Partagez| .

Birds of prey ► Libre


Amy Livingston
ADMIN ∎ ★ Oiseau de Nuit
avatar
Inscrit le : 06/04/2016
Messages : 736
Avatar : Emilia Clarke
Crédits : Avatar : Little wilding - Signature : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 07/08/1986
Mes rps :
DISPONIBLE

Rencontre nocturne ❥ Shane
Case Prison ❥ Alek
Confidences ❥ Leyhan
Wreak Havoc ❥ Aleksey
Chocapiiiic ! ❥ Aurora



Bloc notes :
EN BREF :
✗ Elle est millionnaire mais personne ne le sait.
✗ Elle a replongé dans l'alcool et la drogue
✗ Elle essaye de s'en sortir avec l'aide de Leyhan
✗ Elle voudrait revoir sa soeur au moins une dernière fois
✗ Elle s'ennuie de Chris et de leurs aventures



Phoenix:
 


Mon p'tit trophée:
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'
• ÂGE : 28 ans
• BLOC NOTE :


Birds of prey ► Libre, le Jeu 10 Nov - 22:18


Ma vie pouvait être chaotique, j’avais tout de même quelque chose de stable ici. Mon boulot. Au zoo, entourée de mes rapaces et autres volatiles, je ne me posais aucune question. J’étais à ma place, j’oubliais presque le reste et tout était simple. Il y avait une certaine routine entre la pesée, le nourrissage, les spectacles.

J’étais en train de terminer ma journée. Il allait être l’heure du nourrissage dans la volière aux rapaces et les gens pouvaient y assister. Dans l’une des grandes volières du parc, on pouvait se balader entre les flamands roses, les perroquets ou les Ibis. Deux aras semblaient en grande conversation et j’imaginais avec amusement une scène de ménage. Les gens empruntaient la passerelle en hauteur pour s’en rapprocher alors que d’autres tentaient de prendre la photo parfaite avec les autres habitants de la volière. J’avais quitté les lieux pour retourner rejoindre les rapaces après un rapide détour pour aller chercher le dîner des volatiles. Les vautours se baladaient à même le sol, pas dérangés par la présence des visiteurs. L’un d’eux se hissait sur un rondin de bois et l’observant à peine 30 cm, j’esquissais un sourire en coin. « Tu fais le beau là hein ? »
Tout en nourrissant les oiseaux, je me retrouvais à animer, équipée d’un casque-micro. Tout en donnant quelques anecdotes sur les vautours, faucon, milan et autres rapaces de la volière, je distribuais la nourriture qui ne restait pas longtemps inerte sur le sol. Le temps de vider le grand saut et de répondre à quelques questions, je retirais le casque et restais dans la volière quelques minutes encore.

Si certains étaient de presser de quitter leur lieu de travail après la fin de leur journée, ce n’était pas mon cas. A vrai dire, le zoo était devenu un endroit où j’aimais trainer même après la fin de mon service. Je faisais parfois un tour du zoo mais avant ça, je passais souvent encore quelques minutes avec les oiseaux. Comme maintenant.

___________________
∞ I'll shout it out like a bird set free ∞

♫ Don't come for me today. I'm feeling good, let me savor it. Don't come for me today. I'm feeling good and I remember when You came to take me away So close I was to heaven's gates But no baby, not today. Oh, you tried to track me down You followed me like the darkest cloud But no baby, not today. Oh Reaper. ♫
Benjamin Leicester
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 19/11/2016
Messages : 111
Avatar : Grant Gustin
Date de naissance : 04/09/1992
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Birds of prey ► Libre, le Dim 20 Nov - 11:44

Lors de mon enfance, j’ai passé de nombreuses après-midi entières dans la volière du manoir familial. Les oiseaux, ces êtres à qui nous avions volés leur liberté en les enfermant en cage, me semblait très proche de moi. J’avais ces envies de découvrir le monde dès que j’ai été en âge de réfléchir. J’avais envie de faire un tour dans un parc, jouer avec les autres enfants dans les jeux publics, me mélanger à ceux de mon âge grâce à cette insouciance de l’enfance. Pourtant, tout ceci m’était interdit. Mes parents refusaient catégoriquement de nous laisser sortir du manoir, ou alors, c’était pour des rendez-vous de jeux organisés avec les familles du même milieu. Heureusement, il y avait Diana, une fille d’un an ma cadette avec qui j’adorais jouer. Mes sœurs étaient d’ailleurs souvent jalouses que je les délaisse pour la fillette mais pour moi, c’était un moment de liberté, un moment de bonheur.

Avec le temps, j’ai appris à m’y faire à cette rigueur de vie et à ses règles. J’ai appliqué sans plus me poser de questions pour éviter les problèmes avec mes parents qui n’hésitaient pas à nous punir si nous n’obéissions pas. Ils n’avaient pas besoin d’utiliser la violence pour nous faire peur, la seule voix de mon père suffisait amplement. Du coup, lors de ces moments privilégiés dans la volière, alors que j’analysais les oiseaux, je me prenais à rêver et j’imaginais en être un, pouvant ainsi m’envoler vers de nouvelles aventures libres. Et aujourd’hui, à 24 ans, j’ai enfin pu prendre cet envol pour découvrir la vie. Sauf que ce n’est absolument pas ce que j’aurais pu imaginer et je suis encore plus perdu qu’avant. Je n’ai plus aucune repère et je me sens mal, aussi loin des miens, aussi loin de New York.

Je me suis donc renseigné sur la ville et j’ai ainsi appris qu’il y a un zoo, l’endroit parfait pour me ressourcer. Je passe devant un tas d’animaux différents auxquels je ne prête guère attention. Il n’y a que lorsque j’arrive aux oiseaux qu’un large sourire s’affiche sur mon visage. Au même moment, mon cœur se desserre et je me sens mieux. J’ai beau porté un costume, comme ça a été le cas tous les jours de ma vie, en dehors des années en Afrique & Asie, je m’assois à même le sol et je regarde cette femme nourrir ses oiseaux. Au départ, il y a d’autres personnes qui semblent l’écouter parler mais moi, mes oreilles n’entendent plus, il n’y plus que le regard. Et bientôt, je suis seul devant la volière et je continue d’observer en silence. Je pourrais continuer cela pendant des heures, perdu dans mes pensées et dans mes rêves. « Je suis enfin à la maison. » Je me surprends bientôt à penser à haute voix.
Amy Livingston
ADMIN ∎ ★ Oiseau de Nuit
avatar
Inscrit le : 06/04/2016
Messages : 736
Avatar : Emilia Clarke
Crédits : Avatar : Little wilding - Signature : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 07/08/1986
Mes rps :
DISPONIBLE

Rencontre nocturne ❥ Shane
Case Prison ❥ Alek
Confidences ❥ Leyhan
Wreak Havoc ❥ Aleksey
Chocapiiiic ! ❥ Aurora



Bloc notes :
EN BREF :
✗ Elle est millionnaire mais personne ne le sait.
✗ Elle a replongé dans l'alcool et la drogue
✗ Elle essaye de s'en sortir avec l'aide de Leyhan
✗ Elle voudrait revoir sa soeur au moins une dernière fois
✗ Elle s'ennuie de Chris et de leurs aventures



Phoenix:
 


Mon p'tit trophée:
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'
• ÂGE : 28 ans
• BLOC NOTE :


Re: Birds of prey ► Libre, le Mar 22 Nov - 17:55


On en voyait des comportements étranges chez les visiteurs parfois. Mais jamais encore je n’avais vu quelqu’un s’asseoir au beau milieu de la volière, à même le sol. Et ce type, en se comportant de la sorte avait attiré mon attention. Son regard sur les oiseaux ne m’avait pas échappé et j’avais souris pour moi en réalisant que j’aurais pu me trouver à sa place. Un amoureux des oiseaux ? C’était bien trop rare d’en rencontrer pour rester dans mon coin et sans hésiter, je venais m’asseoir à ses côtés, craignant quand même de me faire envoyer promener. Si ça se trouve il préférait être seul. Au moment même où je m’installais près de lui, je l’entendais murmurer et mon sourire s’était élargi. C’était idiot de ne pas avoir su formuler le sentiment que j’avais en venant ici, mais le jeune homme à mes côtés avait réussi. « Comme à la maison. » Oui, j’étais comme à la maison en étant ici.
« C’est quoi votre espèce préférée ? » C’était une façon comme une autre de le tirer de ses pensées et d’entamer la conversation. Le fait d’être assis au milieu de la volière avait presque l’air normal et certains visiteurs nous avaient lancé des regards curieux avant de s’éloigner mais je m’en fichais pas mal. « Je saurais pas choisir moi… » Avouais-je avec une petite moue. Tous les rapaces n’étaient pas représentés ici de toute façon. Il n’y avait pas de Pygargue par exemple, que j’aimais énormément. Mais s’il fallait faire un choix, je n’y parviendrai pas. Je les aimais mes oiseaux. Du vautour au perroquet, en passant par le condor ou le faucon sans parler des chouettes, j’avais trop de mal à ne garder qu’une seule espèce parmis eux.
J’étais curieuse de savoir ce qu’il voulait dire par « à la maison » mais je ne voulais pas être trop brusque (pour une fois) avec mes questions. Est-ce que c’était un soigneur animalier dont on ne m’aurait pas prévenue de l’arrivée ? Ou un soigneur de passage, en vacances dans le coin ? Ou alors un passionné d’oiseau ?  Ou le propriétaire du zoo ? Bah quoi ? Toutes les hypothèses étaient permises.

___________________
∞ I'll shout it out like a bird set free ∞

♫ Don't come for me today. I'm feeling good, let me savor it. Don't come for me today. I'm feeling good and I remember when You came to take me away So close I was to heaven's gates But no baby, not today. Oh, you tried to track me down You followed me like the darkest cloud But no baby, not today. Oh Reaper. ♫
Benjamin Leicester
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 19/11/2016
Messages : 111
Avatar : Grant Gustin
Date de naissance : 04/09/1992
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Birds of prey ► Libre, le Mer 30 Nov - 18:09

Je ne pourrais que difficilement me sentir mieux. Les accrocs des derniers jours me semblent loin désormais, tout comme les difficultés que j’ai rencontré depuis mon arrivée dans la vile. Je ne pensais pas, idiotement, que tout serait si compliqué, que la vie est si loin d’être ce que j’ai connu jusqu’à maintenant. J’ai vécu dans ce cocon, dans cet univers parallèle. Pourtant, ici, à cet instant précis, tout semble simple. J’oublie tout. Je suis chez moi. Et je suis tellement dans mes pensées que je ne remarque même pas cette femme qui vient de s’asseoir près de moi, jusqu’à ce qu’elle me pose une question. Je sursaute légèrement. Je trouve sa voix plutôt douce, concordant bien avec la beauté et le calme du lieu. Est-ce que je suis en train de rêver ? Il ne me semble pas. Alors je réfléchis, quelques instants, en silence. J’en aime bien trop pour faire un choix car chaque espèce a sa particularité qui la rend si unique. Puis, au bout de quelques minutes, je reporte mon attention vers elle et je lui souris. « J’ai toujours été fasciné par les inséparables, cette forme de duo que l’on ne peut pas dissocier, le fait qu’ils soient faits l’un pour l’autre sans avoir à se poser de question. » Je me confie de cette manière sur ma vie car par cette révélation, j’expose ma vision du futur, mes rêves inavoués jusqu’à maintenant. J’aimerais avoir ce genre de lien avec quelqu’un. Ce serait beau, poétique, naturel… « Les Harfang des Neiges aussi, c’est ceux que je trouve les plus beaux. Ils ont une sorte de grâce lorsqu’ils volent qu’aucun autre animal ne peut égaler. » Je revois encore, alors que j’avais une dizaine d’années, un oiseau de cette espèce voler dans le jardin, sans doute à la recherche d’une proie. Il faisait nuit noire et je ne me rappelle pas vraiment ce que je faisais à cette heure mais les jours qui ont suivis, je n’ai pas pu m’empêcher de demander à mes parents d’ajouter l’espèce dans la volière.

Je me rends bientôt compte que je parle naturellement, moi qui n’ose pas forcément aborder les femmes d’habitude, ni les hommes d’ailleurs. J’ai tellement été formaté de manière à n’adresser la parole qu’aux personnes du même rang que moi… Mais ces années en Afrique ont tout changé, dans le bon sens. « Cela fait longtemps que vous avez cette passion pour les oiseaux ? » La question peu paraitre un peu idiote mais cela ne vient pas à tout de monde dès l’enfance. Et puis, je peux lire dans ses yeux, l’adoration pour ces bêtes dont elle s’occupe.
Amy Livingston
ADMIN ∎ ★ Oiseau de Nuit
avatar
Inscrit le : 06/04/2016
Messages : 736
Avatar : Emilia Clarke
Crédits : Avatar : Little wilding - Signature : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 07/08/1986
Mes rps :
DISPONIBLE

Rencontre nocturne ❥ Shane
Case Prison ❥ Alek
Confidences ❥ Leyhan
Wreak Havoc ❥ Aleksey
Chocapiiiic ! ❥ Aurora



Bloc notes :
EN BREF :
✗ Elle est millionnaire mais personne ne le sait.
✗ Elle a replongé dans l'alcool et la drogue
✗ Elle essaye de s'en sortir avec l'aide de Leyhan
✗ Elle voudrait revoir sa soeur au moins une dernière fois
✗ Elle s'ennuie de Chris et de leurs aventures



Phoenix:
 


Mon p'tit trophée:
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'
• ÂGE : 28 ans
• BLOC NOTE :


Re: Birds of prey ► Libre, le Dim 4 Déc - 22:09


J’avais du surprendre un peu ce curieux visiteur à en croire le petit sursaut qu’il avait eu quand je l’avais interrogé. Observant les oiseaux, je guettais la réponse qu’il semblait murement réfléchir. Il évoquait les inséparables et j’avais souris en retour. Il y avait quelque chose de romantique dans le choix de ces oiseaux et qui en disait probablement beaucoup sur l’homme assis à côté de moi. Ce n’était peut-être pas si anodin si je n’y avais pas forcément pensé. Je n’étais pas une grande romantique. En tout cas, je n’avais jamais vraiment eu l’occasion de l’être. Je n’avais jamais connu de grande histoire d’amour, tombant amoureuse une fois d’un homme qui ne ressentait pas la même chose en retour. Le jeune homme reprenait la parole, m’arrachant à ma réflexion et me retrouvait un peu plus dans son second choix. « Je ne peux que valider votre choix… Harry Potter aussi aurait approuvé… » Petit clin d’œil à la chouette du célèbre sorcier. J’esquissais un sourire amusé avant de détourner le regard en direction d’un des vautours qui traversait d’un pas tranquille la volière.  

« Une petite dizaine d’année… ça a commencé par une rencontre avec un drôle de faucon… ça a été comme un signe et je suis tombée en amour des rapaces, puis des autres oiseaux… J’ai mes chouchous bien sûr, mais je les aime tous. » Et je n’avais pas pu réprimer un sourire en évoquant ce lien particulier. Depuis ce soir là où j’avais joué à la roulette russe, j’avais considéré ces oiseaux comme un signe. Un signe que je devais me battre et vivre.
Je ne manquais pas de retourner la question à mon voisin. « Et vous alors ? Pour vous sentir à la maison au milieu des oiseaux, je suppose que ça doit faire longtemps que vous les aimez… » J’imaginais facilement qu’il puisse les aimer depuis l’enfance. En même temps il avait l’air plus jeune que moi. Son enfance était bien plus proche pour lui que pour moi. « Au fait, je m'appelle Amy » et comme pour officialiser les présentations je lui tendais la main. Entre amis des oiseaux, se présenter était la moindre des choses.

___________________
∞ I'll shout it out like a bird set free ∞

♫ Don't come for me today. I'm feeling good, let me savor it. Don't come for me today. I'm feeling good and I remember when You came to take me away So close I was to heaven's gates But no baby, not today. Oh, you tried to track me down You followed me like the darkest cloud But no baby, not today. Oh Reaper. ♫
Benjamin Leicester
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 19/11/2016
Messages : 111
Avatar : Grant Gustin
Date de naissance : 04/09/1992
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Birds of prey ► Libre, le Jeu 8 Déc - 11:54

Je lui souris. C’est un sourire sincère. Je dois dire que je n’avais jamais rencontré quelqu’un qui apprécie les oiseaux autant que moi et ça a clairement l’air d’être le cas de la jeune femme. Alors si en plus, elle approuve mon choix, ce n’est que du positif. Je me sens heureux de nouveau en l’espace de quelques instants et je reprends confiance dans le futur. Ce n’était peut-être pas une si mauvaise idée que cela de venir s’installer à Austin après tout. ‘Harry Potter’. Je ne peux que me demander ce qu’il vient faire dans la conversation celui-là. J’ai bien souvenir d’un film pourtant ce nom, plusieurs même mais vous imaginez bien que je ne l’ai ai jamais regardé. En dehors de quelques films qu’on pourrait qualifier d’éducatif, ou des documentaires, je n’ai malheureusement pas une grande culture cinématographique mais j’ai peur de l’avouer à la demoiselle. Il y a déjà bien trop de personnes qui me prennent pour un imbécile dans cette ville, autant ne pas leur donner matière à moqueries… Du coup, je continue de sourire poliment avant de rebaisser les yeux, puis de les relever vers les animaux. « Ils sont si magnifiques. C’est normal que vous les aimiez tous. » Je pense que ce qui fait qu’on a une attirance pour tel ou tel oiseau ne vient pas forcément de nous mais du caractère de chacune de ces petites bêtes. Comme les humains, les êtres d’une même espèce ne vont pas appréhender les humains de la même manière. Certains vont rechercher le contact alors que d’autres ont juste envie de retourner vivre en liberté. Cela m’a toujours brisé le cœur d’enfermer un animal non réceptif à mes gestes d’affections d’ailleurs. Je préférais alors le libérer. « Comment ça ‘drôle de faucon’ ? » J’avoue que j’ai bien envie d’entendre l’histoire complète de cette rencontre hors du commun. C’est toujours fascinant de comprendre comment nos deux espèces s’apprivoisent je trouve. J’hésites quelques instants avant de me livrer sur mon histoire, puis je finis par me lancer. « Il y avait une volière avec de nombreuses espèces différentes dans la maison où j’ai grandi. Ils ont été mes premiers amis. J’ai passé des heures entières à les observer et à me prendre pour l’un d’eux. » C’est une des premières fois que je révèle cela à quelqu’un alors instantanément, je rougis. Etre un oiseau, apprendre à voler, puis être libre pour toujours. « C’est doux comme prénom. » Qu’est-ce qui m’a pris de lui dire ça ? Autour des oiseaux, je sens la poésie du lieu m’envahir pleinement sans doute. « Je suis Benjamin. »
Spoiler:
 
Amy Livingston
ADMIN ∎ ★ Oiseau de Nuit
avatar
Inscrit le : 06/04/2016
Messages : 736
Avatar : Emilia Clarke
Crédits : Avatar : Little wilding - Signature : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 07/08/1986
Mes rps :
DISPONIBLE

Rencontre nocturne ❥ Shane
Case Prison ❥ Alek
Confidences ❥ Leyhan
Wreak Havoc ❥ Aleksey
Chocapiiiic ! ❥ Aurora



Bloc notes :
EN BREF :
✗ Elle est millionnaire mais personne ne le sait.
✗ Elle a replongé dans l'alcool et la drogue
✗ Elle essaye de s'en sortir avec l'aide de Leyhan
✗ Elle voudrait revoir sa soeur au moins une dernière fois
✗ Elle s'ennuie de Chris et de leurs aventures



Phoenix:
 


Mon p'tit trophée:
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'
• ÂGE : 28 ans
• BLOC NOTE :


Re: Birds of prey ► Libre, le Mer 18 Jan - 21:32

HRP:
 


Je me contente de sourire quand il dit des oiseaux qu’ils sont magnifiques. Je suis fière d’avoir la chance de pouvoir m’en occuper et de les côtoyer presque tous les jours. Je ne m’étais pas vraiment rendue compte de ce que j’avais dit jusqu’à ce que l’inconnu à mes côtés se montre plus curieux. Ce n’est pas à lui que j’ai des reproches à faire mais à moi. Je n’avais pas vraiment envie de rentrer dans les détails mais je n’avais pas envie de lui mentir. Ne serait-ce que par respect pour notre amour commun des oiseaux. « Disons qu’à un moment de ma vie, je me trouvais au bout d’un chemin et qu’un faucon a croisé ma route. J’y ai vu un signe… » Je n’avais pas vraiment dévoilé plus de détails, j’en avais conscience. « Je n’ai pas vraiment envie de rentrer dans les détails, désolée… » J’espérais qu’il ne me reprocherait pas ce passage sous silence.
Je m’étais montrée à mon tour un peu curieuse et le jeune homme s’était plutôt dévoilé. Il avait une volière chez lui. Je trouvais ça plutôt dingue et surprenant et j’étouffais ma réaction même si je n’avais pas pu retenir complètement un haussement de sourcil de surprise. « J’aimerai bien être comme eux parfois… Je vous comprends. » C’était peut-être qu’un rêve d’enfant mais j’étais une adulte qui avait encore ce genre de rêve parfois.
Je ne m’attendais pas à une remarque sur mon prénom et elle m’arrache un rire un peu cynique. Ce n’est pas contre lui, c’est l’ironie du compliment. « Il n’y a que ça de doux chez moi… » J’étais bien trop impulsive, instable pour être aussi douce que mon prénom pouvait l’être. « Mais merci. » Je prenais ça pour un compliment. C’en était un ? « Enchantée Benjamin. »
Après être restée encore de longue seconde assise à côté de Ben, je me relève et frotte mon pantalon pour en chasser la poussière qui s’y est collée. « Vous avez déjà vu des bébés ? Tout juste éclos ? » C’était une invitation à peine déguisée. « Certains sont très moches, surtout les bébé perroquets mais ça reste magique de les voir si petit. » S’il acceptait de me suivre, je nous emmènerai jusqu’à la nurserie. Le Zoo avait vocation à sauvegarder les espèces. J’étais toujours tiraillée par le paradoxe d’enfermer des oiseaux pour les protéger et les aider à ne pas disparaître alors qu’on aurait envie de les voir libre en pleine nature mais je n’avais pas envie de me torturer l’esprit tout de suite. « Si ça vous dit, je peux vous emmener voir les oisillons… »

___________________
∞ I'll shout it out like a bird set free ∞

♫ Don't come for me today. I'm feeling good, let me savor it. Don't come for me today. I'm feeling good and I remember when You came to take me away So close I was to heaven's gates But no baby, not today. Oh, you tried to track me down You followed me like the darkest cloud But no baby, not today. Oh Reaper. ♫
Benjamin Leicester
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 19/11/2016
Messages : 111
Avatar : Grant Gustin
Date de naissance : 04/09/1992
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Birds of prey ► Libre, le Dim 19 Fév - 18:34

Je suis tout ouïe mais je comprends rapidement que je n’en saurais pas plus. Je fais un signe compréhensif de la tête. Elle n’est pas la première à ne pas avoir envie de dévoiler ses secrets. Il y a des sujets bien trop personnels dont il est difficile de parler, et encore plus avec des inconnus. Je ne lui en veux pas. Je comprends même. Je ne sais pas s’il est vraiment essentiel de lui répondre que ce n’est pas grave. En tout cas, je n’en ressens pas le besoin. C’est étrange comme une épreuve qui a été difficile à passer chez quelqu’un, peut me donner une sensation de vide immense. Je me sens mal pour la jeune femme et j’ai envie de l’aider, même si présentement, je ne sais pas lequel de nous deux est dans la plus mauvaise posture.

« Vous ne pouvez pas dire ça ! Il n’y a qu’à voir votre affection pour vos oiseaux et la manière dont vous vous en occupez. Si ce n’est pas de la douceur, je dois dire que je n’ai rien compris à la vie. » Là-dessus, je ne pense pourtant pas me tromper. Je lui adresse un beau sourire, sincère. Je la trouve sympathique et contrairement à plusieurs personnes, elle m’a accueilli ici avec une manière que j’apprécie énormément. Rien que pour cela, je ne reviendrais pas sur ce que je lui ai dit, ni sur ce que je pense.

Je continue à regarder la volière et repère un oiseau, seul, alors que le reste de son espèce est en groupe, quelques mètres plus loin. Il me fait penser à moi. Je fronce les yeux. J’aimerais pouvoir le rassurer et lui dire que tout se passera bien, mais sans doute qu’il ne comprendrait pas. La jeune femme me sort de mes pensées, me demandant si j’ai déjà vu des oisillons. « Une fois, il y a eu une naissance à la maison mais je n’ai pas eu la chance de m’en approcher. » Mes parents me l’avaient formellement interdit, m’indiquant que c’était bien trop dangereux pour moi. Encore aujourd’hui, je recherche la raison de ce danger et ne trouve aucune réponse. Mes yeux se mettent à pétiller à l’écoute de la proposition d’Amy. « Oh oui, avec grand plaisir ! » Je me lève à mon tour, bien qu’elle l’ait fait depuis déjà quelques instants. Ne connaissant pas le zoo, je ne sais rien de la direction à prendre mais il va me suffire de suivre la jeune femme. « Il y en a beaucoup qui naissent ici ? » La question parait sans doute idiote. « J’ai toujours pensé que les zoos récupéraient des oiseaux blessés par ci, par là. Même si je me doute bien qu’à un moment donné ils se reproduisent ! » Oh mon Dieu, dans quoi est-ce que je me lance ? Je vais encore paraitre idiot, à croire que j’en fais exprès. « Et ça fait longtemps que vous travaillez ici ? » Oui, c’est ça, change de conversation, ça vaut mieux pour toi !
Amy Livingston
ADMIN ∎ ★ Oiseau de Nuit
avatar
Inscrit le : 06/04/2016
Messages : 736
Avatar : Emilia Clarke
Crédits : Avatar : Little wilding - Signature : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 07/08/1986
Mes rps :
DISPONIBLE

Rencontre nocturne ❥ Shane
Case Prison ❥ Alek
Confidences ❥ Leyhan
Wreak Havoc ❥ Aleksey
Chocapiiiic ! ❥ Aurora



Bloc notes :
EN BREF :
✗ Elle est millionnaire mais personne ne le sait.
✗ Elle a replongé dans l'alcool et la drogue
✗ Elle essaye de s'en sortir avec l'aide de Leyhan
✗ Elle voudrait revoir sa soeur au moins une dernière fois
✗ Elle s'ennuie de Chris et de leurs aventures



Phoenix:
 


Mon p'tit trophée:
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'
• ÂGE : 28 ans
• BLOC NOTE :


Re: Birds of prey ► Libre, le Dim 26 Fév - 16:39

Je ne m’étais pas attendue à sa remarque sur la douceur. Il avait sans doute mais dans ce cas je n’étais douce qu’avec les volatiles. En dehors de ça, j’étais souvent en équilibre instable comme de la nitroglycérine prête à exploser à la moindre secousse. Je lui rendais alors son sourire en guise de réponse, assez touchée au fond de sa remarque. « C’est gentil. »

Puisque nous avions pour passion commune les oiseaux, j’avais ramené la conversation sur eux et sur les petits. Il n’avait pas eu la chance de voir les seuls oisillons qu’il aurait pu observer. « C’est dommage… Mais on peut arranger ça. » Et je lui avais tendu la main après m’être relevée pour l’aider à se remettre sur pied. « Alors c’est parti. » Et pendant que l’on sillonnait le parc, Ben me posait quelques questions que je ne trouvais pas idiote du tout. Après tout, tout le monde ne connaissait pas le fonctionnement d’un zoo. « L’année dernière on a eu près de 150 naissances. J’ai eu la chance de bosser dans un parc avec uniquement des oiseaux et là on montait jusqu’à 500 naissances dans l’année. » Un nombre impressionnant. Ici la partie oiseau du zoo était plus minime mais c’était déjà pas mal. « Non… En fait la majorité des oiseaux sont nés en captivité. On réalise des échanges avec d’autres zoo et parcs pour favoriser la diversité génétique mais malheureusement, ces oiseaux n’ont jamais connu la totale liberté. » Je préférais voir les animaux totalement libres mais quand je voyais certaines espèces survivre grâce aux zoos, je devais reconnaître que mon avis se faisait moins tranché.
A sa dernière question je prenais le temps de réfléchir. « ça va faire deux ans dans quelques mois… » Déjà. Le temps passait vite. « Et toi alors, qu’est-ce que tu fais dans la vie ? » Je nous faisais sortir des sentiers publics pour rejoindre en quelque sorte les coulisses du zoo. Je passais mon badge devant le lecteur pour entrer dans un bâtiment où se trouvaient les petits bébés oiseaux. Dans la nurserie se trouvait des espèces de bacs au-dessus desquels se trouvaient des lampes qui permettaient de réchauffer les oisillons. Parfois il y avait une vitre à travers laquelle on pouvait voir les visiteurs qui observaient les bébés. « Tu es privilégié, tu n’as aucune vitre entre eux et toi. » Je lui déconseillais de les toucher mais pendant qu’on faisait le tour je lui présentais les espèces et lui donnais deux trois explications. « Je vais te montrer quelque chose… Viens ! » C’était peut-être le seul endroit où je n’étais pas sauvage avec les gens, où je me montrais sociable sans cynisme.
J’ouvrais la porte d’une couveuse où se trouvaient des œufs et en attrapait un avec délicatesse. « On laisse les œufs au chaud le temps du développement et on peut suivre l’évolution du bébé… Regarde… » Je déposais l’œuf dans une boite dont je refermais le couvercle et en pointant du doigt l’écran de l’appareil je lançais un sourire à Ben. J’étais émerveillée comme à chaque fois. « le nombre là, c’est les battements du cœur… » L’écran affichait 300 ce qui était énorme par rapport à un humain mais logique pour un oiseau.
Je ne lui laissais pas vraiment de répit avant de l’entrainer vers une lampe contre laquelle je tenais l’œuf. « Regarde, on peut le voir par transparence… » On pouvait voir à travers la coquille un petite masse sombre qui bougeait. « Là tu vois, c’est une aile qu'on peut voir… » L’émotion avait transpiré dans ma voix, je trouvais toujours ça magique. C’était digne des échographies chez l’humain quand les parents étaient ému de voir leur bébé bouger et d’entendre son cœur battre.

___________________
∞ I'll shout it out like a bird set free ∞

♫ Don't come for me today. I'm feeling good, let me savor it. Don't come for me today. I'm feeling good and I remember when You came to take me away So close I was to heaven's gates But no baby, not today. Oh, you tried to track me down You followed me like the darkest cloud But no baby, not today. Oh Reaper. ♫
Benjamin Leicester
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 19/11/2016
Messages : 111
Avatar : Grant Gustin
Date de naissance : 04/09/1992
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Birds of prey ► Libre, le Jeu 9 Mar - 13:22

« Ça devait être juste génial. Je pense que si je n’avais pas choisi une autre voie, j’aurais pu faire ce genre de métiers. » Après tout, pourquoi est-ce que je n’ai jamais pensé à devenir vétérinaire ? Mes études me permettent encore de choisir cette voie. Mais alors que je repense à ces personnes que j’ai aidé à sauver en Afrique, je n’ai aucun doute. Je sais que je veux sauver des vies humaines à l’autre bout de la planète et faire de médecins sans frontières mon futur tout entier. « J’imagine que c’est comme tout le monde, ils doivent y être habitués et ne même pas rêvé du monde extérieur. » Là-dessus aussi je me reconnaissais. Enfant et même adolescent, j’étais tellement ancré dans mon monde que je n’avais aucune conscience de ce qui pouvait se passer dehors. La misère, la pauvreté, la famine, le malheur, c’étaient des mots inconnus, presque d’un ancien temps. Peut-être que je me mettais des œillères au fond, afin de ne pas voir la réalité en face. J’avoue me poser sérieusement la question même si je préfère me dire que la réponse est négative. « Quand on ne connait pas, on n’imagine même pas que ça existe en fait. Du coup, ils ne souffrent pas normalement. » Et avec tout l’amour qu’on leur donne, ils doivent être encore plus heureux. Cette pensée me plait alors je m’y accroche.

Je lui souris alors qu’elle m’annonce travailler dans les lieux depuis déjà deux ans. « Je suis des études en médecine. » Je confesse alors tout en continuant à la suivre. Je ne manque pas d’observer tous les alentours et dès qu’on passe à côté d’un nouvel animal, je m’arrête quelques secondes pour l’observer. Je m’arrête d’ailleurs devant deux perroquets qui me font lâcher un rire. Puis, on arrive dans un lieu qui n’a pas l’air d’être ouvert au public. Entrant dans le bâtiment, je suis surpris de la tournure des événements et bientôt, je m’émerveille littéralement devant les oisillons. « Tu n’imagines même pas le bonheur ! » En dehors de ces quelques paroles, je reste silencieux pendant le tour du locataire. Je profite, admiratif, aux anges. J’aurais bien envie de les toucher, de les prendre dans mes mains, mais ce serait égoïste de vouloir les mettre en danger alors je m’abstiens, écoutant les conseils de ma partenaire.

Puis, alors qu’elle veut me montrer quelque chose, je la suis, plein de curiosité. J’affiche de grands yeux en voyant les yeux, en comprenant pour les battements du cœur. « Je peux ? » Je demande à la demoiselle, très envieux de tenir ce petit œuf dans mes mains. J’approche de cette petite bête à naitre et j’observe attentivement la transparence et l’aile. Des larmes se mettent à couler le long de mes joues, silencieuses. Certains diront que c’est fou de se mettre dans un état pareil pour des animaux mais je suis tellement touché. Bientôt, j’ai la chance de prendre le futur animal dans mes mains et j’y vais avec la plus grande précaution, évitant tout geste brusque. Je ne me suis jamais connu aussi doux d’ailleurs. « J’ai vraiment aucun mot pour décrire… Tu as vraiment une chance incroyable ! » Avoir l’occasion de voir cela tous les jours, c’est juste incroyable.

Vient le moment de remettre l’œuf dans la couveuse, afin que celui-ci n’ait pas de soucis de développement. Cela m’arrache le cœur mais je le rends à la demoiselle tout de même avant de lui demander. « Tu penses que je pourrais revenir une autre fois ? » Malgré mon emploi du temps surchargé, j’avoue que s’ils recherchent des bénévoles, je me ferais un plaisir de les aider. Je me sens vraiment chez moi, comme à la maison. On retourne dans l’autre pièce et je me penche de nouveau sur les oisillons. « C’est fou le pouvoir apaisant qu’ils ont. Je ne m’étais pas senti aussi bien depuis un moment, comme si tous mes soucis s’étaient envolés en quelques secondes. »
Amy Livingston
ADMIN ∎ ★ Oiseau de Nuit
avatar
Inscrit le : 06/04/2016
Messages : 736
Avatar : Emilia Clarke
Crédits : Avatar : Little wilding - Signature : Mag' - Gifs : Tumblr
Date de naissance : 07/08/1986
Mes rps :
DISPONIBLE

Rencontre nocturne ❥ Shane
Case Prison ❥ Alek
Confidences ❥ Leyhan
Wreak Havoc ❥ Aleksey
Chocapiiiic ! ❥ Aurora



Bloc notes :
EN BREF :
✗ Elle est millionnaire mais personne ne le sait.
✗ Elle a replongé dans l'alcool et la drogue
✗ Elle essaye de s'en sortir avec l'aide de Leyhan
✗ Elle voudrait revoir sa soeur au moins une dernière fois
✗ Elle s'ennuie de Chris et de leurs aventures



Phoenix:
 


Mon p'tit trophée:
 


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Mag'
• ÂGE : 28 ans
• BLOC NOTE :


Re: Birds of prey ► Libre, le Lun 20 Mar - 23:53


« Il n’est jamais trop tard pour changer de voie si un jour tu en as envie. » Jusqu’à ce que j’ai ma tumeur, je n’avais jamais songé faire un tel métier. J’avais vécu en faisant des tas de petits boulots jusqu’à ce que je trouve ma voie après ma rémission et ma guérison. A la réflexion de Ben sur la liberté des oiseaux, je m’étais demandée s’il parlait seulement des oiseaux ou de lui aussi par la même occasion. Je haussais doucement les épaules. « Peut-être que tu as raison… » On n’était pas dans la tête de ces p’tites bêtes. J’espérais en fait qu’il ait raison et que ces animaux ne se sentent pas malheureux dans leur cage puisqu’ils ignoraient la liberté mais je trouvais malgré tout cette idée triste. Je préférais voir mon faucon chez moi en liberté qu’ici. « J’espère que tu as raison en tout cas. » avais-je conclu avec un sourire suite à sa réflexion.

« C’est un joli métier… » Difficile aussi mais beau. Je devais la vie à un professeur aussi borné que moi. J’espérais que Benjamin serait ce genre de médecin qui ne baisse pas les bras et se lance dans un combat quoiqu’on en dise.
Je nous faisais ensuite entrer dans la nurserie et en voyant le sourire de Benjamin et son air émerveillé, je ne regrette pas de l’avoir emmené ici. Il sait apprécier ce genre d’instant. Je le laissais déambuler dans la pièce, lui glissant quelques petites infos de temps en temps. J’avais ensuite décidé de lui montrer ce que j’appelais un petit miracle. Je lui avait fait observé l’intérieur de l’œuf par transparence avant de lui confier avec grand soin le petit œuf. Je savais que je pouvais lui faire confiance pour être prudent et délicat. Son émotion me touche et quand il me rend l’œuf, je lui adresse un sourire. Je range l’œuf dans la couveuse et j’ai beau jouer les je-m’en-foutiste la plupart du temps, ici, ce n’était pas le cas. « Je sais. J’en ai conscience. » disais-je avec beaucoup d’intensité. « Certains de mes collègues… Comment dire… Ils se sont habitués, mais quand je viens ici, je suis toujours émerveillée. » Je leur en voulais pas, si ça se trouve d’ici quelques années j’allais être comme eux. Mais je m’accrochais à ma capacité à m’étonner de tout ça et à savourer ce genre de moments.

« Je n’y vois pas d’inconvénient… Quand tu veux. » Il fallait juste que j’évite de le faire entrer en pleine journée mais plutôt quand les lieux étaient déserts ou presque. Je n’étais pas sûre d’avoir totalement le droit de le faire entrer comme ça n’importe quand. « ça restera notre petit secret ! » J’avais souris amusé avant de l’entraîner à nouveau dans la pièce avec les oisillons. Je le laissais observer autant qu’il voulait. « J’ai un faucon chez moi. Quand je suis contrariée ou que j’ai envie de décrocher du reste, je sors et je l’appelle. De le voir voler de son arbre à mon bras et de mon bras à son arbre, ça me détend. » Je haussais les épaules. « Alors je comprends l’effet que ça te fait. » Je l’abandonnais le temps d’aller chercher un papier et un stylo pour gribouiller mon numéro que je lui tendais. « Si un jour t’as envie de revenir, hésite pas… » Je jetais un coup d’œil à ma montre, on avait encore un peu de temps et ce n’est qu’au bout de longues minutes que je nous invitais à sortir. « Tu as déjà une idée de la spécialité que tu veux faire en médecine ? » J’étais curieuse d’en savoir un peu plus sur ce jeune homme étrange mais qui comprenait ma passion des oiseaux.

___________________
∞ I'll shout it out like a bird set free ∞

♫ Don't come for me today. I'm feeling good, let me savor it. Don't come for me today. I'm feeling good and I remember when You came to take me away So close I was to heaven's gates But no baby, not today. Oh, you tried to track me down You followed me like the darkest cloud But no baby, not today. Oh Reaper. ♫
Benjamin Leicester
ADMIN let's play the game
avatar
Inscrit le : 19/11/2016
Messages : 111
Avatar : Grant Gustin
Date de naissance : 04/09/1992
Mes rps : /

Bloc notes : /

Afficher


Re: Birds of prey ► Libre, le Dim 2 Avr - 9:26

Oui, c’est sûr, il est toujours temps de faire ce que l’on aime mais dans mon cas c’est un peu plus compliqué. Il a déjà été compliqué de faire comprendre à mes parents que je n’avais aucune envie d’une carrière en droit ou en politique, très compliqué même. J’avais pu lire la déception dans leurs yeux d’ailleurs mais finalement, la médecine avait une bonne renommée et ils me voyaient alors grand chirurgien. Je ne leur ai jamais avoué que je souhaitais juste partir à l’autre bout du monde pour soigner les plus souffrants, ceux qui en ont le plus besoin mais un jour peut-être que j’en aurais le courage, par la force des choses. Un pas à la fois comme on dit. En attendant, j’ai pu m’éloigner et avancer vers mon rêve, m’en donner les moyens et c’est tout ce qui compte. « Je pourrais, mais la médecine est tout aussi importante pour moi que les oiseaux. Peut-être même encore plus. » Je lui souris, sincère. Il n’y a aucune honte à vouloir sauver des vies, c’est pas comme si mon rêve consistait en un métier non honorable, bien qu’il n’en existe pas.

Se passent ensuite des instants magiques que je pense ne jamais oublier de ma vie. La transparence de l’œuf, cette proximité avec ces animaux que j’admire tant. Jamais je n’aurais imaginé un jour vivre une telle situation, même après les choses extraordinaires que j’ai vécues au cours de mes précédents voyages. « Tu as raison ! Je pense que je ne m’en lasserais jamais non plus. » Un sourire nostalgique et rêveur se lit alors sur mon visage alors que mes yeux n’ont toujours pas cessé de briller. Et lorsque la demoiselle me dit que je pourrais revenir, je me sens encore mieux, presque comme si j’arrivais dans ce paradis dont on m’a si souvent fait rêver enfant. Je ne sais comment la remercier. Encore une fois, les mots me manquent. Du coup, je me contente de faire ce geste avec mon doigt, comme si je fermais ma bouche et que je tournais ensuite la clé pour lui montrer que je ne piperais mot. « Promis, je ne dirais jamais rien. » Un sourire amusé s’affiche alors. Je suis touché qu’elle me fasse ainsi confiance alors que nous ne nous connaissons que depuis aujourd’hui. Une rencontre qui changera sans doute mon opinion des Austiniens, ou en tout cas, qui me permettra de me dire qu’ils ne sont pas tous pareil.

C’est toujours aussi apaisé et serein que je rejoins la première pièce avant de lui avouer les sentiments que cela me procure. Je n’ai aucune honte à dire ce que je ressens, même si cela n’a aucun signe de virilité, comme certains me le feraient sans doute remarquer. « Le fameux faucon ? » Je lui demande sans vraiment attendre de réponse, faisant le rapprochement avec l’histoire qu’elle me mentionnait plus tôt. « Vous avez donc réussi à l’apprivoiser en quelques sortes. Cela me parait tellement improbable, tellement beau ! » J’en rêve presque. Puis, elle s’absente mais tellement pris par mes observations, je ne remarque pas son départ. C’est une fois de retour, lorsqu’elle me tend son numéro que je comprends. « Merci. » Je dis alors tout en hochant la tête. Vous imaginez bien que je ne vais pas me faire prier pour revenir voir ces petits amours. Je profite des derniers instants avec eux mais bientôt, il est temps de sortir et je suis alors ma nouvelle amie. J’en profitais alors pour regarder l’heure. C’était passé tellement vite que je ne me suis pas rendu compte. « Je voudrais devenir médecin sans frontière. Devenir chirurgien, rester dans un cabinet et opérer des gens ne m’intéresse guère. J’aimerais aider les plus démunis. » J’avoue cela sans prétention. Les chirurgiens aussi sont utiles bien entendu, mais ce n’est pas pour moi. Les quelques stages que j’ai fait à l’hôpital m’ont plu mais je ne m’y sens pas aussi à l’aise que dans les contrées reculées où ils ont vraiment besoin de moi.

Une dame arrive et fait signe à la jeune femme. « J’ai comme l’impression que je vais devoir te laisser. » Je dis avant que la demoiselle n’ait l’occasion de me confirmer ces dires. « Je te remercie vraiment pour tout ! On risque de se revoir très bientôt. » Ce zoo risque de devenir mon nouveau chez moi, je le sens, je le sais. On se dit au revoir, un peu maladroitement pour ma part car je lui tends ma main pour qu’elle la serre. Et ensuite, il est temps de rentrer, continuer mes révisions et demain sera un autre jour.

Spoiler:
 

Birds of prey ► Libre

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: Archive des rps-