AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Wanna be yours ft. Presley


Invité
Invité
Anonymous


Wanna be yours ft. Presley Empty
Wanna be yours ft. Presley, le Sam 6 Avr - 14:40





 




Ces trois derniers jours ont été un calvaire. L’idée de ne plus la revoir à eut le don de me mettre dans des états pas possibles et concrètement, l’idée d’éclater mon téléphone contre le mur n’était pas une bonne idée non plus. J’ai quand même mis deux jours avant de pouvoir récupérer un téléphone. Je l’ai commandé le soir même mais il a mis du temps à arriver chez moi. J’aurais pu aller la voir mais elle aurait facilement pu appeler les flics ou je me serais fait démonté par son frère, au choix. Il valait mieux prendre mon mal en patience. Après notre petite discussion de ce soir, je suis bien décidé à me ramener chez elle. J’attrape les clés de la voiture et je démarre en trombe. L’idée de retrouver la douceur de ses lèvres, c’est ce qui me motive. Je la veux, je veux la retrouver, elle.


1 NOUVEAU MESSAGE
DE ALISTAIRE.


Descends, je suis en bas, avec la voiture.


J’attends qu’elle descende, impatiemment. Je me met sur le côté de la caisse, adossé contre celle-ci. Ma clope au bec, je commence à patienter, un peu trop à mon goût. Je grogne avant de frémir quand j’entends la porte de son immeuble qui claque. Je viens à sa rencontre, jetant ma clope sur le bas côté. Mes mains se placent sur ses hanches tandis que mon front vient contre le sien. « Je suis désolé, bébé. Pardonne moi. » Je me mords la lèvre et puis, je décide de me lâcher. Mes lèvres viennent attraper les siennes tandis que je fais remonter son petit corps contre le mien. Je la porte dans mes bras, profitant de son odeur et de la douceur de sa peau. « Tu m’as tellement manqué. » Je plonge mon regard dans le sien. « Plus jamais, tu m’entends ? Plus jamais. Je refuse que tu doutes de moi et de ce que je ressens pour toi. »

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Wanna be yours ft. Presley Empty
Re: Wanna be yours ft. Presley, le Sam 6 Avr - 15:44





 





Ce n’est pas ce que j’avais imaginé pour fêter la fin de ma thèse. J’ai passé trois jours enfermée chez moi, à tourner le truc dans ma tête. Mes seules sorties, c’était pour aller promener Benny. Nos mots ont tourné en boucle dans ma tête. Jamais on n’avait eu une dispute aussi violente. J’ai eu du mal à m’en remettre. Barry a lutté pour essayer de me faire entendre raison. Jamais il n’a cru à la culpabilité d’Alistaire. Pas une seule seconde, il était même sur le point de l’appeler et lui dire de se ramener illico quand il a vu que je ne mangeais pas beaucoup. Puis, il y a eu ce message. Il a fait le premier pas et jamais il n’a lâché pour essayer de me faire revenir. Je me sens vraiment conne, la pire des imbéciles en réalité. Je commence à retrouver un peu le sourire, ça a l’air d’aller un peu mieux en nous. Je reçois soudain ce dernier message. Il est bas. J’écarquille les yeux en regardant ma tenue. Alerte rouge. Je dois me rendre présentable en le moins de temps possible. J’attrape un body, un jean, un gilet bien chaud. Mes cheveux, remonté en chignon rapide. Un peu de maquillage pour ne pas ressembler au cadavre que j’ai été pendant trois jours et du parfum et mon sac à main sur l’épaule. Barry me voit me précipiter, il ne demande pas où je vais. Il le sait, il me dit juste de profiter et de saluer Alistaire de sa part. Je lui fais un beau sourire et je viens lui faire un énorme câlin avant de descendre. J’ai le cœur qui bats à cent à l’heure, au secours, tandis que j’ouvre la porte du hall. J’ai un mouvement d’arrêt. Je le contemple silencieusement un instant. Il s’impatiente, je le connais sur le bout des doigts. J’inspire brusquement avant de m’élancer vers lui. Mon cœur explose quand il pose ses mains sur moi, je le retrouve enfin. Je me sens soudain vraiment indigne d’un mec aussi bien que lui. Son front contre le mien tandis que je suis la pointe des pieds, il s’excuse. Je serre les dents alors qu’une de mes mains glisse sur sa joue. « Mon cœur, c’est moi qui m’excuse. Je ne te mérite vraiment pas. » Je retiens des larmes au coin de mes yeux. Il en reste encore ? Je ne pensais vraiment pas. Ses lèvres m’embrassent et je ne les lâche plus. Malgré tout ça, j’ai la sensation que c’est ma place, entre ses bras. Il m’attrape, me portant. Mes jambes trouvent leurs places, autour de sa taille. Je déborde d’amour, je n’en peux plus. « Toi aussi, tu ne peux pas savoir. » Yeux dans les yeux, je me mords la lèvre. Il m’ordonne ne plus douter de lui et des sentiments qu’il me porte. Je crois que j’ai bien compris la leçon, à mes dépends. Je glisse mes mains dans ses cheveux, en baissant le regard. « Je sais, je crois que je ne ferai plus la même erreur. » Je soupire, encore penaude. Je retrouve son regard. « Putain, je t’aime. » Il sort du cœur celui-ci. Je suis folle de lui, c’est tout. « Tu ne veux pas qu’on monte ? » Tant pis pour Barry, je crois qu’il peut comprendre. « Barry se ferait une joie de te voir. » J’esquisse un léger sourire, c’est la vérité. J’hume son parfum doucement, tout m’avait manqué chez lui.
(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Wanna be yours ft. Presley Empty
Re: Wanna be yours ft. Presley, le Dim 7 Avr - 1:25





 




Elle descend enfin et je peux la serrer dans mes bras. J’ai bien cru que j’allais la perdre avec cette dispute à la con. Je l’attrape dans mes bras, la portant contre moi. Son front est contre le mien et je m’excuse de cette engueulade. Je suis tellement triste que Caroline ait réussi à foutre la merde entre nous. C’était beaucoup trop simple et elle a terriblement bien fait son coup. Elle ne me mérite vraiment pas. J’arque un sourcil. « Bien sûr que si, mon amour. » J’embrasse son front avant de capturer ses lèvres. Ses jambes s’enroulent autour de mes hanches et mes bras viennent soutenir ses fesses. Je lui avoue qu’elle m’a manqué. Terriblement. « Je t’assure que si. » Je l’embrasse encore et quand j’arrête le baiser, mon regard se plonge dans le sien. Je ne veux plus jamais être séparé d’elle aussi longtemps. Plus jamais. Elle baisse les yeux en passant ses mains dans mes cheveux. Je m’appuie contre Nicole – la voiture – et d’une main, je relève son regard dans le mien. « T’as plutôt intérêt parce que je ne sais pas ce que je te fais si tu doutes encore de moi, bébé. » J’ai les sourcils froncés, je suis sérieux. Je pense que je me barrerais, loin, si ce genre de connerie arrivait encore à nous séparer. « Je t’aime aussi, bébé. Plus que tout. » J’embrasse son front et le bout de son nez avant de venir embrasser la peau de son cou. J’ai besoin de son odeur comme d’un plein d’essence. Elle me demande si je veux qu’on monte. J’arque un sourcil. « Non. » J’apprends que son frère serait heureux de me voir. J’arque encore plus mon sourire. « Non, bébé. Une prochaine fois. » Je la dépose au sol et je lui ouvre la portière côté passager. « Monte. » Oui, c’est un ordre. J’ai une idée pour se retrouver et je compte bien à la réaliser. Je passe de mon côté, je fous la clé dans le contact et je démarre. Je mets un peu de musique dans la voiture, le temps qu’on roule. En soit, ce n’est que dix minutes mais j’ai la main contre sa cuisse et un petit sourire aux lèvres. En haut de la colline d’Austin, j’arrête le moteur de la caisse et je viens lui ouvrir la portière. Je sors la bouteille de vin que j’avais gardé pour la fin de sa thèse du coffre et je l’invite contre le capot de la caisse avec moi. Sa main dans la mienne, je caresse du pouce le dos de sa main. Je pose la bouteille au sol et j’attrape ses petites hanches pour les mettre contre le capot. « Tu m’as beaucoup trop manqué. »

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Wanna be yours ft. Presley Empty
Re: Wanna be yours ft. Presley, le Dim 7 Avr - 2:56





 





Après trois jours sans lui, je le retrouve enfin. Il est là, bien avec moi. Je regrette qu’on se soit déchiré comme ça. Il est évident que cela aura des conséquences sur notre relation. On verra bien les ravages rapidement. Je serre les dents pour qu’elles soient minimes. Il me dit que si, je le mérite bien. Je me tais mais je n’en pense pas moins. Il va avoir du mal à me sortir cette idée de là. Il ne me laisse pas le temps de réplique qu’il m’embrasse et me porte contre lui. Mes jambes autour de sa taille, ses grandes soutiennent mes fesses. Effectivement, je pense qu’il peut sentir à quel point il m’a manqué. Il l’a vécu comme moi et c’était effroyable de passer trois jours sans la moindre nouvelle de lui. Après un nouveau baiser, il est contre sa voiture et mes mains se sont glissés dans ses cheveux. J’ai le regard bas, coupable. J’ai compris la leçon et je ne risque pas de l’oublier. Il me relève le menton, ses paroles et son air me glacent le sang. Bordel, je n’ai même pas envie de savoir. Ça m’arrache un frisson rien que d’y penser. J’ai une larme qui déborde de mes yeux embués. « Je me doute. » Ce sont les seuls mots qui s’échappent de ma gorge serrée. Il m’aime et c’est tout ce qui importe, pour l’instant. Je frémis sensiblement quand ses lèvres glissent contre la peau de mon cou. Je ferme les yeux pour savourer ce contact qui m’avait tant manqué. Il me semble vital à mes yeux, tout son être. Je lui propose ensuite de monter, je fronce les sourcils. Je joue sur la corde sensible, je sais qu’il adore Barry. Il est inflexible alors qu’il me fait retrouver le sol. Dommage, on aurait eu le temps de se retrouver un peu plus. Soudain, il me demande de monter alors qu’il me tient la porte côté passager. J’ai un sourire qui se dessine sur mes lèvres, levant les yeux au ciel. Je comprends mieux, il se la joue mystérieux. Je monte, docilement. Il démarre rapidement pendant que je pose mon sac à main sur le sol. La nuit est bien tombée sur Austin, j’aime cette ville de nuit. Ça tombe bien. Je réfléchis pendant le trajet quelle pourrait-être notre destination. Je suis sortie de mes pensées par la main d’Alistaire qui se pose sur ma cuisse. J’esquisse un petit sourire et je soupire doucement, mes doigts s’entrelassant aux siens. Soudain, je reconnais l’endroit. Des mois en arrière, bien avant notre rencontre, je dansais sur les Bee Gees sur cette colline. Mon homme connaît aussi les bons spots. Le moteur coupé, il vient m’ouvrir la porte. Je sors en le remerciant d’un sourire. Je suis un peu tendue. Il pourrait me tuer, après tout. Vengeance personnelle. Je déraille complètement, moi. Je secoue la tête pour chasser cette vilaine pensée alors qu’il va chercher une bouteille dans son coffre, retrouvant ma main quelques instants plus tard. La colline est déserte, nous sommes seuls au monde. Austin nous fait face, ses lueurs sont magnifiques. Il pose la bouteille au sol et m’attrape les hanches pour me faire assoir sur le capot de sa Corvette. Je lui ai beaucoup trop manqué, alors. Mes mains glissent autour de sa nuque, doucement, comme si j’avais peur de faire mal les choses. « Être loin de toi, c’est l’enfer. » Je pince les lèvres. « Vraiment. » Mes doigts jouent machinalement contre la base de ses cheveux alors que je croise son regard, dans pénombre. « Pourquoi tu m’as amené ici, mon cœur ? » C’est vrai, après tout. Mes fesses glissent contre le capot pour que je lui fasse un câlin. J’hume son parfum alors que ma tête passe dans le creux de son cou. Je n’ose rien faire, je veux juste le tenir contre moi pour le moment. Je ne veux rien faire foirer à nouveau. Oh non, jamais. Je prends des pincettes avec tout. Sur comment je vais agir, ce que je vais dire. Force est de constater que j’ai perdu de mon naturel avec lui.
(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Wanna be yours ft. Presley Empty
Re: Wanna be yours ft. Presley, le Dim 7 Avr - 4:02





 




Elle m’a terriblement manqué et faut croire que je lui ai manqué aussi, vu ce qu’elle dit. Je souris en l’écoutant. Cette femme est magique, et je l’aime du plus profond de moi-même. J’ai les entrailles qui se tordent à l’idée d’avoir pu la perdre. Je ne veux plus jamais ressentir cette sensation de perdition totale dans laquelle je me suis retrouvé pendant ces trois putains de jours. Mes mains descendent contre son corps pour caresser ses hanches et ses flancs. Son parfum emplit mes narines et je me sens terriblement bien. Ses doigts jouent dans mes cheveux et je me sens apaisé, la première sensation agréable depuis trois jours. Elle croise mon regard en me demandant pourquoi nous sommes ici. Je lui souris en caressant sa joue. « Pour fêter ta thèse, comme il se doit. » Je la câline avant de me baisser pour ouvrir la bouteille. « On boit au goulot ce soir, tant pis. » Je lui tends la bouteille pour qu’elle en prenne en premier. Honneur aux dames. Je l’observe faire avant de boire à mon tour. Je pose la bouteille et mes lèvres viennent prendre possession de son cou. Je chuchote contre celle-ci. « La seconde raison c’est que j’ai envie de te prouver que tu es à moi, et que je suis à toi. » Je mordille sa peau. « Depuis cette colline. Devant Austin et le monde entier. » Je viens embrasser ses lèvres, à pleine bouche. Je ramène son entrejambe contre la mienne. « J’ai tellement envie de toi, bébé. » Je n’en peux plus, je vais exploser.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Wanna be yours ft. Presley Empty
Re: Wanna be yours ft. Presley, le Dim 7 Avr - 13:48





 




Nous voilà sur l’un des plus spots de la ville et nous sommes seuls, rien que lui et moi. C’est viscéral, on a besoin de se retrouver. C’est malheureusement dans les pires moments, que l’on se rend compte de ce que l’on perd vraiment. Je crois qu’on a bien compris notre douleur. Qu’être loin de l’un de l’autre est difficilement envisageable. Trois petits jours et tout nous semble sans saveur. Assise sur le capot de sa voiture, ses mains sur moi, je retrouve enfin des sensations qui sont proches de l’addiction la plus dévorante. Je l’aime, bordel. C’est vertigineux et ça dépasse totalement la raison. Je le vois dans ses yeux, je le sens calme et assagi. Je suis soulagé, moi aussi. Le monde me semble tourner plus rond, tout d’un coup, comme si c’était l’ordre naturel des choses. Je lui demande pourquoi il m’a amené ici. Ma thèse, quelle question. J’hoche la tête avec un petit sourire. Inutile d’ajouter qu’effectivement, nous n’avons pas eu le temps de la fêter. Inutile de remuer dans la plaie, qui commence à se fermer doucement. « Plus que l’oral et la fin de mon internat, j’espère enfin être médecin après tout ça. » J’aurai enfin l’impression d’être complète. Après tout, le risque zéro n’existe pas. Je pose ma main sur la sienne, qui se trouve sur ma joue, avant qu’il ne s’échappe ouvrir la bouteille. Je glousse légèrement quand il me dit qu’on boit au goulot. Rien de classe mais tant pis. Regard dans le sien, je bois une gorgée avant de lui donner la bouteille. Il boit, on a du mal à détacher le regard. Contre moi de nouveau, je le sens poser ses lèvres dans mon cou. Je frémis quand il dépose des baisers sur ma peau. Il y a une seconde raison, alors. Le regard dans les lueurs de la ville, je l’écoute me dire qu’il veut me montrer qu’on s’appartient mutuellement. Il découvre ses dents et je continue de l’écouter. J’inspire brusquement quand il me dit qu’il veut me faire l’amour ici, à la belle étoile. Je n’ai pas le temps de répliquer qu’il capture mes lèvres alors qu’il ramène mon bassin contre le sien. Je manque de basculer contre le capot, mes bras me retiennent. Il glisse qu’il a envie de moi, je peux aisément le sentir. Je prends peur. « Mais bébé, tu ne veux pas qu’on rentre plutôt ? » Je suis perdue. Ce n’est pas que je n’ai pas envie de lui, au contraire. « Si quelqu’un arrivait, t’imagines ? » Je tente de me dégager de ses mains qui me tiennent fermement les hanches, je suis prise au piège. « Puis, on vient juste de se retrouver, tu ne trouves pas que c’est un peu tôt pour ça ?  » Ces excuses à la con, je me déteste. Où est passée la femme pleine d’assurance que je commençais à devenir à ses côtés ? C’est comme s’il fallait tout reprendre depuis le début, j’ai l’impression d’être inexorablement en train de chuter. Les voilà, les conséquences. Ma confiance en moi a pris un sacré coup, je suis de nouveau la petite chose apeurée des débuts. Il va être terriblement déçu, à nouveau.
(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Wanna be yours ft. Presley Empty
Re: Wanna be yours ft. Presley, le Dim 7 Avr - 20:22





 




J'hoche la tête face à ce qu'elle me dit. Plus que ces petites étapes et elle sera enfin médecin. Tout s'enchaîne, l'envie, le manque, le besoin et surtout, le désir. Elle, je la veux mais je me retrouve face à une petite chose qui a peur, putain. Je ferme les yeux quand je l’entends me demander si je ne préfère pas rentrer. Non. Je n’ai aucune envie de rentrer. « Tu te sens pas bien là ? » Je glisse mon nez dans son cou, je viens mordiller son oreille quand elle émet l’idée que quelqu’un pourrait arriver. Je soupire en me reculant. « On est là depuis dix minutes bébé, il n’y a eu personne à part un hibou. Arrête un peu. » Je caresse sa cuisse, doucement. J’essaye d’être tendre mais ça bout à l’intérieur de moi et j’ai envie de retrouver sa chaleur. J’ai l’impression qu’on m’a pris quelque chose que j’ai besoin de retrouver. Je suis frustré. Je tiens bien ses hanches, c’est l’envie qui parle. Je soupire quand elle me dit que c’est trop tôt. J’arque un sourcil. « Trop tôt ? » Je fais la moue en me décalant de ses jambes. J’attrape la bouteille et une clope. Je vais m’asseoir sur ma béquille, hein. Tant pis. « D’accord, bébé. » Je grimace. J’avais vraiment envie de réaliser ce fantasme avec elle mais tant pis, on fera ça plus tard. J’ai l’impression d’avoir fait un saut en arrière. Un très grand saut en arrière et le pire c’est que même quand on venait de se rencontrer, elle était déjà plus piquante que là. Elle a l’air terrifiée, ça me rend fou. Je passe mon bras autour de sa taille, j’embrasse ses cheveux avec amour. On fera nos cochonneries plus tard après. J’allume ma clope, je bois un peu de vin et je lui tends la bouteille en venant m’asseoir sur le sol. Les genoux remonter vers ma poitrine, j’observe la ville tranquillement et je me retourne vers elle, je lui fais signe de venir près de moi. « Viens bébé. »J’ai envie d’être avec, je ne veux plus la perdre, putain.


(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Wanna be yours ft. Presley Empty
Re: Wanna be yours ft. Presley, le Dim 7 Avr - 22:46





 




Ce n’est pas une question de se sentir bien ou non, rien à voir. Je le sens agacé contre mon cou, ça se voit à des kilomètres à la ronde. Il me balance d’arrêter, que je délire, qu’on ne croisera personne ici. Je suis soufflée le ton qu’il emploie alors qu’il me caresse la cuisse. Le pire, c’est que je frisonne et que ça me fait du bien mais je ne sais pas ce qu’il se passe. J’essaie de dégager de son emprise alors que mon corps me hurle littéralement de le laisser faire. J’ai l’envie qui me dévore le bide mais non, ça bloque là-haut. Je me sens terriblement conne quand il soupire et qu’il fait une moue que je ne saurai pas qualifier. Il s’éloigne de mon corps et je grogne. C’est un combat sans merci entre mon corps et mon cerveau qui se déroule en ce moment. « D’accord ? » Je répète sa phrase alors que je me relève. « Tu ne trouves que ça à me dire, bébé ? » Je soupire doucement, je n’en peux plus. Je crois que c’était bien trop anticipé pour que l’on se revoit mais je me garde bien de lui dire sinon, il va péter les plombs. Je le vois s’éloigner de moi et s’assoir dans l’herbe. Je suis perdue dans mes pensées. J’ai besoin de lui mais là, c’est moi qui me mets des barrières toute seule. Je tente de me raisonner, calmement. Je remonte mes jambes contre ma poitrine, toujours les fesses posées sur le capot. Je serre les dents pendant cette négociation avec moi-même. Je ne dois vraiment pas réfléchir comme ça. S’il est revenu, c’est qu’il avait envie et qu’il m’aime. Certainement pas juste pour tirer son petit coup et se barrer. Non, ce n’est pas mon chéri. C’est tellement fusionnel entre nous qu’il faut que je prenne le taureau par les cornes et que je fonce, sans réfléchir. Nous retrouver, c’est le seul moyen pour dissiper cette angoisse qui commence à naître en moi. Je ne vais certainement pas la laisser s’installer de nouveau. Je me sentais tellement mieux sans. Puis, ça ne s’oublie pas, le désir. Il suffit de raviver la flamme entre nous, tout simplement, et ce n’est certainement pas en jouant ma peureuse que ça va marcher. Je l’entends me dire de venir, avec plus de poigne. Je crois que j’étais trop dans mes pensées la première fois. J’ai bien passé plusieurs minutes à réfléchir. Je soupire. « Non. » Bien distinctement. « Tu me casses les pieds, Alistaire. » J’enlève mon gilet et mon écharpe avant de lui balancer. Mon Converses et mes chaussettes tombent au sol. Je me retrouve en body et jean slim devant lui, je lâche mes cheveux qui ne sont pas lissés. J’ai vrai un air sauvage comme ça. « Tu viens me faire l’amour. » La vache, mon mordant vient de ressortir mais d’une violence inouïe. « Tout de suite, bébé. » dis-je avant de lui ouvrir mes jambes, appuyée sur mes bras. Il me rend folle, c’est incroyable.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Wanna be yours ft. Presley Empty
Re: Wanna be yours ft. Presley, le Dim 7 Avr - 23:36





 




Je suis frustré, voilà tout. Je suis putain de frustré. J’en ai marre. Je m’en suis pris pleins la gueule à cause de l’autre vipère et voilà que Presley redevient une petite fleur toute petite, minuscule, presque trop fragile. Au début, j’en avais rien à foutre, c’était le début mais on se connaît maintenant. On se connaît plus que bien, elle avait les clés de mon appartement et le pire, c’est qu’elle a traversé la ville avec des putains de porte-jarretelles et un trench sur elle. Et là, elle me fait quoi ? Elle me dit que c’est trop tôt. Je passe ma frustration sur les brins d’herbes qui passent sous mes doigts. Rendez moi ma meuf, bordel de merde. Je veux ma petite brune mordante, celle qui me fait bander en un rien de temps, celle qui n’a plus peur de rien. Je la veux, merde. Je finis par lâcher un « MERDE ! » en l’air quand je suis assis et je l’appelle. Une fois, puis deux. Elle entends pas la première alors je gueule un peu plus la seconde fois. Mais c’est un « non » qui rencontre ma demande. Je me tourne a demi vers elle. « Hein ? » Mais qu’est-ce qu’elle a ? Je l’entends me dire que je lui casse les pieds. Putain, je vais lui arracher la peau du cul si elle continue sur cette voie. Elle retire son gilet et son écharpe. Il fait super froid dehors. Elle est con ou quoi ? Je fronce les sourcils quand je la vois, elle et son putain de body. J’ai ma queue qui fait un bon dans mon pantalon. Ses cheveux sont lâches. L’ordre est donné. Je grogne. Je me ramène près d’elle, j’attrape ses jambes pour les faire glisser contre mes hanches. « Tes désirs sont désordre, bébé. » Je plonge la tête dans son décolleté, je viens attraper l’un de ses tétons entre mes dents.

(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Wanna be yours ft. Presley Empty
Re: Wanna be yours ft. Presley, le Lun 8 Avr - 1:22





 




Je suis plongée dans mes pensées. Pendant de longues minutes, je bataille avec moi-même. J’aurais aimé qu’Alistaire m’aide un peu mais je crois qu’il a beaucoup trop besoin de dormir pour avoir une conversation censée avec quelqu’un. Il est d’une humeur de chien. Rendez-moi mon mec, bon sang. Depuis qu’on est arrivé sur la colline, il n’est plus le même. Je finis par me résoudre au fait que rien n’avancera si je ne fais pas le premier pas. Il me tire de mes pensées plutôt brutalement et je réponds par la négative quand il me dit de venir à ses côtés. Il ne comprend pas mais j’enchaîne. Oui, il me casse les pieds. Ce n’est pas ce qui m’arrête et je finis en body devant lui, je frisonne tellement il fait frais. Ce n’était peut-être pas l’idée du siècle mais au moins, il se ramène entre mes jambes écartées après que je lui ai ordonné de me faire l’amour. « Tu n’en as pas envie, peut-être ? » J’esquisse un sourire en coin, que je retiens pourtant. Je l’ai connu plus vaillant que ça, aurait-il perdu durant ces trois jours ? L’instant d’après, mes jambes sont contre son bassin et il vient attraper un de mes seins entre mes lèvres. Ça me coupe le souffle un instant, ma tête bascule en arrière. Oh, putain. Je le laisse jouer un instant avant de me relever. Hors de question que je reste dans le froid. Je prends mes vêtements qu’il a posé sur le capot avant de croiser son regard, le souffle un peu court. Je saute du capot. « Viens m’attraper, si tu le peux encore. » Je glousse en faisait référence à son état de fatigue. Je cours pieds nus sur l’herbe pour aller plonger sur la banquette arrière de sa voiture. Je pose mes affaires sur le siège avant à la hâte, juste avant qu’il arrive. […]


(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Wanna be yours ft. Presley Empty
Re: Wanna be yours ft. Presley, le Lun 8 Avr - 2:09





 






(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Wanna be yours ft. Presley Empty
Re: Wanna be yours ft. Presley, le Lun 8 Avr - 14:20





 





(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Wanna be yours ft. Presley Empty
Re: Wanna be yours ft. Presley, le Lun 8 Avr - 14:42





 






(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Wanna be yours ft. Presley Empty
Re: Wanna be yours ft. Presley, le Lun 8 Avr - 18:40





 





(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Wanna be yours ft. Presley Empty
Re: Wanna be yours ft. Presley, le Lun 8 Avr - 20:07





 






(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Wanna be yours ft. Presley Empty
Re: Wanna be yours ft. Presley, le Lun 8 Avr - 22:14











(c) DΛNDELION

Invité
Invité
Anonymous


Wanna be yours ft. Presley Empty
Re: Wanna be yours ft. Presley, le Mar 9 Avr - 10:00





 






(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Wanna be yours ft. Presley Empty
Re: Wanna be yours ft. Presley, le Mar 9 Avr - 20:36





 






(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Wanna be yours ft. Presley Empty
Re: Wanna be yours ft. Presley, le Mer 10 Avr - 0:57





 






(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Wanna be yours ft. Presley Empty
Re: Wanna be yours ft. Presley, le Jeu 11 Avr - 0:04





 





(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Wanna be yours ft. Presley Empty
Re: Wanna be yours ft. Presley, le Ven 12 Avr - 13:21





 






(c) DΛNDELION
Invité
Invité
Anonymous


Wanna be yours ft. Presley Empty
Re: Wanna be yours ft. Presley, le Sam 13 Avr - 23:25











(c) DΛNDELION

Contenu sponsorisé


Wanna be yours ft. Presley Empty
Re: Wanna be yours ft. Presley, le

Wanna be yours ft. Presley

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: Hors jeu :: 2019-