Partagez| .

Why is it so complicated? [pv Fredou]


Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sarabella M. Murray
Magic exists if you Believe
avatar
Inscrit le : 21/03/2016
Messages : 2511
Avatar : La Cendrillon des temps moderne ;)
Crédits : Minako pour l'avatar & Ruby pour le gif
Date de naissance : 12/02/1987
Mes rps :
INDISPONIBLE 5/5
Ethan / Gaby / Jack Mcdo / Jordan / Sandra
(je privilégie les réponses courtes, par manque de temps.)


Bloc notes :

LBS AWARDS




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Cathe
• ÂGE : 25 Ans
• BLOC NOTE :


Why is it so complicated? [pv Fredou], le Ven 29 Juil - 5:31


La semaine achevait pour la plupart des habitants d'Austin, mais pour nous, étudiants, c'était un cycle infini. Qu'on soit le lundi ou le samedi, c'était du pareil au même. Entre les cours, le boulot, les amis, on pouvait dire que vingt-quatre heures dans une journée, ce n'était clairement pas assez pour tout accomplir.  Pourtant, cette semaine, les heures m'avaient parues une éternité. Chaque minute de chaque heure, de chaque journée, se déroulaient comme dans un film en mode ralentit. C'était difficile à expliquer. Le seul endroit où tout semblait être à peu près normal, c'était au boulot. Étrange, n'est-ce pas? Là-bas au moins, j'arrivais à oublier les aléas de la vie, trop occupée à me montrer sympathique avec la clientèle, prenant parfois du bon temps avec certains d'entre eux. Et par ''bon temps'', n'allez pas vous imaginer des choses, j'entends faire connaissance.
C'était abusivement calme ce soir, au Austin Paradise. J'étais arrivée à l'heure, même en avance, comme toujours, mais ce n'était pas aussi achalandé que j'aurais pu l'imaginer. Pour le moment, la soirée se résumait à faire l'inventaire des produits, servant quelques clients -par-ci, par-là- et nettoyer le comptoir. Passionnant (on sent bien le sarcasme ici). Le désavantage d'une soirée tranquille, c'était que le temps semblait s'être arrêter, l'avantage c'était que -avec un peu chance- je pourrais peut-être rentrer chez moi plus tôt. Prendre une longue douche et retrouver les bras de Morphée. Mais mes plans changèrent légèrement quand je le vis passer les portes de la Brasserie. Frederic Douglas. Celui-là même que j'évitais du mieux que je le pouvais depuis un fameux soir de la semaine précédente. Ça avait été un succès, jusqu'à ce soir. Tout ce que j'espérais, c'était que lui ne m'ait pas repéré avant que j'eus utilisé l'un de mes collègues comme bouclier. Pas professionnelle que vous dites? Rien à battre! Je me sentais nerveuse tout d'un coup, comme si j'avais été prise en flagrant délit, alors que tout ce que je faisais, c'était mon job.
Frederic Douglas
ADMIN ∎ No Ambitions & No Shame
avatar
Inscrit le : 02/11/2015
Messages : 2598
Avatar : Aaron Tveit
Crédits : Kawaiinekoj
Date de naissance : 06/04/1989
Mes rps : INDISPONIBLE (4/2)
Romy - Black, fin de la pièce
Dak-Ho - La victoire est belle
Clay - The after party
Swann - Tout y est

Bloc notes : EN CE MOMENT :
- Il a l'esprit troublé
- Il s'inquiète pour Swann
- Il pense lancer un club de robotique
- Il boit un peu trop

L'ÉTÉ EST LÀÀÀ !
Profitez du beau temps vous tous


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: Why is it so complicated? [pv Fredou], le Sam 30 Juil - 2:32



Frederic descendit de sa vieille voiture et se posa devant le Austin Paradise, un léger sourire aux lèvres, les mains dans les poches et le premier bouton de sa chemise marine détaché. Deux amis à lui étaient en ville, en vacances d'été. Ils n'avaient jamais vraiment arrêtés d'étudier, alors ils reprenaient les cours de manière officielle très bientôt. Évidemment, ils n'avaient pas voulu rater l'occasion d'aller se moquer un peu de leur ami devenu enseignant. Parce que oui, Frederic avait finalement décidé de prolonger ce fichu contrat d'enseignement, le signant sans vraiment savoir s'il s'agissait d'une bonne décision ou pas. Il y avait des pour, des contre, des idées qui lui était venue en tête au cours de la semaine précédente ... C'était très aléatoire, mais il aimait se faire croire qu'il avait surtout signé pour qu'on lui fiche la paix.
Ses amis ne tardèrent pas à arriver et il les accueillit avec un grand sourire, une accolade amicale et plusieurs regards de désapprobation face à leurs blagues. Ils poussèrent finalement la porte du bar, y entrèrent en petit groupe rapproché, à la recherche de la meilleure table.
Frederic ne la vit pas tout de suite, installée derrière le bar, comme la gardienne des lieux. Il regardait un peu partout, l'air distrait et naïf. Quand son regard se posa sur elle toutefois, il afficha un air stupidement perplexe. Il se parla en mots simples dans son cerveau ralentit. Étudiante. Jeux vidéos. Sarabella. Malaise. Elle ne s'était pas pointée à son dernier cours, l'avait raté pour la première fois. Pour la première fois d'ailleurs, il avait attendu de la voir entrer par la porte du local. Elle n'était pas venue, laissant sa place habituelle étrangement vide, la transformant en un trou noir qui goba l'attention de Frederic pendant toute la durée du cours. C'était à cause de lui sûrement ? De ce qu'il avait dit ? Il n'était même plus certain de ce qu'il avait dit, regrettait pourtant de ne pas en avoir dit plus. C'était bête pourtant, il ne s'était rien passé, vraiment, la semaine précédente. Pourtant, il flottait dans l'air comme un sentiment de déception.
Frederic suivit ses deux compagnons pour prendre place à une table, en angle près d'un mur, non sans jeter de nombreux coup d'oeil à la blonde derrière le comptoir. Il capterait peut-être son regard ? Elle viendrait sûrement les servir de toute manière. Même si derrière son bar elle semblait particulièrement ... occupée ? Agitée ? Un peu faussement même. Il souleva légèrement la main, comme pour la saluer, mais son geste maladroit ne passa pas inaperçu, du moins pas auprès de ceux qu'il ne concernait pas. « Toujours mystiquement intrigué par les femmes, Douglas ? » Il se retourna rapidement, eut un rire nerveux. « Nooon, c'est juste heu ... Une étudiante à moi. Je pensais pas qu'elle travaillait ici. » Son ami eut un sourire en coin. « Seigneur, t'as pas du tout changé toi. » Et ils rigolèrent un peu, comme trois jeunes idiots, même si le rire de Frederic était, lui, teinté d'un léger malaise.

___________________
Sarabella M. Murray
Magic exists if you Believe
avatar
Inscrit le : 21/03/2016
Messages : 2511
Avatar : La Cendrillon des temps moderne ;)
Crédits : Minako pour l'avatar & Ruby pour le gif
Date de naissance : 12/02/1987
Mes rps :
INDISPONIBLE 5/5
Ethan / Gaby / Jack Mcdo / Jordan / Sandra
(je privilégie les réponses courtes, par manque de temps.)


Bloc notes :

LBS AWARDS




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Cathe
• ÂGE : 25 Ans
• BLOC NOTE :


Re: Why is it so complicated? [pv Fredou], le Mar 2 Aoû - 5:11


Si Fred m'avait vu me défiler, c'était clair, je n'allais pas passé pour une personne très mature. Heureusement pour moi, du coin de l'oeil, je remarquai qu'il n'était pas seul et il ne m'avait donc probablement même pas remarqué. Discrètement, mon regard le suivit jusqu'à la table, où il fut accompagné par deux amis. En temps normal, les gens venaient prendre leur boissons directement au comptoir, mais il arrivait -par moment- que les employés doivent se déplacer sur le plancher pour aller prendre les commandes aux tables. Il me semblait bien que ça allait être le cas. «Tu veux pas y aller à ma place?» Mon regard suppliant était planté dans celui de mon collègue, histoire de l'amadouer un tout petit peu. Par contre, je ne jouais pas les allumeuses, loin de là. J'imitais simplement le regard du chat botté. En moins mignon. «Quoi? Depuis quand tu craches sur de l'argent toi?» Je posai une main sur une hanche, l'autre sur mon front, tentant de dissimuler un peu mon visage. «Non, t'as raison, laisse-tomber.» Une expression d'incompréhension sur le visage, il acquiesça avant de disparaître dans la pièce à l'arrière du bar. J'attrapai un chiffon, frottant maladroitement le comptoir, en évitant de regarder trop souvent dans la direction de Frederic. Je ne voulais pas attiré son attention. J'aurais préféré être invisible, disparaître complètement. Pour la première fois depuis que j'avais intégré la FAC, j'avais raté volontairement un cours. Celui de programmation, donné par le bel enseignant. Je savais qu'à un moment ou un autre, on me poserait la question, mais je n'avais aucune idée de ce que j'allais répondre. J'étais honteuse de me retrouver de nouveau face à lui. De me retrouvé dans la peau de l'étudiante modèle, en craignant qu'à quelque part, l'image que Fred gardait de moi était celle de l'allumeuse. Même si ça nous avait bien sauvé les fesses. Je continuais donc de ranger le bar, nettoyer les verres salles, servir un ou deux clients, avant que mon collègues n'arrive derrière moi. «Sara? Toujours pas été servir les messieurs?» Je me tournai vers lui, baissant les yeux vers le sol. Bien franchement, j'avais espéré que l'un de ses amis vienne commander au comptoir, c'était pas de chance. «J'y vais.» Je lâchai un soupir, rendant mon torchon avant de sortir derrière le bar pour me diriger vers la dite-table. J'évitai de croisé les yeux du beau brun, me concentrant plutôt sur les deux hommes qui l'accompagnaient. «Bonsoir messieurs.» Je tentais d'afficher un sourire sincère, mais je ne devais pas du tout avoir l'air naturelle. «Qu'est-ce que je vous sers ce soir?» Mon regard alternait entre l'ami numéro et l'ami numéro deux. Je n'osais simplement pas détourner d'avantage la tête et me retrouver face à Frederic.
Frederic Douglas
ADMIN ∎ No Ambitions & No Shame
avatar
Inscrit le : 02/11/2015
Messages : 2598
Avatar : Aaron Tveit
Crédits : Kawaiinekoj
Date de naissance : 06/04/1989
Mes rps : INDISPONIBLE (4/2)
Romy - Black, fin de la pièce
Dak-Ho - La victoire est belle
Clay - The after party
Swann - Tout y est

Bloc notes : EN CE MOMENT :
- Il a l'esprit troublé
- Il s'inquiète pour Swann
- Il pense lancer un club de robotique
- Il boit un peu trop

L'ÉTÉ EST LÀÀÀ !
Profitez du beau temps vous tous


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: Why is it so complicated? [pv Fredou], le Mer 3 Aoû - 2:19



Ils patientèrent, longtemps, beaucoup plus longtemps que d'habitude. Frederic, comme un idiot, ne put s'empêcher de continuer ses petits coup d'oeil vers le bar, sans toutefois oser de nouveau un signe de salutation quelconque. Il ne savait pas trop. Peut-être ne faisait-il que s'imaginer qu'il y avait un malaise en fait. C'était peut-être ça; elle avait attrapé un vilain rhume et avait été clouée au lit mardi. Ou bien sa grand-mère avait fait une chute inopiné au bas d'un escalier et, en fille attachée à sa famille, Sarabella avait accouru à son chevet pour la rassurer en lui tenant la main comme dans les films. Ou bien il y avait réellement un malaise et Frederic faisait preuve, une fois de plus, d'une imagination fantasmique un peu trop débordante.
Il la vit soudain approcher du coin de l'oeil. Il rata carrément les dernières brides d'une conversation qu'il ne suivait qu'à moitié de toute façon et tenta un sourire subtil et confiant. Il se redressa un peu sur sa chaise, replaça discrètement le col de sa chemise. Et il reçu comme une claque au visage. Essuya le rejet le plus total. C'est avec un air qui devint rapidement abasourdi qu'il la vit ne lui accorder aucune attention. C'est pourtant elle qui avait établit le contact la dernière fois, la gêne n'était donc pas le problème en cause ici. Non, elle l'évitait intentionnellement du regard, réservant ses sourires discrets - dans lesquels Frederic voyait désormais un charme certain - à ses deux amis qui, clairement, pouffaient en silence. « Heu ... Un grand verre de scotch pour moi. Sur glace. » Il avait espéré que le son de sa voix la ferait sourciller, mais son regard resta obstinément fixé au papier sur lequel elle notait visiblement la commande. Elle tourna les talons, retourna vers le bar et lui, la suivit du regard, piteusement.
Les commentaires, les blagues, ne tardèrent pas. Ses amis le regardaient avec des airs faussement choqué. « Tu la connais pas du tout en fait ! Menteur ! » Il hocha un peu la tête en ouvrant les mains, baissant le ton de sa voix en espérant que la chose inciterait ses amis à faire de même. Le fait que Sarabella puisse entendre leurs âneries le dérangeait un peu. « Je vous assure que si ! » L'un deux posa une main sur son épaule, lui parla avec une pitié amusée. « Fred, se masturber en pensant à une fille, c'est pas vraiment la connaitre. » « Fermez lààààà ... » Et il enfouit la tête dans ses mains avec un râle plaintif, gêné et dérangé. Aussi parce qu'il avait entendu le tintement des verres que Sarabella ramenait vers la table et il préférait, cette fois, faire profil bas. Après tout, les commentaires de ses amis n'étaient qu'à moitié faux.
Quand il fut certain du départ de la jeune femme, il se redressa bien vite, pointa son ami d'un doigt accusateur. «  Et toi aussi t'es un menteur ! Tu raconte partout que t'es gold sur LoL alors qu'on sait tous les deux que t'es silver. » Il prit une grosse gorgée de son scotch, trop rapidement, avant de s'enfoncer dans sa chaise, de prendre un air supérieur. « Petit joueur. » La discussion ne tarda pas à s'enflammer et Frederic se félicita intérieurement d'avoir su si bien manoeuvrer ce changement de sujet.
La soirée avança, riche en plaisanteries et en alcool. Les verres suivants, ses amis allèrent les commander au bar, un peu moqueurs, mais tout de même conscients de l'embarras de leur ami. Il était déjà plutôt tard quand l'un d'eux regarda sa montre. Ils devaient rentrer. Ils reprenaient la route tôt le lendemain matin, avaient des rendez-vous en soirée. Ils voulaient sortir tous ensemble, mais Frederic leur dit de prendre les devants. Il n'avait pas tout à fait terminé son verre. « Ben, on peut t'attendre si tu veux ? » « Pas la peine je vous dis ! Partez avant que je décide de vous laisser payer vos dernières consommations vous-même. » « On se fera pas prier alors ! » Une petite accolade virile, un salut de la main, et ils étaient partis.
Frederic descendit le regard vers son verre presque vide dans lequel des fragments de glaçons tournaient. Il poussa un petit soupir. Redressa le regard vers le bar. Elle y était toujours, évidemment. Il redressa son dos, expira fortement, se craqua ridiculement le cou et se leva pour marcher d'un pas décidé vers le comptoir. Il passait peut-être sa vie à vivre des malaises, mais il ne les aimait pas pour autant. S'il pouvait en éliminer un ce soir - et que l'alcool lui donnait le courage de le faire - il ne pouvait pas passer à côté. Et puis, pour être tout à fait honnête, son orgueil masculin avait été atteint par cette absence totale d'attention dont elle avait fait preuve à son égard. Mais il n'osait pas se l'avouer, que ça l'avait un peu vexé.
Il arriva rapidement, très rapidement au bar et s'installa juste en face de Sarabella qui, la tête baissé, semblait compter des pourboires. « Il y a un malaise, pas vrai ? » Il réalisa que c'était peut-être un peu trop direct comme phrase d'approche. Mais des phrases d'approche, il n'en connaissait pas. Tout de même, en la voyant relever la tête, il fut pris d'un instant de doute. Mais non Frederic, soit un adulte, règle ce problème. Il devait le faire, pour le bien de son éthique professionnelle - c'est ce qu'il aimait se raconter. « J'ai créé un malaise la dernière fois ... » Il baissa le regard vers son verre, y fit tourner les désormais minuscules glaçons, aussi pathétiques que ses excuses. « Je suis désolé pour ça c'est heu ... » Il pencha un peu la tête, ne redressant toujours pas le regard. « Je voudrais pas que ça nuise à ton cours ou quoi que ce soit ... J'ai juste heu ... » Il redressa finalement la tête, regarda Sarabella dans les yeux, avec sincérité et sans sourire ridicule ou gêné. Pour une fois, il avait l'air d'un adulte, d'un homme. « J'ai été distrait par la distraction, moi aussi. »
Il resta un instant silencieux, les pupilles toujours accrochées aux siennes, parce qu'il essayait d'y lire quelque chose - et aussi, simplement, parce qu'elle avait de grand yeux qu'il trouvait particulièrement beaux. Évidemment, la psychologie féminine n'était pas son fort et il finit par détourner le regard vers le mur du fond, les bouteilles, en calant son fond de verre. Il expira un coup, redressa les yeux vers elle, avec son éternel air gamin cette fois. Il esquissa un sourire gêné. « Ça rattrape le coup si au lieu de recommander un seul verre, j'en prend deux et on les bois ensemble ? » Offrir un verre à une barmaid qui aurait elle-même préparé ce verre ... Il trouvait ça un peu minable, mais moins que de ne rien proposer du tout. Certainement mieux que son silence de la semaine précédente, qui était la cause de tout ce cirque.

___________________
Sarabella M. Murray
Magic exists if you Believe
avatar
Inscrit le : 21/03/2016
Messages : 2511
Avatar : La Cendrillon des temps moderne ;)
Crédits : Minako pour l'avatar & Ruby pour le gif
Date de naissance : 12/02/1987
Mes rps :
INDISPONIBLE 5/5
Ethan / Gaby / Jack Mcdo / Jordan / Sandra
(je privilégie les réponses courtes, par manque de temps.)


Bloc notes :

LBS AWARDS




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Cathe
• ÂGE : 25 Ans
• BLOC NOTE :


Re: Why is it so complicated? [pv Fredou], le Mer 3 Aoû - 3:58


J'avais honte de moi à ce moment-même. C'était vraiment digne d'une adolescente d'éviter de regarder Frederic. Le pire, c'était que je n'espérais même pas que ça le vexe ou le blesse, non, je n'étais pas mesquine à ce point. Seulement, je savais que moi ca me ferait quelque chose de le regarder dans les yeux, vue la façon dont il s'était comporter la dernière fois. J'avais mis ça sur le compte de mes agissements, car si ce n'était pas la cause, je ne comprenais vraiment ce changement soudain. Alors ce soir, c'était moi qui était froide, distante. Ça valait mieux. Et puisque je travaillais dans le public, je devais tout de même faire preuve de courtoisie, donc être souriante et polie. Pas une seule fois je n'avais levé les yeux vers l'enseignant, notant les boissons dans mon calepin, avant de tourner les talons pour retourner au comptoir. Je m'en voulais un peu de ne pas avoir salué Frederic, ça aurait tout de même été la moindre des choses, mais il était trop tard maintenant. Quelques minutes passèrent durant lesquelles je préparai les cocktails, évitant de regarder trop souvent en leur direction. J'admets l'avoir fait une fois ou deux, croyant avoir déceler des rires lointains, avant de me remettre à la tâche. «Et voilà pour vous.» Je déposai les trois verres devant leur destinataire respectif. «Si vous avez besoin de quoi que ce soit d'autre, vous savez où me trouver.» Un dernier sourire avant de retourner à mon poste de travail.
Durant les heures qui suivirent, je réussis presque à oublier la présence de Frederic, portant plutôt mon attention sur les autres clients qui allaient et venaient. Bien sûr, la réalité me rattrapait chaque fois que l'un de ses ami venait passé une nouvelle commande. Mais avec le brouhaha qu'il y avait dans la Brasserie, ce n'était jamais bien long que mon attention se détournait de l'enseignant, qui semblait avoir beaucoup de plaisir malgré mon attitude désagréable envers lui. Je ne savais toujours pas comment j'allais expliquer mon comportement lorsque la question me serait posée. Enfin, si questionnement il y avait un jour.
Mon quart de travail était presque terminé. J'avais déjà commencer à compter le tip laisser par les nombreux clients. Une fois que j'aurais terminé, il n'y aurait plus qu'à me rendre à la table des trois mousquetaires pour régler leur dernière commande avant que je ne puisse filer. Je le vis pas arriver, le bel enseignant, bien trop occupée par le calcul des recettes de la soirée. Je sentis tous mes muscles se tendre quand sa jolie voix résonna à mon oreille. Niveau subtilité, c'était raté pour moi. Mon ignorance n'avait pas passé inaperçue, contrairement à ce que j'avais pu croire. Je tentai de garder un ton neutre, naturel. «Je ne vois pas de quoi tu parles.» Je n'avais toujours pas relevé la tête de mes pourboires. Je ne voulais pas affronter son regard. Je ne le pouvais pas. Cette fois, il affirmait avoir créé une malaise. Je relevai les yeux vite fait, scrutant son visage rapidement, sans ajouté un mot. Je n'étais pas certaine si le sentiment qui m'envahissait était le soulagement qu'il s'en soit finalement rendu compte, ou si au contraire, le malaise en serait accentué. Il en était désolé. Ces mots me décrochèrent un léger sourire que je n'étais pas certaine qu'il ait perçu. «Je ne voudrais pas que ça nuise à ton cours ou quoi que ce soit... J'ai juste euh...» Cette fois, je détachais mon regard de mes affaires pour relever la tête. Je sentis mon cœur se serrer. Les quelques secondes de silences qui s'installèrent entre nous -à se fixer- me parurent une éternité. J'imaginais le pire et je me voyais déjà lui dire que je n'avais pas la force d'affronter son regard sur moi durant les prochains court, avec l'image dégueulasse qu'il se faisait maintenant de moi. Je me voyais lui dire que j'allais abandonner le cours, pour facilité son enseignement. De toute façon, ce n'était pas comme si le cours de programmation était important pour le diplôme que je comptais avoir à la fin de mes études. C'était juste un petit plus pour développer mes techniques informatiques. «J'ai été distrait par la distraction, moi aussi.» «Ah?!» C'est le seul petit mot qui s'échappa d'entre mes lèvres. Honnêtement, je n'étais pas certaine de bien saisir le sens de sa phrase.   Et plutôt que de chercher plus loin, je restai la, sans rien ajouter. Je ne savais pas si j'attendais de lui qu'il réponde à ma question silencieuse ou qu'il détourne la conversation, mais je me contentais de reprendre mes calculs quand je sentis son regard me fuir. Décidément, on allait jamais s'en sortir. C'était ce que je croyais, jusqu'à ce que Frederic ne souffle un bon coup, attirant de nouveau mon attention. Il avait de nouveau se sourire tout mignon, le même qu'il avait eu dans la salle informatique la semaine précédente. Celui qui m'avait drôlement rendue à l'aise et confortable, faisant fi de son statut d'enseignant. Son invitation, je ne l'avais pas appréhendée, et ça me fit sourire intérieurement. Oui parce que je ne pouvais pas laisser paraître que ça me plaisait bien, pas après ma réaction enfantine. «Je ne peux pas boire en service...» Je l'avais dis sans expression faciale, juste pour voir la réaction qu'il aurait. Après, c'était la loi, je pouvais perdre mon emploi si j'étais surprise à boire pendant les heures de boulot. Je jetai un regard rapide vers l'Horloge au fond du Bar. «Mais je finis dans 15 minutes. Tu crois pouvoir patienter?» Ça aurait pu être pire, j'aurais pu refuser, l'envoyer balader. Lui dire que c'était une mauvaise idée. Car pour être franche, je n'étais pas du tout certaine que ça soit une bonne idée!
Mon tablier retiré, j'enlevai l'élastique qui retenait mes cheveux en un chignon pour les laisser onduler sur mes épaules. J'appliquai une mince couche de gloss sur mes lèvres puis je redescendis sur le plancher pour saluer mes collègues, qui eux n'avaient pas terminer leur nuit, avant de rejoindre Frederic l'autre côté du bar. Je passai une main dans mes cheveux, comme pour m'assurer qu'ils soient correctes, avant d'afficher un sourire. «Tu veux le prendre sur la terrasse, ce verre?» Après tout, il allait bien falloir discuter et l'intérieur me semblait pas tellement être le meilleur endroit pour se faire.
Frederic Douglas
ADMIN ∎ No Ambitions & No Shame
avatar
Inscrit le : 02/11/2015
Messages : 2598
Avatar : Aaron Tveit
Crédits : Kawaiinekoj
Date de naissance : 06/04/1989
Mes rps : INDISPONIBLE (4/2)
Romy - Black, fin de la pièce
Dak-Ho - La victoire est belle
Clay - The after party
Swann - Tout y est

Bloc notes : EN CE MOMENT :
- Il a l'esprit troublé
- Il s'inquiète pour Swann
- Il pense lancer un club de robotique
- Il boit un peu trop

L'ÉTÉ EST LÀÀÀ !
Profitez du beau temps vous tous


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: Why is it so complicated? [pv Fredou], le Dim 7 Aoû - 4:02



« Ah, d'accord ... » Il était déçu, forcément. Plutôt naïvement, il s'était imaginé qu'elle dirait oui. N'y avait-il pas eu un semblant de bonne entente entre eux, la semaine précédente ? Avant l'intrusion de cet idiot de concierge, ils passaient un bon moment, la gêne de Frederic avait même sut se dissiper un peu. C'est comme s'ils repartaient de zéro et que l'enseignant devait désormais accepter la triste vérité de ce refus. Il ravala un peu sa fierté, déglutissant littéralement, avant d'ouvrir un peu la bouche. Il fallait qu'il dise quelque chose d'autre, ce rejet était trop embarrassant. « Peut-être alors heu ... » Elle le coupa  dans son élan - heureusement - et l'expression de l'informaticien changea du tout au tout. Vers la surprise d'abord, exprimé par de grands yeux et un air idiot. Puis par ce grand sourire qui se traça sur son visage et l'agitation, un peu trop grande, de ses mains alors qu'il répondait. « Évidemment ! Je vais heu ... t'attendre là. » Il calma un peu ses mains et hocha de la tête, comme pour celer ce rendez-vous improvisé. Puisque c'était bien un rendez-vous ? Non, Frederic préférait le qualifier de ... verre de rédemption. C'était moins de pression sur ses épaules.
Il attendit patiemment à une table un peu plus loin, préférant rester loin du comptoir. Il n'était pas un petit chien en manque d'attention non plus - quoique. Il tapotait des doigts sur la table, sur son verre, de nouveau rempli, plus que les fois précédentes même. Il eut bien assez de son quart d'heure d'attente pour le terminer, et ça lui rendit les joues et les oreilles toute chaudes. Il se leva un peu trop vite en voyant Sarabella approcher, réalisa qu'il avait bu un peu plus qu'il ne le pensait. Mais ça allait encore, il lui en fallait beaucoup plus pour perdre ses capacités. Il lui rendit son sourire, remarqua la petite touche de maquillage, évidemment. Ces femmes. Il hocha un peu la tête à la proposition. « C'est une bonne idée. » Et il tendit le bras vers la terrasse, pour la laisser ouvrir la marche. Et parce qu'elle avait de superbes cheveux, comme ça, de dos.
On vint très rapidement prendre leur commande et Frederic se laissa encore une fois tenter par ce classique verre de scotch qui risquait pourtant de lui causer des problèmes éventuellement. Face au léger malaise qui s'installa suite au départ du serveur, l'enseignant chercha la bonne approche. Il frotta un instant ses mains sur ses cuisses, regarda Sarabella. Il se visualisait très bien l'expression peu convaincue qu'elle avait affichée suite à son explication pour le moins subtile. Alors, parce qu'il aimait tourner le fer dans la plaie et parce qu'il voulait absolument tuer tout soupçon, il ajouta, comme sorti de nul part. « Je me répète sûrement, mais le petit truc, l'autre soir, ça n'a pas du touuuut changé l'image que j'avais de toi. » Il accompagna ses paroles d'un petit geste de main, comme s'il balayait des suppositions. Puis il pencha la tête d'un côté et de l'autre en levant légèrement les yeux au ciel. « Enfin, si, mais pas comme tu crois. » Il replongea son regard vers elle, avec un air incertain, les sourcils légèrement arqués.  « Je ne te vois pas du tout comme une heu ... allumeuse. » Il détestait prononcer ce mot, même s'il le pensait très souvent. Ça sonnait sale et il préférait garder sa saleté dans sa tête.
Son verre de scotch lui sauva la mise, lui permettant d'enfouir ses lèvres bavardes dans l'alcool et d'ainsi clore ce délicat sujet. Une fois sa gorgée prise, il donna une très légère tape sur la table avant de sourire largement, de toute ses dents. « Allez, on change de sujet maintenant ! » Avant que ça ne devienne parfaitement ridicule. Le but de ce verre était tout de même d'oublier tout ça, non ?

___________________
Sarabella M. Murray
Magic exists if you Believe
avatar
Inscrit le : 21/03/2016
Messages : 2511
Avatar : La Cendrillon des temps moderne ;)
Crédits : Minako pour l'avatar & Ruby pour le gif
Date de naissance : 12/02/1987
Mes rps :
INDISPONIBLE 5/5
Ethan / Gaby / Jack Mcdo / Jordan / Sandra
(je privilégie les réponses courtes, par manque de temps.)


Bloc notes :

LBS AWARDS




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Cathe
• ÂGE : 25 Ans
• BLOC NOTE :


Re: Why is it so complicated? [pv Fredou], le Sam 13 Aoû - 1:55


J'avais mis peut-être un peu plus de temps que nécessaire, après avoir rejoint la salle des employés. J'avais soigneusement replacé ma jupe en jeans et mon débardeur avant de lousser ma tignasse blonde. Une dernière retouche maquillage, toute légère et j'étais prête à retrouver Frederic. Tout ça, ce n'était pas nécessaire, je faisais des pieds et des mains pour rien du tout. Après tout, ce n'était pas le genre de détails sur lesquels les hommes s'arrêtaient en général. Pourtant, j'y avais tenu -à être présentable-.

J'aurais pu m'installer à la table où attendait l'enseignant, mais je préférai lui proposer de sortir sur la terrasse extérieur. La musique était plutôt forte à l'intérieur, puis avec tout ce monde qui allait sûrement finir par se bousculer -tôt ou tard- je préférais ne pas devenir un dommage collatéral. Je pris les devants, marchant d'un pas décider vers l'une des tables les plus éloignées, tout au fond de la terrasse. Juste histoire de pouvoir parler en toute intimité. Je n'aimais pas trop les regards curieux des gens aux alentours. L'un de mes collègues avait vite fait de venir prendre nos commandes. Frederic semblait avoir un petit penchant pour l'alcool fort, ayant demandé la même chose à chaque service. Pour ma part, je demanda un Long Island Ice Tea. J'avais envie de prendre le reste de la soirée relaxe, mais je ne voulais pas finir avec la tête dans un étau. Mon sac posé sous ma chaise, mes mains sur la table, j'arborai un petit sourire niais. J'étais là sans dire un mot. À dire vrai, je ne savais pas quoi dire, quel sujet abordé. C'était fou ce que l'ambiance était à l'opposée entière de la semaine précédente, alors que j'avais rapidement été à l'aise, oubliant même ce lien étudiant/professeur qu'il y avait entre nous, à la base. Mais pourquoi j'avais accepté de prendre ce verre alors que tout ce que j'avais envie, c'était de fondre sous la table? Je passai une main nerveusement dans mes cheveux et c'est ce moment précis que choisi Frederic pour prendre la parole. «Je me répète sûrement, mais le petit truc, l'autre soir, ça n'a pas du touuuut changé l'image que j'avais de toi.» Bien honnêtement, j'avais espéré qu'on ne revienne pas sur ce sujet, mais j'aurais du m'y attendre. C'était un sujet qui n'était pas classé et il fallait faire le point si on voulait reprendre là où tout s'était arrêté, c'est à dire quand on avait été interrompu par le concierge de l'Université. J'aurais pu être rassurée par ces paroles. En fait, ce fut le cas, l'espace de quelques secondes. C'était quand même à cause de toute cette histoire idiote que je ne m'étais pas présentée au dernier cours de programmation. Mais la seconde phrase du beau brun eu l'effet d'une bombe, dans mon cerveau. Je savais que ce n'était pas que dans ma tête. Que l'image qu'il s'était fait de moi avait changé, je ne savais juste pas encore dans quel sens. «Est-ce que ça peut vraiment être pire que tout ce que j'ai pu imaginer?» C'était pas vraiment une question, c'est phrase que j'avais murmuré pour moi-même, sans savoir si Fred l'avait entendue. «Je ne te vois pas du tout comme une heu … allumeuse. » Je pinçai mes lèvres, baissant la tête légèrement, comme pour faire en sorte qu'il ne voit pas ma petite mimique. C'était une bonne chose ça, non? Qu'il ne me voit pas comme j'avais cru qu'il me voyait, désormais. «Comm...» J'allais lui demander comment il me voyait, dans ce cas, mais au même moment, mon collègue arriva avec nos verres, me coupa dans mon élan. Tout compte, fait c'était pas plus mal, puisqu'une fois les boissons sur la table, Fred préféra dévier la conversation. Il avait mis les points sur les ''i'' et voulait considéré ce sujet comme clos. J'attrapai mon thé glacé alcoolisé et fit glissé la paille entre mes lèvres pour boire une longue gorgée, alors que mon regard soutenait le sien, avant de le reposer devant moi. «Jolie chemise, en passant.» dis-je à l'intention du jeune homme qui me faisait face. Un moyen pour détendre l'atmosphère, si on peut dire. Puis, c'était quand même très véridique. Ça faisait ressortir le bleu de ses yeux, aussi clair que la mer. «Et sinon, autre les jeux vidéos, qu'est-ce qui te passionne?»

___________________

   
It's gonna be alright
No matter how your heart is grieving, if you keep on believing, the dream that you wish will come true~ byendlesslove.
   
Frederic Douglas
ADMIN ∎ No Ambitions & No Shame
avatar
Inscrit le : 02/11/2015
Messages : 2598
Avatar : Aaron Tveit
Crédits : Kawaiinekoj
Date de naissance : 06/04/1989
Mes rps : INDISPONIBLE (4/2)
Romy - Black, fin de la pièce
Dak-Ho - La victoire est belle
Clay - The after party
Swann - Tout y est

Bloc notes : EN CE MOMENT :
- Il a l'esprit troublé
- Il s'inquiète pour Swann
- Il pense lancer un club de robotique
- Il boit un peu trop

L'ÉTÉ EST LÀÀÀ !
Profitez du beau temps vous tous


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: Why is it so complicated? [pv Fredou], le Mar 16 Aoû - 2:12



Le sujet aurait du être clos dès le moment où ils s'étaient tous les deux assis à la terrasse. Ils auraient dû se sourire bêtement un instant et trouver un bête sujet de conversation. Garder ce doute dans leur tête, oui, mais tenter de l'évacuer avec quelques blagues, des rires et autres superficialités. C'était toutefois quelque chose dont Frederic était incapable. Quand il sentait un malaise, un conflit, un accroc quelconque avec quelqu'un, il était incapable de l'ignorer. Il avait donc ramené le sujet, brusquement et maladroitement. Il se devait de finir de s'expliquer, de rendre les choses vraiment claires. Même si avec l'alcool, les mots se bousculèrent un peu, pas tellement plus ordonnés que précédemment. Il poussa d'ailleurs un petit soupir à la fin de tout ce cirque, épuisé par sa propre personne. Tout de même, il était rassuré, l'histoire était, dans sa tête, réglée. Tellement qu'il ne remarqua pas le balbutiement de Sarabella. Il l'écarta volontairement, préféra croire que son esprit à elle était désormais aussi tranquille que le sien.
C'est donc avec un sourire certain qu'il accueillit ce nouveau verre. Il prit rapidement une gorgée, l'air satisfait, avant de relever la tête vers Sarabella. Ils se fixèrent un instant alors qu'elle prenait une première gorgée, trop lentement au goût de Frederic dont le regard resta nerveusement accroché aux pupilles de la jeune femme, pour éviter de dévier ailleurs. Avec un toussotement nerveux, il finit par détourner le regard vers le lampadaire du fond de la rue, tout en tirant un peu sur le col de sa chemise qui lui semblait étrangement serrée. Et chaude.
Ainsi, quand Sarabella lui tendit une perche, il s'empressa de s'y accrocher, avec un large sourire. « Ah, merci ! C'est l'une de mes préférées. » Il laissa son regard parcourir la jeune femme de haut en bas, sentant cette fois-ci, dans ce contexte, que ce n'était pas déplacé. « J'ai rarement vu une tenue de travail aussi jolie en ce qui me concerne ... » Il fit un petit sourire en coin. Puis, mentalement, il se donna une grande tape dans le dos, se cria des félicitations viriles. Il venait de réussir un coup de maitre ! Non seulement il avait éviter de mentionner que cette chemise était un cadeau de sa mère, mais il avait également réussi à lui renvoyer un compliment. Pas un compliment totalement direct et explicite - il ne se rendrait probablement jamais à ce stade - mais quelque chose de subtil et mignon donc il se sentait ridiculement fier.
La question et une autre gorgée le relancèrent. On pouvait voir dans son visage, que l'alcool y avait fait son chemin depuis les dernières heures. Heureusement, la lumière de la terrasse, douce, orangée, qui les éclairait tous les deux, réussissait assez bien à le masquer. Il fit un sourire gêné en passant la main dans sa nuque. « Heu ... Je m'entraine pas mal, mais c'est pas vraiment une passion ... » Il leva les yeux au ciel, avec un sourire, se moquant de lui même. « C'est triste, que j'ai rien de plus intéressant à te raconter ... » Il se redressa un peu, redressa la tête aussi pour la regarder, prendre une gorgée et s'élancer, avec un peu trop d'enthousiasme. « Mais j'ai quand même un peu de temps libre pour heu ... Découvrir des nouvelles choses et tout. » Il plongea rapidement son regard dans son verre, parce que ce qu'il venait de dire pouvait porter à confusion. Il ne tarda pas non plus à y plonger ses lèvres, prenant une gorgée nerveuse avant de s'essuyer la lèvre du bout du pouce. Puis il tenta de faire comme si de rien n'était. Il se cala contre sa chaise, glissa nonchalamment un bras derrière le dossier. « Et toi ? Tu étudie en heu ... en chant c'est ça ? » Ça se passait bien jusqu'ici, non ?

___________________
Sarabella M. Murray
Magic exists if you Believe
avatar
Inscrit le : 21/03/2016
Messages : 2511
Avatar : La Cendrillon des temps moderne ;)
Crédits : Minako pour l'avatar & Ruby pour le gif
Date de naissance : 12/02/1987
Mes rps :
INDISPONIBLE 5/5
Ethan / Gaby / Jack Mcdo / Jordan / Sandra
(je privilégie les réponses courtes, par manque de temps.)


Bloc notes :

LBS AWARDS




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Cathe
• ÂGE : 25 Ans
• BLOC NOTE :


Re: Why is it so complicated? [pv Fredou], le Mar 16 Aoû - 6:42


Je n'aurais pas su dire si j'étais soulagé que le serveur revienne avec les boissons ou pas. D'un côté, est-ce que je voulais vraiment savoir ce que Fred pensait de moi? Valait mieux ne pas aborder le sujet, maintenant que le malaise semblait être derrière nous. Pourtant, un nouveau silence s'était installé. Je n'étais pas certaine si c'était à cause de la paille porté à mes lèvres délicatement où si la soirée s'annonçait simplement silencieuse. Si c'était le cas, j'aurais vite fait de rentrer chez moi et cette fois, c'était bien vrai que je remettrais plus jamais les pieds dans le cours de programmation. J'aurais beaucoup trop honte. Je cherchai pendant quelques secondes comment briser la glace, je voulais un truc naturel, qui ne semblait pas vouloir forcer les choses. J'avais envie de me sentir de nouveau à l'aise, comme je l'étais en présence d'Eileen ou d'Alex. Comme je l'avais été la semaine précédente en compagnie du bel enseignant. Quoi de plus naturel et sincère qu'un compliment? J'avais tout de suite remarquer comme la chemise de Fred allait parfaitement avec son regard et j'avais décidé de jouer la dessus. Enfin, jouer, c'était vite dit. «C'est un excellent choix.» dis-je à sa remarque. C'était l'une de ses préférée, un détail que je n'oublierais pas à l'avenir. Je sentis son regard me détaillé et j'imitai son geste, baisser ma tête vers le haut de mon corps jusqu'à mes cuisses. Je lâchai un petit rire suite à ses paroles. «Oh ça, tu sais, c'est un peu mes fringues de tous les jours.» Je lui souris, quand même flattée par le compliment. «Disons qu'ici, l'uniforme se résume pas mal au tablier que je portais derrière le comptoir.» Et je l'avais retiré dès la fin de mon quart de travail. De nouveau, je portai mon verre près de mes lèvres, mais de manière moins sensuelle que la première fois. Mon but n'était pas de faire loucher Fred sur mes manières.

Cette fois, je ne laissais pas de silence naître. J'entamai directement sur une nouvelle question. On était là pour ça, non? J'aurais pu être plus originale, mais j'avais sortis la première question qui me passa par la tête. À savoir, les hobbies du jeune homme. C'était marrant quand même, de le questionner à ce sujet alors que moi-même, je n'aurais pas su y répondre s'il avait été celui qui avait pris les devants. «J'avoue que je suis étonnée.» Je n'avais pas imaginé que l’entraînement faisait partit du quotidien de l'enseignant. Fred était en forme, ça se voyait bien, mais sans savoir pourquoi, j'avais toujours eu cette impression que c'était naturel chez lui. Peut-être parce que c'était le cas pour moi. Avec ma silhouette fine alors que je passais la plupart de mon temps à me goinfrer. Sauf que ça, la seule qui était au courant, c'était ma meilleure amie. «Non, non c'est très bien, t'en fais pas. C'est déjà mieux que rien.» Un petit sourire sincère, un regard du coin de l'oeil et une nouvelle gorgée en écoutant ce que le beau brun avait à raconter. «De nouvelles choses, comme quoi?» J'étais curieuse, je voulais qu'il développe. C'était trop facile de prétendre être ouvert à de nouvelles connaissances, sans élaborer d'avantage. Je devrai faire preuve de patience, puisque c'était à mon tour d'être questionnée. C'était le passage que j'aimais le moins, lors des nouvelles rencontres. Parler de moi. Je me redressai sur ma chaise, posant mes mains en évidence, sur la table, mon verre entre mes doigts. «Oui, c'est ça. En fait, je touche pas mal à tout ce qui est arts. Chant et danse en particulier. Je suis une artiste ratée.» dis-je en grimaçant. Je faisais bien sur référence à ma carrière de chanteuse populaire qui n'avait jamais aboutit. J'étais une vieille de 29ans qui n'avait atteint aucun but dans sa vie. C'était misérable. «Et comme je trouvais que c'était pas assez, je me suis inscrite à ton cours.» Ma phrase pouvait porté à confusion et je baissai les yeux vers ma boisson en secourant légèrement la tête. C'était pas comme si j'avais opté pour la programmation en conséquence des beaux yeux de Fred, mais puisqu'on en parle, il fallait admettre qu'à l'époque du Lycée, ça aurait été tout à fait mon genre de choisir un cours uniquement à cause du physique de l'enseignant. Heureusement, les temps changent. Les humains aussi. «T'as de la famille à Austin? Des frères, des sœurs?» Des cousins/cousines. Enfin, je le pensa dans ma tête, mais j'allais pas pousser la note trop loin. C'était pas le moment de jouer à Sherlock Holmes.

___________________

   
It's gonna be alright
No matter how your heart is grieving, if you keep on believing, the dream that you wish will come true~ byendlesslove.
   
Frederic Douglas
ADMIN ∎ No Ambitions & No Shame
avatar
Inscrit le : 02/11/2015
Messages : 2598
Avatar : Aaron Tveit
Crédits : Kawaiinekoj
Date de naissance : 06/04/1989
Mes rps : INDISPONIBLE (4/2)
Romy - Black, fin de la pièce
Dak-Ho - La victoire est belle
Clay - The after party
Swann - Tout y est

Bloc notes : EN CE MOMENT :
- Il a l'esprit troublé
- Il s'inquiète pour Swann
- Il pense lancer un club de robotique
- Il boit un peu trop

L'ÉTÉ EST LÀÀÀ !
Profitez du beau temps vous tous


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: Why is it so complicated? [pv Fredou], le Dim 21 Aoû - 23:07



Il releva un sourcil avec un sourire passablement amusé. « Ça parait même pas un tout petit peu ? » Il ne l'avouerait pas, continuerait de faire ce petit sourire, mais ça le vexait un tout petit peu. Il profita d'ailleurs d'une gorgée dans son verre pour jeter un léger coup d'oeil à son tour de taille. Il n'avait pas pris de poids depuis son arrivée à Austin quand même ? Non, impossible, il se pesait très régulièrement, il l'aurait vu. Sarabella lui avait-elle vu du gras en trop qui aurait échappé à son regard masculin ? Dans sa tête, il prit l'engagement d'allonger ses séquences de cardio de quinze minutes, d'augmenter ses charges de musculation au gym. Quand elle le re-croiserait, elle le remarquerait. L'influence des femmes, ça l'épuisait.
Il se trouva bien idiot quand elle demanda des précisions. Il avait lancé cette phrase un peu en l'air, pour éviter de sembler trop ennuyant. Ça lui revenait au visage comme un boomerang, beaucoup trop douloureux.  Et le regard de Sarabella, doucement posé sur lui, avec ce léger battement de cil, lui donnait envie de répondre quelque chose d'intelligent. En avait-il encore les capacités ? Il haussa les épaules, tenta une approche décontractée. « De nouveaux sport, comme le heu ... » L'approche décontractée tombe vite à l'eau, et sa main glissa vers sa nuque, mauvais réflexe. « Le baseball ... » Il fronça légèrement les sourcils, parce qu'il se demandait lui même d'où ça sortait. Il n'avait jamais joué au baseball. Il se redressa sur sa chaise, toussota un tout petit peu. « Des lectures aussi et heu ... des jeux de société. » Le seul jeu de société auquel il jouait, c'était les cartes Magic. Le beau mensonge. Il finit par lever les yeux au ciel avec un léger rire. « Enfin, ce qui s'offre à moi. » C'était ridicule, Frederic détestait les nouveautés. Mais il avait cette étrange envie de bien paraitre, d'impressionner, ne serait-ce qu'un tout petit peu.
Il fut terriblement heureux que la conversation se retrouve dans le camp de Sarabella. Il fut plus détendu sur sa chaise, croisa même les jambes, d'une manière faussement confiante, avec un petit sourire. Un sourire qui s'en voulait un d'écoute attentive, alors même que son esprit était sans cesse distrait du contenu par la forme. Divaguant vers les micros expression du visage de l'étudiante, vers le mouvement de ses lèvres. Il souffrait de sérieux problèmes d'attention. C'est uniquement parce qu'il n'y avait pas de filles dans sa cohorte universitaire qu'il avait pus passer au travers de ses études en vie. À sa mignonne petite grimace, il fronça les sourcils en secouant la tête doucement. « Arrête, je suis certain que tu chante très bien. » Non, il n'en savait rien, mais il osait dire n'importe quoi. « Tu as déjà une très belle voix quand tu heu ... quand tu parle. » C'était étrange comme compliment, non ? Ça passerait avec une gorgée de scotch supplémentaire, que Frederic s'empressa d'avaler avant d'esquisser un sourire.
Il lâcha un petit rire face au commentaire sur son cours. Il leva les yeux au ciel avec un large sourire. « Tu est actuellement l'une de celle qui s'en sort le mieux, si tu savais ... » Ce cours complémentaire l'amenait à en voir de toute les couleurs. Des gens provenant de disciplines sans lien aucun avec l'informatique, réuni dans un même local - et sous sa responsabilité à lui - ça n'était pas une grande réussite. Dans le lot, Sarabella faisait très bonne figure, même si elle semblait ne pas le savoir. Il prit une petite gorgée de scotch avant d'oser ajouter, les joues légèrement rougies par l'alcool. « Alors ce serait très dommage que tu l'abandonne ce cours ... » Il n'ajouta rien.
Il hocha la tête à la question. « Oui, mes parents. Je suis né à Austin en fait, toute ma famille y habite toujours. » Il lâcha un petit rire en saisissant son verre, l'arrêta à mi-chemin, entre la table et ses lèvres. « Mais pas de frère et soeur ... J'aurais peut-être été plus social sinon ... » Et il fit une moue incertaine, avant de finalement prendre une gorgée de plus de ce verre - qui définitivement se vidait à vue d'oeil - le regard accroché à celui de Sarabella. Il passa brièvement la langue sur ses lèvres en terminant sa gorgée, haussa les sourcils. « Et toi ? Originaire d'Austin ? » Il détestait le small-talk, trouvait toujours qu'il avait l'air banal quand il en faisait. Mais avec l'alcool, ça passait mieux que d'habitude. Et puis, il était franchement prêt à faire l'effort, pour tuer le malaise qu'il avait laissé la dernière fois et qui, doucement, tentait de s'estomper.

___________________
Sarabella M. Murray
Magic exists if you Believe
avatar
Inscrit le : 21/03/2016
Messages : 2511
Avatar : La Cendrillon des temps moderne ;)
Crédits : Minako pour l'avatar & Ruby pour le gif
Date de naissance : 12/02/1987
Mes rps :
INDISPONIBLE 5/5
Ethan / Gaby / Jack Mcdo / Jordan / Sandra
(je privilégie les réponses courtes, par manque de temps.)


Bloc notes :

LBS AWARDS




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Cathe
• ÂGE : 25 Ans
• BLOC NOTE :


Re: Why is it so complicated? [pv Fredou], le Mer 9 Nov - 16:22


Frederic faisant du sport, je ne l'avais aucunement imaginé. J'avais plutôt crus qu'en dehors des cours qu'il donnait, il était vraiment un geek fini. J'avais jugé un peu trop rapidement. Il fallait dire qu'autre le visage de l'enseignant, je ne m'étais jamais réellement attardé sur le reste de son corps, mais en y jetant un regard rapide, je réalisais qu'effectivement, ses épaules et son torse démontrait une certaine musculature.
J'avais voulu pousser mes questions un peu plus loin, histoire d'en apprendre d'avantage sur l'homme qui se trouvait en face de moi, mais je n'étais pas convaincue par ses paroles. Il avait un peu ce même air que j'avais pris quand j'avais voulu me joindre à lui, la semaine précédente. J'avais embelli mes connaissances en jeux vidéos, même si au final javais été honnête en lui disant que je ne connaissais que les grands classiques. J’acquiesçai tout de même de la tête en prenant une autre gorgée de ma boisson. Bien vite, la discussion tourna vers moi, sur mes études. Si j'étais une grande pie, en général, je n'aimais pas trop parlé de moi, mais Frederic avait fait un effort pour répondre à mes questions et je devais lui rendre la pareille. Une belle voix? J'éclatai de rire en passant une main dans mes cheveux. «Euh... Merci.» C'était un peu flatteur, quoi que rigolo comme compliment. «Si tu veux, je te ferai écouter une démo, à un autre moment.» Je n'avais surtout pas envie de l'embêter avec ça, puis c'était pas comme si je la traînais partout.
«Si je m'en sors si bien que ça, je n'ai aucune raison d'abandonner ton cours.» dis-je dans un sourire. Quoi que j'en serais bien capable si la situation devenais trop bizarre entre nous.
Austin, c'était pour Fred, ce que New-York était pour moi. La maison. «Ça nous fais un point commun. Aucun frère, ni sœur, pour moi non plus.» Ça ne m'empêchait pas pour autant d'être sociable, mais après, à chacun sa personnalité. Je posai mes mains sur la table, tapotant du bout des doigts. «Je vois que vous n'écoutez pas quand on vous parles, Monsieur Douglas.» Je le disais en plaisantant, un mince sourire sur les lèvres. «Vous ne donnez pas le bon exemple à vos élèves.» J'arquai un sourcil avant que les traits de mon visage ne se détendent à nouveau. «J'imagine que tu étais trop occupé à reluquer qu'à écouter quand j'ai mentionné être née et avoir grandit à New-York.» Je me rappelais parfaitement du moment où nous avions abordé le sujet, alors que la panique s'était emparé de nous et que je m'étais faufilé jusqu'à mon sac, à quatre pattes au sol, pour m'emparer de la bombe lacrymo.

___________________

   
It's gonna be alright
No matter how your heart is grieving, if you keep on believing, the dream that you wish will come true~ byendlesslove.
   
Frederic Douglas
ADMIN ∎ No Ambitions & No Shame
avatar
Inscrit le : 02/11/2015
Messages : 2598
Avatar : Aaron Tveit
Crédits : Kawaiinekoj
Date de naissance : 06/04/1989
Mes rps : INDISPONIBLE (4/2)
Romy - Black, fin de la pièce
Dak-Ho - La victoire est belle
Clay - The after party
Swann - Tout y est

Bloc notes : EN CE MOMENT :
- Il a l'esprit troublé
- Il s'inquiète pour Swann
- Il pense lancer un club de robotique
- Il boit un peu trop

L'ÉTÉ EST LÀÀÀ !
Profitez du beau temps vous tous


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: Why is it so complicated? [pv Fredou], le Ven 18 Nov - 3:45



Quand Sarabella parla de démo, il ouvrit de grands yeux hocha un peu trop vivement la tête. Évidemment que ça l'intéressait. Surtout après ce rire, après cette main passée dans ses longs cheveux. Et ce sourire accompagnant la proposition, d'où se dégageait à la fois de la gêne, de la fierté, de la modestie, de l'honnêteté. Et duquel Frederic ne retira rien, sinon qu'il était drôlement mignon. Il fit un large sourire. « Ah oui, c'est une bonne idée ! » Et comme l'alcool encourageait son humour et son auto-dérision, il se permis d'ajouter, avec un sourire en coin. « Ça raffinera peut-être un peu mes compliments sur ta voix ... » Quand tu parle, à quoi avait-il pensé, franchement ...
À la réponse de Sarabella concernant le cours, Frederic baissa le regard en direction de son verre avec un air coupable. Elle n'avait jamais parlé d'abandon, il avait été bête de ramener la question. C'est simplement qu'il avait l'habitude des scénarios l'informaticien, des histoires qu'il se créait dans sa tête, toujours inspirées des pires clichés de l'univers. Et que l'absence de Sarabella cette semaine-là lui avait tout de suite fait s'imaginer le pire. Sa place dans la salle de cours avait été un obsédant siège vide et, sans savoir pourquoi, ça lui avait plus ou moins trotté en tête depuis. Mais c'était ridicule, elle n'avait jamais parlé d'abandonner. Mais ça aussi c'était ridicule, elle faisait bien ce qu'elle voulait au fond. Frederic laissa donc s'échapper un mince sourire, le regard toujours sur son verre. « Non en effet ... » Il redressa la tête vers Sarabella, un sourcil relevé. « La suite de la matière est super intéressante en plus, tu veux pas rater ça ... » Il hocha doucement la tête, comme pour avoir l'air parfaitement convaincu. Mais avec l'alcool dans son sang, il ne tarda pas à pouffer un peu, comme un idiot. Idiot.
Il termina tout le contenu de son verre alors que Sarabella soulignait leur point commun. Il essuya rapidement la bordure de sa lèvre du bout de son pouce puisque, comme un mec un peu éméché, il avait bu trop vite, trop mal. Il allait répondre concernant cette absence de fratrie, un truc banal probablement - il ne pensait plus trop à ce qu'il racontait au stade où il se trouvait - mais Sarabella fut la plus rapide. Ses joues rougirent quand elle le réprimanda. Il était gêné, forcément. Mais pour ce grand amateur d'internet louche, ça avait aussi un petit quelque chose de plaisant, étrangement. Ça lui rappelait certains films, hum. L'une de ses mains glissa sur sa nuque alors que ses sourcils s'arquaient, d'une expression désolée. Il détourna le regard, mais pas très longtemps, elle lui offrait un trop joli sourire, un peu narquois. Il balança un peu le verre vide entre ses mains en lui répondant, une moue coupable au visage. « C'est la raison pour laquelle je ne me vante pas d'être un bon enseignant ... » Il haussa les épaules, avec un petit  sourire en coin. Pris sur le fait. Mais qui s'assumait, à qui ça plaisait. Un peu.
Il eut un léger rire quand elle évoqua sans gêne son manque de retenu à lui, pour garder ses yeux baladeurs dans sa poche. Il ouvrit les mains devant lui. « Coupable, je le reconnais ! » Dieux que l'alcool lui donnait du cran. Tellement qu'il osa même, ridiculement, tenter de se justifier, avec un léger sourire. « Pour ma défense, c'était une situation vraiment supeeer stressante, difficile d'être attentif ... » Il pinça les lèvres. « Il y avait Slenderman dans le couloir, c'est le genre de truc qui déconcentre ... » Il haussa les épaules, détourna le regard avec un air faussement décontracté, mais ne put retenir un sourire amusé, les yeux posés sur les lampadaires de la rue. C'est l'alcool qui le faisait parler, et rire, et oser, et avoir un peu moins peur des longs cheveux blonds et des beaux yeux de Sarabella. C'était tout de même grisant, cette petite hystérie, cette impression de s'en sortir de mieux en mieux. Commander un autre verre était sûrement une bonne idée d'ailleurs, pour continuer sur sa lancée.

___________________
Sarabella M. Murray
Magic exists if you Believe
avatar
Inscrit le : 21/03/2016
Messages : 2511
Avatar : La Cendrillon des temps moderne ;)
Crédits : Minako pour l'avatar & Ruby pour le gif
Date de naissance : 12/02/1987
Mes rps :
INDISPONIBLE 5/5
Ethan / Gaby / Jack Mcdo / Jordan / Sandra
(je privilégie les réponses courtes, par manque de temps.)


Bloc notes :

LBS AWARDS




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Cathe
• ÂGE : 25 Ans
• BLOC NOTE :


Re: Why is it so complicated? [pv Fredou], le Jeu 24 Nov - 2:31


Je n'avais pas vraiment réfléchis a la gêne que mon commentaire pouvait occasionner, en réprimandant gentiment le bel enseignant. Bien sûr, ce n'était qu'une plaisanterie pour lui faire comprendre que nous abordions un sujet sur lequel nous avions déjà discuté la semaine précédente. Prenant une nouvelle gorgée de ma boisson, je secouai la tête négativement aux propos du brunet. «Ne dis pas de bêtises, j'ai connu pire comme prof!» Au lycée, entre-autre. Je n'allais tout de même pas admettre à haute voix que c'était l'un des cours que je préférais. Notamment parce que ça me permettait de décrocher du reste, mais aussi parce que l'enseignant était sympathique et, avouons-le, agréable à avoir sous les yeux. Quant à sa déconcentration, j'avais, à prime abord, sous-entendu que ma position était la cause, mais ça aurait pu aussi être simplement à cause de la situation dans lequel nous étions. Je ne m'étais pas attendue à ce qu'il le reconnaisse, et je fus prise de court le temps d'une mini seconde avant de me ressaisir. Je me doutais bien que l'alcool y était pour beaucoup dans la nouvelle confiance que Frederic semblait dégager, et comme il allait probablement en avoir oublié des bouts demain matin, aussi bien en profiter un tout petit peu. «T'aurais bien aimé en voir plus, hein.» dis-je en arquant un sourcil, un air malicieux sur le visage. C'était à mi-chemin entre une question et une affirmation. «J'admets que j'ai eu toute une frayeur moi aussi.» C'était complètement absurde d'avoir pu pensé un seul instant qu'un personnage de jeu vidéo nous attaquait, mais c'était un peu ça la magie des trucs d'horreur. Ya de quoi se faire des films. «Je revois ta tête et je peux pas m'empêcher de me demander ce que t'aurais fais si t'avais été seul dans la salle ce soir là.» Je pouffai de rire en regardant mon verre qui était presque vide à présent. Je callai ma dernière gorgée avant de me levé et de prendre les deux verres vides. «Allez, nouvelle tournée, elle est pour moi celle-là. Je te prends la même chose?» Étrangement, j'avais la gorge comme un peu sèche, valait mieux remédier à la situation. Je tournai les talons pour entré à l'intérieur du bar, même si j'avais terminé mon quart de travail, c'était une habitude dont j'avais du mal à me débarrasser. Lorsque je revins à table, je déposai le verre de monsieur sous ses yeux, avant de m'installer et ouvrir la bouteille d'eau qui allait me servir de rafraîchissement. J'étais raisonnable ce soir, puis Frederic semblait déjà un peu réchauffé, il était préférable que je garde toute ma tête si je voulais être certaine qu'on rentre tous les deux, sans encombre. «J'espère que t'es pas venu en voiture.» Un mince sourire en coin, je penchai ma tête sur le côté. J'avais pas à jouer au chaperon et si ça se trouvait, un coup de fil et on passerait le chercher directement ici, mais j'étais plutôt prévoyante.

___________________

   
It's gonna be alright
No matter how your heart is grieving, if you keep on believing, the dream that you wish will come true~ byendlesslove.
   
Frederic Douglas
ADMIN ∎ No Ambitions & No Shame
avatar
Inscrit le : 02/11/2015
Messages : 2598
Avatar : Aaron Tveit
Crédits : Kawaiinekoj
Date de naissance : 06/04/1989
Mes rps : INDISPONIBLE (4/2)
Romy - Black, fin de la pièce
Dak-Ho - La victoire est belle
Clay - The after party
Swann - Tout y est

Bloc notes : EN CE MOMENT :
- Il a l'esprit troublé
- Il s'inquiète pour Swann
- Il pense lancer un club de robotique
- Il boit un peu trop

L'ÉTÉ EST LÀÀÀ !
Profitez du beau temps vous tous


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: Why is it so complicated? [pv Fredou], le Sam 3 Déc - 1:00



Malgré son élan de cran et d'humour et d'honnêteté, Frederic préféra s'abstenir de commentaire à la question malicieuse de Sarabella. Il baissa le regard, rougit, très certainement, et se sentit embarrassé un instant. Il n'était pas le genre d'homme à assumer parfaitement toutes ses pensées lubriques. Et avec son petit cerveau limté, il était convaincu d'en avoir plus que la moyenne mondiale, ce qui l'épuisait. Tout de même, Sarabella ne semblait pas en faire de cas, pas avec ce petit sourire en coin, cet amusement dans ses yeux. Et s'il ne confirmait rien, elle ne se douterait peut-être pas de la véracité de ses propos. L'espoir fait vivre, dit-on.
Il redressa la tête quand elle évoqua son air de ce soir là. Frederic était un peureux, il ne s'en cachait généralement pas. Mais il voulait essayer d'impressionner, un tout petit peu. Ou au moins de montrer à la belle blonde qu'il faisait quelques effort pour rendre ce moment agréable - il ne contrôlait en réalité plus grand chose, et les choses allaient soit très rapidement, soit très lentement dans son cerveau. Il ouvrit de grands yeux, prit un air choqué. « Je m'en serais très bien sorti ! » Un très court silence plana, qu'il brisa trop rapidement, en pouffa un peu, l'air pas tout à fait là. « Nooon, j'aurais sûrement finit par barrer la porte et aller me cacher au fond de la salle, en croisant les doigts ... » Il leva les yeux au ciel. Triste, mais honnête. Drôle peut-être ? Les filles aimaient les mecs drôles, non ? Frederic n'en savait rien.
Sarabella proposa de retourner chercher à boire et l'informaticien s'en trouva plus que ravi. Elle avait le sens du timing. Il hocha la tête en souriant largement, comme un idiot. « Oui ! Merci, c'est gentil. » C'est gentil, ridicule Frederic. Il suivit l'étudiante du regard alors qu'elle retournait dans le bâtiment. Ses yeux scrutèrent encore un peu à travers la fenêtre, mais avec les reflets de la rue, il ne la voyait plus. Il se retourna donc vers la rue, poussa un énorme soupir, celui que l'on a quand on réalise soudain le poids de l'alcool sur nos épaules. Il marmonna. « Tu serais pas un peu saoul toi ? » Il secoua la tête, se tapota une joue. « Raleeentis idiot. Et reste caaaalme ... » Les conversations que peuvent avoir les gens bourrés avec eux-même sont toujours plaisantes à écouter.
Il se redressa au maximum sur sa chaise en voyant Sarabella revenir du bar, deux verres en main. Il sourit en voyant le verre arriver sous ses yeux. Le scotch était traitre, mais si délicieux. En entendant la question de Sarabella, il fronça les sourcils, balaya la question de la main d'un air désinvolte. « J'appellerai un taxi ! » Il avait en réalité horreur de prendre des taxis seul la nuit, jugeait cette pratique trop dangereuse. En temps normal, il serait parti en même temps que ses amis, pour éviter de se retrouver seul en ville à une heure trop tardive. Mais une femme - c'était toujours à cause d'une femme - avait fait taire ses habituels soucis suffisament longtemps pour le placer dans cette délicate position. Mais il n'y pensait pas pour le moment.
Il fronça les sourcils en voyant le verre de Sarabella, platement rempli d'eau. Il le pointa du doigt, l'air presque réprobateur. « C'est quoi ça ? » Elle ne buvait certainement pas de vodka pur, il ne pouvait se tromper. Sans attendre de réponse ou de permission, il tira le verre d'eau vers lui, pour le sentir et confirmer ses soupçons. Il secoua doucement la tête en le reposant sur la table. « Ah non, ça c'est pas juste, tu peux pas me laisser boire seul comme ça ... » Il le faisait chez lui, mais heu, ce n'était pas la même chose. Il releva un sourcil, pointa son propre verre du doigt. « Tu y a déjà goûté, à ce whisky là ? » Il le poussa vers elle, prit un air de défi. « C'est pas un alcool de fille, donc je ne sais pas si tu saurais apprécier mais ... » Il la mettait stupidement au défi. Il haussa les épaules et les sourcils, comme s'il justifiait cette gaminerie, affirmait qu'il n'était pas responsable. « Je suis prêt à partager. » Il hocha sérieusement la tête, comme s'il lui faisait la plus belle faveur de l'univers en entier. Et qu'elle ne pouvait pas vraiment refuser.

___________________
Sarabella M. Murray
Magic exists if you Believe
avatar
Inscrit le : 21/03/2016
Messages : 2511
Avatar : La Cendrillon des temps moderne ;)
Crédits : Minako pour l'avatar & Ruby pour le gif
Date de naissance : 12/02/1987
Mes rps :
INDISPONIBLE 5/5
Ethan / Gaby / Jack Mcdo / Jordan / Sandra
(je privilégie les réponses courtes, par manque de temps.)


Bloc notes :

LBS AWARDS




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Cathe
• ÂGE : 25 Ans
• BLOC NOTE :


Re: Why is it so complicated? [pv Fredou], le Sam 3 Déc - 3:09


J'avais voulu taquiner Frederic sur les arrière-pensées qu'il avait possiblement eu à mon égard, mais je n'étais pas trop certaine si je devais attendre une réponse de sa part ou pas. Quand il ne répondit rien, je n'en fis pas de cas. À quoi bon poussé la note plus loin? Il n'y avait que deux options, la première étant que j'avais raison, et la seconde que j'étais à l'opposé de la vérité. Le silence valait mieux qu'une réponse franche, autant pour lui que pour moi. Heureusement, ce sujet fut rapidement mis de coté pour ramener sur le tapis la peur que nous avions eu tous les deux. Qu'il s'en serait parfaitement sortit, je devais admettre que je n'y croyais pas une seule seconde, mais je ne portais aucun préjuger. À chacun ses faiblesses, ça ne faisait pas du bel enseignant une personne ''moumoune'' pour autant. Je me contentai de lui adressé un petit sourire avant de proposer d'aller nous chercher de nouveau à boire, ce que je fis dès la seconde même où le beau brun confirma ce que je lui prenais.

Vu de l'extérieur, je devais avoir l'air de la fille qui voulait saouler sa ''victime''; lui buvant sans retenue, moi avec un simple verre d'eau. Pourtant, loin de moi l'idée de faire boire Fred jusqu'à ce qu'il perde la raison. En fait, ce n'était même pas nécessaire vu qu'il avait déjà commencé à boire bien avant qu'on se retrouve sur la terrasse. Je repris donc ma place face à l'informaticien, avant de m'adresser à lui sérieusement, bien que souriante. «Oh, d'accord.» Pourquoi s'embêter à payer pour un taxi alors que ma voiture ne se trouvait qu'à quelques mètres de là où nous étions? C'était pas un peu du gaspillage d'argent? Après, ce n'était certes pas le mien, mais j'essayais au mieux de trouver un moyen d'économiser au maximum. D'un autre côté, peut-être que le charmant professeur était mal à l'aise de demander. Tant de questions qui resteraient sans réponse, pour le moment. J'attrapai doucement mon verre entre mes doigts pour prendre une première gorgée, forcément rafraîchissante, avant de le reposer sur la table. Aussitôt, Frederic me demanda ce que c'était et s'en empara sans plus attendre, sous mon regard perplexe. «On a plus le droit de boire de l'eau maintenant? C'est tellement plus sain pourtant. Puis, il en faut bien un de nous deux qui puisse conduire.» Personnellement, ça ne me disait pas du tout de laisser ma voiture sur la rue et de rentrer dans un Taxi empestant un mélange d'odeur indescriptible. Pas un alcool de fille? Je croisai mes bras sur ma poitrine en ouvrant tout grand la bouche.  Non mais il se prenait pour qui là. C'était certainement pas parce que je buvais de l'eau plate à l'instant précis que je n'avais jamais abuser de l'alcool. Et je n'aimais pas du tout qu'on me mette au défi comme ça. C'était bien mal me connaître. Je laissai retomber mes mains sur la table. Tu vas voir ce que tu vas voir, Douglas. Il voulait partager hein. Sans réfléchir, je pris le verre d'alcool, le portant à mes lèvres pour faire couler le liquide dans ma gorge. Une longue gorgée qui me procura une sensation de chaleur partant de ma langue jusqu'à mon estomac. Je fermai les yeux pour bien faire passé le tout et lâcha un petit grognement rauque. C'était un peu plus fort que ce que j'avais imaginé, mais il n'en restait pas moins que le goût était très agréable en bouche. «Alors petit malin. T'en as d'autres comme ça des petits défis à me lancer?» Je m'aventurais sur un terrain dangereux, mais à cet instant précis, je n'y pensais pas une seule seconde. Je voulais juste prouvé à tout prix que malgré ma petite corpulence, je pouvais en prendre bien plus qu'il n'y paraissait.

___________________

   
It's gonna be alright
No matter how your heart is grieving, if you keep on believing, the dream that you wish will come true~ byendlesslove.
   
Frederic Douglas
ADMIN ∎ No Ambitions & No Shame
avatar
Inscrit le : 02/11/2015
Messages : 2598
Avatar : Aaron Tveit
Crédits : Kawaiinekoj
Date de naissance : 06/04/1989
Mes rps : INDISPONIBLE (4/2)
Romy - Black, fin de la pièce
Dak-Ho - La victoire est belle
Clay - The after party
Swann - Tout y est

Bloc notes : EN CE MOMENT :
- Il a l'esprit troublé
- Il s'inquiète pour Swann
- Il pense lancer un club de robotique
- Il boit un peu trop

L'ÉTÉ EST LÀÀÀ !
Profitez du beau temps vous tous


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: Why is it so complicated? [pv Fredou], le Jeu 8 Déc - 2:29



L'air sérieux de Frederic le quitta rapidement. Un sourire, de plus en plus amusé et heureux le remplaça. Aucun des mouvements de Sarabella ne lui échappa, aucunes de ses expressions non plus. Ses mains qui allèrent se poser sur la table alors qu'elle ses sourcils se fronçaient légèrement, d'un air résolu. Et son mouvement rapide pour attraper le verre même pas vraiment entamé, comme si elle craignait de changer d'idée. De réaliser que c'était enfantin et stupide. L'eau était plus sûre, certainement. Mais elle n'aurait pas provoqué ce sourire chez l'informaticien, large et généreux, les dents découvertes, alors que son esprit divaguait, pensait trop aux belles courbes de Sarabella. Il l'observa encore, prendre une gorgée bien trop généreuse scotch pour sa petite constitution. Ça ne lui déplut pas, et il ne se sentit même pas coupable de faire boire une femme aussi brusquement. Il avait trop bu lui-même pour réaliser que c'était indécent.
Il rigola bruyamment en voyant la grimace de Sarabella, en voyant ses yeux se fermer face à la chaleur du goût. C'était la réaction normale à avoir, mais ça amusait Frederic plus que d'ordinaire. Et ça lui plaisait toujours de se savoir lui insensible à la force du scotch. C'était bien ce qu'il y avait de plus impressionnant chez lui quand il n'était pas devant un ordinateur. Et à cet instant, il avait bien l'intention de s'en vanter.
C'est pourquoi quand elle fit sa fière, affirma sans vraiment le dire qu'elle pouvait réaliser toute sorte de défis, il haussa un sourcil. « Avec la grimace que t'as fait ... » Il hocha un peu la tête, l'air faussement désolé. « Ce n'est qu'une demi-victoire. » Et il prit le verre, l'air ridicule, pour le soulever à son intention, un toast silencieux à ce défi à moitié réussit. Il prit une grosse gorgée, mais n'eut pas non plus le culot de terminer le verre. Ce serait peut-être un peu trop. Il ne voulait pas non plus vomir le contenu de son estomac devant Sarabella. Ce serait son genre, mais ce serait la honte.
Cette histoire de défis alimentait sa machine à fantasme, mais son cerveau abîmé tentait tant bien que mal de lui faire garder les pieds sur terre. Rien de déplacé, par pitié. Il essuya le coin de ses lèvres du bout du pouce, haussa un soucil. « Ce serait pas plutôt à toi de me défier ? » Intelligent ça Frederic, beaucoup moins risqué que d'oser sortir l'une des énormités que tu pouvais avoir en tête. Il se cala dans sa chaise. « À moins que tu n'ait aucun défi à ma hauteur ... » Il fit un sourire amusé, l'aurait voulu plus arrogant, mais c'était raté. On y lisait surtout beaucoup d'auto-dérision. Ses talents avaient déjà été épuisés; les jeux vidéos, l'informatique, le scotch. Il se ridiculiserait de manière pathétique face à Sarabella pour quoi que ce soit d'autre. Surtout dans son état.

___________________
Sarabella M. Murray
Magic exists if you Believe
avatar
Inscrit le : 21/03/2016
Messages : 2511
Avatar : La Cendrillon des temps moderne ;)
Crédits : Minako pour l'avatar & Ruby pour le gif
Date de naissance : 12/02/1987
Mes rps :
INDISPONIBLE 5/5
Ethan / Gaby / Jack Mcdo / Jordan / Sandra
(je privilégie les réponses courtes, par manque de temps.)


Bloc notes :

LBS AWARDS




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Cathe
• ÂGE : 25 Ans
• BLOC NOTE :


Re: Why is it so complicated? [pv Fredou], le Mar 20 Déc - 18:18


Je n'avais pas pris le temps de réfléchir, Frederic m'avait mit au défi et j'étais totalement décidée à lui prouver que j'étais pas une petite nature et que si je buvais de l'eau, ce n'était pas à cause d'une intolérance à l'alcool, mais par prudence. Tant pis, si je devais payé un taxi pour lui prouvé certaines choses, j'allais le faire. Pas question de perdre la face. J'avais sous-estimé le fort taux d'alcool dans le scotch, prenant une bien trop grande gorgée. Néanmoins, une fois le coup de chaleur passé, je ré-ouvris les yeux, satisfaite de moi. L'air sur le visage de mon interlocuteur me fit hausser les sourcils. «À moitié? Tu plaisantes là! En plus, je n'ai même pas grimacer.» J'avais grogner, c'était différent. «Bon, bon, d'accord si tu le dis, mais c'est loin d'être terminé, Professeur!» Et pour lui prouver, je voulais qu'il me lance un nouveau défi. N'importe quoi! Je me tenais prête, mains croisées au dessus de la table. Que ce soit de m'enfiler plusieurs shooter d'affilé, ou de me faire boire un cocktail encore jamais expérimenté. Mon regard soutenait le sien, tandis qu'il prenait une gorgée à son tour. Qu'allait-il me réserver? J'étais bien curieuse. Quelle ne fut pas ma surprise quand Frederic tourna la situation à mon avantage. Il avait toutes les cartes entres ses mains, il avait le pouvoir et il me le donnait, aussi simplement que ça. «Oh tu ne sais pas quelle erreur tu viens de commettre.» dis-je, le regard plein de malice. «Ça va nécessiter de nous déplacer à l'intérieur par contre.» Je me levai de la chaise, contournant la table pour arrivé à la hauteur du beau brun. Je l'attrapai par les poignets, le forçant à se lever pour l'entraîner à l'intérieur du Austin Paradise. «Tu bouges pas, je reviens.» Je m'éloignai de lui en direction du DJ qui animait la soirée et lui chuchotait quelque chose à l'oreille, puis je retournai auprès de mon compagnon. «Tu vas danser, cher. Montres-moi ce que t'as dans le corps.» Je le poussai doucement vers le milieu de la piste de danse et lançai un regard au DJ pour qu'il lance la chanson que je lui avais demandé de mettre pour l'occasion. Quand la musique fut lancé, je pus lire l'incompréhension sur le visage de Fred. Je posai mes mains sur mes hanches, attendant ses premiers mouvements de danse.

___________________

   
It's gonna be alright
No matter how your heart is grieving, if you keep on believing, the dream that you wish will come true~ byendlesslove.
   
Frederic Douglas
ADMIN ∎ No Ambitions & No Shame
avatar
Inscrit le : 02/11/2015
Messages : 2598
Avatar : Aaron Tveit
Crédits : Kawaiinekoj
Date de naissance : 06/04/1989
Mes rps : INDISPONIBLE (4/2)
Romy - Black, fin de la pièce
Dak-Ho - La victoire est belle
Clay - The after party
Swann - Tout y est

Bloc notes : EN CE MOMENT :
- Il a l'esprit troublé
- Il s'inquiète pour Swann
- Il pense lancer un club de robotique
- Il boit un peu trop

L'ÉTÉ EST LÀÀÀ !
Profitez du beau temps vous tous


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: Why is it so complicated? [pv Fredou], le Mer 11 Jan - 2:09



Spoiler:
 


Il n'avait pas réfléchi - pas assez du moins - avant de lui répliquer. Il n'avait songé qu'à éviter l'évacuation de ses petites lubies personnelles au travers de défis trop osés. Une minute de réflexion supplémentaire lui aurait probablement permis de comprendre qu'il se plaçait à la merci de Sarabella en lançant la balle dans son camp. À sa merci, littéralement, puisque chacune des issus possibles de ce jeu ridicule menait au même résultat; l'humiliation complète et totale de sa personne.
Premier scénario; il acceptait le défi, aussi ridicule soit-il. Il s'efforçait de le mener à bien. Vu son état d'alcoolimie, il échouait lamentablement. Avec un peu de chance, il ne terminait pas la joue dans son propre vomie. Deuxième scénario; il rigolait en entendant le défi, totalement irréalisable. Il se défilait, refusait de jouer le jeu à son tour. Sauvé de l'humiliation d'échouer, mais l'orgueil et la fierté brisé.
Dans les deux cas, l'occasion d'impressionner la belle blonde, totalement ratée.
Bilan final; Game Over, échec total, fermeture forcé du programme.

Il haussa un sourcil quand elle parla de se déplacer à l'intérieur. Il se montra faussement indifférent, décontracté. Il prit une gorgée, parce qu'il avait toujours trouvé que c'était le genre de chose qui voulait dire même-pas-peur. Il s'apprêtait à interroger la jeune femme sur la nature de ce fameux défi - en utilisant des mots comme « facile », « simplet » ou « doigt-dans-le-nez » pour en minimiser l'importance - quand l'étudiante se leva, s'approcha. Il la regarda avec des yeux passablement surpris, loucha vers son décoleté quand elle se pencha vers lui. Puis, avec une moue vaincu, il la laissa aggriper ses poignets pour le trainer à l'intérieur sans plus d'explication - mais non sans avoir au préalable récupéré son verre. Et il ne manqua trébucher que deux fois sur les 2 mètres qui les séparait de l'entrée. Un exploit.
Il leva une main, passa à deux doigt de répondre « Non Madame ! », mais il s'abstint. Il la regarda s'éloigner avec un sourire idiot, ayant pratiquement oublié déjà, qu'une épreuve l'attendait. Ce n'est que quand elle revint vers lui, un sourire malin au visage, qu'il se rappella. Merde zut merde. Il prit une gorgée - la prit de justesse - qu'elle le poussait vers le centre de la piste de danse. Ce cauchemar. Frederic n'était pas un danseur. Et ça ne l'intéressait pas d'en devenir un. Et cette chanson était horrible. Qu'est-ce qu'il faisait là ?
Il resta planté comme un piquet un bon moment, incertain d'où il devait regarder, honteux de bouger même un seul centimètre de son grand corps maladroit. Son regard, il finit par le poser sur Sarabella, en bordure de la piste. Elle l'observait, toute souriante, les bras croisés, en attente. Il vit l'étincelle dans ses yeux, ça lui fit tourner la tête, lui donna trop d'idées avec son corps réchauffé. Allez, quelques pas. Il agita la tête, comme pour se secouer. Et il se mit en mouvement.
D'abord lentement, bougeant les pieds, un peu, pas du tout sur le rythme. Il tenta la tête. Cette dernière semblait un peu plus coopérative. Les épaules peut-être ? C'était timide tout ça, ça s'agitait à peine. Avec crainte, il tourna la tête vers Sarabella. Son sourire s'était élargit, elle semblait l'encourager. Ça lui plut à lui, de la voir comme ça. Le regard accroché au sien, il fronça un peu les sourcils, une moue souriante quoiqu'incertaine sur les lèvres. Bientôt, ses mains se rejoignirent aux moments appropriés de la chanson pour tapper sur le rythme et, galvanisés, il tenta quelques ridicules mouvements rétros. Il n'entendit peut-être pas le rire de Sarabella, mais il le visualisa, sur ce visage lumineux. Ça se terminait peut-être bien finalement. Défi réussi et fille impressionnée ? Avec cette danse du robot, totalement hors contexte, très certainement.

___________________
Sarabella M. Murray
Magic exists if you Believe
avatar
Inscrit le : 21/03/2016
Messages : 2511
Avatar : La Cendrillon des temps moderne ;)
Crédits : Minako pour l'avatar & Ruby pour le gif
Date de naissance : 12/02/1987
Mes rps :
INDISPONIBLE 5/5
Ethan / Gaby / Jack Mcdo / Jordan / Sandra
(je privilégie les réponses courtes, par manque de temps.)


Bloc notes :

LBS AWARDS




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Cathe
• ÂGE : 25 Ans
• BLOC NOTE :


Re: Why is it so complicated? [pv Fredou], le Ven 13 Jan - 2:51


Frederic avait trouvé le moyen de se moquer de moi à cause d'une toute petite grimace de ma part. L'heure de la vengeance avait sonnée. Oh oui! Quand je décidai d'entraîner le bel enseignant à l'intérieur, je n'avais encore aucune idée de la chanson que j'allais faire jouer pour son défi, mais je ne mis pas grand temps à me décider. Ma demande spéciale fait au DJ, je poussai le beau brun au centre de la piste de danse. Totalement amusée par la situation, je le regardais, constatant son hésitation. J'étais certaine que la danse n'était pas l'un de ses points forts et je pensais bien avoir tapé dans le mille. Et la chanson, dieu que c'était mauvais. J'avais vraiment poussé ma connerie très loin. Le pire, c'est que je ne me trouvais pas méchante, non c'était plutôt rigolo. Plusieurs longues secondes s'écoulèrent avant que le regard du jeune homme se fixe dans mes yeux couleur miel, ce qui élargit mon sourire. Ouais, je pouvais pas le nier, il était sacrement beau même dans la situation la plus ridicule. Le contact visuel rompu, je portai une main à mon cou. Tranquillement, les membres du corps de Frederic commencèrent à bouger au rythme de la musique. Bon, c'était pas nécessairement la danse qui concordait avec le tempo de la chanson, mais les efforts étaient fait. Je fus même surprise de lui envoyer des petits signaux d'encouragement, c'était bien parti. Bien que j'avais voulu me moquer, au départ, je devais dire que les petits mouvements robotiques de Fred m'épataient assez. Il avait su retourner la situation a son avantage, comme souvent. Désormais, je n'étais plus la seule qui le regardait faire ses mouvements, une bonne partie des clients s'étaient rapatriés autour de la piste de danse. Même que certains avaient rejoints le brunet sur la fin de la chanson, tandis que les autres, et moi-même, tapions des mains au rythme de la musique. Quand la chanson se termina je m'approchai de mon ami en applaudissant sincèrement sa prestation. «J'crois qu'on peut dire que t'as nettement bien réussi le défi.» C'était même pas navrant de le dire, au contraire, j'étais fière de l'avoir fait sortir de sa zone de confort. Je me mis sur la pointe des pieds, approchant ma bouche de son oreille. «Tant qu'à être là, tu veux bien danser avec moi?» Je me reculai de nouveau, croisai mains et pieds en faisant balader légèrement mon bassin. Je mordillai ma lèvre inférieur tout en faisant mes petits yeux de biches. Le DJ avait commencé à faire jouer un montage fait par lui même, qui pouvait me permettre de me déhancher comme je sais si bien le faire.

___________________

   
It's gonna be alright
No matter how your heart is grieving, if you keep on believing, the dream that you wish will come true~ byendlesslove.
   
Frederic Douglas
ADMIN ∎ No Ambitions & No Shame
avatar
Inscrit le : 02/11/2015
Messages : 2598
Avatar : Aaron Tveit
Crédits : Kawaiinekoj
Date de naissance : 06/04/1989
Mes rps : INDISPONIBLE (4/2)
Romy - Black, fin de la pièce
Dak-Ho - La victoire est belle
Clay - The after party
Swann - Tout y est

Bloc notes : EN CE MOMENT :
- Il a l'esprit troublé
- Il s'inquiète pour Swann
- Il pense lancer un club de robotique
- Il boit un peu trop

L'ÉTÉ EST LÀÀÀ !
Profitez du beau temps vous tous


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: Why is it so complicated? [pv Fredou], le Sam 21 Jan - 4:04


Frederic se réveillerait, le lendemain, avec un énorme mal de crâne. Et aucun souvenir de toute une partie de sa soirée. Il aurait un petit sourire aux lèvres malgré tout, parce qu'il aurait toutes ces images flous au fond de sa tête, de ce doux et lointain rêve. Il écrirait à sa bande d'amis pour les remercier de la belle soirée, leur dire de l'empêcher de boire autant la prochaine fois. Ce serait drôle.
Voilà à quel point son état d'ébriété était avancé. Tenez donc l'alcool responsable de tout ce qu'il fera pour la suite. Il l'est réellement.

Frederic trouvait ça plaisant, d'avoir le regard de Sarabella sur lui comme ça. Et la vague de chaleur de la piste de danse, et les odeurs, et sa tête, qui dodelinait toute seule. Il n'était plus vraiment en état. Il fit un peu le fier quand la belle blonde s'approcha en l'applaudissant. Il haussa les sourcils, ouvrit les mains, comme s'il avait prévu une telle réussite. Pas du tout. Mais chuuuuut. Son regard, forcément incontrôlable, parcouru Sarabella de haut en bas, baladeur. Il eut un sourire en coin, peut-être pas si stupide que ça. Il ouvrit la bouche pour parler, mais ça ne résonna pas très fort, au travers de toute la musique. Et ça n'avait pas d'importance, il en était le principal destinataire. « J'avais une bonne motivation. » T'impressionner, t'embrasser. Frederic était comme un adolescent, il avait toujours trop d'hormones et jamais assez de cran. L'alcool annihilait l'un des deux, exacerbait l'autre. Ça rendait son regard lubrique.
Elle se dressa sur la pointe des pieds, se rapprocha de lui. Il sentit ses cheveux frôler son torse, se laissa réchauffer par son souffle près de sa nuque. Dans son état, ça le fit frissonner. Un rien la rendait sexy. Et puis il se souvenait parfaitement ce petit numéro qu'elle avait joué à l'université, qui avait installé ce ridicule malaise. Qu'il avait repoussé de la main sobre, mais qu'il se plaisait à mettre de l'avant dans sa tête maintenant que son sang était composé à 50% d'alcool. Ça lui allait bien, elle le faisait bien. Ce sourire, ce déhanchement. Sans un mot, trop ébahit, trop réchauffé, il hocha la tête, avec une sourire peut-être un peu louche collé aux lèvres.
Ils dansèrent, ou plutôt il la regarda danser. Contrairement à précédemment, son corps n'était plus trop coopératif, ayant clairement d'autres préoccupations que de bouger sur le rythme. Il y avait bien ses pieds et ses épaules qui ondulait vaguement, mais rien d'incroyable. D'autant plus qu'il voulait éviter de trop s'éloigner de Sarabella. Il avait l'impression - peut-être que c'était uniquement dans ça tête aussi - de pouvoir sentir son odeur, et ça l'ennivrait. Entre deux chansons, il eut l'impression qu'elle avait eu son lot de danse, alors qu'elle se retournait, comme pour partir. Sous une impulsion de son corps rempli d'attentes, il la retint, glissant son bras dans le bas de son dos pour la tirer à lui. Il prit un air déçu de garçon ayant trop bu. Il y avait beaucoup de bruit, mais elle le comprit assurément, cette fois. « Déjà ? » Modère tes attentes mon ami, modère.

___________________
Sarabella M. Murray
Magic exists if you Believe
avatar
Inscrit le : 21/03/2016
Messages : 2511
Avatar : La Cendrillon des temps moderne ;)
Crédits : Minako pour l'avatar & Ruby pour le gif
Date de naissance : 12/02/1987
Mes rps :
INDISPONIBLE 5/5
Ethan / Gaby / Jack Mcdo / Jordan / Sandra
(je privilégie les réponses courtes, par manque de temps.)


Bloc notes :

LBS AWARDS




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Cathe
• ÂGE : 25 Ans
• BLOC NOTE :


Re: Why is it so complicated? [pv Fredou], le Sam 21 Jan - 5:08


J'étais lucide, contrairement à Frederic. Je me doutais que s'il avait réussi son défi, c'était en partie à cause de l'alcool qui coulait dans ses veines. Je l'avais su à la seconde où il avait réalisé l'erreur qu'il avait commise en se mettant à ma merci. Son expression faciale l'avait trahi, mais ça ne lui enlevait rien. Pendant toute la prestation j'étais restée là, le regard suspendu à ses mouvements qui me firent rigoler plus d'une fois. C'était bon de le voir dans son état ''normal'' qui était différent de son rôle d'enseignant ou encore de sa petite bulle de gamer. C'était le vrai Frederic. Un peu beaucoup alcoolisé, mais quand même. Dès que la chanson fut terminée, je m'étais rapprochée du bel homme pour le féliciter. J'avais vu ses lèvres remuées sans en comprendre un mot avec tout le brouhaha qu'il y avait dans le bar et je décidé de ne pas en faire de cas. Du moins, pour le moment. Comme il était déjà sur la piste de danse, j'en profitai pour l'inviter à danser, d'une certaine manière. Je lui chuchotai donc à l'oreille avant de me reculer, attendant une réponse, un geste de sa part.  Il acquiesça d'un signe de tête et je commençai doucement à bouger les membres de mon corps de manière sensuelle. Un petit roulement de hanche par ci, par là. Ma jupe en jeans n'était certes pas le vêtement le plus confortable pour me déhancher mais ça ne me limitait pas trop dans mes mouvements. De toute façon, je n'avais pas l'intention de faire le grand écart au beau milieu de la place. Je passai parfois les bras autour de son cou en dansant lascivement contre lui. Je ne portais pas vraiment attention au fait que ses mouvements à lui était beaucoup moins accentué que lors de son défi, mon corps était présent, mais mon esprit vaguait ailleurs par moment. Il m'arrivait de repenser à la manière dont on s'était quitté à l'Université la dernière fois, m'imaginant que la soirée aurait pu finir d'une toute autre manière, mais je ne pouvais pas changer le passé. Juste amélioré le présent. Au bout de quelques chansons, la gorge sèche et à la recherche de mon souffle je tournais les talons pour aller au bar quand Frederic me retint en passant son bras dans le bas de mon dos. Je passai une main dans mes cheveux en me retournant vers le beau brun. «J'allais juste me chercher à boire. Tu peux déjà plus te passer de moi?» Je lui adressai un petit sourire espiègle avant de rigoler, pas du tout sérieuse dans mes propos. Je ne réalisais même pas l'attention qu'il me portait due à l'alcool. Je le laissai sur place allant commander deux Shooter de Sambuca avant de venir le retrouvé. Si plusieurs n'aimait pas le goût de la réglisse noire, moi c'était quelque chose que j'adorai. Sentir l'alcool glisser dans ma gorge, cet arrière-gout d'Anis une fois la gorgée avalée, l'odeur. Tout. Si j'avais pu en commander un verre entier je l'aurais certainement fait. Shooter à la main je retournai auprès de Fred, lui en tendant un. «Tu m'accompagnes? En fait, je te donne pas le choix. Allez, à trois.» Un, deux, trois, cul-sec. Aucune grimace, juste la délectation de ce nectar sur mes papilles gustatives. J'observais le jeune homme, mon regard vagua entre ses yeux et sa bouche. Et sans réfléchir je me mis de nouveau sur la pointe des pieds pour venir lui voler un baiser. Le goût de l'alcool était fraîchement présent sur ses lèvres. Je me reculai de nouveau, en passant mon pouce sur les miennes. «Je... Désolée, j'aurais pas dût faire ça.» Et je pouvais pas mettre la faute sur l'alcool puisque j'étais totalement sobre avec l'unique verre et les quelques gouttes que j'avais ingéré. Je baissai mes yeux vers le sol furtivement avant de le regarder une nouvelle fois. «Je te raccompagne chez toi si tu préfères.» Ou peut-être qu'il préférerait prendre un Taxi, ce qui serait parfaitement compréhensible.

___________________

   
It's gonna be alright
No matter how your heart is grieving, if you keep on believing, the dream that you wish will come true~ byendlesslove.
   
Frederic Douglas
ADMIN ∎ No Ambitions & No Shame
avatar
Inscrit le : 02/11/2015
Messages : 2598
Avatar : Aaron Tveit
Crédits : Kawaiinekoj
Date de naissance : 06/04/1989
Mes rps : INDISPONIBLE (4/2)
Romy - Black, fin de la pièce
Dak-Ho - La victoire est belle
Clay - The after party
Swann - Tout y est

Bloc notes : EN CE MOMENT :
- Il a l'esprit troublé
- Il s'inquiète pour Swann
- Il pense lancer un club de robotique
- Il boit un peu trop

L'ÉTÉ EST LÀÀÀ !
Profitez du beau temps vous tous


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: Why is it so complicated? [pv Fredou], le Mar 31 Jan - 1:53



Il fut terriblement, ridiculement soulagé en l'entendant se moquer gentiment. Déjà parce que ça voulait probablement dire qu'elle ne partait pas. Ensuite, parce qu'il avait sa main dans son dos, posée là, et qu'elle ne l'avait pas repoussé, n'avait même pas semblé vouloir le faire. Sa main, il l'aurait gardée là longtemps s'il l'avait pu, il aurait finit par la laisser doucement glisser, explorer ... Maiiiis ... Mais elle s'éloigna en un rire, un sourire, s'éclipsa dans la foule. Frederic resta là comme un con, au travers des gens qui dansaient alors que lui ne dansait plus du tout. Il était comme en suspens. Il n'était même plus certain qu'elle allait revenir. Qu'est-ce qu'elle avait dit déjà, en se moquant gentiment ? Impossible de replacer les mots dans sa tête. Il se sentit idiot de ne pas se souvenir. Et sentit son corps un peu impatient. Au bout d'un moment certainement trop long, il voulut s'élancer lui aussi, sortir de cette piste pour aller faire le tour du bar, voir où elle pouvait bien se trouver. Il fit quelque pas. N'eut pas besoin d'en faire plus, elle ré-apparut. Son sourire à lui avec. Très large et alcooliquement heureux.
Elle ne lui donna pas le choix en lui tendant le shooter, mais lui n'aurait pas  hésité à le prendre de toute façon. Il le cala. Dans son état, ça ne faisait plus une très grande différence, de toute façon. Il secoua un peu la tête, juste pour mieux absorber le choc du goût, terriblement différent de celui du whisky. Si c'était ce que Sarabella aimait, il pourrait s'en problème s'y adapter pour le reste de la soirée. Il s'apprêtait à sortir une idiotie, juste pour pouvoir se pencher un peu vers elle, avec la bonne excuse de la musique trop forte, quand ce fut elle, qui se rapprochat. Relevée sur ses pieds, vers ses lèvres, ses lèvres sur les siennes. Explosion.
Elle s'éloigna pour marmonner des excuses, prit un air coupable. Mais un seul mot résonnait dans le cerveau engourdit de Frederic; permission. Il avait le sentiment qu'elle lui avait donné la permission de la toucher, un peu au moins ? De tenter au moins, sans en avoir trop honte. Il ne pensait même plus à son statut d'étudiante, au malaise que ce serait, à sa proposition de le raccompagner. Il n'écoutait même pas. Il se rapprocha simplement d'elle, fixant ses yeux. Il reglissa une main dans son dos, posa l'autre sur sa nuque, appréciant par la même occasion la douceur de ses cheveux. Et ce fut à son tour de l'embrasser, en la pressant un peu contre lui, en éteignant totalement son cerveau, en activant ses sens. Sauf que lui appréciait bien trop pour s'éloigner soudainement en s'excusant. Hors de question.

___________________
Sarabella M. Murray
Magic exists if you Believe
avatar
Inscrit le : 21/03/2016
Messages : 2511
Avatar : La Cendrillon des temps moderne ;)
Crédits : Minako pour l'avatar & Ruby pour le gif
Date de naissance : 12/02/1987
Mes rps :
INDISPONIBLE 5/5
Ethan / Gaby / Jack Mcdo / Jordan / Sandra
(je privilégie les réponses courtes, par manque de temps.)


Bloc notes :

LBS AWARDS




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Cathe
• ÂGE : 25 Ans
• BLOC NOTE :


Re: Why is it so complicated? [pv Fredou], le Lun 13 Fév - 22:40

Spoiler:
 


Une envie soudaine. Son regard, son sourire, ses lèvres. J'avais laissé une impulsion guider mes faits et gestes. C'était comme si j'avais perdu le contrôle sur mon corps. Dès que j'avais reculé, la culpabilité s'était emparée de moi. Des excuses et une proposition de le raccompagner c'était ensuivi, mais je comprendrais parfaitement son refus. Je m'y en attendais à ce qu'il n'accepte pas, peu importe le prétexte. Je pensais déjà que la soirée s'achevait ici. J'étais prête à tourner les talons et partir de mon côté, c'était la suite logique dans ma tête. Le scénario tout tracé... J'allais lui tourner le dos, à cet homme qui m'avait ensorcelé le temps d'une seconde, quand son regard perça le mien. Impossible de décrocher, je restai figée sur place tandis qu'il s'avançait vers moi. Les quelques centimètres qui nous séparaient me semblait être des kilomètres. Je ne sais pas si c'était une illusion d'optique, que tout semblait s'être figé autour de moi, de nous. La musique qui me paraissait être en sourdine, juste pendant quelques secondes. Puis il y eu ce nouveau contact. Ses lèvres sur les miennes qui fit mon cœur s'emballer comme une adolescente de 15ans. Au même moment, la musique retentit de nouveau à mes oreilles, tout comme le brouhaha des gens autour de nous. Mes bras instinctivement dans son cou pour prolonger le baiser. Je ne saurais dire combien de temps s'écoula avant que je ne fasse glisser mes mains chaque côté de son visage et que je rompe le baiser. Mon regard balaya la pièce rempli d'étudiants. «Suis-moi.» lui dis-je sérieusement avant de l'entraîner à l'extérieur du bar. «On aurait pas du faire ça.» Je laissai planer un court silence avant d'enchaîner. «Enfin, pas ici. Tout ça, c'est extrêmement risqué.» Je pris l'une de ses mains entre les miennes et mon regard plongea dans le sien. «Tu vas pas risquer de perdre ton emploi pour une idylle avec moi?!» Frederic était un homme attirant et me plaisait beaucoup, je n'allais pas le nier, mais je devais rester réaliste. Cette ''histoire'' ne mènerait malheureusement nul part.

___________________

   
It's gonna be alright
No matter how your heart is grieving, if you keep on believing, the dream that you wish will come true~ byendlesslove.
   
Frederic Douglas
ADMIN ∎ No Ambitions & No Shame
avatar
Inscrit le : 02/11/2015
Messages : 2598
Avatar : Aaron Tveit
Crédits : Kawaiinekoj
Date de naissance : 06/04/1989
Mes rps : INDISPONIBLE (4/2)
Romy - Black, fin de la pièce
Dak-Ho - La victoire est belle
Clay - The after party
Swann - Tout y est

Bloc notes : EN CE MOMENT :
- Il a l'esprit troublé
- Il s'inquiète pour Swann
- Il pense lancer un club de robotique
- Il boit un peu trop

L'ÉTÉ EST LÀÀÀ !
Profitez du beau temps vous tous


Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Hortie / Pommmme
• ÂGE : 21 ans
• BLOC NOTE :


Re: Why is it so complicated? [pv Fredou], le Jeu 2 Mar - 4:37



Elle brisa le contact. Pourquoi ? Lui n'en avait clairement pas eu assez. Quelques secondes à peine, trop peu pour se rassasier de son odeur, sa saveur, sa douceur. Mais ses mains étaient sur ses joues et sa voix l'invita. Il ne remarqua pas la légère lueur d'inquiétude dans ses yeux ou le ton sérieux de sa voix. Dans son état, il ne comprenait bien que ce son corps se pliait à comprendre. Et tout en Sarabella semblait teinté de ce voile de sensualité et de plaisir coupable. Il la suivit sans rien dire, le regard hagard et fasciné.
Même la légère fraicheur de l'extérieur ne réussit pas vraiment à calmer son corps en ébullution. La chaleur venait de l'intérieur. Et son corps, comme un aimant, semblait chercher à rester près, trop près, de celui de Sarabella. Qui elle, dans sa lucidité, maintenait une légère distance. Si peu, mais beaucoup trop pour Frederic à cet instant. C'était un fait; il n'avait pas touché de femmes depuis des mois et des mois. Ça lui avait quand même un peu manqué. Et Sarabella était belle, bien trop belle pour lui ce soir.
Son cerveau n'analysa pas. « On aurait pas du faire ça. » Bla bla, bla bla bla. Son regard était accroché à celui de la belle, avec l'air de celui qui en demande plus. « Enfin, pas ici. » Ah, ça, il le comprit. Ailleurs. Pas de problème, il connaissait tout un tas d'ailleurs. Et comme pour confirmer ses fausses suppositions, elle s'empara de l'une de ses mains. Son regard était habité de cette étincelle soucieuse qu'il trouva à cet instant absoluement craquante. Son visage affichait l'expression de l'héroïne inquiète qu'il avait vu tant de fois dans les films, et qui menait généralement à une sublime scène de consolation. Son cerveau interprétait.
Il marmonna, l'air parfaitement désintéressé de ses propres propos, parfaitement désinvolte. « Quel emploi ? Je risque rien du tout ... » Et il dégagea sa main, seulement pour mieux la rediriger dans le dos de Sarabella, évidemment rapidement rejointe par l'autre. Il se rapprocha, la rapprocha de lui, enfouit son nez dans ses cheveux, posa un instant ses lèvres sur cou. Il était vraiment totalement saoul. Il murmura. « Alors, tu me raccompagne ? » Elle devait sentir sa chaleur, et ses mains dans son dos, nettement trop curieuses. Il voulait tellement qu'elle dise oui. Son absence de cerveau ne prévoyait en fait pas d'autre scénario.


Spoiler:
 

___________________
Sarabella M. Murray
Magic exists if you Believe
avatar
Inscrit le : 21/03/2016
Messages : 2511
Avatar : La Cendrillon des temps moderne ;)
Crédits : Minako pour l'avatar & Ruby pour le gif
Date de naissance : 12/02/1987
Mes rps :
INDISPONIBLE 5/5
Ethan / Gaby / Jack Mcdo / Jordan / Sandra
(je privilégie les réponses courtes, par manque de temps.)


Bloc notes :

LBS AWARDS




Afficher

DERRIÈRE L'ECRAN
• PSEUDO: Cathe
• ÂGE : 25 Ans
• BLOC NOTE :


Re: Why is it so complicated? [pv Fredou], le Sam 4 Mar - 5:48

Spoiler:
 


Jamais je n'avais cru que ce serait si difficile de dire non à un homme. Encore moins quand cet homme à un charme fou qui ferait craquer n'importe quelle femme. Pourtant, je me trouvais là, face à Frederic -tâchant de rester le plus éloigné possible de lui- à lui dire que c'était impossible. J'avais sortis l'excuse qui me semblais la plus plausible. La plus logique. Il était mon enseignant, j'étais son élève. C'était contre le code éthique de l'Université de pouvoir se fréquenter à l'extérieur des murs du bâtiment. Ce n'était pas parce que je n'avais pas envie de ces baisers, ou d'être dans ses bras -même pour une seule nuit- c'était seulement ma conscience qui me rentrait dedans. J'avais pensé qu'en jouant cette carte-là, que Fred allumerait, qu'il serait d'accord avec mes propos. Ce n'était pas spécialement ce que je voulais, mais c'était ce que je devais faire. «Quel emploi ? Je risque rien du tout ...» C'est réellement à ce moment là que je réalisai l'ampleur que l'alcool avait sur le bel homme. Ce n'était un secret pour personne que ce n'était pas vraiment par choix qu'il enseignait à la FAC, mais si Fred avait été ajun, il n'aurait pas eu la même réaction que celle qu'il avait maintenant. J'en étais persuadée. Je soupirai lentement, un soupir qui en disait long. Je ne voulais pas me battre avec les sensations qui possédaient mon corps, mais les actions qu'avaient Frederic ne me laissaient pas d'autres choix. Quand ses mains passèrent une nouvelle fois derrière mon dos, je ne bougeai pas, mais mon corps se raidit, comme pour créer une barrière que j'espérais infranchissable. Sauf qu'il ne s'arrêta pas là. Son nez dans mes cheveux, ses lèvres sur mon cou qui me firent frissonner de la tête aux pieds. «Fred...» Un murmure de supplication. Je penchai légèrement ma tête vers l'arrière, lui laissant le champ libre, juste un court moment. J'étais littéralement tiraillée entre le désir de succomber à sa chaleur, de le laisser me posséder ce soir; et ma raison qui me disait que c'était mal. Très mal. Je me connaissais et je savais que si je franchissais la limite, ce serait le point de non-retour. Je ne pourrais plus faire marche arrière. Je savais aussi que je serais incapable de continuer à le côtoyer tous les jours à l'Université, en sachant pertinemment que nous deux, ça aurait été une histoire éphémère. De nouveau, je me ressaisis, posant mes mains sur ses épaules pour l'éloigner de moi. Je me râclai la gorge avant de reprendre la parole. «Je veux bien te raccompagner...» Je semblai voir un début de rictus au coin de ses lèvres, mais je refusais de le laisser s'imaginer autre chose. «Si je le fais, c'est uniquement parce que t'es ivre. Je ne montrerai pas chez toi, Fred. Je préfères te prévenir tout de suite.» Il était hors de question que je laisse rentrer en Taxi, donc même s'il avait l'intention de changer d'idée, je ne lui laissais pas le choix.

C'est par l'adresse sur son permis de conduire que je peux raccompagner l'enseignant chez lui. Le trajet se passa le plus silencieusement qu'il le pouvait. Pour ma part, je ne voulais plus parler. Je ne voulais pas envenimer la situation. Je pouvais sentir parfois le regard de Fred se poser sur moi, me détailler, mais j'essayais de l'ignorer le plus possible. Quand j'arrivai devant chez lui, j'immobilisai la voiture avant de daigner enfin le regarder. Ne pas monter, ne pas le toucher, c'était beaucoup plus difficile que je l'avais imaginé. Je n'avais qu'à dire un mot et je montais, je le savais, mais je secouai la tête négative, encore une fois. «Tu sais, si tu avais moins bu, que l'alcool ne te possédait pas, ça aurait peut-être été différent. Faire ça maintenant, ce serait abusé de toi. Tu crois que c'est ce que tu veux, mais ce n'est pas le cas.» Je baissai le regard vers le sol. C'était simplement le haut taux d'alcool qui lui faisait cet effet. Les coups de chaleurs. C'était pas moi. Et pour le prouver, me le prouver, j'avais le moyen le plus efficace. Je fouillai dans mon sac à main pour trouvé un semblant de bout de papier sur lequel inscrire mon numéro de portable. Je ne voulais pas le mettre dans son répertoire directement, ça aurait été trop facile. Je n’inscris pas mon nom dessus. Juste les dix chiffres de mon numéro, puis je lui tendis. «Monte. Vas dormir... Si demain tu te rappelles, et si c'est toujours ce que tu veux, tu n'auras qu'à m'appeler.» Je n'avais pas espoir qu'il le fasse. En fait, je savais qu'il ne le ferait pas, car le lendemain matin, il n'aurait aucun souvenir de cette soirée, de nos baisers.  

___________________

   
It's gonna be alright
No matter how your heart is grieving, if you keep on believing, the dream that you wish will come true~ byendlesslove.
   

Why is it so complicated? [pv Fredou]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: Archive des rps-