Partagez| .

The walking shame (Dorian)


Beth Burton
The wild girl
avatar
Inscrit le : 16/05/2014
Messages : 7506
Avatar : cailin russo
Crédits : schizophrenic
Date de naissance : 03/06/1992
Mes rps :
I N D I S P O (5/5)

Drink for me • Ian
A disturbing encounter II • William (#5)
Des secrets bien gardés • Zou (#2)
Lost on you • Clay (#7)
A l'heure où on s'couche • Alek (#2)



Bloc notes :
« Love is a smoke made with the fume of sighs. »
SHAKESPEARE IN LOVE

ACTUALLY
• Elle vient d'être diagnostiquée bipolaire
• Elle ne prend pas son traitement
• Elle s'est fait piercé le nez
• Elle héberge Clay chez elle
• La guerre reprend avec Zoe


entre deux mondes

Y'a nous, puis y'a les autres. J'retrouve son odeur, son corps, son regard. J'suis enivrée d'c'qu'il dégage, il est ma plus belle ivresse.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 17
• BLOC NOTE :


The walking shame (Dorian) , le Ven 11 Nov - 18:07

J'partage ma vie entre le fitz', mon appart, et la salle de sport. C'n'est plus nouveau, ça fait des mois que j'vis sur ce programme particulier. J'ai décidé de pleinement me consacrer à mon objectif professionnel, et pour ça, je redouble d'effort. J'ai diminué mes heures de travail au fitz pour tenter de faire aboutir la construction de mon propre bar, et je suis sur la finalisation. Aujourd'hui, on est samedi. J'ai fait ma séance de sport - qui est carrément devenu une habitude au fil des semaines, et j'ai décidé de m'accorder un petit temps de SPA. Après l'effort, le réconfort, right ? J'mets de côté mes affaires de sport pour revêtir un bikini jaune, avec lequel je serai à l'aise pour profiter des bien faits des bulles moussantes du jacuzzi.
Dans l'bain, j'me sens comme soulagée. J'ne pense qu'à des bonnes choses, j'suis complètement débarrassée de toute responsabilité, le temps de quelques minutes. Pourtant, toutes les bonnes choses ont une fin, et j'me rends compte qu'il est déjà tard. J'sors de l'eau en adressant un dernier regard déjà nostalgique à l'architecture en bois, puis je rejoins le vestiaire pour me changer et repartir à pied jusqu'au quartier résidentiel.
Quand j'vois mes vêtements par terre, et trempés, j'cherche immédiatement un coupable à blâmer. J'fais cinq tours sur moi-même, j'regarde partout mais personne à l'horizon. Ah le p'tit con ! Une vraie blague d'enfant, qui m'fait pas rire du tout. J'dois vraiment rentrer en maillot de bain jusqu'à chez moi ? Putain d'bordel de queue.
Quand j'vais demander de l'aide à l'accueil, ils n'ont qu'une petite serviette de bain à me dépanner. Tant pis, j'prends quand même. J'la place sur mes épaules, histoires qu'elle me couvre les bras et le dos, et j'quitte le MECCA pour me rendre chez moi.
J'ai l'impression de marcher sur la traversée de la honte. The walking dead, c'est un peu l'même esprit. Les gens me regardent tous les uns après les autres, j'ai vraiment l'impression d'être un animal de cirque. J'les dévisage moi aussi un par un, y'a pas d'raison après tout ! Vite que j'arrive chez moi, vite, vite vite...

___________________
Je suis Humaine
Si on avait voulu se faire baiser par le gouvernement, on aurait élu James Franco!
Dorian Hayes
ADMIN ∎ Honesty is so overrated
avatar
Inscrit le : 25/08/2016
Messages : 959
Avatar : Sam Claflin
Crédits : Lolitaes
Date de naissance : 14/01/1987
Mes rps : INDISPONIBLE (3/2)
Kayla √ Bonnes habitudes
Aimee √ Soirée
Samuel √ I just met you

Bloc notes : EN CE MOMENT :
- Il est de retour à Austin
- Il veut revoir Aimee
- Il est curieux de rencontrer Samuel
- Il a hâte de reprendre le contrôle

L'ÉTÉ EST LÀÀÀ !
Profitez du beau temps vous tous


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: The walking shame (Dorian) , le Lun 14 Nov - 1:34


« Ouais ouais, on verra ça aux fêtes de Noël ... Moi je reste convaincu que c'est toi qui a pris le plus de poids depuis la dernière fois ! » Dorian baissa la tête, riant un peu au travers de ses dents blanches. Encore ces défis stupides qu'ils se lançaient. « Comment ça un appel vidéo via tablette ?! Arrête, ce serait de la triche de pouvoir constater ma victoire en avance ! » Il décolla son dos du mur de briques sur lequel il avait pris appui, une vingtaine de minutes plus tôt. Il éclatat de rire, une nouvelle fois. « N'importe quoi ! T'es vraiment trop bête p'tite soeur. » Il jeta un rapide coup d'oeil à sa montre, arrêta plutôt rapidement de rire, soupira plutôt d'amertume. « Bon, je dois te laisser ... Mais oublie pas de m'appeller vendredi, pour me raconter comment s'est passé ton exposition. » Il sortit de la petite rue où il s'était réfugié, regarda de nouveau sa montre. « Oui, moi aussi. Allez, à bientôt, prends bien soin de toi d'ici là. » Et il raccrocha avant de laisser glisser son téléphone au fond de sa poche, l'air sérieux. Il ne le resta pas très longtemps, devenant plutôt stupéfait. Quand il avait dit à bientôt à sa petite soeur, il n'avait pas pensé la revoir aussi rapidement.
Une jeune femme marchait là, sur le trottoir, avec ses longs cheveux blonds - et malheureusement pour elle trop peu de vêtement. Et elle ressemblait énormément, quasi-parfaitement, à sa petite soeur Pénélope. Plus il s'en approchait, plus il distinguait les différences, mais tout de même, la ressemblance était frappante. C'est donc tout naturellement que Dorian ressenti une vague de sympathie pour cette jeune femme, prise dans une bien facheuse situation. Il n'hésita pas à aller vers elle, retirant son veston dans le même élan. « Tenez, prenez ça ... » Il ne lui donna pas vraiment le choix, lui plaçant le veston entre les mains. « Comme ça vous pourrez vous couvrir les jambes avec la serviette, ça risque d'être un peu mieux ... » Il la regarda dans les yeux, les sourcils relevés, un mince sourire en coin. Peu importe ce qui l'avait mené à sortir ainsi, ce ne devait pas être un sentiment très plaisant.

___________________

LOVE THE FAKE SMILE

Do you really believe ... that everything historians tell us about men – or about women – is actually true? You ought to consider the fact that these histories have been written by men, who never tell the truth except by accident. © signature by anaëlle.
Beth Burton
The wild girl
avatar
Inscrit le : 16/05/2014
Messages : 7506
Avatar : cailin russo
Crédits : schizophrenic
Date de naissance : 03/06/1992
Mes rps :
I N D I S P O (5/5)

Drink for me • Ian
A disturbing encounter II • William (#5)
Des secrets bien gardés • Zou (#2)
Lost on you • Clay (#7)
A l'heure où on s'couche • Alek (#2)



Bloc notes :
« Love is a smoke made with the fume of sighs. »
SHAKESPEARE IN LOVE

ACTUALLY
• Elle vient d'être diagnostiquée bipolaire
• Elle ne prend pas son traitement
• Elle s'est fait piercé le nez
• Elle héberge Clay chez elle
• La guerre reprend avec Zoe


entre deux mondes

Y'a nous, puis y'a les autres. J'retrouve son odeur, son corps, son regard. J'suis enivrée d'c'qu'il dégage, il est ma plus belle ivresse.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 17
• BLOC NOTE :


Re: The walking shame (Dorian) , le Jeu 17 Nov - 15:41

Parmi les passants, y'a cet homme. Ce blond aux cheveux un peu en pagaille, mais dont le style vestimentaire laisse clairement penser qu'il ne néglige rien de son apparence. Il retire son veston sous mes yeux, et ne me laisse pas d'autre choix que de m'en saisir. Je reste surprise de cette action, ne décrochant pas encore un sourire. « Je.. merci. » Je dis doucement, m'arrêtant net dans ma trajectoire. Je noue ma serviette autour de ma taille, m'habillant de la petit veste sur le haut du corps. J'ai déjà un peu plus chaud, et même si les gens me regardent toujours autant, je ne leur prête plus la moindre attention. « Effectivement, c'est un peu mieux. » Je finis par décréter, en accompagnant mes paroles d'un sourire reconnaissant.  
J'essaye d'analyser le jeune homme pendant quelques secondes, en prenant soin d'être assez discrète pour ne pas qu'il le remarque. J'me dis qu'il existe encore des personnes qui ont d'la compassion pour les autres. « J'pense avoir subi les conneries d'adolescents. En retournant au vestiaire après le SPA, j'ai trouvé mes affaires complètement trempées. » J'ressens comme l'envie de m'expliquer. En même temps, qui n'se demanderait pas c'que fout une fille en bikini en pleine rue de ville ? « Heureusement que j'habite pas un autre quartier. Il doit m'rester à peine 5 minutes pour arriver chez moi ! » J'me rassure.
Puis à c'moment là, j'sais pas trop quoi faire. Le remercier une nouvelle fois et m'casser pour enfin retrouver mon appart ? Bah non, j'ai sa veste. Puis, il est tellement gentil qu'j'lui dois au moins un café. « J'vous aurais bien proposé de nous poser en terrasse pour discuter un peu, mais j'pense pas qu'ce soit le meilleur moment. » J'fais une moue, me regardant de la tête au pied. « Mais, j'ai une machine à expresso chez moi, si ça vous dit... même des bières dans le frigo ! » C'est un peu moins classe, mais j'aime pas vraiment faire dans l'classique.

Spoiler:
 

___________________
Je suis Humaine
Si on avait voulu se faire baiser par le gouvernement, on aurait élu James Franco!
Dorian Hayes
ADMIN ∎ Honesty is so overrated
avatar
Inscrit le : 25/08/2016
Messages : 959
Avatar : Sam Claflin
Crédits : Lolitaes
Date de naissance : 14/01/1987
Mes rps : INDISPONIBLE (3/2)
Kayla √ Bonnes habitudes
Aimee √ Soirée
Samuel √ I just met you

Bloc notes : EN CE MOMENT :
- Il est de retour à Austin
- Il veut revoir Aimee
- Il est curieux de rencontrer Samuel
- Il a hâte de reprendre le contrôle

L'ÉTÉ EST LÀÀÀ !
Profitez du beau temps vous tous


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: The walking shame (Dorian) , le Mer 23 Nov - 3:47



La jeune femme semblait légèrement déstabilisée par l'intervention de Dorian. Et il comprenait. Les gens n'avaient généralement d'élan de générosité de ce genre. Ils attendaient toujours un événement quelconque où plusieurs témoins pourraient assister à leur «générosité désintéressée», poster des photos et en attester. Le politicien lui-même avait tendance à prioriser les actions offrant un minimum de visibilité. S'il n'avait pas fait face à la jumelle mystique de sa petite soeur, il aurait probablement passé son chemin sans un regard. Mais voilà.
Il esquissa un simple sourire face à ses remerciements. Et laissa échapper un léger et subtil rire quand elle affirma que c'était mieux. Il haussa gentiment les sourcils, hocha doucement la tête. « Je crois aussi. »
Il glissa les mains dans ses poches en écoutant les explications de la jeune femme. Il ne tarda pas à secouer la tête, un air désolé au visage. « Certains ne savent vraiment pas comment occuper leur temps ...  Et leur parents ne savaient pas comment les éduquer. Mais c'était clairement trop brusque de le dire. Il haussa un sourcil. « Je pensais qu'il y avait de la surveillance au SPA ? » C'était une question réthorique puisque, de toute évidence, il n'y en avait pas.
Elle était mignonne, elle tentait de se justifier et en même temps d'atténuer ce petit drame dans sa vie probablement calme. Elle habitait le quartier. Dorian se pencha légèrement vers elle. « Cinq minutes, c'est long quand tout le monde nous regarde ... » Un mince sourire s'étira sur son visage. Il comprenait son inconfort, il n'y avait pas de mal. Il se recula, haussa les sourcils avec un large sourire découvrant ses dents blanches. « Mais en effet, vous auriez pu plus mal tomber ! » Aussi bien positiver.
Il hésita à la proposition de la blonde. Il jeta un coup d'oeil à sa montre tout en marmonnant. « Je ne sais pas si ... » Il redressa la tête vers la jeune inconnue avec un air incertain. Puis il finit par pencher la tête sur le côté, avec l'air de celui qui cède à un rare luxe. « Bon d'accord, mais je n'ai qu'une trentaine de minute devant moi. » Il se décala de devant la jeune femme, désigna le trottoir devant eux, souriant. « Après-vous, moi je vous suis ! » Ils se mirent tout de suite en marche et le politicien s'empressa de se présenter. « Je m'appelle Dorian Hayes au fait. Et je suis enchanté de vous rencontrer, malgré les circonstances étranges entourant la rencontre ... » Il haussa un sourcil amusé avant de reporter son regard vers le trottoir, un sourire aux lèvres. Il savait se montrer charmant.

___________________

LOVE THE FAKE SMILE

Do you really believe ... that everything historians tell us about men – or about women – is actually true? You ought to consider the fact that these histories have been written by men, who never tell the truth except by accident. © signature by anaëlle.
Beth Burton
The wild girl
avatar
Inscrit le : 16/05/2014
Messages : 7506
Avatar : cailin russo
Crédits : schizophrenic
Date de naissance : 03/06/1992
Mes rps :
I N D I S P O (5/5)

Drink for me • Ian
A disturbing encounter II • William (#5)
Des secrets bien gardés • Zou (#2)
Lost on you • Clay (#7)
A l'heure où on s'couche • Alek (#2)



Bloc notes :
« Love is a smoke made with the fume of sighs. »
SHAKESPEARE IN LOVE

ACTUALLY
• Elle vient d'être diagnostiquée bipolaire
• Elle ne prend pas son traitement
• Elle s'est fait piercé le nez
• Elle héberge Clay chez elle
• La guerre reprend avec Zoe


entre deux mondes

Y'a nous, puis y'a les autres. J'retrouve son odeur, son corps, son regard. J'suis enivrée d'c'qu'il dégage, il est ma plus belle ivresse.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 17
• BLOC NOTE :


Re: The walking shame (Dorian) , le Dim 27 Nov - 21:39

J'me demande encore quel genre d'homme est assez gentleman pour s'arrêter sur une fille à moitié à poil en pleine rue et lui proposer sa veste - qui a sûrement d'ailleurs pas été achetée au marché, vu sa qualité. Ce jeune homme aux cheveux frisés attire toute mon attention, et m'intrigue aussi pas mal.
Quand j'lui parle de ma mésaventure, il adopte un air compatissant. « Faut croire que non... » que je réponds, alors qu'il s'interroge sur la surveillance du SPA. Le centre devrait d'ailleurs investir dans une meilleure sécurité, ça éviterait à d'autres gens de se retrouver dans la même situation douteuse que j'vis actuellement. Le jeune homme finit par rendre ce moment un peu moins dramatique, en accompagnant ses paroles d'un vrai sourire de star de cinéma au festival de cannes. « C'est pas vraiment le regard des autres qui me gêne. » D'ailleurs, j'en ai véritablement rien à faire de ce qu'ils pensent, les autres. « C'est plutôt moi... je me sens pas à l'aise, en bikini jaune en ville quand il fait -26°. » Déjà en bikini tout court, mais alors dans l'froid... c'est encore pire. J'pense déjà au gros pull que j'vais enfiler quand j'vais rentrer à la maison !
D'ailleurs, le blond accepte ma proposition et nous prenons donc la marche ensemble. Il se présente de façon tout-à-fait courtoise, ce qui me fait sourire par anomalie. « C'est vrai qu'on aurait pu faire plus banal ! Mais ça aurait été moins drôle ! » J'observe, tournant la tête vers Dorian pour lui offrir un sourire amusé. « Je m'appelle Beth. » J'ai l'impression de ne pas m'être présentée à quelqu'un depuis des semaines. J'me rends compte à quel point j'ai été plongée au cœur de ma vie, à toujours bosser plus que je n'ai jamais su le faire. J'ai oublié ce qu'étaient les extras, les rencontres anodines et les sorties le week-end.
On arrive rapidement au quartier résidentiel, où je guide Dorian jusqu'à mon appartement. J'vais pas faire la meuf à lui dire de pas faire attention au bordel, j'ai 24 ans, c'est normal que mon appart soit en bordel. On y entre ensemble, et je décide de l'abandonner quelques secondes à peine arrivés. « J'vais me changer. J'en meurs d'envie depuis que je suis sortie de ce SPA ! » Je préviens, puis je suis de retour cinq minutes plus tard. J'ai enfilé un pull large sur un slim noir, je me frotte les mains et souffle dessus. « J'suis sûre que vous avez eu le temps de réfléchir à ce qui vous tentez le plus... bière ou expresso ? » J'lui demande, alors que je m'avance vers la cuisine.

___________________
Je suis Humaine
Si on avait voulu se faire baiser par le gouvernement, on aurait élu James Franco!
Dorian Hayes
ADMIN ∎ Honesty is so overrated
avatar
Inscrit le : 25/08/2016
Messages : 959
Avatar : Sam Claflin
Crédits : Lolitaes
Date de naissance : 14/01/1987
Mes rps : INDISPONIBLE (3/2)
Kayla √ Bonnes habitudes
Aimee √ Soirée
Samuel √ I just met you

Bloc notes : EN CE MOMENT :
- Il est de retour à Austin
- Il veut revoir Aimee
- Il est curieux de rencontrer Samuel
- Il a hâte de reprendre le contrôle

L'ÉTÉ EST LÀÀÀ !
Profitez du beau temps vous tous


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: The walking shame (Dorian) , le Dim 4 Déc - 20:14



Dorian rigola doucement. « Ça nous feras une belle anecdote à raconter, c'est certain ! » Vu que la majorité du temps, le politicien ne pouvait parler que de banalités avec les gens, ce genre d'histoire s'avérait toujours utile. Il détestait quand on lui en racontait à lui, mais il jouait toujours le jeu. Ça comblait le silence, qui rendait mal-à-l'aise tant de gens. C'était la norme en société, tout le monde s'y prêtait. Stupide habitude.
Ils arrivèrent rapidement à l'appartement de la blonde. C'était un bâtiment banal, dans un quartier somme toute correct. Dorian esquissa un léger sourire en coin en pénétrant dans l'appartement. Il aimait bien juger les logements des gens. Celui-ci, à défaut d'être parfaitement propre, était au moins décoré avec goût. Les cheveux trainant au sol l'agaçait, mais les planchers sales l'avaient toujours rebutés. Rien à faire sur ce sujet et il avait appris, avec le temps, à en faire à peu près abstraction. C'était une obsession qui ne plaisait pas à grand monde. Il fit un large sourire et hocha la tête aux propos de la jeune femme. « Je vous comprends ! Allez-y, je vous attends ici. » Elle s'éclipsa dans un petit couloir. Il fit quelques pas dans l'appartement, en regardant autour de lui, les mains dans les poches. Il finit par s'asseoir sur l'une des chaises de la cuisine, les jambes croisés, l'air calme et important.
Elle se repointa assez rapidement, beaucoup plus vêtue que précédement. Dorian fit un sourire. « Un expresso ce sera parfait. » Et alors qu'elle se dirigeait vers la machine, lui ajouta, sur un ton amusé. « Vous pouvez le faire assez fort, j'aurai besoin de ça pour survivre à mon après-midi ! » Il allait rencontrer le cercle des fermières, un groupe de vieilles femmes à moitié sourde et souffrant toute d'arthrite. C'était souffrant sur le savoir-vivre.
Quand Beth glissa la tasse de café chaud devant lui, il haussa un sourcil, curieux et intéressé à la conversation. « Je ne crois pas vous avoir demandé ce que vous faites dans la vie ? » Elle avait une allure jeune et dynamique, entrainante et peut-être un peu décapante. Ça aussi, ça lui rappellait sa soeur. Qui ne ratait jamais d'occasion pour lui, à lui, qu'il était beaucoup trop sérieux.

___________________

LOVE THE FAKE SMILE

Do you really believe ... that everything historians tell us about men – or about women – is actually true? You ought to consider the fact that these histories have been written by men, who never tell the truth except by accident. © signature by anaëlle.
Beth Burton
The wild girl
avatar
Inscrit le : 16/05/2014
Messages : 7506
Avatar : cailin russo
Crédits : schizophrenic
Date de naissance : 03/06/1992
Mes rps :
I N D I S P O (5/5)

Drink for me • Ian
A disturbing encounter II • William (#5)
Des secrets bien gardés • Zou (#2)
Lost on you • Clay (#7)
A l'heure où on s'couche • Alek (#2)



Bloc notes :
« Love is a smoke made with the fume of sighs. »
SHAKESPEARE IN LOVE

ACTUALLY
• Elle vient d'être diagnostiquée bipolaire
• Elle ne prend pas son traitement
• Elle s'est fait piercé le nez
• Elle héberge Clay chez elle
• La guerre reprend avec Zoe


entre deux mondes

Y'a nous, puis y'a les autres. J'retrouve son odeur, son corps, son regard. J'suis enivrée d'c'qu'il dégage, il est ma plus belle ivresse.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 17
• BLOC NOTE :


Re: The walking shame (Dorian) , le Dim 11 Déc - 22:20

Une belle anecdote à raconter, c'est exactement les mots que j'aurais utilisé pour qualifier cette rencontre. J'pense déjà au fou rire que je partagerai avec Flo, quand j'lui résumerai cette fin de matinée. J'vois déjà son rire cristallin se perdre dans l'air et s'envoler vers l'ciel ; puis j'vois aussi ses yeux complices l'air de dire "Et alors ? Il était mignon ? C'est quoi le bilan de tout ça ?, un air malicieux sur l'visage. J'me retrouve avec un sourire ridicule, rien qu'en pensant au moment où j'me confierai à ma blondie. Dorian doit m'prendre pour une conne. A moins qu'il n'ait pas remarqué ? J'tente de me raviser, fermant la bouche et continuant la route.

On finit par arriver à l'appart, celui où je vis depuis maintenant plus de deux ans. Ce serait mentir de dire que je ne m'y sens pas chez moi. Depuis que j'ai quitté Pasadena et rejoins Austin, j'ai appris le sens de l'expression "comme à la maison". Je me suis familiarisée avec la ville, plus encore, avec le #07 de DownTown. Je me suis attachée aux objets, à un matériel que je ne connaissais pas encore il y a quelques années. Puis avec ce bar, celui que je monte de a à z, j'ai vraiment l'impression d'avoir enfin trouver ma place. Un bon équilibre, une certaine stabilité qui m'fait du bien.

A peine arrivée, que je pars me changer. J'enfile les premiers habits qui m'passent sous la main, j'ai pas envie d'faire attendre Dorian qui m'a précisé qu'il n'avait qu'une trentaine de minutes devant lui. En revenant, j'lui propose à boire et pars ensuite dans la cuisine pour exécuter deux cafés noirs. « Survivre, carrément ? » Je reprends, un sourire amusé aux lèvres. Je lance la préparation du premier expresso, m'accoudant contre le comptoir et m'adressant au jeune homme. « Vous avez bien la tête d'un homme d'affaire, le parfait business-man américain avec tout le cliché type qui va avec : vous vous habillez en costard/cravate tous les jours, vous vous arrêtez prendre un café au starbuck tous les matins et... vous avez déjà fait l'amour avec l'une de vos secrétaires sur votre bureau. » Je lève un sourcil, toujours avec ce sourire amusé. « J'ai raison ? Ou vous êtes simplement l'assistant de l'assistant de celui qui assiste le PDG ? » Ça m'étonnerait beaucoup.
Je fais glisser la tasse sur la table à l'intention de Dorian, enchaînant avec la préparation d'une seconde. Le jeune homme semble curieux et intéressé, c'qui n'est pas pour me déplaire. « Pour l'instant, je suis encore barmaid au Fitzgerald - vous connaissez, non ? C'est le club en vogue du quartier nord. » j'ajoute, au-cas-où. Mon café prêt, je m'installe correctement sur une des chaises autour du comptoir, face-à Dorian. « Mince... j'vous ai pas proposé de sucre. » j'm'en rends compte, l'air détaché. J'attends quand-même un signe de ma nouvelle rencontre, histoire de savoir si je dois vraiment bouger mes fesses jusqu'au placard ou y renoncer. Après tout, tout l'monde sait qu'un café se boit pur ou pas. J'ai toujours associer les hommes qui mettent un sucre dans leur café à ceux qui répondent "hihi" par texto. « Mais, je bosse sur un projet. » je finis par compléter, en balayant du regard la pièce principale. Y'a un beau bordel quand-même, des papiers qui traînent partout, une tasse de café fraîche de ce matin mais pas mise dans l'évier, un cendrier non vidé sur la table basse..... j'me demande ce qui est le pire. Etre bordélique ou n'avoir aucune honte à l'assumer. « Je suis entrain de créer mon propre bar. Il ne me reste que quelques détails à finaliser, mais l'ouverture risque de se faire bientôt. » j'avoue dans un sourire, sans pouvoir cacher la hâte et l'impatience qui m'imprègnent à ce moment-là.

___________________
Je suis Humaine
Si on avait voulu se faire baiser par le gouvernement, on aurait élu James Franco!
Dorian Hayes
ADMIN ∎ Honesty is so overrated
avatar
Inscrit le : 25/08/2016
Messages : 959
Avatar : Sam Claflin
Crédits : Lolitaes
Date de naissance : 14/01/1987
Mes rps : INDISPONIBLE (3/2)
Kayla √ Bonnes habitudes
Aimee √ Soirée
Samuel √ I just met you

Bloc notes : EN CE MOMENT :
- Il est de retour à Austin
- Il veut revoir Aimee
- Il est curieux de rencontrer Samuel
- Il a hâte de reprendre le contrôle

L'ÉTÉ EST LÀÀÀ !
Profitez du beau temps vous tous


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: The walking shame (Dorian) , le Dim 8 Jan - 23:21


Dorian releva les sourcils en souriant, un air joyeusement vaincu au visage. « Malheureusement oui ... » Il haussa un sourcil amusé en accrochant son regard à celui de Beth. « Il y a des après-midi plus difficiles que d'autres ... » Dans son cas, les après-midi étaient souvent pénibles. Parce que les gens étaient souvent stupides.
Il imita légèrement le geste de la jeune femme, s'installant plus confortablement sur sa chaise lui aussi, posant son bras sur le dossier, l'air assuré. Son sourire grandit avec les propos de la jeune femme. Et ses yeux se plissèrent d'amusement. La dernière phrase lui fit même échapper un léger rire, alors qu'il baissait doucement la tête. Belle vision de sa personne. Ça le flattait de voir qu'il inspirait autant de succès. Mais il n'aurait pas le culot de l'exprimer. Il releva le regard vers Beth, un sourire amusé au visage, lui aussi. C'est qu'elle avait le sens de l'humour. C'était plaisant. Il garda un air légèrement sérieux, sous ses pupilles blagueuses. « C'est une belle vie que vous décrivez là ... » Il haussa les épaules en poussant un petit soupir faussement désolé. « Dommage que ce soit loin de ma réalité. » Il finit par laisser échapper un léger rire avant de reprendre, avec un peu plus de sérieux. « Je suis chef du bureau de Mr. Green, ici, à Austin. » Il haussa un sourcil, ouvrit légèrement la main pour préciser, puisque la majorité des habitants d'Austin ne connaissait même pas Mr. Green. Le désintérêt politique habituel. « C'est l'un des représentants du Texas à Washington. » Il souleva les mains devant lui, comme pour se défendre, de manière amusé. « Mais ça n'a rien de glamour, je vous assure ! » À voir maintenant si elle le classerait dans la catégorie «politicien hypocrite», comme tant de gens le faisant. Heureusement, Dorian possédait le rare talent de renverser ces préjugés par ses belles manières. Il était hypocrite, bien vrai, mais moins stupides que plusieurs.
Allongeant élégamment le bras, il récupéra la tasse de café préparée à son intention. Il y jeta un coup d'oeil sans oser dire quoique ce soit. Il sucrait son café. Un peu trop. Ses soeurs s'étaient toujours moqués de lui sur le sujet. Mais ce n'était rien d'étrange, pour quelqu'un qui mettait du sucre brun et du crémage sur ses toasts le matin. Le sucre, c'était son carburant.
Elle mentionna le Fitzgerald. « Je connais de nom ... » Il n'y avait jamais mis les pieds. Pas qu'il n'en avait pas été tenté. Mais ça ne valait clairement pas le risque, la mauvaise presse que ça pouvait éventuellement lui faire. Dorian tentait toujours de voir plus loin que l'instant présent. Et l'instant suivant aussi, idéalement.
Il allait tenter une gorgée du breuvage amère, les soucils subtilement froncé d'appréhension, quand Beth lui proposa du sucre. Elle le fit comme quelqu'un qui ne s'attendait pas à une réponse positive, et ça traça un petit sourire coupable sur les lèvres du politicien. « Je n'osais pas trop demander ... » Il enchaina rapidement, sur le ton de la plaisanterie. L'auto-dérision, ça passait toujours bien. Et puis, mieux valait en rire franchement. « Tous les hommes ont un petit côté féminin, ça a été prouvé ! » Il se pencha un peu sur le comptoir, se confia avec un air fataliste. « Le mien, c'est ma dépendance au sucre. » Il se replaça sur sa chaise, laissa échapper un léger rire en haussant les sourcils. « Le diabète me guète ! » Et il le vivait très bien. Ça ajouterait la petite touche dramatique qui manquait à sa vie bien ordonnée. Le drame, ça soulevait les foules.
Sucre dans son café, il put finalement prendre et apprécié sa première gorgée. Et écouter avec attention les propos de la jeune femme. Il haussa un sourcil intéressé quand elle parla d'un projet. Parler de travail, de création, d'entreprise, pour lui qui n'avait que ça dans sa vie, c'était un sujet idéal. Il eut un large sourire en décodant la fierté de la belle blonde présentant son projet. Rien de plus beau. « Vraiment ? C'est un superbe projet ! » Il posa un bras sur le comptoir, ce pencha un tout petit peu vers Beth, l'air charmant et complice. « Et quel sera le nom de cet audacieux établissement ? Je ne voudrais pas manquer d'y faire un tour à l'ouverture. » Son sourire s'étira légèrement. Il ne fréquentais pas trop les bars en règle général. Mais si c'était pour créer un lien avec la propriétaire de l'endroit, pourquoi pas ? Le réseau de contact, c'était important, essentiel. Et pas déplaisant dans ce cas ci.

___________________

LOVE THE FAKE SMILE

Do you really believe ... that everything historians tell us about men – or about women – is actually true? You ought to consider the fact that these histories have been written by men, who never tell the truth except by accident. © signature by anaëlle.
Beth Burton
The wild girl
avatar
Inscrit le : 16/05/2014
Messages : 7506
Avatar : cailin russo
Crédits : schizophrenic
Date de naissance : 03/06/1992
Mes rps :
I N D I S P O (5/5)

Drink for me • Ian
A disturbing encounter II • William (#5)
Des secrets bien gardés • Zou (#2)
Lost on you • Clay (#7)
A l'heure où on s'couche • Alek (#2)



Bloc notes :
« Love is a smoke made with the fume of sighs. »
SHAKESPEARE IN LOVE

ACTUALLY
• Elle vient d'être diagnostiquée bipolaire
• Elle ne prend pas son traitement
• Elle s'est fait piercé le nez
• Elle héberge Clay chez elle
• La guerre reprend avec Zoe


entre deux mondes

Y'a nous, puis y'a les autres. J'retrouve son odeur, son corps, son regard. J'suis enivrée d'c'qu'il dégage, il est ma plus belle ivresse.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 17
• BLOC NOTE :


Re: The walking shame (Dorian) , le Mer 18 Jan - 12:32

Avec son costume et son apparence bien soignée, j'suis convaincue de n'pas être la seule à imaginer ce jeune homme comme un vrai business man. Il semblerait que j'fasse face à un politicien, mais ça j'le comprends que lorsqu'il me précise l'identité de Mr. Green. J'me suis jamais intéressée à la politique, j'ai genre complètement horreur d'toutes ces personnes qui profitent de leurs longues études pour influencer une population, et qui balancent des promesses dans l'vide. J'n'ai jamais vu ce domaine professionnel d'un bon œil, j'ai même toujours vécu en retrait d'toutes ces diplomaties superficielles. Après avoir réagi par une moue incontrôlée, j'réponds en insistant sur ma grimace. « Dommage, j'vous imaginais vraiment bien dans l'rôle. » J'préfère lui épargner mes jugements sur la politique, il m'a sorti d'mon calvaire j'lui dois au moins ça.

Il est certain qu'nos jobs se différencient à des années lumières. Mais j'n'en ai pas honte, j'trouve ça même assez drôle de rencontrer quelqu'un qui n'appartient pas vraiment à mon milieu social. J'le vois mal débarquer au Fitz si bien apprêté, avec l'ambiance aussi délurée qui rythme le club. J'imagine même qu'il n'y a jamais mis les pieds, mais j'lui dis pas, de peur qu'il n'imagine que j'le fous vraiment dans un cliché type. J'n'ajoute rien. J'préfère lui demander innocemment s'il veut du sucre pour accompagner son café. J'suis surprise quand il m'offre une réponse positive. Ça m'fait vraiment sourire, et j'me lève pour aller lui en chercher, une mimique amusée aux lèvres. C'est pas d'la moquerie, promis juré. « J'pardonne alors. » On a connu pire, comme côté féminin "hihi". « Veillez à n'pas tomber vraiment malade, quand-même. » P'tit clin d’œil à l'appuie.

Tasse contre mes lèvres, j'bois une nouvelle gorgée d'mon excitant avant d'reposer le contenant sur la table. Dorian complimente mon projet, et j'peux pas cacher ce sourire de fierté qui vient illuminer mon visage. C'est la première fois que j'entreprends un projet et que j'sens qu'il va aboutir. C'est la première fois qu'j'me lance, sans abandonner.
« Le BB nixes. » j'annonce, j'assume, j'profite d'ce moment où il n'y a aucun préjugé ou critique sur l'club. J'sais qu'une fois ouvert, il s'attirera beaucoup de jugements. « J'serai ravie d'vous y voir. » j'avoue, souriante d'un léger air crispé. J'l'imagine déjà repartir d'où il s'ra venu en voyant l'endroit où il s'ra tombé. « Si j'peux vous conseiller... v'nez avec un masque ou l'visage maquillé en squelette. Si vous avez une bonne réputation à assurer, j'suis pas sûre qu'les médias approuvent votre choix de lieu d'sortie. » j'le préviens. J'sais quelle ambiance j'vais donner à mon club, et ce s'ra loin de ressembler à celle d'un salon de thé. J'dis pas que Dorian n'fréquente que ce genre d'endroits, mais j'ai pas envie qu'il s'fasse de fausses idées sur ce que j'fais ou qui j'suis. En même temps, cette situation n'engage à rien à nous revoir, mais j'serais agréablement surprise d'le voir débarquer au BB nixes.

___________________
Je suis Humaine
Si on avait voulu se faire baiser par le gouvernement, on aurait élu James Franco!
Dorian Hayes
ADMIN ∎ Honesty is so overrated
avatar
Inscrit le : 25/08/2016
Messages : 959
Avatar : Sam Claflin
Crédits : Lolitaes
Date de naissance : 14/01/1987
Mes rps : INDISPONIBLE (3/2)
Kayla √ Bonnes habitudes
Aimee √ Soirée
Samuel √ I just met you

Bloc notes : EN CE MOMENT :
- Il est de retour à Austin
- Il veut revoir Aimee
- Il est curieux de rencontrer Samuel
- Il a hâte de reprendre le contrôle

L'ÉTÉ EST LÀÀÀ !
Profitez du beau temps vous tous


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: The walking shame (Dorian) , le Dim 29 Jan - 3:29



Il sentit sa déception, son dédain. Elle ne le masqua même pas. Dorian, ça le déçu un peu, et il du se retenir pour ne pas esquisser une moue déplaisante, lui aussi. Toujours cette réaction face à la politique, aussi prévisible que chiante. Il aurait été ridicule d'espérer autre chose. Mais il l'avait un tout petit peu fait, quand même. Probablement parce que cette jeune femme ressemblait tellement à sa petite soeur et que elle, malgré ses blagues, cette dernière avait toujours eu la conviction qu'il s'était engagé en politique pour le mieux. Elle connaissait son esprit opportuniste pourtant, ses ambitions et ses rêves. Malgré tout ça, elle l'avait toujours encouragé. Il réalisa à cet instant que ce support, cet intérêt, cette écoute, lui manquait. Que personne ne l'a lui offrait. Et qu'une bête ressemblance physique ne pouvait pas l'apporter. Il força un sourire, qui paru tout de même sincère, parce que c'était là un talent longtemps entretenu. Il haussa les sourcils avec un air fataliste amusé. « J'essayerai de mieux choisir à mon prochain changement de carrière. » Sourire en coin.

Il mit trois cuillères de sucre dans son café, le brassa doucement de sa cuillère tout en s'intéressant à ce qu'elle faisait dans la vie. Non sans jeter un rapide et subtil regard à sa montre au passage. Elle parla d'entreprenariat et ça l'intéressa, forcément. Vague de sourires et de compliments avant de lui demander le nom du futur endroit. Il haussa un sourcil intéressé, accompagné d'un sourire en coin en l'entendant. BB Nixes. Très certainement, ça allait bien au personnage se trouvant face à lui. « Intéressant. » Il remarqua ce rictus, alors qu'elle répondait à son intention à lui d'aller découvrir l'endroit à l'ouverture. Elle expliqua rapidement sa réaction. Et lui ne s'en formalisa pas, rigola un peu. La vérité, c'est qu'il appréciait tout de même l'avertissement. Mais il lui répondit, tout sourire. « Je ne deviendrai sûrement pas un habitué de l'endroit, mais une seule visite ... » Il haussa les épaules, un sourcil aussi, l'air faussement rebel. Il ne l'était pas du tout. « Pourquoi pas ? » Il prit une gorgée de son café. « Il faut savoir explorer autre chose que ce que l'on connait parfois, vous n'êtes pas d'accord ? » Il plissa un peu les yeux, en fixant les siens, un mince sourire aux lèvres. « J'irai au BB Nixes et vous, vous viendrez me voir au bureau de comté. Je saurai peut-être modifier l'opinion négative que vous avez de mon métier, au moins un tout petit peu. » Un coin de ses lèvres se releva légèrement alors qu'il relevait un sourcil, l'air peut-être un petit peu espiègle. « Vous êtes le genre de personne qui ose sortir de sa zone de confort, non ? » Son sourire se fit plus aimable. Il répondit pour elle. « Alors aucune raison de refuser. » Il découvrit ses dents, souriant.
Il avait voulu résister, mais il n'avait pas su. Son orgueil avait été piqué, et cet orgueil, malgré les apparences, était plutôt gonflé. Il ne le laissait pas s'exprimer très souvent, mais cette fois, cette déception, cette impression, il voulait la faire basculer. Ou au moins montrer que le cran, il l'avait lui aussi. Peut-être aussi qu'il avait oublié, une fraction de seconde, que ce n'était pas sa soeur face à lui, et qu'il ne devait pas laisser tomber le filtre. Qui sait.

___________________

LOVE THE FAKE SMILE

Do you really believe ... that everything historians tell us about men – or about women – is actually true? You ought to consider the fact that these histories have been written by men, who never tell the truth except by accident. © signature by anaëlle.
Beth Burton
The wild girl
avatar
Inscrit le : 16/05/2014
Messages : 7506
Avatar : cailin russo
Crédits : schizophrenic
Date de naissance : 03/06/1992
Mes rps :
I N D I S P O (5/5)

Drink for me • Ian
A disturbing encounter II • William (#5)
Des secrets bien gardés • Zou (#2)
Lost on you • Clay (#7)
A l'heure où on s'couche • Alek (#2)



Bloc notes :
« Love is a smoke made with the fume of sighs. »
SHAKESPEARE IN LOVE

ACTUALLY
• Elle vient d'être diagnostiquée bipolaire
• Elle ne prend pas son traitement
• Elle s'est fait piercé le nez
• Elle héberge Clay chez elle
• La guerre reprend avec Zoe


entre deux mondes

Y'a nous, puis y'a les autres. J'retrouve son odeur, son corps, son regard. J'suis enivrée d'c'qu'il dégage, il est ma plus belle ivresse.



Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Lucie
• ÂGE : 17
• BLOC NOTE :


Re: The walking shame (Dorian) , le Mer 15 Fév - 23:51

Dorian garde ce grand sourire, et ce, même quand j'critique son milieu professionnel. J'aurais peut-être pu douter de son expression, si seulement elle ne paraissait pas aussi sincère. Les dents blanchies, cette touche d'amusement au bord des lèvres. Dorian semble idéal. Peut-être même trop. Je me contente de pincer mes lèvres dans un haussement d'épaule rapide, lorsqu'il insinue le fait que son choix n'était pas le meilleur. Je préfère me concentrer sur mon café, évitant de croiser le regard du jeune homme, de peur qu'il n'ajoute quelque chose sur le sujet. D'une manière étrange, cette discussion m'a gênée. Lui demander s'il souhaite sucrer son café fera sans doute une bonne transition.

Le BB Nixes semble être un sujet certain, ou presque. Je m'aventure là-dessus, ne pouvant pas m'arrêter d'imaginer nos différences nous mettre en désaccord. Je lui dis ce que je pense, sans filtre, avec honnêteté. Son sourire finit par entraîner le mien, il semble partant pour découvrir le futur bar. « Mmh, je suis d'accord. » Je répète après lui, un sourire en coin. Je découvre un homme ouvert d'esprit et qui n'a pas peur de négocier. Une soirée au BB Nixes en échange d'une après-midi au bureau de compté. Il lance sa proposition avec brio, il a bien les clefs de la réussite avec l'incontournable air espiègle qui donne l'air de défier l'autre, et le sourire colgate indispensable.
Je prends le temps de finir mon café, le regard éveillé porté sur le blond. Je repose ma tasse, tranquillement, décroise mes jambes pour me redresser sur mon tabouret et finis par lui répondre. « J'veux bien explorer autre chose que ce que je connais. » j'tente un sourire complice. Cette idée, il est pas si mal. C'est du gagnant-gagnant. J'lui fais découvrir mon monde, et lui tente de me faire visiter le sien. Je ne pense pas vraiment pouvoir changer d'opinion sur la politique en général, mes idées sont bien claires et j'ai des tas d'arguments pour les appuyer. Mais j'n'ai pas pu refuser la proposition de Dorian. Rien qu'pour l'audace dont il vient de faire preuve. J'ai toujours eu un faible pour les imprévus, et n'ai jamais été capable de perdre un pari. J'vois cet échange comme un pari. Un jeu d'enfant, d'initiation, quelque chose qui bouscule un peu l'quotidien monotone dans lequel j'me suis enfermée ces dernières semaines.

Je surprends Dorian regarder une nouvelle fois sa montre, les trente minutes ont défilé. « Je n'ai pas envie de troubler votre ponctualité, vous pouvez partir sans vous excuser! » J'souris la bouche fermée, passant une main dans mes cheveux. « Oh, attendez! » Je me lève, et retourne chercher quelque chose d'oublié dans ma chambre. Je reviens dans la pièce de vie avec le petit veston en main, que je rends poliment à son propriétaire. « Merci encore, pour toute-à-l'heure! Pour le club, je n'sais pas, mais en tout cas je m'arrangerai pour vous rendre visite au bureau dans une tenue décente! » j'promets, sur un air d'humour, le regard amusé.

___________________
Je suis Humaine
Si on avait voulu se faire baiser par le gouvernement, on aurait élu James Franco!
Dorian Hayes
ADMIN ∎ Honesty is so overrated
avatar
Inscrit le : 25/08/2016
Messages : 959
Avatar : Sam Claflin
Crédits : Lolitaes
Date de naissance : 14/01/1987
Mes rps : INDISPONIBLE (3/2)
Kayla √ Bonnes habitudes
Aimee √ Soirée
Samuel √ I just met you

Bloc notes : EN CE MOMENT :
- Il est de retour à Austin
- Il veut revoir Aimee
- Il est curieux de rencontrer Samuel
- Il a hâte de reprendre le contrôle

L'ÉTÉ EST LÀÀÀ !
Profitez du beau temps vous tous


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: The walking shame (Dorian) , le Dim 12 Mar - 23:12



Il accueilli ce sourire en lui en rendant un tout aussi complice. C'était la complicité gamine, celle qui nait dans le défi et le besoin de se prouver, dans l'envie d'impressionner. Même si Dorian se savait doué, il savait également que l'opinion de certaines personnes ne changeraient jamais. Il savait, mais il tentait toujours. Pas vraiment pour redorer la politique, surtout pour lui-même. Je pense toujours que la politique est un domaine d'hypocrite, mais vous êtes une exception M. Hayes, merci. Il vivait très certainement pour ce genre d'instant. Il hocha légèrement la tête, un mince sourire aux lèvres. « Je vous y attendrai dans ce cas. » Et il prit une gorgée de son sirop de café, satisfait de l'impact de cette audace, qu'il avait osé laisser s'exprimer.
En reposant sa tasse de café presque vide, son regard croisa sa montre. Vingt-cinq minutes d'écoulées, déjà. Il tenta de masquer son agacement face au temps qui filait, mais Beth le remarqua. Probablement ce surplus d'empressement qu'il avait eu, en réajustant sa cravate, subitement. Il découvrit ses dents en la remerciant, appréciant sincérement une telle compréhension. Même si c'était légèrement embarrassant d'être pris sur le fait. « J'admet que trente minutes, ça passe plutôt rapidement ! J'apprécie votre compréhension. » Il se releva, lissa sa chemise rapidement. Il allait la remercier pour le café quand elle s'éloigna dans l'appartement. Il en profita pour boire sa dernière gorgée, ne laissant au fond de la tasse que quelques grains de sucres non fondu. Elle revint avec son veston en main et il haussa les sourcils, surpris de sa propre étourderie. « Ah, j'allais l'oublier ! Merci.» Il sourit largement tout en l'enfilant, d'un mouvement large, élégant et expert. Il se dirigea vers la porte tout en laissant échapper un léger rire à la plaisanterie de la belle blonde. « On fera tous les deux un effort dans ce cas, puisque j'aurai probablement à ajuster ma tenue moi aussi ... » Il fit un sourire en coin. Le BB Nixes ne devait pas être un endroit à veston cravate. Il hocha légèrement la tête, avec un sourire sympathique. « Merci encore pour le café. » Puis son regard se fit complice de nouveau. Il ne fit pas de clin d'oeil, mais c'était l'énergie qui se dégageait de ses pupilles malignes. « Et à très bientôt. » Il tourna les talons, sorti en vitesse. Parce que vraiment, il avait pris du retard.

___________________

LOVE THE FAKE SMILE

Do you really believe ... that everything historians tell us about men – or about women – is actually true? You ought to consider the fact that these histories have been written by men, who never tell the truth except by accident. © signature by anaëlle.

The walking shame (Dorian)

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: Archive des rps-