Partagez| .

A l'improviste • Jules


Loona Clark
Bitch please, i'm fab
avatar
Inscrit le : 21/04/2016
Messages : 604
Avatar : nicola peltz
Crédits : malbe la + talentueuse
Date de naissance : 16/11/1995
Mes rps :
I N D I S P O (4/4)

Soirée sous hypnose • Andrew
Spoon by night • Jahan
Sur un toit • Agents S & R
Recrutement • Cheers/TC




Bloc notes : Période de pause RP ! Enfin prise pour le rôle principal de son premier film, Loona a fait ses bagages en direction de New York. Partie en avril, le tournage s'étendra jusqu'à fin juin.


M O N _ J U L E S

ACTUALLY :
• Elle cherche à se venger de Marlon
• Elle a été prise pour un rôle principal
• Elle s'investit au CE (conseil étudiant)
• Elle passe le recrutement de cheers
• Elle râle à cause du froid

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 17
• BLOC NOTE :


A l'improviste • Jules, le Dim 20 Nov - 20:06

Loona sait, que pour son bien-être, il lui faut éviter le Fitzgerald. Ce club est un véritable endroit de débauche, où lutter contre le péché en devient insurmontable car les plus grandes tentations finissent irrésistibles. Elle réfléchit, d'habitude, Loo. Trop, même. Mais ce soir, elle n'a pas envie de se prendre la tête. Sous pression des études et d'une potentielle future carrière, elle a envie de sortir ce soir. Dans un endroit qui la fera sourire, danser, s'amuser. Côté vestimentaire, elle a opté pour un décolleté plongeant sur un jean slim, perchée sur des talons hauts. C'est ainsi qu'arrive Loona au club, ravissante et non accompagnée. Elle pose sa veste au vestiaire puis s'avance vers le bar où elle y commande une tequila sunrise. Autant commencer en beauté, non ?!
Attendant sa boisson, Loona en profite pour observer. Une multitude de groupes se déchaînent complètement à l'unisson sur la piste, d'autres le font de façon un peu plus intime dans le carré VIP puis ensuite, il y a tous les clichés possibles d'une soirée traditionnelle en boîte de nuit : des copines qui font la queue pour aller aux toilettes, des mecs bourrés qui encouragent les danseuses pro, des inconnus qui s'embrassent dans un coin sombre, des gros lourds qui draguent sans savoir comment s'y prendre... un beau mélange de différents mortels ! Parmi eux, on y compte Jules. Loona n'arrive pas à cacher sa stupéfaction quand elle le voit. Elle reçoit tranquillement sa commande, puis va retrouver le jeune homme. « Tu m'as presque manqué, aujourd'hui. » lui dit-elle avec un sourire en coin, alors qu'elle s'installe à ses côtés. En effet, il n'y avait pas cours de théâtre aujourd'hui. « Mais maintenant que je viens de revoir ta tête, je me rends compte à quel point t'es moche et j'aurais pu attendre jusqu'à demain avant de subir cette vision. » confie-t-elle d'un faux air sérieux, alors qu'elle ajoute un sourire taquin sur ses lèvres à la fin de sa remarque.

___________________
BITCH, PLEASE
tout le monde veut le Marbella, y'a plus personne au Pôle-Emploi //
cherche pas à savoir, y’a que l’insomnie qui a réussi à me cerner
   
Jules Strugatsky
† liberates the fox in me
avatar
Inscrit le : 04/11/2016
Messages : 777
Avatar : adam hot gallagher
Crédits : (c)morrigan
Date de naissance : 13/07/1992
Mes rps :
INDISPONIBLE (10/6)
Alvé Braeden AlphaChrisMarlon&LoonaMaxineJackBenjaminMatthewJahan






Bloc notes : NE PAS OUBLIER :
- appeler mon banquier (sinon ma mère va encore m'déchirer)
- acheter des croquettes pour le chat (sinon il va crevé de faim)
- apprendre mon texte de Shakespeare (sinon j'vais m'taper la honte sur scène)
- bloquer le numéro de mes conquêtes sur mon phone (sinon j'serais jamais pénard)
- arrêter de me prendre des cuites (sinon j'vais finir complètement idiot)
- arrêter de faire ces foutues listes que j'respecte jamais




L O O N A ma Loona.









Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: A l'improviste • Jules, le Dim 20 Nov - 22:09

La fête bat son plein. J'ai la tête comme une enclume. Totalement embrumée par les plusieurs voire innombrables verres de jet 27 que je me suis enfilé. Bah quoi ? Vous aimez pas le jet 27 ? Vous pensez que c'est une boisson de tapette ? C'est vous les tapettes bande d'ignorants! Je vais vous dire, le jet 27 c'est un max d'avantages : d'une, vous gardez une haleine fraîche toute la soirée, pratique pour emballer de la zouz. De deux, ça toque la tronche juste comme il faut, c'est pas trop fort comme la vodka ou le rhum qui vous rincent et surtout les lendemains de soirée ne sont pas trop violent. Ahah! Voyez que j'ai de la jugeote !
J'étais donc déjà bien bourré et je discutais avec quelques potes. C'était des types assez cools mais qui avait la manie de vouloir danser tout le temps. J'aime pas trop danser. Enfin, si, j'danse mais que quand j'ai une nana avec moi. Eux, ces idiots, ils partent à la chasse sur la piste, ils vont rien attraper comme ça. Mais bon, c'est leur problème. Moi je suis pénard, en train de boire mon énième verre. Il est cool cet endroit, c'est bien débauché et les meufs sont canons. Cette boite est de loin celle où je me suis prise les plus grosses cuites de ma vie. Alors que j'suis en train de faire du repérage visuel pour choisir laquelle des nanas je vais ramener ce soir, une jeune femme s'assoit à côté de moi. EASY que j'me dis ! Avant que je reconnaisse Loona. Je suis étonnée d'la voir là et je lui souris. Je suis aussi étonné de sa première phrase. Je lui ai manqué? Vraiment ? C'était sans compter la suite de sa phrase. Avec Loona c'est comme ça, on est incapable de communiquer autrement que par les piques et les remarques désagréables. J'adore. Je la toise d'un regard mi amusé mi sérieux. "Nan mais t'as craqué ton slip toi! Vas t-en, t'es tellement vilaine que tu fais fuir toutes les zouzes que j'aimerais me taper ce soir!" Je souris, elle sait très bien que je plaisante, j'suis même content qu'elle soit là tiens. Mais ça, j'lui dirais pas. Je la regarde de haut en bas. "Eh bah ma vieille, t'as sorti l'artillerie lourde, décolleté, talons et tout .. j't'ai rarement vu aussi élégante, généralement tu ressembles plutôt à une vieille tante qui s'fait ses robes dans les rideaux." Je souris. C'est pas vrai. Loona, elle est toujours jolie. Mais ça, c'pareil, j'lui dirais pas.
Loona Clark
Bitch please, i'm fab
avatar
Inscrit le : 21/04/2016
Messages : 604
Avatar : nicola peltz
Crédits : malbe la + talentueuse
Date de naissance : 16/11/1995
Mes rps :
I N D I S P O (4/4)

Soirée sous hypnose • Andrew
Spoon by night • Jahan
Sur un toit • Agents S & R
Recrutement • Cheers/TC




Bloc notes : Période de pause RP ! Enfin prise pour le rôle principal de son premier film, Loona a fait ses bagages en direction de New York. Partie en avril, le tournage s'étendra jusqu'à fin juin.


M O N _ J U L E S

ACTUALLY :
• Elle cherche à se venger de Marlon
• Elle a été prise pour un rôle principal
• Elle s'investit au CE (conseil étudiant)
• Elle passe le recrutement de cheers
• Elle râle à cause du froid

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 17
• BLOC NOTE :


Re: A l'improviste • Jules, le Mar 22 Nov - 18:48

Loona, avec son p'tit cocktail à la main et son regard de biche, elle est bien décidée à jouer aux bitchs. Avec Jules, ils s'aiment à coups d'insultes et d'vacheries. Ou alors, ils se détestent à coups de solidarité et d'sincérité. Au choix. Leur relation, elle est paradoxale. Et c'est sûrement ça qui la rend si particulière et obsessionnelle. Au fond, même si elle ne l'avouera jamais, Loona ne vivrait pas pareil sans un Jules à ses côtés pour lui faire des remarques même pas drôles et la taquiner sans arrêt. « Bien-sûr que je les fais fuir attends. » Elle laisse un blanc de quelques secondes à peine, le temps de plonger ses yeux dans celui de son partenaire de théâtre. « Mais ça, c'est parce que je suis trop high level et qu'elles ont peur de ne pas être à la hauteur. » constate-t-elle avec un sourire de vainqueur, alors qu'elle prend une gorgée de sa tequila sunrise avec classe et élégance.
A peine arrivée, que Loona sait déjà qu'elle va passer une bonne soirée. Comme d'hab, ils vont se titiller comme un chat et une souris, mais c'est un jeu qui l'amuse bien. Ça fait travailler la répartie. « Je ne relèverai que la première partie de la phrase, j'te remercie pour le compliment mon Jules. » lui fait-elle en posant sa main sur la cuisse du garçon. Elle se redresse ensuite et le reluque de haut en bas. « Bon toi par contre... j'crois que t'as toujours pas compris le principe de l'élégance... » commence-t-elle d'un air sérieux. « ...mais j'comprends, c'est pas donné à tout le monde. » finit-elle en passant une main dans ses cheveux, un air espiègle sur son visage.
« T'es tout seul ? » elle demande, trop curieuse pour ne pas poser la question.

___________________
BITCH, PLEASE
tout le monde veut le Marbella, y'a plus personne au Pôle-Emploi //
cherche pas à savoir, y’a que l’insomnie qui a réussi à me cerner
   
Jules Strugatsky
† liberates the fox in me
avatar
Inscrit le : 04/11/2016
Messages : 777
Avatar : adam hot gallagher
Crédits : (c)morrigan
Date de naissance : 13/07/1992
Mes rps :
INDISPONIBLE (10/6)
Alvé Braeden AlphaChrisMarlon&LoonaMaxineJackBenjaminMatthewJahan






Bloc notes : NE PAS OUBLIER :
- appeler mon banquier (sinon ma mère va encore m'déchirer)
- acheter des croquettes pour le chat (sinon il va crevé de faim)
- apprendre mon texte de Shakespeare (sinon j'vais m'taper la honte sur scène)
- bloquer le numéro de mes conquêtes sur mon phone (sinon j'serais jamais pénard)
- arrêter de me prendre des cuites (sinon j'vais finir complètement idiot)
- arrêter de faire ces foutues listes que j'respecte jamais




L O O N A ma Loona.









Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: A l'improviste • Jules, le Lun 28 Nov - 11:09

Quand je sors, je suis en mode chasseur, prédateur. Je ne m'imagine même pas un instant repartir seul lorsque je vais au Fitzgerald. Cet endroit est fait pour créer des liens, si vous voyez ce que je veux dire. Mais naan, j'suis pas un pervers, j'suis juste jeune, incroyablement beau et je plais aux filles, ça s'rait dommage de pas utiliser ces atouts non ?
Ma soirée prend un tournant un peu particulier puisque Loona vient prendre place à côté de moi. Je l'aime bien Loona, elle est vraiment drôle et puis je m'amuse beaucoup avec elle. J'lui dirais pas, mais j'aime bien passer du temps avec elle. Ça réponse me fait rire. J'aime sa fausse modestie, parce que j'ai exactement la même. On aime bien, tous les deux, s'imaginer les plus beaux, les meilleurs et les plus fantastiques. "Ou alors c'est qu'tu fais peur .. physiquement aux autres. Elles ont pas envie de se prendre une droite venant de toi, ça doit être sacrément violent." Je souris en coin. Loona, on peut pas dire que c'est une armoire à glace. Au contraire, elle est toute menu et je pense pas qu'elle soit le genre à mettre des coups de poing.
Viens ensuite le temps des punchlines. Il faut dire que Loona se débrouille pas trop mal. J'adore discuter avec elle, on rigole bien. Forcément, ça attaque sur le physique, c'est facile. Elle s'approche de moi, pose sa main sur ma cuisse et me fait une réflexion pas très gentille sur ma tenue. Je plonge mon regard dans le sien. "Ça t'empêche pas d'me caresser la cuisse ma vieille, comme si 'jte plaisais, c'est indéniable, tu es en train d'tomber sous mon charme."  Je souris, en espérant avoir cloué le bec à la belle Loona, mais je sais qu'avec elle, le combat n'est jamais terminé.
Elle me demande si je suis seul, je soupire et porte mon regard vers les trois potes avec qui je suis. L'un des trois a réussi à choper une fille et il est en train de lui planter sa langue dans la bouche, pas très classe. "Nan, j'suis avec les trois idiots là, ils sont cools mais ils savent pas draguer, d'ailleurs si l'un t'intéresse je t'en pris, ils seront ravis !  et toi tu t'es aventurée ici seule ?"  

___________________



j'ai assez de vices pour faire du bricolage
Loona Clark
Bitch please, i'm fab
avatar
Inscrit le : 21/04/2016
Messages : 604
Avatar : nicola peltz
Crédits : malbe la + talentueuse
Date de naissance : 16/11/1995
Mes rps :
I N D I S P O (4/4)

Soirée sous hypnose • Andrew
Spoon by night • Jahan
Sur un toit • Agents S & R
Recrutement • Cheers/TC




Bloc notes : Période de pause RP ! Enfin prise pour le rôle principal de son premier film, Loona a fait ses bagages en direction de New York. Partie en avril, le tournage s'étendra jusqu'à fin juin.


M O N _ J U L E S

ACTUALLY :
• Elle cherche à se venger de Marlon
• Elle a été prise pour un rôle principal
• Elle s'investit au CE (conseil étudiant)
• Elle passe le recrutement de cheers
• Elle râle à cause du froid

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 17
• BLOC NOTE :


Re: A l'improviste • Jules, le Dim 4 Déc - 1:04

Loona, elle n'a jamais trop eu l'habitude d'sortir jusqu'au petit matin et de finir complètement bourrée à danser sur le comptoir du bar. Elle est d'ce genre de filles, qui, boit d'façon raisonnable. C'est pas qu'elle n'aime pas l'goût d'l'alcool - loin de là, même ; mais elle n'supporte pas de perdre le propre contrôle de sa personne.
On dit qu'l'éthanol, ça fait faire n'importe quoi. Puis dire aussi. Et Loona, elle a pas envie d'se réveiller un beau matin dans l'lit d'un mec inconnu de 35 piges avec un mal de crâne affreux. Elle a pas non plus envie d'finir affichée sur twitter, un joint à la main et un string sur la tête. Puis surtout, elle n'veut pas qu'quelqu'un profite d'son état douteux. Loona, elle n'se livre jamais et elle a peur, qu'avec l'alcool, elle dise des choses qu'elle regretterait le jour d'après.

Pourtant, ce soir, Princesse en a marre. En venant au Fitz, elle a envoyé foutre en l'air ses principes de fille réfléchie et mesurée. Elle a envie d'jouer les bitchs, les p'tites connes, les gonzesses sans cervelles qui ont l'air de vraiment rire pour des blagues de merde. Elle a envie d'tester plusieurs cocktails, de danser sans s'rationner et de rencontrer des nouveaux visages. Avec Jules, c'est pas gagné. Mais au fond, elle est carrément en confiance avec lui. Elle sait qu'si elle finit mal, il s'ra prêt à la ramener chez elle et à la border. Elle sait qu'il n'la laissera pas. Elle sait qu'il va s'amuser ce soir. Alors elle reste. Elle s'dit qu'ça va être fun.

Quand Jules s'met à jouer la carte de l'ironie, Loona hausse un sourcil l'air faussement supérieur. « Tu n'sais pas d'quoi je suis capable, Jules Struga tes souhaits. » réplique-t-elle, amusée. « Les gens ont peur de toi rien qu'en entendant ton nom de famille. » qu'elle surenchérit. Il s'attaque au physique, elle taquine sur l'identité. C'est un p'tit jeu d'enfant, entre eux tout s'prend au second degré. C'est vrai que Loona n'est pas le genre de fille qui va cogner les autres, elle n'aime pas se salir les mains en fait. Elle s'rait obligée d'mettre du désinfectant juste après, c'est tout un budget.
« Pour tomber sous ton charme, il va m'en falloir un peu plus mon grand. » commence-t-elle lorsqu'elle l'écoute lui parler du fait qu'il lui plaise. « Parce que, entre nous, j'peux pas sortir avec un mec qui fait la même taille que moi en tee-shirt et qui n'porte même pas une cravatte quand il est d'sortie ! » lui glisse-t-elle en s'approchant, avant de lui faire un clin d’œil et de se retenir droite, finissant son second cocktail. Elle pense sérieusement à les enchaîner ce soir, et ça l'excite de sentir l'alcool faire effet. Elle s'sent plus libre, Loona. Plus ouverte, plus amusante, plus complice, plus sociable, plus tactile, plus entreprenante. C'est un sentiment nouveau, qu'elle sait apprécier au bon moment.
Jules n'est donc pas venu seul. Il a trois d'ses potes au centre de la piste, dont un qui a déjà réussi à pécho. « Mouais, à voir. » Les coups d'un soir, ça la connait depuis quelques temps. Elle n'a plus eu de relation sérieuse depuis le lycée, depuis sa rupture avec son ex et premier amour. Depuis, elle n'fait plus confiance aux hommes, Loona. Elle s'contente des baises sans lendemain, l'genre de truc qui sert juste à décompresser puis à passer à autre chose. On peut pas s'mentir, le sexe c'est l'une des règles d'or de la vie. Avec le bonheur, et l'argent - bien entendu. « Oui. J'suis venue seule. » assume-t-elle sans une once d'hésitation, presque fière de son acte.
« Pourquoi t'as pas été avec eux, toi ? » demande-t-elle en désignant le petit groupe de potes d'un signe de la tête. « Regarde qui t'as raté ! Le sosie de Hilton en personne ! » rajoute-t-elle, l'air moqueur - en voyant une blonde à la poitrine généreuse danser de façon putesque avec l'un des amis de Jules.

___________________
BITCH, PLEASE
tout le monde veut le Marbella, y'a plus personne au Pôle-Emploi //
cherche pas à savoir, y’a que l’insomnie qui a réussi à me cerner
   
Jules Strugatsky
† liberates the fox in me
avatar
Inscrit le : 04/11/2016
Messages : 777
Avatar : adam hot gallagher
Crédits : (c)morrigan
Date de naissance : 13/07/1992
Mes rps :
INDISPONIBLE (10/6)
Alvé Braeden AlphaChrisMarlon&LoonaMaxineJackBenjaminMatthewJahan






Bloc notes : NE PAS OUBLIER :
- appeler mon banquier (sinon ma mère va encore m'déchirer)
- acheter des croquettes pour le chat (sinon il va crevé de faim)
- apprendre mon texte de Shakespeare (sinon j'vais m'taper la honte sur scène)
- bloquer le numéro de mes conquêtes sur mon phone (sinon j'serais jamais pénard)
- arrêter de me prendre des cuites (sinon j'vais finir complètement idiot)
- arrêter de faire ces foutues listes que j'respecte jamais




L O O N A ma Loona.









Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: A l'improviste • Jules, le Dim 4 Déc - 17:36

Le Fitzgerald, c'est un endroit "malfamé" comme elle dit ma maman. Ma mère, elle a toujours l'impression que je suis un délinquant, affectueusement parlant, voyez ? Elle a toujours l'impression que son terrible petit enfant côtoie des gens pas très clean, elle soupire quand je lui dis que j'ai fais la fête le samedi soir jusqu'à sept heure du matin, elle a toujours un peu peur quand elle me sait dehors la nuit. Ma mère, elle a toujours été comme ça, inquiète et soucieuse. Et du coup, c'est vachement bien, parce que moi j'en ai aucune d’inquiétude. Elle s'inquiète pour deux. Et moi ça me dérange pas de pousser à bout mon corps, de noyer mon esprit sous l'alcool et même parfois tester des drogues qui viennent de je ne sais pas où. C'est pas bien, je sais. Je n'aurais rien à répondre à quelqu'un qui me fait la moral, ou peut être bien que je lui dirais de se mêler de son boule et d'me foutre la paix. Ça me parait être une réponse très bien, en soit.

Je suis né avec la fibre fêtard et je m'assure tout particulièrement de faire honneur à ce gêne. Ce soir, je suis au Fitzgerald, et c'est la folie. Mon esprit est déjà un peu anesthésié par l'alcool et j'me sens bien. Loona, elle m'a rejoins, par hasard et elle s'est installée, sans réfléchir. En même temps, j'l'aurais pas loupé si elle était pas venue me dire bonjour. Et puis même, maintenant, j'vais l'obliger à rester avec moi et d'pas m'laisser tout seul. Je saurais lui faire les yeux de chaton en cas de besoin. Elle me taquine sur mon nom de famille. Facile. En même temps j'lai cherché sur son physique de crevette. Archifacile. Mais ça, elle l'a pas relevé alors tant mieux. Et moi, j'vais pas me gêner le faire. "T'as trouvé que ça Clark?! C'est petit!" Je souris, en me disant que cette relation qu'on a entre nous, elle est vraiment terrible. Avec elle, j'peux tout dire, j'peux balancer des conneries à un débit incroyable sans me prendre des réflexions du genre : euh, c'bon Jules, tu saoules. Le genre de phrase que j'entends souvent. Mais Loona, elle m'dit pas ça, parce qu'elle m'aime bien, elle est comme moi sur certains points, et sur l'amitié à coup de piques et taquineries, c'est notre truc.

Voila qu'elle me tacle sur ma taille de t-shirt maintenant. Loona, elle est en forme ce soir et de mémoire, je crois bien que c'est la première fois que je le vois boire. Je suis curieux de voir à quoi ressemble une Loona Clark saoule. Ca doit être rigolo. Et puis, après, faut que j'fasse gaffe aussi, si elle a pas l'habitude de boire, ça peut, peut-être mal finir et ça j'veux pas. J'veux pas qu'il arrive un truc à Loona, sûrement pas. J'm'en voudrais. Alors j'me fais la promesse de veiller sur elle. Cette pensée, elle m'traverse l'esprit en une seconde, tout juste le temps d'une pause puis de surenchérir sur la crasse qu'elle vient d'me dire. "T'es culotté d'dire ça, j'y peux rien si on fait la même taille de t-shirt, t'avais cas avoir des seins." Le rapport n'est pas d'une logique extrême mais ça pique un bon coup. J'éclate de rire à ma propre punchline. J'aime bien la taquiner sur sa poitrine. C'est toujours un point faible chez une femme.
Tout comme Loona, j'bois mon verre, j'les enchaîne et je sens mon esprit s'enterrer de plus en plus dans l'ivresse. C'est agréable, ça tourne légèrement et je sens ma tête qui se libère. Puis finalement, nos regards se portent sur mes trois potes qui ont pris possession de la piste de danse. Loona les jauge et n'exclut pas de finir la nuit avec l'un d'entre eux. J'sais pas si elle déconne ou pas, mais en tous les cas, ça m'embête de l'imaginer avec un d'ces gars. J'sais pas pourquoi.  Elle m'demande pourquoi j'ai pas été dansé avec eux. Je réfléchis un peu, puis je souris. "J'ai pas besoin d'aller draguer sur la piste, il y a toujours une poulette pour venir à moi. La preuve, toi." Je lui adresse un sourire plein de malice.
Avec Loona, on a deux passions. S'envoyer des piques mutuellement et se moquer des gens qui nous entourent. Ca, c'est génial. Parfois, on s'pose dans le parc de l'université, et on commente ceux qui passent devant nous, c'est jamais très gentil, parfois c'est même ignoble ce que l'on dit, mais moi ça me fait éclater de rire à chaque fois. Loona lance les hostilités en désignant la jeune femme qu'un d'mes potes à réussi à emballer. Je reste sérieux à sa remarque. "J'suis tellement dég de pas l'avoir chopé celle là, j'crois qu'elle a oublié de mettre un pantalon par contre. Elle doit avoir froid au boule." Je rigole à ma propre réflexion, doucement, puis termine mon verre. J'm'en ressert un autre, l'avantage d'avoir un bouteille. Ce soir, je sais pas quand j'vais finir et surtout comment je vais finir.

___________________



j'ai assez de vices pour faire du bricolage
Loona Clark
Bitch please, i'm fab
avatar
Inscrit le : 21/04/2016
Messages : 604
Avatar : nicola peltz
Crédits : malbe la + talentueuse
Date de naissance : 16/11/1995
Mes rps :
I N D I S P O (4/4)

Soirée sous hypnose • Andrew
Spoon by night • Jahan
Sur un toit • Agents S & R
Recrutement • Cheers/TC




Bloc notes : Période de pause RP ! Enfin prise pour le rôle principal de son premier film, Loona a fait ses bagages en direction de New York. Partie en avril, le tournage s'étendra jusqu'à fin juin.


M O N _ J U L E S

ACTUALLY :
• Elle cherche à se venger de Marlon
• Elle a été prise pour un rôle principal
• Elle s'investit au CE (conseil étudiant)
• Elle passe le recrutement de cheers
• Elle râle à cause du froid

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 17
• BLOC NOTE :


Re: A l'improviste • Jules, le Dim 4 Déc - 18:22

Loona hausse un sourcil quand Jules qualifie sa réplique de "petite". « C'est qui qui se fout de qui là ? L'hôpital ou la charité ? » demande-t-elle de façon rhétorique, en levant les yeux au ciel toujours avec une certaine malice au coin des lèvres. C'est bien lui qui vient de la tacler sur son physique, non ? Ça, c'était petit. Mais Loona n'est pas du genre à s'vêxer facilement avec Jules, bien au contraire. A chaque punchline envoyée, une punchline en retour. C'est un cercle vicieux qui n'en finit plus, c'est à celui qui saura faire taire l'autre, à celui qui trouvera la meilleure rétorque. Au fond, aussi têtu et joueur l'un que l'autre, ils savent que c'n'est pas prêt d'se terminer. Y'en aura toujours un pour surenchérir, pour relancer.

En parlant d'relance, c'est Jules qui n'se laisse pas abattre. Il s'met à nouveau à piquer la blonde sur son physique. C'est vrai, elle n'a jamais été très à l'aise avec son 85B mais elle a appris à vivre avec. Exactement comme les oreilles de Jules. C'est dingue, ça !  « T'avais qu'à avoir une carrure. » qu'elle rétorque, immédiatement. C'est vrai que physiquement, le jeune homme n'est pas vraiment ni imposant, ni redoutable. Pourtant, ça n'enlève en rien le fait qu'il soit viril, et ça lui donne même un petit atout charismatique en plus. Mais ça, pas question que Loona le lui dise ! Elle prend bien soin de le garder pour elle, finissant d'une traite son cocktail.

Jules insinue pour la seconde fois qu'il plaise à Loona. La belle arbore un sourire aussi malicieux que celui du jeune homme. « J'suis seulement venue pour la bouteille. » réplique-t-elle dans un clin d’œil suivi d'un signe de tête porté sur l'objet en question. Elle entreprend même de se servir un verre sans gêne, sous le regard attentif de Jules. Elle prend un malin plaisir à le provoquer, exposant un sourire mutin.
Les deux jeunes finissent par critiquer le groupe de potes en question, et les filles qui dansent près d'eux. C'est quelque chose qu'ils font très souvent, même. Quand ils n'se taillent pas entre eux, ils taillent les autres. Et, c'est encore plus drôle parce qu'avec leurs deux talents personnels en punchlines réunis, ça donne quelque chose de fou malade.  « T'inquiètes, la prothèse qu'elle a dans les fesses ça doit la réchauffer un peu. » poursuit-elle. Cette gonzesse là, elle a sans aucun doute été refaite des pommettes aux chevilles. Refait et surfait. « Avec tout ça, j'saurais même pas te dire si c'est un trans ou non. » se demande-t-elle, les sourcils légèrement froncés. Loona boit la moitié de son nouveau verre et le repose sur le bar, avant d'arborer un sourire de vices face à Jules. « Cap ou pas cap d'aller découvrir si elle a un v là où j'pense qu'il a un p ? » lance-t-elle sur un air de défi. Hey Jude, welcome to excessive land.

___________________
BITCH, PLEASE
tout le monde veut le Marbella, y'a plus personne au Pôle-Emploi //
cherche pas à savoir, y’a que l’insomnie qui a réussi à me cerner
   
Jules Strugatsky
† liberates the fox in me
avatar
Inscrit le : 04/11/2016
Messages : 777
Avatar : adam hot gallagher
Crédits : (c)morrigan
Date de naissance : 13/07/1992
Mes rps :
INDISPONIBLE (10/6)
Alvé Braeden AlphaChrisMarlon&LoonaMaxineJackBenjaminMatthewJahan






Bloc notes : NE PAS OUBLIER :
- appeler mon banquier (sinon ma mère va encore m'déchirer)
- acheter des croquettes pour le chat (sinon il va crevé de faim)
- apprendre mon texte de Shakespeare (sinon j'vais m'taper la honte sur scène)
- bloquer le numéro de mes conquêtes sur mon phone (sinon j'serais jamais pénard)
- arrêter de me prendre des cuites (sinon j'vais finir complètement idiot)
- arrêter de faire ces foutues listes que j'respecte jamais




L O O N A ma Loona.









Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: A l'improviste • Jules, le Dim 4 Déc - 21:30

J'éclate de rire. Avec Loona, soit je souris, soit je ris. C'est beau. C'est vivifiant d'être avec cette petite blonde. Elle était tout ce que j'appréciais chez une personne. J'suis pas du genre à aimer tout le monde. Il y a toujours un truc qui me gonfle chez une personne. Eh, bah, ma Loona, elle a pas ça. Elle a pas le p'tit truc que j'aime pas. Elle est chouette de la pointe de ses cheveux jusqu'au bout de ses orteils. Mais ça, j'lui dis pas. Elle le sait peut-être, elle s'en doute, parce qu'elle est pas bête Loona, mais j'lui dis pas ça, ça sert à rien. On est juste là, elle et moi, pas de prise de tête, pas de sérieux, pas de chichis, juste du fun, de l'alcool et son sourire. Mais nan j'suis pas amoureux, arrêtez de dire des conneries. Z'êtes con.
Moi j'réplique, du tac au tac. "Mais t'es bête ou quoi ? C'est moi qui s'fout d'toi, j'vois pas c'que l’hôpital vient faire dans cette conversation." Je souris, encore une fois, et j'lui adresse un air de victoire. De toute façon, personne n'aura jamais le dernier mot. C'est toujours elle, puis moi, puis elle ... et l'infini. Ca termina jamais mon pote, c'est ça qui est démentiel avec Loona. Quoi ? Ca s'dit plus démentiel ? Ouais c'est vrai c'est grave ringard.
J'la bute avec une punchline sur ses nibards et elle rapplique avec ma carrure. Ouais c'est vrai, j'suis pas taillé comme un pompier ou un boxer ou je sais pas trop quoi. J'suis taillé comme un type normal qui ne fait pas assez de sport. Mais j'm'aime bien, c'est l'principal non? "T'attaque sur ma carrure? J'pensais que t'allais clasher mes oreilles. Tu m'surprends Clark !" Parce oui, moi j'peux prononcer son nom de famille sans me planter.
C'est bien simple, depuis que Loona a rejoins ma table, j'ai le sourire jusqu'aux oreilles (aussi grandes soient-elles) et ça me rend heureux. Elle m'avoue n'être là que pour la bouteille tout en se servant. J'aime bien sa désinvolture. "Opportuniste". Je bois une gorgée, encore et encore, j'me saoul. Mais c'est pas négatif, j'ai envie de m'enjailler, avec Loona qui plus est.
Une fois qu'on s'est bien claché et qu'on a plus trop rien à r'dire de nos propres personnes, on passe à la deuxième étape : tailler un short à chaque individus se trouvant à moins de dix mètres de nous. Et pour le coup, on peut même pas véritablement tailler un short à cette blonde botoxée parce qu'elle est totalement dépourvu de vêtements. Enfin si , elle a un espèce de débardeur horriblement moche, un poil long, qui lui descend juste en dessous de fesses. Elle a du croire qu'il s'agissait d'une robe, l'idiote.  Loona continue le travail en attaquant sévèrement la/le jeune femme/homme. Elle a raison Loona, c'est carrément ambigu. Mon pote me fait soudain de la peine, il est courant qu'il se tape cette nana/mec ? Mais les mots de Loona ont raison de la pitié et j'éclate de rire. Elle m'a lancé un défis de la mort. Je manque de m'étouffer avec ma gorgée d'alcool. Je plonge mon regard dans celui de Loona, la malice se voit à travers nos quatre yeux. "Bien sûr que j'suis cap !" Je fini mon verre cul sec. Je n'ai strictement aucune idée de la façon dont je vais vérifier ça. C'est chaud bordel. Je réfléchis. "T'as carrément mis la barre haute pour commencer là. J'te préviens tu vas en chier au prochain tour!" Le meilleur moyen de vérifier ? Le demander à la fille. Tant pis si c'est déplacé, j'm'en fou. J'me lève, regarde une dernière fois Loona et j'y vais. "Adieu mon amie!" Je m'approche de la jeune femme et je la sépare de mon pote. Puis j'lui chuchote quelques mots à l'oreille. "Excuse moi d'te déranger, j'suis avec un pote, on te regarde depuis tout à l'heure, tu sais qu't'es super fraiche ? J'ai parié vingt dollar avec lui que tu avais une culotte rose, lui dis que tu n'en a pas. Tu veux bien me montrer ?" La jeune personne me regarde, déjà je vois qu'elle est complètement déchirée, elle me sourit puis soulève discrètement sa robe et me montre son sous-vêtements rouge. Perdu tous les deux les gars. Elle sourit puis je la remercie. J'retourne vers Loona. "C'est une gonzesse, elle avait une petite culotte et pas de paquet en vue!" J'éclate de rire, puis j'me ressers un verre. "Cap!"

___________________



j'ai assez de vices pour faire du bricolage
Loona Clark
Bitch please, i'm fab
avatar
Inscrit le : 21/04/2016
Messages : 604
Avatar : nicola peltz
Crédits : malbe la + talentueuse
Date de naissance : 16/11/1995
Mes rps :
I N D I S P O (4/4)

Soirée sous hypnose • Andrew
Spoon by night • Jahan
Sur un toit • Agents S & R
Recrutement • Cheers/TC




Bloc notes : Période de pause RP ! Enfin prise pour le rôle principal de son premier film, Loona a fait ses bagages en direction de New York. Partie en avril, le tournage s'étendra jusqu'à fin juin.


M O N _ J U L E S

ACTUALLY :
• Elle cherche à se venger de Marlon
• Elle a été prise pour un rôle principal
• Elle s'investit au CE (conseil étudiant)
• Elle passe le recrutement de cheers
• Elle râle à cause du froid

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 17
• BLOC NOTE :


Re: A l'improviste • Jules, le Mar 6 Déc - 20:59

Loona, elle sourit discrètement quand Jules essaie d'se rattraper. Et hop, 1-0 ! Mais elle n'se montre pas trop fière non plus, elle sait très bien que la partie ne fait que commencer. Ce petit jeu, elle en connaît les règles par cœur. Au fil du temps, elle s'est bien rendu compte qu'il n'y avait jamais un plus grand gagnant que l'autre. S'ils se marrent assez ensemble en partageant un bon moment, tous les deux en sortent vainqueurs. C'est ni d'la mesquinerie, ni de la méchanceté gratuite. C'est juste quelque chose de fun, de taquin. Un p'tit message codé pour faire passer un message éloquent. C'est implicite, flou, subliminal. C'est sa façon à elle d'lui dire qu'elle l'apprécie bien, et d'le chercher sans arrêt.

Ce soir, ils jouent dans la p'tite cour, les deux comédiens. Ils s'taillent sur leur physique, c'est pas super intelligent mais c'est toujours drôle. « J'y ai pensé ! Mais j'me suis dis qu'on devait te faire la remarque assez souvent, vu qu'on n'peut carrément pas les louper quand on te regarde ! » réplique Loona avec un sourire en coin, dévisageant son binôme de théâtre avec malice. Elle s'était dit qu'elle y allait en douceur pour ce début de soirée, mais s'il la lance là-dessus et qu'il insiste, y'a pas de problème, elle continue la belle !

Installée confortablement face à son Jules, elle se sert elle-même un nouveau verre. En temps normal, Loona ne se sert jamais seule comme une ivrogne. C'est pas classe, et elle, elle est élégante. Mais face à Jules, elle s'en fiche. Elle agit par pure provocation, elle veut lui montrer que non, il n'a pas raison sur le fait qu'il lui plaise. Un vrai jeu d'enfant. Parce qu'au fond, Loona sait qu'il lui plaît. C'est évident. Mais elle n'avouera surtout pas. Alors elle retourne le sujet, parce qu'elle n'aime pas se sentir en position de faiblesse et qu'elle est douée pour manipuler les conversations. « Surprenante et opportuniste... dis-donc, j'te fais vivre tout un tas d'émotion ce soir. Attention, tu risques de vite tomber amoureux ! Il parait que les mecs aiment les filles sensationnelles ! » lui dit-elle en lui offrant un clin d’œil complice. Pourtant, elle s'apprête déjà à renchérir à ce que va répondre le jeune homme. Elle est au taquet Loona, elle aime leurs petits rounds d'impro !

Jules finit par quitter la table, en quête de la vérité sur le possible trans qui chauffe son pote sur la piste de danse. Loona n'peut pas s'empêcher de voir un sourire idiot illuminer son visage et son regard suit instinctivement la démarche de l'étudiant. C'qu'elle aime chez lui, c'est sa folie. Il a l'courage, il a l'plaisir du jeu. Peu importe ce qu'elle lui demande, il relèvera sûrement toujours l'défi pour pouvoir ensuite lui en donner un à elle. Entre eux, il n'y a ni honte ni trouille. Ni l'un, ni l'autre ne s'ra jamais la poule mouillée.

En l'observant de loin, comme ça, elle s'dit que putain, il est pas mal ce Jules. S'ils s'étaient rencontré ce soir pour la première fois, Loona l'aurait sûrement ramené chez elle pour passer la nuit et le virer le lendemain matin à moins qu'il ne lui aurait préparé le petit déj' au lit. Elle le trouve carrément charmant, il a ce petit quelque chose qui fait qu'il se différencie d'ses potes à côté. Il parle à l'oreille de spécimen non identifié puis revient triomphant s'asseoir près de la blonde. « Bien joué Strugatsky ! » admet-elle franchement. Bon, même si c'était relativement facile en partant du principe que la meuf était complètement rabat. Tout l'monde sait qu'on obtient c'qu'on veut de quelqu'un d'bourré, pas vrai ? Loona finit son verre, s'en remplit un autre en servant Jules par la même occasion - quelle générosité ! En même temps, c'est sa bouteille, mmh... « Trinquons à miss prothèse ! » propose-t-elle en levant son verre. La belle est déjà bien éméchée, la suite ne peut se promettre que meilleure !

___________________
BITCH, PLEASE
tout le monde veut le Marbella, y'a plus personne au Pôle-Emploi //
cherche pas à savoir, y’a que l’insomnie qui a réussi à me cerner
   
Jules Strugatsky
† liberates the fox in me
avatar
Inscrit le : 04/11/2016
Messages : 777
Avatar : adam hot gallagher
Crédits : (c)morrigan
Date de naissance : 13/07/1992
Mes rps :
INDISPONIBLE (10/6)
Alvé Braeden AlphaChrisMarlon&LoonaMaxineJackBenjaminMatthewJahan






Bloc notes : NE PAS OUBLIER :
- appeler mon banquier (sinon ma mère va encore m'déchirer)
- acheter des croquettes pour le chat (sinon il va crevé de faim)
- apprendre mon texte de Shakespeare (sinon j'vais m'taper la honte sur scène)
- bloquer le numéro de mes conquêtes sur mon phone (sinon j'serais jamais pénard)
- arrêter de me prendre des cuites (sinon j'vais finir complètement idiot)
- arrêter de faire ces foutues listes que j'respecte jamais




L O O N A ma Loona.









Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: A l'improviste • Jules, le Mer 7 Déc - 17:06

Tous les coups sont permis. Voilà notre credo. (c'est pumba le vieux crado! ahahah ) Pardon, je n 'ai pas pu m'empêcher. Avec Loona, je peux tout dire. Je peux la frapper à coup de phrases assassines, sur son physique, ses fringues, sa tête, son comportement, tout. Je n'ai pas de filtres. Elle n'ont plus. On agit sans filet, sans limites. Sky is the limit darling. Tu piges ? Alors forcément, on s'taille. Ca vole par haut ce soir. Ca parle de nichons, de carrures, de physique quoi. On est pas hyper en forme. Cela dit, ça ne nous empêche pas de livrer un combat sans fin. J'lui lance une perche sur mes oreilles. C'est vrai, dumbo c'est mon père en fait. J'en ai pas mal chier quand j'étais môme, les gamins sont des monstres entre eux. Aujourd'hui j'en rigole et ça fait mon charme. Enfin, c'est ça que j'me dis. "Si j'ai des si grandes oreilles, c'est pour accumuler le nombre de conneries que tu dis à la seconde. Tu vois, j'm'adapte à mon auditoire." Je souris. J'm'enfonce moi même avec mes oreilles mais je ne manque pas une occasion de souligner que Loona, elle raconte aussi des conneries.

Loona, elle m'plait. Enfin, voyez, elle m'laisse pas indifférent. J'voudrais pas qu'il lui arrive un truc. J'voudrais pas qu'elle s'mette en couple avec un connard qui lui fait du mal. J'voudrais pas qu'elle soit malheureuse Loona, pour quelques raisons que ce soit. J'suis un peu protecteur avec elle. Et d'ailleurs, à voir la dose d'alcool qu'elle ingurgite, j'suis bien content d'être là. Loona, elle boit, elle boit, elle s'donne des airs de dure, mais son petit corps peut pas recevoir autant d'alcool sans devenir complètement fou. Elle s'ressert à boire, j'dis rien parce que j'suis pas son père. Si elle veut boire comme une fifou malade, moi j'serais là pour lui tenir les cheveux si elle doit vomir. Mais j'vais certainement pas faire la morale. J'suis pas un rabat-joie quand même. Alors moi j'bois avec elle, elle tape dans la bouteille. Ca me fait rire sa réplique. "Mais d'puis le début j'suis amoureux d'toi meuf, j'sais pas c'qui m'a charmé le plus ... tes gros seins ou ta moue boudeuse de chieuse." Je souris. Là, c'est deux pour le prix d'un. Je souris, fière de ma connerie. Parce que Loona, déjà, elle a pas des gros seins, ça c'est sûre. Et puis Loona, elle est pas si chieuse que ça, parfois un peu mais j'peux rien dire sachant que je suis le mec le plus relou de la planète entière.

Elle me lance un cap ou pas cap. J'y vais. Je fonce. J'ai peur de rien. J'ai même pas hésiter. J'ai simplement réfléchis à savoir comment obtenir rapidement une réponse. Loona et moi, on est téméraire. On est pas des tapettes. Et puis de toute façon, dans notre relation, on réfléchis pas aux conséquences. De toute façon, à deux, on est plus fort que le reste du monde. C'est ma force Loona. J'suis indestructible quand je suis avec elle.

Elle me félicite et on trinque. Notre énième verre. Là, j'commence a être carrément bien ambiancé. J'avais déjà bien commencé avant l'arrivée de Loona mais depuis qu'elle a pris place à côté de moi, on a adopté un rythme de folie. On trinque à la Hilton et on se ressert un verre. J'm'enfonce bien dans le canapé, j'me rapproche de Loona. J'me penche vers elle, en fixant la piste de danse devant nous. Je m'apprête à lui lancer un ou pas cap, j'cherche mes mots l'ivresse m'immobilisant la langue et l'esprit. "Cap ou pas cap d'aller à la table des gars là bas, et d'te renverser le saut de glace sur le corps devant eux, à la façon de flash-danse?" J'attends sa réaction, notre proximité est agréable, j'peux sentir son parfum sucré et enivrant. A moins que ça ne soit l'alcool qui m'enivre.

___________________



j'ai assez de vices pour faire du bricolage
Loona Clark
Bitch please, i'm fab
avatar
Inscrit le : 21/04/2016
Messages : 604
Avatar : nicola peltz
Crédits : malbe la + talentueuse
Date de naissance : 16/11/1995
Mes rps :
I N D I S P O (4/4)

Soirée sous hypnose • Andrew
Spoon by night • Jahan
Sur un toit • Agents S & R
Recrutement • Cheers/TC




Bloc notes : Période de pause RP ! Enfin prise pour le rôle principal de son premier film, Loona a fait ses bagages en direction de New York. Partie en avril, le tournage s'étendra jusqu'à fin juin.


M O N _ J U L E S

ACTUALLY :
• Elle cherche à se venger de Marlon
• Elle a été prise pour un rôle principal
• Elle s'investit au CE (conseil étudiant)
• Elle passe le recrutement de cheers
• Elle râle à cause du froid

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 17
• BLOC NOTE :


Re: A l'improviste • Jules, le Dim 11 Déc - 0:18

C'qu'elle aime bien avec Jules, Loona, c'est qu'elle envoie tout foutre en l'air. Elle lève son majeur aux études, à ses problèmes, à la vie. Elle s'sent comme dans une autre dimension, ici, dans ce bar rempli de strip, d'alcool et d'provocation. Leur jeu, ça lui permet d'oublier, d'penser à autre chose et d'se laisser aller. Loona avec Jules, elle est spontanée. Elle réfléchit plus à rien, elle n'se pose pas mille questions, elle s'contente juste de vivre. C'est exactement ce dont elle avait besoin pour s'évader un peu, et quand elle sent son cœur battre aussi vite, elle s'dit qu'elle a bien fait d'venir déranger son binôme.

Loona aurait du comprendre que Jules lui tendait un piège en voulant l'orienter vers un autre de ses complexes. En fait, il avait déjà préparé sa réplique, ce qui arrache un sourire amusé à la blonde. « En partant d'ce principe, tu devrais avoir une plus grosse bouche alors... » rétorque-t-elle dans un pincement de lèvres, le regard dévisageant le jeune homme avec satisfaction. Dans l'genre "je dis plus de conneries que tout le monde", y'a pas à dire, Jules est en top liste !

Il y a toujours ce p'tit jeu de taquinerie entre eux, comme deux gamins d'école primaire qui n'veulent pas s'avouer qu'ils apprécient vraiment l'autre. Mais c'est cool, parce qu'à leur âge, Jules et Loona sont assez matures pour comprendre certains sous-entendus. « Mes gros seins, direct ! » réplique-t-elle sans une once d'hésitation quand Strugatsky se demande bien quel atout de la belle a pu le charmer en premier. Elle baisse les yeux pour les poser sur les petites bosses qui apparaissent sur son torse, puis elle relève le regard vers l'étudiant, hochant la tête et réalisant une mimique certaine avec ses lèvres l'air de dire "ouais, obligé c'est ça". C'est d'l'ironie, forcément, mais comme Jules, Loona a appris à vivre avec ses complexes. Puis, tout c'qui est petit est mignon ? Non, c'est pas ça le dicton ?

Les deux futurs Johnny Depp et Vanessa Paradis trinquent ensemble au succès du cap ou pas cap de Jules, qu'il a su relever avec brio. Loona, elle a déjà le corps enivré. C'est monté à folle allure, elle a bu plusieurs fois d'affilée, puis maintenant, elle sait qu'il faut qu'elle arrête si elle n'veut pas finir au plus mal. Dans un élan de responsabilité, elle pose son verre vidé aux trois quarts sur la table, et se ré-installe confortablement dans le canapé. Elle apprécie les effets de l'alcool, elle s'sent bien et toute légère. Elle affiche un grand sourire, qu'elle adresse à tout le monde et n'importe qui à la fois. Et a les yeux qui brillent et la tête qui danse. Elle savait que Jules n'allait pas la laisser tranquille et que, bien au contraire, il allait lui donner un bon défi bien chaud à réaliser. Bah voilà. Se renverser le saut de glace d'une table d'inconnus à la flash-dance. La blonde est subitement prise d'un fou rire, imaginant la scène. Elle se lève peu de temps après, bien déterminée à donner du fil à retordre à son binôme. « Le devoir m'appelle, beau brun. » lui glisse-t-elle à l'oreille avant de partir en direction de la table des garçons en question. Loona n'a jamais été timide, c'est l'genre de fille qui aime se mettre en avant et qui n'redoute en aucun cas le ridicule. Ce soir en plus de ça, elle est bien aidée par l'alcool alors doutez-vous bien qu'elle met toute son énergie à offrir le plus beau des défis. En arrivant, elle adresse un sourire aux jeunes hommes présents. « Bonjour, euh bonsoir pardon. » commence-t-elle comme si elle s'apprêtait à présenter le journal tv. « J'm'appelle Cindy. Cindy, le rêve de vos nuits. » continue-t-elle dans sa lancée. Et sans ajouter un mot de plus, elle se saisit du saut de glace en question, s'assoit à la manière d'une déesse par terre, et se vide l'eau façon flashdance. Loona se prend au jeu, et même si un rire éclatant ne la quitte pas du visage, elle fait son show comme une danseuse du Fitz' aurait pu le faire. Elle se relève avec élégance - complètement trempée et elle finit par un léger déhanché, reposant le saut à sa place. « Merci pour votre attention, bonne soirée. » leur dit-elle en leur envoyant un baiser volant de la main, tournant les talons et revenant près de son Jules. « T'as apprécié le spectacle ? » demande-t-elle en premier. « J'avais chaud mais j'crois que j'vais faire une crise d'hypodemtermine là. Hypodetermie. Putain c'est quoi déjà ? » Elle a plus la tête à réfléchir, sa langue n'veut plus sortir les bons mots, elle oublie tout, à commencer par la langue américaine. « Bref, j'vais mourir de froid. » conclue-t-elle avant de se rasseoir près de l'étudiant, se collant à lui afin de lui partager le froid et le désagréable de ses habits essorés. « Tu vas m'le payer Stragusky. » lance-t-elle, sans se rendre compte qu'elle vient d'se tromper en l'appelant ainsi.

___________________
BITCH, PLEASE
tout le monde veut le Marbella, y'a plus personne au Pôle-Emploi //
cherche pas à savoir, y’a que l’insomnie qui a réussi à me cerner
   
Jules Strugatsky
† liberates the fox in me
avatar
Inscrit le : 04/11/2016
Messages : 777
Avatar : adam hot gallagher
Crédits : (c)morrigan
Date de naissance : 13/07/1992
Mes rps :
INDISPONIBLE (10/6)
Alvé Braeden AlphaChrisMarlon&LoonaMaxineJackBenjaminMatthewJahan






Bloc notes : NE PAS OUBLIER :
- appeler mon banquier (sinon ma mère va encore m'déchirer)
- acheter des croquettes pour le chat (sinon il va crevé de faim)
- apprendre mon texte de Shakespeare (sinon j'vais m'taper la honte sur scène)
- bloquer le numéro de mes conquêtes sur mon phone (sinon j'serais jamais pénard)
- arrêter de me prendre des cuites (sinon j'vais finir complètement idiot)
- arrêter de faire ces foutues listes que j'respecte jamais




L O O N A ma Loona.









Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: A l'improviste • Jules, le Lun 12 Déc - 17:53

Loona, j'arrive pas à savoir dans quelle case je la range. Elle est atypique Loona, elle est elle, c'est tout. Pas de convention, pas de tradition, juste de la vie, pure, instinctive, sans détours, sans pression. Loona, elle est pas comme ma sœur, elle est pas comme ma meilleure amie, elle est pas comme mon amoureuse, Loona c'est juste Loona. Son simple prénom éveille en moi une passion incontrôlable et inexplicable. J'pourrais pas dire qui elle est. C'est tellement vivifiant d'être avec elle, j'pourrais pas m'en lasser de sa présence. Avec elle, j'me sens puissant, au dessus, sans filtre, sans limites. J'pourrais faire beaucoup quand elle est avec moi. Et notre soirée prend des contours incontrôlables. On est dedans, on est ivre, on boit, on oublie, on joue, on s'taquine. On est deux électrons libres que plus rien ne peut arrêter.


Ca tacle, ca bâche, ca rhabille pour l'hiver. On est inarrêtable. J'pourrais retrouver à redire à l'infini. Elle pourrait avoir un mot, toujours, derrière le mien. C'est une lutte sans fin, sans nom, sans intérêt mais qui nous caractérise. Sa réplique me tue. J'my attendais pas. Mais j'lui donnerais pas le point. Pas question. Je refoule un rire, parce que là, pour le coup, elle ma vraiment buté. Vite, vite, trouve un truc bordel ! Mais ça vient pas. Je m'embrouille, l'ivresse me fait oublier ce qu'elle vient de dire, du sujet de conversation. J'la regarde, avec un regard vide et un sourire se dessine sur mes lèvres. C'est la panique en moi. J'explose de rire finalement. "Mais bordel ! J'me souviens même plus de c'qu'on disait!" Ca m'agace, parce qu'elle va gagner ce round. Je la regarde, dépité. "Aide moi Loona ! J'veux pas perdre bordel!" Je rigole encore et encore et plus je parle plus j'oublie le sujet, et plus tout deviens flou. Mon regard est vide, complètement vide. Je secoue la tête, toujours en riant. "J'm'avoue vaincu, mais t'as gagné juste la bataille meuf, va pas t'imaginer quiquoiquicesoit! Putain j'galère." Je ris encore. J'suis ivre, là, il n'y a plus aucun doute.

On a passé un début de soirée à s'échauffer en se lançant des piques, sur le physique, le mental, tout est passé en revue. Mais, maintenant, on est suffisamment ivre pour passer à la vitesse supérieure. Le légendaire cap ou pas cap. Elle a commencé très fort avec ce défi d'aller voir sous la culotte d'une fille. Et puis, moi, j'réplique. J'suis jamais à court d'idées de défis. Loona et moi, on franchit les barrières, on agit comme si on était seul, qu'on était les rois de ce putain de monde. Alors elle s'en va, en me glissant à l'oreille quelques mots qui me font sourire. J'la regarde partir, j'matte son derrière. Il y a pas à dire, Loona, elle est grave canon. J'm'installe confortablement sur la banquette, j'me ressers un verre et j'admire le spectacle. Loona, elle est comédienne, elle a une grâce, à un talent, alors elle s'déverse le seau de glaçons et d'eau sur le corps comme si elle avait fait ça toute sa vie. J'crois que l'un des gars à qui elle offre le spectacle vient de se décrocher la mâchoire. Je me délecte de ce spectacle, ma mâchoire reste en place mais je ne peux m'empêcher de l'admirer. Elle revient vers moi, toute trempée. "C'était pas trop mal, tu ressemblais pas à une baleine échouée, c'est déjà ça." Je rigole puis j'lui lance un sourire amusé accompagné d'un regard rempli d'admiration. Bien sûr que le spectacle était génial. Je n'avais pas pensé qu'elle serait trempée en revenant et qu'elle aurait froid. Je rigole lorsqu'elle galère. Je crois l'aider et articule syllabes par syllabes : HO-PI-TER-MIE c'pas compliqué! Elle se rassoit et elle vient s'coller à moi. Elle est trempée. "Héé déconne pas ! Mes fringues vont s’abîmer et j'vais aussi attrapé une hyppotermonie !" Je souris, mais j'la repousse pas. Bien sûr qu'elle a froid la pauvre. "Strugatsky". J'la corrige par habitude. Je souris, puis gentleman, j'passe ma veste sur ses épaules. "T'étais pas obligée d'accepter aussi ! T'es influençable." Je souris, elle m'a dit que j'vais le payer mais à en voir comme elle grelotte, pas sûr qu'elle survive bien longtemps dans le Fitzgerald. J'lui ressers un verre. "Tiens bois, ça va t'réchauffer!" Combattre le mal par l'alcool, la solution de facilité, mais solution quand même.

___________________



j'ai assez de vices pour faire du bricolage
Loona Clark
Bitch please, i'm fab
avatar
Inscrit le : 21/04/2016
Messages : 604
Avatar : nicola peltz
Crédits : malbe la + talentueuse
Date de naissance : 16/11/1995
Mes rps :
I N D I S P O (4/4)

Soirée sous hypnose • Andrew
Spoon by night • Jahan
Sur un toit • Agents S & R
Recrutement • Cheers/TC




Bloc notes : Période de pause RP ! Enfin prise pour le rôle principal de son premier film, Loona a fait ses bagages en direction de New York. Partie en avril, le tournage s'étendra jusqu'à fin juin.


M O N _ J U L E S

ACTUALLY :
• Elle cherche à se venger de Marlon
• Elle a été prise pour un rôle principal
• Elle s'investit au CE (conseil étudiant)
• Elle passe le recrutement de cheers
• Elle râle à cause du froid

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 17
• BLOC NOTE :


Re: A l'improviste • Jules, le Jeu 22 Déc - 19:22

D'cette bataille sans nom, Loona réplique. Encore. Et Jules, qui s'met à rire face à c'qu'elle vient de dire, ça lui arrache un sourire tellement sincère. Y'a ses dents blanches, qui attirent l’œil au travers des lumières dansantes d'la salle. Y'a son visage heureux, qui bouge devant l'regard accroché d'la blonde. Elle s'sent bien, Loona. Elle s'rend compte que, pour aller mieux, elle n'avait besoin que de son Jules. Et d'un peu d'alcool. Quand il lui demande de l'aider à ne pas perdre, Loona se pince les lèvres et hoche la tête, avec une bonne mine égayée. « C'est c'que je voulais entendre. » dit-elle avec un sourire. « J'ai toujours su que t'étais faible ! » conclût-elle, finissant son verre. Elle ne peut pas s'en empêcher, elle le taquinera toujours. A la moindre occasion. A chaque instant. Parce que c'est c'qui fait qu'ils sont toujours là, tous les deux, à passer du temps ensemble. C'est cet essence dont ils n'se débarrasseront jamais, c'est ce qui rythme leur relation.

Quand Loona réalise son cap ou pas cap, elle n'se pose pas de question. Elle n'se demande pas comment si les gens la regardent, elle n'se demande pas si elle attire des critiques d'la part d'une bande de filles à côté. Elle n'se demande rien du tout. Elle le fait, puis c'est tout. Parce que Jules, il lui donne un peu d'courage. Il lui donne l'envie d'faire pour le battre. Il lui donne l'envie d'se surpasser, puis surtout d'l'impressionner. Loona, c'qu'elle veut, c'est voir un sourire satisfait s'afficher sur les lèvres de son binôme en revenant à leur table. Elle veut voir dans ses yeux qu'il la trouve imprévisible, audacieuse. Elle veut qu'il s'dise "ah ouais putain, elle fait pas les choses à moitié." Pourtant, quand elle retourne près de lui, il lui lance une pique, comme à son habitude. Loona, elle garde le sourire grand jusqu'aux oreilles. « Ouf ! Tu m'rassures. » ment-elle sur un ton de fausse modestie, la main sur le cœur. Après ce défi, Loona est bien trempée. « Ho-pi-termie, mais oui c'est ça ! » répète-t-elle comme si elle venait d'être prise d'une grande illumination. Elle finit par se rasseoir près du jeune homme, lui faisant profiter de l'humidité d'ses habits. « Tu t'attendais vraiment à ce que je ne te fasse pas partager ma souffrance de vie ? Je souffre là. Je vais finir glaçon. » explique-t-elle de façon très sérieuse. Jules, ce grand gentleman, lui pose sa veste sur ses épaules. Loona sourit. Loona apprécie ce moment. « Moi ? Moi je suis influençable ? » Loona souffle l'air de dire "n'importe quoi". « Loona Clark n'est pas influençable. Loona Clark est... tout sauf influençable. » affirme-t-elle un doigt en l'air, comme si elle venait de dire la plus vraie de toutes les vérités générales. « Tu... tu devrais te méfier de moi ! J'peux tout obtenir de toi, tu sais. » lance-t-elle. Peut-être pas bourrée, mais elle reste persuadée qu'elle peut.

Jules lui sert un verre qu'il lui tend, prétextant que ça puisse la réchauffer. Loona regarde le verre. Loona regarde Jules. Loona regarde le verre. Puis Loona prend le verre. « Merci Struga. » dit-elle en articulant. « Il faut consumer l'alcool avec modération. Tu connais modération ? S'il n'est pas là, on a qu'à l'attendre ici hein ! En attendant, on trinque ! » s'exclame-t-elle, levant son verre pour cogner celui de Jules. « On trinque à... », elle regarde autour d'elle. « ...à lui là-bas ! Il a osé mettre des stan smith. C'est tellement sooooo 2015 ! » remarque-t-elle l'air de rien avant de faire cogner son verre, de boire, puis de poser sa tête sur l'épaule de son binôme. Elle voit plus très bien, Loona. Elle a l'regard flou et les idées vagues.

___________________
BITCH, PLEASE
tout le monde veut le Marbella, y'a plus personne au Pôle-Emploi //
cherche pas à savoir, y’a que l’insomnie qui a réussi à me cerner
   
Jules Strugatsky
† liberates the fox in me
avatar
Inscrit le : 04/11/2016
Messages : 777
Avatar : adam hot gallagher
Crédits : (c)morrigan
Date de naissance : 13/07/1992
Mes rps :
INDISPONIBLE (10/6)
Alvé Braeden AlphaChrisMarlon&LoonaMaxineJackBenjaminMatthewJahan






Bloc notes : NE PAS OUBLIER :
- appeler mon banquier (sinon ma mère va encore m'déchirer)
- acheter des croquettes pour le chat (sinon il va crevé de faim)
- apprendre mon texte de Shakespeare (sinon j'vais m'taper la honte sur scène)
- bloquer le numéro de mes conquêtes sur mon phone (sinon j'serais jamais pénard)
- arrêter de me prendre des cuites (sinon j'vais finir complètement idiot)
- arrêter de faire ces foutues listes que j'respecte jamais




L O O N A ma Loona.









Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: A l'improviste • Jules, le Lun 26 Déc - 20:01

Loona, elle m'laisse pas indifférent. Elle a un petit truc Loona. Je saurais pas l'expliquer. Mais voyez j'aime bien la r'garder, la contempler, observer son sourire, me perdre dans son regard. C'est assez étonnant c'qu'elle m'fait comme sensation. C'est pas d'l'amour, c'est pas d'l'amitié, c'est juste un truc à part. Une sensation d'affection, d'attache, de passion. J'voudrais que personne lui fasse de mal et j'me promets que je serais toujours là pour la protéger. Parce que Loona, elle est un peu fragile au fond, j'le sais, mais elle l'm'ontre pas, c'est sa force à Loona, de se montrer forte. Et elle gagne, elle remporte cette bataille Loona. L'ivresse m'a fait perdre le fil. Je la supplie de me rafraîchir la mémoire mais Loona, elle est trop contente d'avoir gagner qu'elle me laisse perdre. Je la regarde faussement méchamment. « J'suis pas faible, j'suis juste bourré. Et j'oublierais pas Clark. » J'la regarde d'un air faussement malicieux et j'me mets à sourire doucement.

Loona elle a peur de rien. Elle exécute ce cap ou pas cap sans faillir. Elle est indestructible et j'le suis aussi quand j'suis avec elle. Elle revient, trempée mais victorieuse. J'lui lance un pic mais elle voit bien dans mes yeux que j'l'admire. Bon joueur, je l'applaudis même. Elle mérite toute la reconnaissance pour ce qu'elle vient de faire. Finalement, elle se rassoit tout près de moi et se colle à moi parce qu'elle a froid Loona. Elle grelotte presque. J'avais pas pensé à l'après et c'est pas très agréable d'être trempée. Ça refroidit. Ca fait redescendre le coup de chaud lié à l'alcool. « T'es trop généreuse d'faire partager ta souffrance ! Mais j'm'en serais passé de celle là ! » Cela dit, c'est moi qui l'avais mis dans cette situation, je devais faire quelque chose et grand seigneur je sacrifiais ma veste. Elle réagissait au quart de tour quand je lui disais qu'elle était influençable. A ce stade de la soirée, elle était surtout bourrée. Le doigt pointé vers le ciel, les yeux un peu vide, la voix qui chevrote, Loona elle était ivre, sans aucun doute. Mais je dois avouer que je n'étais pas loin derrière. « Obtenir tout de moi ? T'as craqué ton slip Loona ! J'suis curieux d'voir ça tiens ! Moi j'suis pas faible ! Pas faible du tout ! » Ma voix est un peu hésitante, mon esprit s'embrouille mais on boit, encore, pour s'réchauffer. A vrai dire, même si elle n'avait pas été trempée, on aurait bu quand même. J'éclate de rire à ses mots. « Modération ? Moi perso, j'l'ai jamais vu ! Et si il approche, j'le déglingue ! Il a pas l'droit d'me parler ! » Jules violent ? Pas tant que ça, mais Modération, c'était un type que j'pouvais pas blairer ! On trinque, on boit et Loona elle rhabille un mec pour l'hiver. En même temps, cet idiot, il a mis des stan smith. Je rigole. Tout en buvant. «Cette boite est remplie de ringard en vrai.  J'me demande pourquoi on est là. » Loona elle pose sa tête trempée contre mon épaule. Moi j'pose doucement ma tête contre la sienne et j'finis mon verre. « Dis, tu crois qu'les gens ils s'disent qu'on est carrément chic et beau et qu'ils se demandent pourquoi on est là? » Euuh, ça va les chevilles mon pote ? J'étais littéralement trop saoul pour avoir une once de conscience. Puis d'un coup, j'avais une idée. « Loona, viens avec moi ! J'vais te réchauffer ! » Ca pouvait paraître bizarre comme proposition. J'me levais d'un coup puis je prenais la bouteille sur la table et prenais Loona par la main et l'attirait vers les toilettes. Juré, c'est pas ce que vous croyez.

___________________



j'ai assez de vices pour faire du bricolage
Loona Clark
Bitch please, i'm fab
avatar
Inscrit le : 21/04/2016
Messages : 604
Avatar : nicola peltz
Crédits : malbe la + talentueuse
Date de naissance : 16/11/1995
Mes rps :
I N D I S P O (4/4)

Soirée sous hypnose • Andrew
Spoon by night • Jahan
Sur un toit • Agents S & R
Recrutement • Cheers/TC




Bloc notes : Période de pause RP ! Enfin prise pour le rôle principal de son premier film, Loona a fait ses bagages en direction de New York. Partie en avril, le tournage s'étendra jusqu'à fin juin.


M O N _ J U L E S

ACTUALLY :
• Elle cherche à se venger de Marlon
• Elle a été prise pour un rôle principal
• Elle s'investit au CE (conseil étudiant)
• Elle passe le recrutement de cheers
• Elle râle à cause du froid

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 17
• BLOC NOTE :


Re: A l'improviste • Jules, le Ven 30 Déc - 16:14

Loona victorieuse, Jules promet de n'pas oublier ça. Loona n'relève pas, elle s'contente de sourire avec malice. Il est bourré, d'ici demain, il n's'en souviendra même plus. Tout comme Loona. Elle n'sait pas dans quel état ils vont finir, mais elle sait qu'un dolipranne et qu'des lunettes de soleil lui seront indispensables au réveil demain matin. Elle préfère n'pas y penser. Ce soir, elle profite. Ce soir, elle oublie.  

Loona trempée, Jules qui grommelle un peu d'devoir partager l'humidité d'ses vêtements. Mais Loona, elle laisse un rire cristallin s'échapper de ses lèvres. Comme une gamine. Elle est bourrée, elle a envie d'se laisser aller. Ce soir, elle n'joue pas aux adultes. Ce soir, elle ne se recoiffe pas toutes les deux minutes pour qu'aucun cheveux n'se disperse. Ce soir, elle n'se limite pas à une gestuelle classe et élégante. Ce soir, elle n'se pose pas de limites. Ce soir elle s'en fout, Loona. Elle vit. « J'te paris que tu seras à mes pieds, ce soir. » lance-t-elle dans un regard provocateur. Si on n'se fie qu'à son sourire joueur, Loona sait c'qu'elle dit, et comment elle va s'y prendre. Mais elle n'fera rien. Pas maintenant, ce s'rait trop facile.

Loona qui a froid, Jules qui lui sert un shot. Ils trinquent, encore, pour une fois de plus. Une fois de trop ? Ils n'comptent pas, ils préfère écrire leur soirée au fur et à mesure. Loona, elle boit cul sec et elle grimace aussi tôt. Elle sent un liquide acide brûler le fond d'sa gorge, c'est une sensation qu'elle connait trop peu. Une sensation qu'elle n'apprécie pas encore. C'qui lui plaît, c'est les effets. Grâce à l'alcool, elle s'sent décomplexée Loona. Et elle aime ce moment-là. Ils oublient modération, ils s'payent la tête d'un mec qui porte des stan smith, ils observent, comme s'ils étaient transparents. Seuls. Dans leur monde. Tous les deux, face aux autres. La blonde pose sa tête sur l'épaule d'son Jules, laissant quelques mèches de cheveux trempées tomber et  chatouiller l'avant-bras du jeune homme. « Ils s'disent surtout qu'ils aimeraient avoir l'courage de venir nous demander un orthographe. Heu, un autographe. » dit-elle, confiante, d'une vérité véridique vraie.

Loona, la tête ailleurs, et Jules illuminé - qui a une idée. Quand il s'lève brusquement, Loona sent sa tête qui vacille un peu, ça tourne beaucoup trop vite, c'est insuivable. Elle a du mal à rester concentrée, dès qu'elle pense regarder le sol, son regard est déjà levé vers le plafond. « Pour la délicatesse, on repassera. » glisse-t-elle avant de se lever à son tour. S'il peut la réchauffer, elle est prête à le suivre partout. Même aux.... toilettes ? « T'es pas sérieux là ? » Elle finit par exploser de rire, littéralement. En passant devant un miroir, elle y voit son reflet. Elle décide de s'arrêter devant quelques secondes. Elle s'observe. Elle rit. Elle repart. Elle entre dans les toilettes des mecs, elle n'fait pas attention, elle a pas assez de lucidité pour faire gaffe aux panneaux. Puis, illumination, elle voit un sèche main. « REGARDE JULES ! J'SUIS SAUVÉE ! » Elle s'avance vers l'objet pour y glisser ses mains, et reste là, de longues secondes. Ses mains sont sèches, le reste de son corps est toujours aussi mouillé. Mais Loona bourrée, défoncée ou c'que vous voulez, elle restera toujours ingénieuse. Elle enlève son haut subitement, le passant dans la machine pour le faire sécher. « Non mais ça va prendre des heeeeeeeeeeeeeeeures ! » dit-elle en se laissant glisser contre le mur. Et dans ces toilettes, il y a Loona ivre. Loona en soutien-gorge. Loona appuyée contre le mur, qui risque de tomber par terre à tout moment tant elle n'arrive pas à rester en équilibre. Et il y a Loona qui sèche son bustier, avec le bruit chiant d'la machine qui comble l’entièreté de la pièce.

Spoiler:
 

___________________
BITCH, PLEASE
tout le monde veut le Marbella, y'a plus personne au Pôle-Emploi //
cherche pas à savoir, y’a que l’insomnie qui a réussi à me cerner
   
Jules Strugatsky
† liberates the fox in me
avatar
Inscrit le : 04/11/2016
Messages : 777
Avatar : adam hot gallagher
Crédits : (c)morrigan
Date de naissance : 13/07/1992
Mes rps :
INDISPONIBLE (10/6)
Alvé Braeden AlphaChrisMarlon&LoonaMaxineJackBenjaminMatthewJahan






Bloc notes : NE PAS OUBLIER :
- appeler mon banquier (sinon ma mère va encore m'déchirer)
- acheter des croquettes pour le chat (sinon il va crevé de faim)
- apprendre mon texte de Shakespeare (sinon j'vais m'taper la honte sur scène)
- bloquer le numéro de mes conquêtes sur mon phone (sinon j'serais jamais pénard)
- arrêter de me prendre des cuites (sinon j'vais finir complètement idiot)
- arrêter de faire ces foutues listes que j'respecte jamais




L O O N A ma Loona.









Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: A l'improviste • Jules, le Mar 3 Jan - 21:14

Tout ce qui se passe en ce moment, tous ces instants, ces sourires, ces regards, ces réflexions.. tout ça, nous, ça va s'évanouir dans l'ivresse de la nuit et demain, on aura simplement hérité d'un mal de crâne et d'un monumental vide. J'pense, vu comme c'est parti, ça peut pas s'finir bien notre affaire. C'est à celui qui sera le plus ailleurs. On est parti. Loona. Moi. Nous. Ailleurs. Dans notre monde. Seuls. Isolés de tous. Sans aucune restriction. Les autres n'ont qu'à bien se tenir, car ce soir, le monde nous appartient, littéralement. J'ai perdu, cette fois ci, mais j'm'en fiche, ça me passe au dessus du cocotier car je suis ravie. Ravie d'être avec elle. Loona. Et d'être dans l'ivresse aussi. J'ai réuni autours de moi deux choses qui me tiennent à coeur , Loona (mais j'lui dirais pas) et l'alcool.

Ce soir, j'serais à ses pieds, d'après elle. Elle rêve Loona. Elle vit dans un monde parallèle. C'est elle qui sera à mes pieds. Ou alors on serait équitablement aux pieds de l'un et de l'autre, mais ça me parait étonnant comme vision, j'crois que je m'embrouille dans mon ivresse. Mon esprit, il est plus trop opérationnel pour tenir des discours logiques. Et Loona non plus elle est plus trop claire. Tout est flou, tout est approximatif, et c'est délicieux. "T'rêve ma vieille, c'est le monde qui est à nos pieds ce soir poupée!" J'rigole à ma phrase, elle est un peu clichée et puis poupée ? sérieusement ? so 2015 comme saurait si bien le dire Loona.

On est là, on impose. Du moins, on en a l'impression. Parce que ce soir, j'suis plus fort que tout le monde. Juré, j'pourrais casser la gueule à chacun des gars présents dans cette assemblée, j'suis dans une forme olympique. J'ai l'alcool joyeux et provocateur. En fait, j'vais vous dire, si j'me sens aussi puissant, c'est parce qu'elle est là. Loona. Loona, elle m'fait chavirer, sa présence me réjouit et chacun de ses gestes et paroles me fait soit rire ou frissonner. Elle est comme ça Loona. On s'prend pour les rois du pétrole. Et c'est vivifiant. On s'imagine que les autres se disent qu'on est vraiment trop bien pour eux. Alors qu'en fait, personne nous regarde. On est dans notre monde. Notre bulle.

Et puis, j'la prends par le bras. Elle la froid et je promets de la réchauffer. Et j'la conduis vers les toilettes. Avec la délicatesse d'un boeuf. Elle le relève. "Chochotte" Ca sort tout seul et ça m'fait rire. On fend la foule, direction les petits coins. Juré, j'veux pas m'la faire dans les toilettes, ça serait tellement pas classe. Et puis, ça s'rait facile aussi j'crois. Bien que j'sois pas sûr que Loona, elle soit véritablement attirée par moi. Mais c'est pas la question puisque je ne compte ABSOLUMENT pas me la taper. Elle commence à paniquer la Loona, elle m'demande si j'suis sérieux. Je secoue la tête. "Nan mais t'as les idées mal placé ma pauvre!" Je souris, j'espère que j'l'ai fais un peu flippé quand même. Elle prend la direction des toilettes des hommes, on s'regarde un instant dans le miroir. J'vois juste deux personnes complètement bourrées qui font n'importe quoi. On est beau. Et là Loona, elle s'extasie. Je rigole. Et pointe du doigt le sèche-main. "C'est EXACTEMENT ce à quoi je pensais! Juré!" Alors là, Loona, elle retire son haut et elle le met à sécher en dessous. J'la regarde faire, elle semble tellement à fond dans son truc qu'elle en oublie le regard des autres hommes. Il y a un type qui passe et qui regarde Loona. J'le défis du regard. "T'pose encore un regard sur ma fiancée et je t'éclate!" Le mec, il baisse les yeux tandis que Loona se plaint de la lenteur du truc. J'rigole. Puis j'm'assoie par terre, à côté du sèche main. Puis j'la tire doucement vers le sol et elle s'assoit juste en dessous. "Amatrice. C'qui est important c'est pas ton haut, c'est toi. C'est toi qui dois avoir chaud." Et voilà, c'était ça mon plan depuis le début, avouez les galipettes dans les toilettes c'était plus extasiant, mais non. Qu'elle se mette sous le sèche-main et qu'elle profite de la chaleur de l'air. Alors, j'lève le bras et j'reste appuyer sur le bouton, pour qu'elle soit tout le temps alimentée en chaleur. On est là, par terre, tel deux ivrognes, trempée pour l'une et le bras en l'air pour l'autre. Le bruit du sèche-main comble un instant de silence, un silence reposant et serein. Puis j'la regarde. On est tout proche. Elle grelotte Loona. "T'as la chair de poule tellement t'as froid. C'était une idée d'merde de jouer à Flashdance tu crois pas?" Puis je repense à la scène et me met à rigoler comme un demeurer. Avec Loona, j'suis vivant.

♥:
 

___________________



j'ai assez de vices pour faire du bricolage
Loona Clark
Bitch please, i'm fab
avatar
Inscrit le : 21/04/2016
Messages : 604
Avatar : nicola peltz
Crédits : malbe la + talentueuse
Date de naissance : 16/11/1995
Mes rps :
I N D I S P O (4/4)

Soirée sous hypnose • Andrew
Spoon by night • Jahan
Sur un toit • Agents S & R
Recrutement • Cheers/TC




Bloc notes : Période de pause RP ! Enfin prise pour le rôle principal de son premier film, Loona a fait ses bagages en direction de New York. Partie en avril, le tournage s'étendra jusqu'à fin juin.


M O N _ J U L E S

ACTUALLY :
• Elle cherche à se venger de Marlon
• Elle a été prise pour un rôle principal
• Elle s'investit au CE (conseil étudiant)
• Elle passe le recrutement de cheers
• Elle râle à cause du froid

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 17
• BLOC NOTE :


Re: A l'improviste • Jules, le Sam 14 Jan - 23:45

Quand tu vas aux toilettes dans une soirée, c'est l'moment où tu profites pour faire le point. Loona, elle a les yeux un peu trop rouges. Elle a les cheveux trop emmêlés. Le maquillage qui ne tient plus beaucoup. Elle a le corps qui s’exécute sous un cerveau qui part beaucoup trop loin. Elle a le sourire facile, le rire au bord du cœur. Loona, elle n'réfléchit plus à rien. Elle s'laisse aller, elle se sent profiter d'une soirée improvisée.

L'idée ingénieuse d'Jules, c'était donc le sèche-main. Mmh. Digne d'un projet d'Einstein. La blonde n'perd pas une seconde avant de retirer son bustier pour le faire sécher. L'alcool lui fait oublier le monde qu'il y a autour, dans sa tête, il n'y a que Jules qui survit. Pourtant, il s'énerve contre un autre garçon. Une fois qu'ce dernier quitte la pièce tête baissée, Loona regarde Jules d'un air contrarié. « Non mais ça va pas ou quoi dans ta tête à toi ? Je préfère jouer le rôle d'un arbre chanteur au théâtre plutôt que porter un nom de famille imprononçable ! » dit-elle d'un sérieux modelé par de l'éthanol. Toujours cette envie d'le taquiner. Toujours. Toujours. Toujours.

Mais Jules, il continue à lui vouloir du bien. Il continue à en prendre soin. Il reste le bras levé pour lui permettre un confort de chaleur pour se réchauffer, et Loona profite. La tête contre le mur, le regard flou, les jambes tendues, le haut du corps presque nu, les cheveux  qui volent sous l'air chaud, et le cœur qui bat. Elle se sent bien, la belle. Même si ses dents claquent toujours de froid. Même si ses poils de bras se hérissent toujours sous l'effet de l'eau glacée qu'elle ressent encore. Puis y'a Jules. Qui la réchauffe par ses mots. Son rire. Elle rit avec lui, Loona. « J'avoue. » dit-elle entre deux éclats, se remémorant la scène. « Mais fallait bien qu'j'te prouve que j'suis pas une dégonflée!  » assume-t-elle, tournant la tête vers le jeune homme. C'est dingue, mais elle serait prête à tout pour l'impressionner, Loo.

Une fois qu'elle est assez séchée pour supporter ses habits à présent plus qu'humides, Loona se lève précipitamment sans prévenir. Elle regarde son binôme assis par terre, du haut de son mètre soixante-cinq. « Alors? Qui c'est qui est à mes pieds? » Elle sourit presque fière de son petit coup. Comme une enfant. D'un sourire cristallin.

Miss Clark remet son haut, s'abaissant juste ensuite au niveau de son partenaire de théâtre. Accroupie face à lui, elle pose ses mains sur les jambes pliées du jeune homme, les yeux plongés dans les siens. « Cap ou pas cap de me suivre? Et d'trouver une bouteille de tequila avec des citrons et du sel? » lance-t-elle sur un nouvel air de défi. Elle profite d'se retrouver face-à-lui pour l'regarder. Vraiment. Elle détaille son visage, du menton jusqu'à son front sans oublier d'poser ses yeux plus longuement sur ses lèvres et ses prunelles. Il a beau avoir les oreilles d'un éléphant, il reste sacrément beau, Jules, quand-même.

___________________
BITCH, PLEASE
tout le monde veut le Marbella, y'a plus personne au Pôle-Emploi //
cherche pas à savoir, y’a que l’insomnie qui a réussi à me cerner
   
Jules Strugatsky
† liberates the fox in me
avatar
Inscrit le : 04/11/2016
Messages : 777
Avatar : adam hot gallagher
Crédits : (c)morrigan
Date de naissance : 13/07/1992
Mes rps :
INDISPONIBLE (10/6)
Alvé Braeden AlphaChrisMarlon&LoonaMaxineJackBenjaminMatthewJahan






Bloc notes : NE PAS OUBLIER :
- appeler mon banquier (sinon ma mère va encore m'déchirer)
- acheter des croquettes pour le chat (sinon il va crevé de faim)
- apprendre mon texte de Shakespeare (sinon j'vais m'taper la honte sur scène)
- bloquer le numéro de mes conquêtes sur mon phone (sinon j'serais jamais pénard)
- arrêter de me prendre des cuites (sinon j'vais finir complètement idiot)
- arrêter de faire ces foutues listes que j'respecte jamais




L O O N A ma Loona.









Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: A l'improviste • Jules, le Mar 17 Jan - 11:25

L'ivresse, elle est là. C'est la troisième personne qui vient s'inviter dans notre petit monde. Le monde de Loona et moi. L'ivresse elle prend ses aises, elles nous tournent la tête, elle nous accroche des sourires idiots au visage et elle nous fait dire des conneries. L'ivresse, on la laisse nous manipuler, nous faucher de la réalité, l'ivresse on la laisse nous emporter loin d'ici. Et juré, à cette instant, il n'y a que Loona, l'ivresse et moi.

Alors que Loona elle est en train d'sécher sous le sèche-main, elle grelotte et tremble, moi j'suis devant elle, et j'refuse qu'un mec pose ses yeux sur elle. C'pas d'la jalousie, c'est juste que Loona, elle est vulnérable et j'veux pas qu'un sale gars pose ses sales pattes sur elle. J'envoie bouler un gars et sa réaction m'arrache un rire. Sa réplique elle est vraiment méchante mais ça me fait rire. "T'es gonflé d'dire ça toi! J'espère que t'aurais jamais de rôles d'arbre chanteur, tu l'mérite pas, mauvaise langue!" Je maudissais souvent mon père de m'avoir donné un nom de famille aussi relou. C'est vrai quoi, j'peux pas m'appeler Smith, ou Clark ? Cela dit, Strugatsky, quand on sait le dire, ça envoie du lourd, vous trouvez pas ?

On s'retrouve tous les deux, par terre, Loona en train d'se sécher toujours et moi alimentant la jeune femme en chaleur. Le tableau est de toute beauté. Deux jeunes ivres, la tête qui tourne, les yeux vides. J'avoue que c'était une idée de merde de faire flashdance et Loona de me dire qu'elle devait bien me prouver qu'elle était pas une dégonflée. Je rigole et lui balance : "Ca veut dire qu'tu veux me prouver des choses Clark. T'en pince pour moi, avoue!" Je rigole. Puis la jeune femme se relève. Puis me toise d'un regard hautain. Je rigole à sa réplique. "C'est marrant, d'ici, j'peux voir le fond d'tes narines!" J'me mets à rigoler comme un âne .. l'ivresse n'aide en rien, j'vous assure. Puis elle se met accroupi et plonge son regard dans le mien. J'la regarde intensément et elle lance un nouveau cap ou pas cap. J'souris. "Cap." J'lui lâche un regard complice puis j'me relève. En m'revelant, j'me loupe et ma tête vient délicatement s'exploser contre le coin du sèche-main. Aussitôt, j'me tiens la tête, bordel ça bute ! Je suis ivre et pourtant j'ai super mal. "Bordel de sa race que ça fais mal!" Puis j'me souviens que j'suis avec Loona, j'la regarde avec un regard de chien battu et j'rajoute : "Nan sans déconné, c'est pas possible d'autant s'niquer la tête." Je frotte là où j'me suis cogné. Juré, j'aurais une bosse. Ca m'a bien stoppé dans mon élan, j'compte sur Loona pour me booster. Loona, elle réussi toujours à me remotiver.

___________________



j'ai assez de vices pour faire du bricolage
Loona Clark
Bitch please, i'm fab
avatar
Inscrit le : 21/04/2016
Messages : 604
Avatar : nicola peltz
Crédits : malbe la + talentueuse
Date de naissance : 16/11/1995
Mes rps :
I N D I S P O (4/4)

Soirée sous hypnose • Andrew
Spoon by night • Jahan
Sur un toit • Agents S & R
Recrutement • Cheers/TC




Bloc notes : Période de pause RP ! Enfin prise pour le rôle principal de son premier film, Loona a fait ses bagages en direction de New York. Partie en avril, le tournage s'étendra jusqu'à fin juin.


M O N _ J U L E S

ACTUALLY :
• Elle cherche à se venger de Marlon
• Elle a été prise pour un rôle principal
• Elle s'investit au CE (conseil étudiant)
• Elle passe le recrutement de cheers
• Elle râle à cause du froid

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 17
• BLOC NOTE :


Re: A l'improviste • Jules, le Jeu 19 Jan - 13:19

Loona en pince pour Jules ? Et puis quoi encore ? « C'est beau d'croire en ses rêves! » dit-elle, tenue debout devant lui. Elle passe une main dans ses cheveux like a bitch, mais sa bague se coince dans une mèche. Elle fait les gros yeux, sous l'regard moqueur de Jules qui s'retient pas d'se marrer. Elle tente d'comprendre ce ce labyrinthe qui mêle argent et keratinocyte tout en gardant figure face à sa maladresse. « Profite, c'est pas tous les jours qu'je laisse quelqu'un admirer mes narines. Elles sont si belles... » avoue-t-elle d'un faux air sérieux. La blonde finit enfin par réussir à démêler son bijoux à ses cheveux, il était temps ! Elle soupire de soulagement, comme si elle venait d'faire un gros effort. Il est peut-être question d'ça, vu son état enivré, la concentration n'est pas facilement accessible!

A peine le nouveau cap de lancé que Loona tourne déjà les talons, prête à découvrir le monde. Brooooooong. Elle s'retourne vivement pour comprendre que Jules vient d'se cogner contre le sèche main. Elle pose une main devant sa bouche histoire d'couvrir le rire qui s'échappe de ses lèvres, devant la douleur et l'ivresse de Jules. Elle s'rapproche aussitôt de lui. « Si t'attends un bisou magique mon chou, j'préfère te prévenir qu'c'est comme attendre un train à l'aéroport. » Elle le regarde intensément d'ses yeux pétillants, un petit sourire joueur aux lèvres. Elle a les yeux qui parlent, Loona. "Allé Jules, suis-moi, t'as mal au corps, pas au cœur." Elle lui prend la main et glisse ses doigts entre les siens, lui adressant même quelques caresses complaisantes, l'air de rien. Elle n'tient pas à c'que Jules lui fasse remarquer qu'elle est attentionnée envers lui, elle s'contente juste d'le faire sans l'assumer explicitement. Parce qu'au fond, c'est l'fondement d'leur relation. Ses cheveux volent dans un mouvement dynamique lorsqu'elle se retourne pour quitter la salle de bain, emmenant Jules avec elle.

Retournant dans la grande salle, Loona s'contente de s'faufiler jusqu'au bar comme un fauve. Elle passe commande au barman, sourire charmeur et regard coquin à l'appuie. Une fois livrée, elle donne la bouteille et l'assiette en carton pleine d'quartiers d'citron à Jules. Elle prend l'verre de sel dans une main, tandis qu'elle scrute la salle des yeux. Quand elle voit un agent d'entretien passer une porte où un panneau "sortie d'secours" illumine son en-tête, Loona donne un coup d'coude à son binôme pour qu'il la suive.

Puis, si Jules lui demandait où est c'qu'elle l'emmène, Loona s'contenterait de faire résonner son rire entre deux parois d'escaliers. Ses talons claquent contre les marches qu'ils montent à folle allure, comme des enfants. Elle s'arrête au troisième étage pour retirer ses escarpins, tandis que Jules profite pour la doubler dans leur course effrénée. Elle râle d'façon non crédible, puisqu'un rire s'allie à son pseudo-mécontentement.

Les deux étudiants arrivent finalement au dernier pallier d'cet escalier sans fin, et poussent ensemble la grande porte de l'issue. Ils arrivent sur le toit du bâtiment, l'air frais ravive les poumons d'Loona. Elle a c'sourire bête qui n'la quitte pas du visage, comme si elle venait de découvrir l'Amérique. Dans l'silence, ils s'avancent tous deux vers les extrémités d'ce grand espace, la vue donnant sur l'ensemble des constructions du quartier nord - éclairé par les lumières nocturnes. Ses yeux grandissent devant ces illuminations, elle s'sent maître du monde Loona. Et y'a Jules, à côté, son roi.

___________________
BITCH, PLEASE
tout le monde veut le Marbella, y'a plus personne au Pôle-Emploi //
cherche pas à savoir, y’a que l’insomnie qui a réussi à me cerner
   
Jules Strugatsky
† liberates the fox in me
avatar
Inscrit le : 04/11/2016
Messages : 777
Avatar : adam hot gallagher
Crédits : (c)morrigan
Date de naissance : 13/07/1992
Mes rps :
INDISPONIBLE (10/6)
Alvé Braeden AlphaChrisMarlon&LoonaMaxineJackBenjaminMatthewJahan






Bloc notes : NE PAS OUBLIER :
- appeler mon banquier (sinon ma mère va encore m'déchirer)
- acheter des croquettes pour le chat (sinon il va crevé de faim)
- apprendre mon texte de Shakespeare (sinon j'vais m'taper la honte sur scène)
- bloquer le numéro de mes conquêtes sur mon phone (sinon j'serais jamais pénard)
- arrêter de me prendre des cuites (sinon j'vais finir complètement idiot)
- arrêter de faire ces foutues listes que j'respecte jamais




L O O N A ma Loona.









Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: A l'improviste • Jules, le Mer 25 Jan - 21:33

Je rigole. Moi, des rêves ? J'en ai pas. Du moins, pas là. J'suis tellement saoul que mes rêves se sont évanouis. Ils ont pris leur sac et sont partis. Ils ont quitté ma réalité. Mes rêves, ils n'existent que si j'leur donne du sens. Et ce soir, mes rêves, ils sont réduit à la simple envie d'continuer à boire, d'continuer à m'sentir vivant, être apprécié d'Loona. Voilà c'est tout. Alors qu'elle m'lance sa punchline, elle s'coince le doigt dans sa longue et belle chevelure. J'me marre. Franchement, c'est cocasse d'la voir galérer comme ça. Surtout après avoir sous-entendu qu'elle était genre.. inatteignable. Loona elle est pas inatteignable. Pas pour moi. Parce que j'suis son roi et qu'elle est ma reine. Personne peut s'mettre en travers d'notre route ce soir. Alors que j'viens allègrement d'me foutre d'elle et d'sa main coincée, j'me relève et j'm'éclate la tête contre le sèche-main. Prend ça Strugatsky! Le karma mon pote! Elle rigole forcément et elle m'lance un truc du genre : jamais t'aura d'bisous magique. J'rigole même si j'ai super mal. J''arrête d'me frotter la tête, j'suis pas une tapette. Même si ça pique .. quand même. J'la regarde, j'plonge mes yeux vides dans les siens, elle sourit Loona et quand elle sourit c'est comme si elle parlait. Son sourire m'soigne la bosse qui est en train de naître sur le haut d'ma tête. Et puis, elle glissa sa main dans la mienne. Elle mêle ses doigts aux miens et moi j'me laisse faire parce que c'est pas désagréable. J'ai l'impression que j'vais conquérir toute la planète à ses côtés.

Et là, en moins de deux minutes j'me retrouve sur le toit de la boite. J'vous jure j'ai rien compris. Loona, elle a filé, elle a tracé, elle a fusé comme une étoile filante dans la nuit. J'l'ai juste suivi, comme une victime. Elle commande, elle prend la bouteille, j'prends les citrons et j'la suis. Le regard vide, le sourire béat. Elle me semble tellement puissante, elle semble tout contrôler et moi ça m'plait d'lâcher prise, d'ne plus réfléchir à rien. On s'faufile, on fraude, on vit. Juré, on s'est même tapé une course dans les escaliers, sans pression. Enfin si, moi j'tiens l'assiette de citrons coupés dans la main, mon objectif: gagné contre Loona et amenéer les quartiers de citrons vivants à destination. J'pense qu'j'en ai perdu quelques uns dans la bataille mais la délivrance derrière cette porte de service est juste merveilleuse. Ca m'bute, d'un coup. Cet air frais, cette sensation d'immensité, ce calme de la soirée, le bruit lointain de la circulation, les lumières de la nuit, tout ça, ça m'fait un effet d'dingue. On est les rois du monde. Loona, elle s'approche d'la perfection. On garde le silence quelques instants, le souffle coupé d'retrouver enfin le calme et la nuit. Puis on avance sur ce toit, notre toit. J'divague, mes pas sont incertains, mais l'sourire il est bien là, accroché à mon visage. J'm'assois sur le rebord du toit. J'pose mes citrons à côté. Fier d'les avoir ramené -quasiment- tous. J'suis saoul. J'suis ailleurs. J'pose mes yeux sur Loona, j'la scrute, j'réflechis à la façon dont j'vais tourner l'idée que j'ai en tête. J'prends mon temps, on a toute la nuit. J'la pointe du doigt. "Toi, Loona Clark, tu viens d'avoir l'idée la plus géniale du siècle." Voilà, c'est tout. J'rigole tout seul, ivre à en crever. J'souris. "Meuf, si on boit cette bouteille, on meurt." Tout à coup j'suis sérieux. Puis j'rigole encore. J'dévisse la bouteille. "On défis la mort?!" J'prends la main de Loona, j'lui fais resserrer le poing et j'dépose un peu d'sel. J'lui tend la bouteille et j'prends le citron dans mes doigts. "Cap ou pas cap de finir cette bouteille à deux?!" J'ai le diable au corps, et j'vais inviter Loona dans cette danse interminable, infinie et dangereuse.

___________________



j'ai assez de vices pour faire du bricolage
Loona Clark
Bitch please, i'm fab
avatar
Inscrit le : 21/04/2016
Messages : 604
Avatar : nicola peltz
Crédits : malbe la + talentueuse
Date de naissance : 16/11/1995
Mes rps :
I N D I S P O (4/4)

Soirée sous hypnose • Andrew
Spoon by night • Jahan
Sur un toit • Agents S & R
Recrutement • Cheers/TC




Bloc notes : Période de pause RP ! Enfin prise pour le rôle principal de son premier film, Loona a fait ses bagages en direction de New York. Partie en avril, le tournage s'étendra jusqu'à fin juin.


M O N _ J U L E S

ACTUALLY :
• Elle cherche à se venger de Marlon
• Elle a été prise pour un rôle principal
• Elle s'investit au CE (conseil étudiant)
• Elle passe le recrutement de cheers
• Elle râle à cause du froid

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 17
• BLOC NOTE :


Re: A l'improviste • Jules, le Dim 12 Mar - 5:16

Elle est la reine de leur monde à deux. Il est le roi de leur univers délicieux. Ils sont à la fois présidents et citoyens, conformistes et anarchistes. Ils inventent leurs propres règles, peuvent se permettre de les enfreindre. Ils ont leur propre prison, qu'elle imagine somptueuse maison. Ils sont eux. Ils sont vous. Ils sont partisans, artisans, instituteurs, médecins et marchands. Ils sont tout, ils sont rien. Ils sont maîtres de leur destin.

Et puis, comme deux étoiles qui brillent d'ivresse, ils rejoignent les astres. Leurs corps restent, mais leurs âmes s'envolent. Ils le savent, tous les deux. Ils sont partis, pour un voyage inédit à travers la galaxie. En apesanteur, Loona elle a l'impression que rien n'est grave, elle se sent si légère que plus rien autour d'elle n'est matérialisé. C'est comme si le monde n'était fondé sur rien, comme s'il dansait, là, sous ses yeux, devant et pour elle.

Dans leur sphère, y'a pas de mort, y'a pas de vie. Pas de condamnation, ni d'ennuis. Ils sont intouchables. Face au défi de Jules, Loona, enivrée, s'exécute. Sans un mot, seulement guidée par l'émoi qui lui monte de plus en plus à la tête. Elle saisit la bouteille, lèche  l’extrémité de sa main, avale une bonne gorgée de tequila et croque dans le citron que Jules tenait entre ses doigts. Elle finit par grimacer. Malgré elle. Mais elle s'en fiche, Loona. Ce soir, il n'y a personne pour la juger.

« Cap. » lance-t-elle, d'un regard intense et d'un sourire provocateur. Elle s'approche à son tour, faisant tomber une quantité excessive de sel sur la main de son Jules, et lui tendant la bouteille aux plus de 3/4 pleine, sur un appel au défi. « T'es un bonhomme, pas vrai ? » Prouve-le. C'est pas intelligent. C'est pas scolaire, c'est pas prudent. Mais Loona, elle n'en a rien à faire. Ce soir, elle vit sous l'impulsion.

Elle s'abaisse au niveau du sol, s'accoudant contre le rebord qui la sépare du vide. Côtoyant de trop près l'adrénaline intrépide qui l'anime. « Qu'est-ce-qui t'fait vivre, Jules? » Elle veut se perdre dans ses pensées à lui, voguer à travers ses rêves et lui découvrir de nouveaux attraits.

___________________
BITCH, PLEASE
tout le monde veut le Marbella, y'a plus personne au Pôle-Emploi //
cherche pas à savoir, y’a que l’insomnie qui a réussi à me cerner
   
Jules Strugatsky
† liberates the fox in me
avatar
Inscrit le : 04/11/2016
Messages : 777
Avatar : adam hot gallagher
Crédits : (c)morrigan
Date de naissance : 13/07/1992
Mes rps :
INDISPONIBLE (10/6)
Alvé Braeden AlphaChrisMarlon&LoonaMaxineJackBenjaminMatthewJahan






Bloc notes : NE PAS OUBLIER :
- appeler mon banquier (sinon ma mère va encore m'déchirer)
- acheter des croquettes pour le chat (sinon il va crevé de faim)
- apprendre mon texte de Shakespeare (sinon j'vais m'taper la honte sur scène)
- bloquer le numéro de mes conquêtes sur mon phone (sinon j'serais jamais pénard)
- arrêter de me prendre des cuites (sinon j'vais finir complètement idiot)
- arrêter de faire ces foutues listes que j'respecte jamais




L O O N A ma Loona.









Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lou
• ÂGE : 23 ans
• BLOC NOTE :


Re: A l'improviste • Jules, le Mar 18 Avr - 10:41

Ce soir, c'est elle, moi et les étoiles. L'immensité nous enveloppe, plus rien n'a d'importance. On perd pied, on défi la mort, on défi la vie. On veut se sentir vivant. On repousse les limites, on repousse nos corps, on les pousse dans le vide sans ménagement. J'sais pas où tout ça nous mènera, j'sais pas quand tout ça va prendre fin, mais au fond, dans mon ivresse, j'veux que cela ne termine jamais. J'veux toujours vivre cet instant avec Loona. Juste elle, son sourire, sa folie, sa grandeur. Juste nous. Sans filet. Sans jugement. Sans raison.

Elle et moi, on défi cette bouteille encore trop pleine. Elle s'fait une tequ'frappe et j'la suis. Elle étale du sel sur ma main, et j'me lance. J'plonge mon regard dans celui de Loona, j'la défi du regard, j'lui prouve que j'la suis n'importe où. J'fais couler une grande gorgée de tequila dans ma trachée, ça me brûle, le sel que j'avale pique, puis le citron anesthésie. J'm'essuie la bouche d'un revers de manche et j'rigole, comme un idiot. J'suis plus fort que cet alcool, Loona et moi sommes plus forts que tout. J'me lève et je vacille, je retrouve mon équilibre et me mettant face au vide, face à l'immensité de la ville, j'écarte les bras et je me mets à hurler. "JE SUIS UN PUTAIN DE BONHOMME!" J'rigole et j'me rassois tout près de Loona. Nos bras se touchent, j'pose ma tête sur son épaule. J'réfléchis à sa question. Qu'est ce qui me fait vivre? Je marque un temps, comme si la réponse devait être parfaite, comme si je m'étais imposé d'y répondre sérieusement. Je lève ma tête de son épaule et plonge mon regard dans le sien. "La folie." J'souris. Ce mot me résume bien, il résume bien Loona, il nous résume nous. Et l'entièreté de ma vie. "Et toi ?"

___________________



j'ai assez de vices pour faire du bricolage
Loona Clark
Bitch please, i'm fab
avatar
Inscrit le : 21/04/2016
Messages : 604
Avatar : nicola peltz
Crédits : malbe la + talentueuse
Date de naissance : 16/11/1995
Mes rps :
I N D I S P O (4/4)

Soirée sous hypnose • Andrew
Spoon by night • Jahan
Sur un toit • Agents S & R
Recrutement • Cheers/TC




Bloc notes : Période de pause RP ! Enfin prise pour le rôle principal de son premier film, Loona a fait ses bagages en direction de New York. Partie en avril, le tournage s'étendra jusqu'à fin juin.


M O N _ J U L E S

ACTUALLY :
• Elle cherche à se venger de Marlon
• Elle a été prise pour un rôle principal
• Elle s'investit au CE (conseil étudiant)
• Elle passe le recrutement de cheers
• Elle râle à cause du froid

Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 17
• BLOC NOTE :


Re: A l'improviste • Jules, le Sam 22 Avr - 19:56

Il n'y a plus que Jules et Loona. Plus que deux élèves en théâtre qui vivent leur propre comédie. Plus que deux gamins qui échangent leurs rêves. Plus que deux amis partageant la même extasie. Plus qu'un Roméo, plus qu'une Juliette, plus qu'un duo indissociable. Loona rit fort, Loona rit vrai. L'écho de son éclat se perd dans la nuit qui leur appartient.

Elle sourit bêtement à la réponse de Jules. La folie. C'est joliment dit. Ils sont fous ce soir. Fous d'alcool. Fous de danse. Fous d'adrénaline. Fous de jeu. Fous de leur partie d'échec. Il est son roi, elle est sa reine. « Ça. » répond la blonde à son tour. Elle est enivrée Loona, elle ne choisit pas ses mots, elle oublie son cerveau pour n'avouer qu'avec son cœur.

Silence. Il n'y a plus qu'eux. Jules, Loona, une bouteille de tequila. Elle s'abandonne au sommeil, se couchant par terre et posant sa tête contre le torse du jeune homme, qui l'imite. Et il s'endorment, bercés par les étoiles. Par la folie.

___________________
BITCH, PLEASE
tout le monde veut le Marbella, y'a plus personne au Pôle-Emploi //
cherche pas à savoir, y’a que l’insomnie qui a réussi à me cerner
   

A l'improviste • Jules

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: Archive des rps-