AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Libre - Un zombie dans les couloirs ?


Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
Nell Maisonneuve
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6707
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :
Libre - Un zombie dans les couloirs ? Giphy




Libre - Un zombie dans les couloirs ? Empty
Libre - Un zombie dans les couloirs ?, le Mer 11 Sep - 15:13

Errant dans les couloirs de l’université, on croirait presque voir un fantôme. Nell a le teint pâle, vraiment très pale et, aux pieds, il ne porte absolument rien. Oui, pieds nus dans les couloirs, c’est plutôt inhabituel. Il croise quelques personnes mais en ce début septembre, la faculté est encore plutôt déserte, tous les cours n'ayant pas encore repris. Le regard de ses interlocuteurs le dévisage, cela va sans dire ; mais personne ne lui demande ce qu’il lui arrive. L’un d’eux est tellement horrifié qu’il presse le pas en un instant, ce qui ne manque pas de faire sourire le professeur de sport dès que l’autre personne n’est plus à portée de vue.

Puis, il tombe enfin sur une jeune femme (ou un jeune homme) qui semble correspondre parfaitement à ce qu’il cherche. Il s’approche d’elle (de lui). « Ça vous dirait de jouer dans un court métrage ? C’est pour le projet de fin d’études d’un étudiant, et il manque justement une femme (un homme) comme vous. » Et Nell joue un homme un peu – totalement – perdu dans sa tête qui est malade en prime… D’où l’accoutrement un peu spécial.


╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

Libre - Un zombie dans les couloirs ? Tumblr_o7ogry8zJe1ttbb2io1_500
Joyce J. Jensen
Joyce J. Jensen
Inscrit le : 10/09/2019
Messages : 14
Avatar : Katerine McNamara
Date de naissance : 21/06/1995
Mes rps : /

Bloc notes : /



Libre - Un zombie dans les couloirs ? Empty
Re: Libre - Un zombie dans les couloirs ?, le Ven 13 Sep - 22:42

Quelques livres sous un bras, mon téléphone dans l'autre main en train d'actualiser un peu trop mon  application de messagerie en espérant que ma mère me réponde, je me sentais lessivée. Depuis mon arrivée à Austin, j'avais tout enchaîné : d'abord mon aménagement dans mon petit studio universitaire, puis la reprise des cours de manière totalement précipitée n'ayant pas encore la moitié de mes livres, et enfin ma recherche de boulot qui s'avérait jusqu'à présent plutôt infructueuse.

Pour ne rien arranger, ma mère ne m'avait pas répondu depuis quatre jours et il était temps pour moi de me rendre à l'évidence : mon père avait certainement découvert que ma mère m'avait fait des virements pour m'aider dans mon installation et ça n'avait pas dû beaucoup lui plaire...

Furieuse de cette constatation, je pousse un grognement d'exaspération et enfourne mon téléphone dans la poche arrière de mon jean. Oui, j'ai décidé de vivre par mes propres moyens et oui, j'assumerai. Mais personne ne débarque dans un autre continent sans un sous en poche, si ? *Il me faut vraiment un boulot...* je songe, en me promettant de réimprimer l'annonce pour donner des cours de violon. Je l'imprimerai en 500 fois et j'irai la donner à toute la ville si il le faut.

Tournant la tête vers la droite afin de regarder l'heure sur la grande horloge du couloir, je vois quelqu'un marcher d'un pas lent. Un homme, étrangement habillé, à la démarche apathique mais que je devine malgré tout séduisant. Je ne comprends pas tout de suite qu'il s'avance vers et honnêtement, je pense qu'il me fout un peu la trouille. Le teint blafard et pieds-nu, je ne reconnais pas son visage vu ma récente arrivée dans l'établissement, bien qu'il me semble familier, et je n'ai qu'une envie : m'en aller.

Je déglutis, n'arrivant pas à quitter des yeux cet être fantomatique qui, j'en suis maintenant presque sûre, me regarde. M'apprêtant à faire demi-tour, je suis interrompue par ce qu'il a à me dire.

« Ça vous dirait de jouer dans un court métrage ? C’est pour le projet de fin d’études d’un étudiant, et il manque justement une femme comme vous. »


« Hein ? » c'est tout ce que je sors pour commencer, le temps d'assimiler ce que l'espèce de zombie-belle-gueule vient de me dire « Euh.. Je...» je bafouille, avant d'avoir une illumination : « C'est rémunéré ?! » je demande, sûrement un peu trop enthousiaste à l'idée que ce soit peut-être le cas. « Parce que si c'est le cas, c'est un oui et je peux même vous suivre maintenant. » j'ajoute en tendant ma main vers lui pour la lui serrer en guide d'accord. Peu importe qui il est, peu importe si c'est un mauvais plan, j'ai besoin d'argent.
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
Nell Maisonneuve
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6707
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :
Libre - Un zombie dans les couloirs ? Giphy




Libre - Un zombie dans les couloirs ? Empty
Re: Libre - Un zombie dans les couloirs ?, le Dim 15 Sep - 15:47

Nell est plutôt content d’avoir trouvé quelqu’un qui pourrait correspondre au rôle. Le réalisateur l’avait envoyé dans les couloirs, ainsi que d’autres figurants, afin de ne pas perdre plus de temps dans le tournage. Ils avaient d’autres scènes à tourner sans que le professeur n’ait besoin d’être présent de toute manière. Il sourit à la jeune femme, mais est pris au dépourvu par ses questions qu’il n’avait absolument pas anticipé pour le coup.

« A vrai dire, je ne suis pas certain que le réalisateur ait vraiment les moyens. » Il fait un sourire désolé. « C’est un simple étudiant. Il fait un boulot à côté pour payer ses études déjà. » Il ne le connait pas trop bien, juste quelques petites choses qu’il a entendues ici et là puisque le jeune a déjà assisté à quelques cours de sport du professeur. « Mais ça peut valoir le coup de lui demander. » Il hausse les épaules. Nell fait ça gratuitement et ça ne lui était pas du tout venu à l’idée de demander quoi que ce soit. Il faut dire qu’il est toujours le premier pour aider les élèves.

Il ne peut s’empêcher de se demander si la jeune femme a vraiment besoin d’argent, ou si elle cherche à en gagner « comme ça ». Pour ne pas faire d’histoires, il préfère ne pas lui poser la question et attendre de voir à quel type de personne il a à faire.  « En tout cas, je peux vous assurer qu’il y a une bonne ambiance, beaucoup de rire et même à boire et à grignoter. » Lui qui ne se laisse diriger que par son ventre en temps normal, voit ces choses-là comme un argument imparable ! C'est à son tour de lui tendre la main, pour savoir si dans ces conditions, elle est toujours partante.

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

Libre - Un zombie dans les couloirs ? Tumblr_o7ogry8zJe1ttbb2io1_500
Joyce J. Jensen
Joyce J. Jensen
Inscrit le : 10/09/2019
Messages : 14
Avatar : Katerine McNamara
Date de naissance : 21/06/1995
Mes rps : /

Bloc notes : /



Libre - Un zombie dans les couloirs ? Empty
Re: Libre - Un zombie dans les couloirs ?, le Mer 18 Sep - 22:37

Le temps entre ma question et la réponse me semble long, et en même temps seulement quelques secondes séparent ces deux instants. Le zombie me toise rapidement et semble pris de court par mon interrogation. Sa réponse en demi-teinte ne me convient pas tellement...

Tourner dans un film, why not. Je n'ai jamais été mal à l'aise en présence d'un public et j'ai souvent eu l'habitude d'être filmée pendant mes différents concours de violon. Mais le faire gratuitement alors que chaque minute de mon temps libre pourrait être utiliser à remplir mon portefeuille ne me dit rien qui vaille... Penser à ce genre de chose : les courses, les factures, les dépenses futiles qui peuvent vous ruiner à la fin du mois, ce n'est pas dans mes habitudes et je ne suis pas certaine de beaucoup apprécier.

Regrettant une fraction de seconde d'avoir posé la question, pensant que mon interlocuteur fantomatique devait probablement me prendre pour une énorme pingre opportuniste, je réfléchis encore quelques instants en l'écoutant à moitié avant qu'à son tour il me tende la main, la mienne étant entre-temps retombée mollement le long de ma hanche.

« Hm... » je prends encore quelques secondes de réflexion, réussissant finalement à me convaincre que rencontrer de nouvelles personnes ne pouvait qu'être bénéfique, avec ou sans rémunération. J'étais sûrement meilleure prof de violon qu'actrice, de toute façon, alors ma performance n'allait sûrement pas valoir grand chose. « C'est d'accord ! » dis-je enfin tout en saisissant fermement la main de mon futur collègue-de-cinéma. « S'il n'a pas les moyens, je n'insisterai pas, on doit être à peu près dans la même situation. Il faut se soutenir entre étudiant, pas vrai ? » je lui demande ensuite, de façon rhétorique, mais en attendant tout de même une réponse étant donné que je ne sais toujours pas qui il est.

« Je m'appelle Joyce, au fait ! Et vous ? » je demande en lui relâchant la main tout en esquissant un sourire cordial. « J'imagine que vous comptiez m'emmener maintenant sur les lieux du court-métrage, vu votre accoutrement ? A moins que ce soit votre style habituel ? » je plaisante en espérant secrètement avoir vu juste et ne pas être en face d'un type définitivement très flippant.
Nell Maisonneuve
ADMIN let's play the game
Nell Maisonneuve
Inscrit le : 21/12/2015
Messages : 6707
Avatar : Dave Franco
Crédits : Bazzart
Date de naissance : 04/09/1991
Bloc notes :
Libre - Un zombie dans les couloirs ? Giphy




Libre - Un zombie dans les couloirs ? Empty
Re: Libre - Un zombie dans les couloirs ?, le Jeu 26 Sep - 18:30


Nell est heureux d’entendre la jeune femme accepter, même si le fait de savoir qu’elle est dans une situation peu confortable financièrement, le met toujours mal à l’aise. Encore pire depuis qu’il est lui-même bourré de fric, de l’argent reçu en compensation d’années en prison alors qu’il était innocent. Il l’aurait bien distribué sans compter et fait un chèque à la jeune femme sur le champ mais le simple fait de penser à cet argent a tendance à le rendre malade. Il a ces petites phases qu’il ne s’explique pas vraiment où il dépense sans compter par contre, faisant en profiter des associations principalement, ou jetant littéralement des billets dans la rue, mais dans son milieu professionnel, il ne peut pas vraiment se permettre tout cela. Bref… Il trouvera peut-être un moyen de la remercier de jouer dans le film en temps voulu, si l’étudiant ne le peut pas.

« Je dirais même qu’il n’y a pas qu’entre étudiants qu’il faut se soutenir. » Dit-il dans un sourire. Des études, il n’a jamais eu l’occasion d’en faire. Il aurait aimé pourtant. Durant ses années de détention, il a tout de même eu la chance de pouvoir se cultiver. Passer ses heures libres à lire des livres en tout genre était devenu sa nouvelle manière de vivre. « Nell Maisonneuve. Je suis prof de sport ici. » Il préfére lui dire directement, ça évitera toute confusion ultérieure. Il ne l’a jamais eu dans ses cours et avec son déguisement, quand bien même elle l’avait déjà vu, elle ne l’aurait peut-être pas reconnu. « Même si on dirait pas vu mon accoutrement. » Il se met à rire de bon cœur. Son but n’était pas de créer un fossé entre lui et la jeune femme avec ses paroles.

« Oui ! » Il hoche la tête et profite de ce moment pour commencer à marcher en direction du lieu de tournage, après avoir fait un geste en ce sens à la demoiselle. « Heureusement que je me balade pas comme ça tout le temps quand même ! J’en ferais flipper plus d’un, vu comment on me regarde depuis tout à l’heure déjà… » Et comme autant profiter de ce laps de temps pour faire connaissance… « Tu es étudiante en quoi du coup ? » Il n’est pas toujours très doué pour engager la conversation, mais il a au moins le mérite d’essayer.

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

Libre - Un zombie dans les couloirs ? Tumblr_o7ogry8zJe1ttbb2io1_500
Contenu sponsorisé


Libre - Un zombie dans les couloirs ? Empty
Re: Libre - Un zombie dans les couloirs ?, le

Libre - Un zombie dans les couloirs ?

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Campus :: Université :: Washington Hall :: Escaliers et couloirs-