui poser. Je sais pratiquement ce qu’elle veut. Perdre du temps avec un inconnu.

HRP:
 
Leah B. Sanders
avatar
Inscrit le : 12/07/2016
Messages : 56
Avatar : Torrey Devitto
Crédits : Shiya
Date de naissance : 18/03/1987
Mes rps :

Bloc notes :

Afficher


Re: Le temps d'un instant - Leah, le Dim 30 Avr - 22:40

Je constatais qu’il était mal en point et comme toute personne bienveillante, j’avais tenté d’en savoir plus, de l’écouter, d’être réceptive. Avec certaines personnes, cela pouvait couler, elles étaient plus enclin à se confier, tandis que d’autres, plus méfiants ou plus renfermés, ne veulent tout simplement rien savoir. Je n’avais pas trop réussit à voir s’il voulait s’ouvrir ou pas mais cette phrase qu’il m’avait sorti me disait clairement que soi je me décidais à le faire parler, ou bien je m’occupais de mes affaires. Mon but n’était pas de m’acharner. Je voulais être gentille, je ne voulais pas insister. « Ce que je veux savoir? » dis-je un peu perplexe. Je ne lui avais suggéré que de discuter, je ne voulais pas savoir tout de sa vie. J’avais simplement senti qu’il avait besoin. Je lui souriai gentiment et répondis : « Je ne voulais pas vous importuner monsieur! » Je ne savais pas trop comment interpréter ses propos comme il avait poussé un souffle juste avant de me poser la question. J’avais senti que je l’exaspérais et du coup, je n’ai pas voulu en rajouter davantage. Je me contentai donc d’échapper : « Laissez tomber, je n’aurais pas du! Je.. je suis désolée. » Je lui souriai et m’apprêtai à tourner les talons pour reprendre le chemin vers chez moi. Je trouvais cela bien dommage, mais malheureusement, ce n’est pas tout le monde qui souhaite se faire aider ou qui demander à être soigné dans le cas d’une maladie. Je devais respecter la personne malgré tout. Je ne devais pas forcer les choses, malgré mes valeurs et mon ressenti. « Je vous souhaite tout de même une belle soirée. » m’étais-je contenté d’ajouter avant de le saluer une dernière fois.
Jack Donahue
ADMIN ∎ It's time to play
avatar
Inscrit le : 15/05/2016
Messages : 107
Avatar : Nick Bateman
Afficher


Re: Le temps d'un instant - Leah, le Lun 1 Mai - 14:49

Je laisse la femme parler, je l’écoute et la regarde s’excusez. Ce n’est pas à elle de le faire. C’est à moi je lui ai pris de son temps pour rien. Elle m’a un peu écoutez et donner des conseils et sur le coup je ne sais pas quoi dire. Elle s’excuse plusieurs fois et je la vois s’en aller comme cela. Je me retourne vers elle et la regarde partir. « Merci pour tout, merci d’avoir pris du temps pour s’arrêter et pour me parler. » Je sais que je ne lui ai pas donné mon nom et elles n’ont plus. Je ne sais pas si on va se revoir mais je la remercie infiniment pour ce qu’elle m’a fait. Elle m’a un peu fait oublier mon épouse, cette épouse que j’aime encore. Celle qui est au ciel et qui me regarde, j’espère qu’elle est fière de moi et j’attends de la voir dans quarante ou cinquante ans. Je sais qu’elle m’attend comme moi j’attends avec impatience de la rejoindre. Mais d’abord il faut que je m’occupe de mon enfant, celui qui est le fruit de notre union. Celui qui m’attend. Mon Gabriel.

HRP:
 

Le temps d'un instant - Leah

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: Archive des rps-