AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri)


Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Empty
Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri), le Jeu 14 Mar - 20:52

Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Su43



"Je savais bien que c’était le Monde, le Monde tout nu qui se montrait tout d’un coup, et j’étouffais de colère contre ce gros être absurde. On ne pouvait même pas se demander d’où ça sortait, tout ça, ni comment il se faisait qu’il existât un monde, plutôt que rien ; ça n’avait pas de sens, le monde était partout présent, devant, derrière. Il n’y avait rien eu avant lui. Rien. Il n’y avait pas eu de moment où il aurait pu ne pas exister."

Jeremy tourna la page de son ouvrage. Il avait un moment de pause actuellement et avait décidé d'en profiter en restant un peu dans la cour principal avant de poursuivre la lecture d'un livre qu'il avait emprunté à la bibliothèque. C'était une lecture purement philosophique. "La Nausée" de Jean-Paul Sartre, n'était pas le genre de lecture qui plaisait à tout le monde. Jeremy ne rechignait pas sur des lectures plus divertissantes en général. Chez lui, il avait pas mal de romans, beaucoup de Stephen King notamment. Il les avait même possiblement tous en réalité. Il adorait beaucoup ce qu'il faisait et naturellement, il les connaissait par coeur. L'ennui quand on avait une mémoire comme la sienne, c'était qu'il n'y avait plus autant d'enthousiasme à lire un livre vu qu'il le connaissait comme sa poche depuis sa première lecture à peine. C'était aussi la raison pour laquelle il était tourné vers un livre un peu plus sérieux cette fois-ci. Après tout, il était à l'université, autant rester dans le thème de l'apprentissage. On en savait jamais assez de ce monde.

L'adolescent s'était installé sur un banc pour l'occasion. C'était le début de l'après-midi et le soleil se décalait à peine de son zénith. Il faisait beau et il faisait assez chaud en ce début de printemps pour traîner dehors. Jeremy était persuadé qu'il n'aurait pas pu en faire autant à New-York. Allongé sur le banc, le jeune homme avait croisé un bras derrière sa tête pour la soutenir tandis que l'autre tenait le livre légèrement au dessus de lui. Dans la cour principal, beaucoup d'étudiants vaquaient à leurs occupations, profitaient de l'extérieur, allaient et venaient dans les bâtiments du campus. Bref, c'était une journée on ne peut plus normale finalement et Jeremy se sentait plutôt à l'aise dans son coin.




╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Tumblr_mr4np092lN1sd0nlmo2_500
Hurricane Abercrombie
Hurricane Abercrombie
Inscrit le : 14/03/2019
Messages : 17
Avatar : Johnnie Guilbert
Crédits : merle.
Mes rps : Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Vkpt

1. Jeremy
2. Hourie
3. Bowie

Statut RP : indisponible.


Bloc notes : Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Jqt7

- Elie Taylor épouse Abercrombie ; mère mannequin
- William Abercrombie ; père militaire
- Bowie Garibaldi-Taylor ; demi-soeur plus âgée
- Socrate ; perroquet de compagnie
- Jeremy Lawyer ;
- Hourie Z. Doherty ;



Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Empty
Re: Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri), le Jeu 14 Mar - 21:14


noir . . .

○ Mymy-n-Hurri
Non franchement, je n’ai pas envie. Je n’ai pas envie de me mélanger à la population estudiantine. Je n’ai pas envie d’être comme tout le monde. Je ne comprends pas cette absurdité qu’est d’être dans un moule. Ma mère aimerait que je fasse des conneries comme les jeunes de mon âge. Mon père aimerait que je me retrouve rond comme une barrique sous une table, à converser avec un putain de pied de chaise. En fait, ils aimeraient que je sois comme eux, avant. Mais, je ne suis et ne serais jamais eux. Je ne sais pas comment leur expliquer que je suis Hurricane et non pas un jeune homme insouciant et dépensier. Oui bon, je me suis payé une grosse cylindrée de chez Harley Davidson et un nouveau PC à la pointe de la technologie mais bon, ce n’est pas une grosse dépense quand on regarde mon compte en banque. Merci aux parents de me bourrer d’argent alors que je veux avoir mon propre salaire… Bref, il serait temps que j’aille en cours avec mon bébé motorisé, la femme de ma vie et son moteur ronronnant. Que du plaisir ! Sauf pour le voisinage qui me regarde plutôt de travers qu’avec un sourire bienveillant. En même temps, c’est des vieux, ils vont mourir bientôt alors pourquoi je me prends la tête ? C’est méchant, oui je sais. Je chevauche ma dulcinée et file comme le vent dans les rues de la ville. Les vibrations, la vitesse… un sourire né sur mon visage. C’est ça la liberté ? Je ne m’en lasserais jamais.

Un dernier virage et me voilà arrivé à destination. Je me gare parmi les autres véhicules, comme d’habitude, on s’est retourné sur mon passage. J’entends déjà les commentaires des envieux et des écologistes extrémistes. Sans parler des personnes qui n’auront pas suffisamment d’argent avec leurs petits boulots étudiants, pour se payer une telle merveille. Je ne suis pas vantard, loin de là, mais je dis juste ce que je pense. Je sais aussi que de mes camarades vont essayer de m’amadouer pour faire un tour, les cheveux au vent. Ce qui n’arrivera pas, bien évidemment. Bas les pattes ! C’est MA femme et je ne partage pas ! Je traverse finalement le campus et remarque un jeune homme aux cheveux noirs, allongés sur un banc. Tiens, je n’ai pas le souvenir de l’avoir déjà vu. Ca m’intrigue. Je m’approche tout en fumant et l’interpelle en souriant :

- Alors comme ça, il y a des gens qui aiment vraiment la philosophie ?

(c) miss pie



╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮


© FRIMELDA
Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Empty
Re: Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri), le Jeu 14 Mar - 21:41

Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Su43



"C’est bien ça qui m’irritait : bien sûr il n’y avait aucune raison pour qu’elle existât, cette larve coulante. Mais il n’était pas possible qu’elle n’existât pas. C’était impensable : pour imaginer le néant, il fallait qu’on se trouve déjà là, en plein monde et les yeux grands ouverts et vivant ; le néant ça n’était qu’une idée dans ma tête, une idée existante flottant dans cette immensité : ce néant n’était pas venu avant l’existence, c’était une existence comme une autre et apparue après beaucoup d’autres. Je criai « quelle saleté, quelle saleté ! » et je me secouai pour me débarrasser de cette saleté poisseuse, mais elle tenait bon et il y en avait tant, des tonnes et des tonnes d’existence, indéfiniment : j’étouffais au fond de cet immense en..."

Mais une voix soudaine interrompit la lecture pourtant prenante de Jeremy. A vrai dire, il avait été tellement imprégné par les lignes qu'il parcourait de ses yeux bleus cernés de noirs qu'il n'avait même pas remarqué que quelqu'un s'était approché. Il n'avait pas plus remarqué l'odeur de cigarette particulière de caramel qui embaumait légèrement l'endroit, bien qu'un coup d'air l’éclipsait rapidement. Dès qu'il était concentré sur un truc de toute façon, Jeremy était un peu comme dans un autre monde et plus rien autour n'était visible pour lui. Aussi, la voix de l'inconnu le sortit subitement de ce monde qui n'appartenait qu'à lui. L'adolescent dévia alors son regard hors des pages pour se rendre compte qu'il n'était effectivement plus seul, remarquant une silhouette à côté du banc. Il se redressa immédiatement pour s'y asseoir, posant un moment son livre à ses côtés et toisant l'autre jeune homme du regard.

Une tignasse obscure, de sombres habits, des tatouages, piercing et eyes-liner, autant dire quelqu'un qui faisait aussi tâche que lui dans le décor universitaire. A vrai dire, Jeremy s'étonna de voir quelqu'un comme lui en ces lieux, parce que depuis qu'il avait débarqué dans cette ville, il n'en avait encore jamais vu. Pourtant ça se voyait de loin. Etait-il possible qu'il y en ai d'autres dans le campus qu'il ai pu louper ? D'un autre côté, cela ne faisait pas très longtemps qu'il fréquentait l'établissement. C'était sans doute normal qu'il n'ai pas encore vu tout ce qu'il y avait à voir. Jeremy ne voulait pas se l'avouer, mais ça faisait plaisir de voir qu'il n'était pas "seul". C'est alors qu'il se recentra sur la question que ce garçon lui avait posé en arrivant. Le regard azuré de l'adolescent se posa sur l'ouvrage qu'il glissa sur ses genoux, avant de dresser un léger sourire à l'inconnu.

- Ca titille mon esprit, répondit-il pour confirmer les propos du jeune homme, c'est plus intéressant qu'il n'y paraît.

Même s'il savait bien qu'il y en avait pas énormément qui trouvait ce genre de lecture passionnante.




╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Tumblr_mr4np092lN1sd0nlmo2_500
Hurricane Abercrombie
Hurricane Abercrombie
Inscrit le : 14/03/2019
Messages : 17
Avatar : Johnnie Guilbert
Crédits : merle.
Mes rps : Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Vkpt

1. Jeremy
2. Hourie
3. Bowie

Statut RP : indisponible.


Bloc notes : Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Jqt7

- Elie Taylor épouse Abercrombie ; mère mannequin
- William Abercrombie ; père militaire
- Bowie Garibaldi-Taylor ; demi-soeur plus âgée
- Socrate ; perroquet de compagnie
- Jeremy Lawyer ;
- Hourie Z. Doherty ;



Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Empty
Re: Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri), le Jeu 14 Mar - 21:59


noir . . .

○ Mymy-n-Hurri
Il est plutôt mignon mais, trop jeune et sûrement d’un autre bord que le mien. En même temps, je ne suis pas venu près de lui pour le draguer. Être en couple ? Très peu pour moi ! J’ai suffisamment donné, et suffisamment souffert, je passe mon tour volontiers ! Dois-je m’asseoir à ses côtés ou non ? J’ai encore du temps devant moi avant mon cours de chant, et puis, si j’arrive en retard ce n’est pas grave. Les artistes aiment bien bosser leur entrée et faire languir leur public ! Ouais bon, je ne suis pas un artiste, c’était ça la blague. Je tire sur ma cigarette et rejette la fumée à l’opposé du noiraud qui me regarde. Il ne faudrait pas que je l’étouffe !

- La philosophie c’est à des années lumières de ma capacité de compréhension ! Je ne suis pas ignare, enfin je crois… mais cette matière ne m’a jamais attiré. Le peu que je l’ai étudié, j’étais très mauvais !

Je suis bon dans la musique et le chant, pas dans les matières barbantes comme la philosophie ou encore les mathématiques. Pourquoi est-ce que je suis venu lui parler au fait ? Depuis quand je vais vers les gens moi ? Oh oh je m’améliore avec le temps on dirait ! Ça va plaire à mes parents ça ! J’imagine déjà ma mère hurler comme une jeune fille devant son crush, quand je lui dirais que j’ai parlé à un parfait inconnu aujourd’hui. Elle va s’imaginer qu’on est ami et vouloir le rencontrer. LOL.

- Tu es nouveau dans le coin ? Je ne t’ai jamais vu…

Je me présente ou pas ? Peut-être que je devrais partir. Peut-être que je l’emmerde mais qu’il est trop poli pour me le dire. Peut-être qu’il voulait, justement, être seul avec son livre et sur ce banc. Si ça se trouve, c’est un dangereux psychopathe qui veut attirer ses victimes dans le terrifiant et cruel monde de la philosophie !

(c) miss pie



╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮


© FRIMELDA
Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Empty
Re: Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri), le Jeu 14 Mar - 22:26

Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Su43



Jeremy repéra la cigarette électronique du jeune homme, celle qui portait l'odeur de caramel autour de lui. C'était quand même largement mieux que l'immonde odeur de tabac des cigarettes classiques. L'adolescent n'avait jamais aimé le tabac, tout comme l'alcool, ou même la drogue. Il n'avait jamais touché à ces trucs là et n'était pas prêt de commencer. Pas même la cigarette électronique. C'était bien pour ceux qui voulaient essayés d'arrêter et qui le faisaient étape par étape. C'était plus sympa pour leur entourage également. Bon nombre de personnes pourraient en vouloir à d'autres pour leur avoir filé indirectement le cancer du poumon avec la fumée de clopes. Jeremy nota cependant une attention non négligeable quand il remarqua que le jeune homme face à lui avait dévié la fumée, ou plutôt la vapeur du coup, de lui.

L'individu annonça alors que la philosophie n'était pas du tout son fort. Jeremy l'écoutait, mais il s'en était un peu douté. C'était le fort de pas grand monde en vérité mise à part ceux qui était dans le domaine de base, qui avaient obligatoirement cette matière dans leur section. Jeremy étant en section art, il n'avait jamais besoin de philosophie pour ses cours. Sa lecture actuelle était purement...de loisir. Aussi étonnant soit-il. Par le biais de ces lectures intrigantes et déconcertantes, le jeune émo cherchait avant tout à surprendre son cerveau qui ne demandait qu'à bosser en permanence. Le défi était plutôt bien relevé car il se surprenait à aimer ce genre d'ouvrage qui mêlait fiction et philosophie avec brio. Pour lui, Sartre était un pur génie. M'enfin, Jeremy, bien qu'il s'y attendait à ce genre de réponse, restait intérieurement un peu déçu, car trouver quelqu'un pour partager ce genre de chose aurait été bien également.

- Ah hm...fit-il, toujours souriant, je m'en doutais un peu. Je crois pas qu'il y ai beaucoup de monde qui aime ce genre de chose. Trop casse-tête il paraît !

Beh...N'était-ce pas le but de la philosophie finalement ? L'adolescent haussa une épaule.

- Nouveau, nouveau...Oui, on va dire que je suis encore nouveau ici. Je ne sais pas pendant combien de temps je vais me considérer comme tel.

En vérité, plus il tardait à s'intégrer et à se faire des relations au sein de l'école, plus longtemps il était sûr de garder ce statut ! Il finit par se lever du banc, histoire d'être un peu à la même hauteur que son camarade.

- Je m'appelle Jeremy Lawyer, ajouta t-il avec enthousiasme, ça fait déjà quelques jours que je suis ici mais tu n'as certainement pas du me voir, ce qui peut se comprendre avec tout le monde qui fréquente cet endroit.

Et le fait qu'il soit lui-même très discret, avec des tendances à rester dans des coins où il n'y avait personne, ça pouvait jouer un peu aussi...Mais il préférait ne pas faire ce genre de mention. Inutile de faire comprendre à l'autre qu'il n'avait pas d'amis et de passer pour un misanthrope, ce qu'il n'était clairement pas. Enfin si, il avait une amie. UNE sur le compteur pour le moment. Bah, c'était toujours mieux que rien. Il y avait un début à tout.




╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Tumblr_mr4np092lN1sd0nlmo2_500
Hurricane Abercrombie
Hurricane Abercrombie
Inscrit le : 14/03/2019
Messages : 17
Avatar : Johnnie Guilbert
Crédits : merle.
Mes rps : Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Vkpt

1. Jeremy
2. Hourie
3. Bowie

Statut RP : indisponible.


Bloc notes : Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Jqt7

- Elie Taylor épouse Abercrombie ; mère mannequin
- William Abercrombie ; père militaire
- Bowie Garibaldi-Taylor ; demi-soeur plus âgée
- Socrate ; perroquet de compagnie
- Jeremy Lawyer ;
- Hourie Z. Doherty ;



Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Empty
Re: Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri), le Ven 15 Mar - 17:17


noir . . .

○ Mymy-n-Hurri
Quand je regarde ce garçon, j’ai l’impression de me revoir à son âge, des bleus en plus et des entailles aussi, un peu partout. Je n’étais pas bagarreur, j’avais seulement un petit-ami violent et qui n’aimait pas qu’on lui tienne tête. Après, j’ai eu quelques pertes de mémoires, donc bon. Je tire sur ma clope puis regarde autour de nous. Ouais, y’a pas mal de monde ici, et je ne connais que très peu de personnes, pour ne pas dire aucune. Je n’aime pas le monde et la foule, je préfère être tranquillement dans mon coin, à faire les trucs que j’aime ! Bon si j’en reviens à Jeremy, prénom sympa soit dit en passant, il a un look similaire au mien, il doit donc subir bien des railleries. Je me souviens qu’à mon arrivée ici, c’était pareil mais ensuite, les autres se sont lassés parce que je les ignorais si parfaitement, qu’ils se sont dit que ça ne servait à rien de s’en prendre à moi.

- Bah en fait, je ne dis pas que c’est trop casse-tête la philo, je dis juste que c’est inutile par rapport à ce que je veux faire et devenir ! Je veux dire, écrire une chanson, on n’a pas besoin de philosophie quoi ! A moins de vouloir barber le monde ou attirer les vielles personnes. Mais bon après, chacun ses goûts et ses couleurs comme on dit ! Je suis qui pour juger ? Personne.

Je lui souris gentiment. Bordel, je n’ai jamais été aussi bavard ! C’est affolant ! Peut-être que je suis nerveux et que mon débit de paroles à la seconde, est de ce fait plus important, qui sait.

- Moi c’est Hurricane Abercrombie, enchanté. Et donc, comment tu te sens ici ? Y’a des blaireaux qui t’emmerdent parce que tu ne leur ressembles pas ? J’y suis passé aussi mais mon crédo c’est de les ignorer jusqu’à ce qu’ils se lassent totalement. Ces types sont des sportifs, du coup, les neurones prennent chers à chaque entraînement…

(c) miss pie



╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮


© FRIMELDA
Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Empty
Re: Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri), le Ven 15 Mar - 22:36

Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Su43



Il était difficile pour Jeremy de coller un âge précis sur ce minois devant lui. Le garçon avait l'air jeune, mais il était impossible qu'il le soit autant que lui. A moins qu'il n'y ai un autre surdoué dans l'établissement de son niveau, Jeremy savait qu'il était le vrai cadet de l'université. Il savait aussi qu'on y entrait vers dix-huit ans, donc c'était au moins cet âge là que ce garçon pouvait avoir. A l'occasion il lui posera la question. Mais il était peut-être encore un peu trop tôt pour ça. L'adolescent l'observait tandis que l'inconnu tira à nouveau sur sa cigarette électronique en scrutant les étudiants alentours. Oui, il y avait du mouvement dans la cour. Les gens profitaient du beau temps. Une vraie fourmilière. En vérité, Jeremy n'avait rien contre les gens, contre la foule, du moment que ces derniers ne faisaient pas attention à lui. Ou du moins, de mauvaise attention plutôt. L'émo était un garçon sociable, mais le fait étant qu'il avait néanmoins quand même du mal à aller vers les autres.

- Tu ne crois pas si bien dire. En fait, les chansons peuvent être empli de philosophie pour ceux qui savent les interpréter. La philosophie est une démarche de réflexion critique et de questionnement sur le monde, la connaissance et l'existence humaine. Ce sont des messages que beaucoup d'artistes aiment faire passer dans leurs œuvres.

Il marqua un moment de pause avant de reprendre.

- Donc en fait, j'imagine que tu es dans en section artistique ?

S'il aimait la musique, s'il parlait d'écrire des chansons, alors il y avait de grandes chances pour qu'il soit là-bas. Quelle drôle de coïncidence qu'ils se retrouvent ainsi dans la même section ! Même si leur différence d'âge les empêchait d'être par ailleurs dans la même classe. Le garçon se présenta à son tour. Sacré nom ! Heureusement que Jeremy avait une mémoire divine. Étonnamment, le dénommé Hurricane se mit à l'interroger sur son intégration en ces lieux, signalant au passage qu'il avait subit lui-même des railleries à une époque. Ce qui n'étonnait pas vraiment Jeremy. Dès qu'on entrait pas dans le cercle de la normalité, on était d'office condamné par les autres. Le sourire de Jeremy s'affaissa quelques instants, le temps qu'il réponde.

- Oh euh...On peut dire que ça m'arrive oui, mais honnêtement ça ne me...touche pas plus que ça. Enfin, disons plutôt que je m'étais un peu douté que ce genre de chose arrive dans une école.

Quoi que ça lui arrive ailleurs aussi. A croire que la ville n'était pas habituée à voir un peu d'obscurité dans ses rues.

- Je les ignore aussi.

Autant que faire se peut.

- Je ne peux donc qu'espérer qu'il se lasse à son tour de moi, ajouta t-il en récupérant son sourire par la suite.

Dans une école, il y avait toujours des têtes de turcs. Jeremy en était une pour son style certes, mais aussi pour son jeune âge. Les autres se croyaient toujours ainsi les plus grands, les plus forts et savaient qu'ils pouvaient le casser en deux à la moindre résistance. Et ce qui bouclait la boucle, c'était l'intelligence d'un garçon si jeune et si peu apprécié qui avait tendance à irriter d'avantage ceux qui le jalousaient tout en le méprisant en même temps. Les autres ne savaient pas comment réagir avec lui, aussi préféraient-ils toujours la voie de la facilité. Comme le disait si bien Hurricane, c'était des gros muscles surtout. Des gosses de riches aussi souvent, et des personnes avec un niveau scolaire assez élevés pour être ici. Alors quand ils voyaient quelqu'un comme Jeremy, qui arrivait à les battre à leur spécialité intellectuelle alors qu'il était pauvre, jeune et avec un style qui déplaisait, on en faisait un souffre-douleur pour reprendre le pouvoir.




╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Tumblr_mr4np092lN1sd0nlmo2_500
Hurricane Abercrombie
Hurricane Abercrombie
Inscrit le : 14/03/2019
Messages : 17
Avatar : Johnnie Guilbert
Crédits : merle.
Mes rps : Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Vkpt

1. Jeremy
2. Hourie
3. Bowie

Statut RP : indisponible.


Bloc notes : Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Jqt7

- Elie Taylor épouse Abercrombie ; mère mannequin
- William Abercrombie ; père militaire
- Bowie Garibaldi-Taylor ; demi-soeur plus âgée
- Socrate ; perroquet de compagnie
- Jeremy Lawyer ;
- Hourie Z. Doherty ;



Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Empty
Re: Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri), le Sam 16 Mar - 19:31


noir . . .

○ Mymy-n-Hurri
Ce garçon est de plus en plus intéressant je l’admets volontiers. Il semble cultivé et très intelligent. Probablement un surdoué en plus, parce qu’il a l’air vachement jeune quand même. Il est plus jeune que moi si ça se trouve ! On dit de moi que je suis un surdoué en musique parce que je composais des mélodies avant même de savoir parler. En fait, j’ai parlé très tard. Les mots pour moi, ressemblaient à des notes de musique, j’arrivais à savoir si une personne allait bien ou non, selon la mélodie de sa voix si je peux dire ça comme ça. C’est pratique, j’avoue. Et quand j’ai commencé à parler et à écrire, les chansons sont venues tout naturellement. C’est à partir de mes trois ans que ma mère m’a inscrit au solfège. Je l’en remercie car ça m’a permis de me découvrir, artistiquement parlant, ce n’est pas rien !

- Oui, j’étudie la musique et le chant ! Ce sont deux de mes passions les plus prenantes. J’ai commencé très tôt à appréhender la musique. J’aimerais bien faire une carrière musicale mais… en fait, je ne suis pas sûr d’être aussi doué qu’on le dit… Et toi ?

Je me gratte nerveusement la tête. J’ai toujours été le mec discret, le geek qu’on voit à peine et puis, j’ai intégré cette université. J’ai dû apprendre à me rendre un peu plus visible pour faire ce que j’aime. Ça a été très dur de faire tomber quelques-unes de mes barrières pour que je puisse m’épanouir un minimum. Je reporte mon attention sur Jeremy et lui souris gentiment.

- Ne t’inquiète pas, d’ici quelques jours, tu passeras autant inaperçu que moi… ‘fin je veux dire, inaperçu comme moi quand je ne débarque pas avec ma grosse moto… ces jours-là, on vient me voir par intérêt pour aller faire un tour les cheveux au vent…

Je ris doucement alors que mes joues se colorent de rouge. Je tire encore un peu sur ma cigarette avant de l’éteindre et de la ranger dans son boitier.

- Si un jour tu as envie de sensations, je t’emmènerais volontiers faire un tour sur ma moto…

(c) miss pie



╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮


© FRIMELDA
Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Empty
Re: Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri), le Lun 18 Mar - 20:05

Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Su43



Le dénommé Hurricane était dans la musique et le chant, ce qui était un bon choix de section. Jeremy aimait la musique, mais n'était pas le meilleur en ce qui concernait le chant. Non pas qu'il n'avait pas une belle voix, mais plutôt qu'il ne s'y sentait pas franchement à l'aise pour autant. Contrairement à d'autres matières, sa douance ne lui était d'aucune utilité dans des cours comme ceux de chant, à part pour connaître des paroles par coeur. Mais pour le savoir-faire, il n'y avait qu'avec apprentissage qu'il pouvait espérer faire monter ses notes. Il était néanmoins plus doué en chant qu'en sport. A vrai dire, le sport était pour lui la pire des matières. L'adolescent n'avait rien d'un sportif et il avait horreur de ça -et vu son gabarit, c'est pardonnable car il n'a absolument aucun kilos à espérer faire perdre-.

L'autre garçon manquait cruellement de confiance en lui pour oser dire qu'il n'était pas certain de faire de sa passion un métier. Et c'était le rêve de tout à chacun de voir son avenir dans ce que l'on aimait le plus. Hurri avait même la chance d'avoir déjà une idée de carrière et s'il faisait de la musique depuis longtemps alors cela augmentait ses chances. Après tout, contrairement à d'autres métiers, où on pouvait postuler que s'il y avait de la place et de l'argent, les carrières artistiques n'avaient pas de places limitées. Il fallait juste avoir le talent nécessaire. C'étaient des métiers grandement plus méritant que d'autres et étaient payés selon les valeurs même des artistes comparé à d'autres métiers au salaire parfois mémorables pour des activités que n'importe qui pouvait faire pour peu d'avoir eu assez de diplômes pour ça.

- Si d'autres te croient doués, pourquoi ne pas les croire ? répondit Jeremy en haussant une épaule, je suis également en section Art, mais je dois avoué que je n'ai pas encore vraiment trouvé ma voie. C'est pour la trouver que j'ai choisi ce domaine.

Avec un cerveau comme le sien, il était capable de faire de grandes choses. De grands métiers, à prix d'or même. C'était même ce que sa mère aurait voulu. E pourtant, il n'avait jamais trouvé un intérêt à devenir un grand physicien de renom, ou autre chose dans le genre. Il avait toujours sur le coeur le poids d'une étrange culpabilité à avoir rejeté ce que sa mère aurait voulu de lui. Mais il avait toujours su que son chemin n'était pas à travers des équations et des formules quantique pour redéfinir le monde. Il voulait s'ouvrir au monde, il voulait s'épanouir en lui, mais il ignorait de quelle manière. Hurricane lui assura alors que le mépris des autres finira par partir et qu'il deviendra invisible aux yeux des autres. Ma foi, faute d'avoir mieux, c'était déjà ça.

- Tu as ta propre moto ? s'étonna l'adolescent, incroyable !

Il s’extasiait pour bien peu de choses. Beaucoup d'étudiants avaient sûrement des motos, ou des scooters, quand ce n'est carrément pas les grosses voitures que les gosses de riches pouvaient s'offrir. A son âge, Jeremy n'avait rien de tout ça. Il se dit souvent qu'il devrait commencé à bosser son permis de conduire. Il était certain de l'avoir haut la main avec ses capacités, mais curieusement il restait assez indécis car son trop plein d'instinct de survie avait tendance à lui hurler dans la tête que la route, c'est dangereux. En tout cas, le jeune homme ne se voyait pas au volant d'un quelconque véhicule. Il avait toujours pris l'habitude de prendre les transports en commun. Il avait bien un vélo mais l'utilisait très rarement, car le sport, ce n'était pas son truc ! Dans le pire des cas, il aimait bien marcher aussi. Mais sous un soleil de plomb comme ici à Austin quand on était entièrement vêtu de noir, ce n'était pas l'idéal non plus.

- Je ne suis pas un gars à sensation, répondit Jeremy avec un sourire amusé, mais je ne suis jamais monté sur une moto en vérité. Ca ne t'as jamais inquiété de conduire ce genre de choses ?

Non pas qu'il doutait de la capacité du jeune homme à savoir conduire, seulement il y avait des chauffards partout...




╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Tumblr_mr4np092lN1sd0nlmo2_500
Hurricane Abercrombie
Hurricane Abercrombie
Inscrit le : 14/03/2019
Messages : 17
Avatar : Johnnie Guilbert
Crédits : merle.
Mes rps : Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Vkpt

1. Jeremy
2. Hourie
3. Bowie

Statut RP : indisponible.


Bloc notes : Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Jqt7

- Elie Taylor épouse Abercrombie ; mère mannequin
- William Abercrombie ; père militaire
- Bowie Garibaldi-Taylor ; demi-soeur plus âgée
- Socrate ; perroquet de compagnie
- Jeremy Lawyer ;
- Hourie Z. Doherty ;



Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Empty
Re: Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri), le Mar 9 Avr - 19:01


noir . . .

○ Mymy-n-Hurri
En fait, je n’ai pas vraiment confiance dans les gens qui s’improvisent mes amis simplement par intérêt. Ces beaux parleurs pensent que s’ils me flattent, ils auront ce qu’ils veulent. Je ne crois pas leurs mots, les seules personnes que je crois, ce sont mes parents et ma grande sœur. Mais bien sûr, je ne vais pas lui dire tout ça, je ne veux pas qu’il se sente menacé ou qu’il se dise que je suis un connard. Je lui souris toujours avec gentillesse. Bon sang, je suis vraiment trop bavard aujourd’hui et je ne sais pas pourquoi en plus !

- Je suis sûr que tu trouveras ta voie très vite. Ici, malgré les quelques gros crétins qu’il y a, le personnel est sympa et sera toujours ravi de t’aider en cas de besoin. Il ne faut pas hésiter à leur demander conseil. Et pour te répondre, les personnes qui me disent que je suis doué, sont des faux culs de première, dans le sens où ils le disent à toutes les personnes qui sont différentes d’eux, espérant des remerciements pour ensuite les écraser en se moquant donc bon…

L’humain est foncièrement mauvais, autant avec ses semblables, qu’avec le monde entier. J’ai appris à mes dépens que faire trop confiance aux gens peut nuire dangereusement. Je lui souris quand il parle de ma moto.

- Certaines personnes se payent leur première voiture parce qu’ils n’ont pas la chance d’avoir des proches qui leur offre. Moi, j’ai la chance d’avoir des parents suffisamment aimant qui m’ont offert ma première voiture, un vrai bijou. Du coup, je me suis fait des économies pour m’acheter ma propre moto, effectivement. J’aurais pu leur demander de me l’offrir mais non, j’ai préféré être indépendant sur ce coup-là. Pour répondre à ton autre question, j’aime les belles motos, j’ai toujours été fasciné par ces merveilles et je me suis promis qu’un jour, moi aussi j’en aurai une ! Je ne suis pas un sauvage sur la route, je suis prudent. Du coup non, je n’ai pas peur, au contraire ! C’est une sensation grisante… ça me rappelle que je suis vivant…

(c) miss pie





Pardon pour le retard petit chat >-<’’

╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮


© FRIMELDA
Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Empty
Re: Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri), le Mar 9 Avr - 21:53

Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Su43



Ce garçon affirmait que le personnel de l'établissement n'avait rien à voir avec les éventuels élèves disgracieux que l'on pouvait trouver en ces lieux. Et effectivement, pour le moment Jeremy n'avait jamais eu à se plaindre des professeurs ou de tout autre membre du personnel. A croire que les adultes étaient plus ouverts que les jeunes. Jeremy avait longtemps cru que c'était le contraire et à chaque fois l'expérience de la vie lui prouvait que c'était ainsi que les choses étaient faites. Bizarre quand même. Et Jeremy comprenait également que Hurri ne soit pas du genre à croire réellement ce que les gens disaient de lui si de base il ne les prenait pas pour des personnes dignes de confiance. Avait-il seulement sur ce qu'il croyait savoir d'eux ?

- Si un jour je t'écoute, je te promets d'être sincère en mon jugement, répondit alors le jeune émo en souriant à son aîné.

Contrairement à Hurri, visiblement, Jeremy était un peu son contraire quand il avait affaire à autrui alors qu'il savait pertinemment que les gens pouvaient être mauvais. Hurri ne leur faisait plus confiance et Jeremy leur faisait trop aisément confiance. Dans l'un comme dans l'autre, les deux extrême n'étaient jamais bons et il fallait apprendre à faire la part des choses.

- Je vois, fit le jeune homme.

Ca restait de sacrés cadeaux tout de même. Offrir à son gosse des voitures ou des motos, eh beh ! Jeremy ne savait pas s'il pouvait appeler ça de la chance ou non car ceux qui recevaient toujours tout dans la main étaient le plus souvent des pourris gâtés. Hurri s'écartait de ce fait car il s'était débrouillé pour s'offrir lui-même ce qu'il voulait. Il fut néanmoins un peu mal à l'aise sur la réponse de son camarade et s'empressa de répondre.

- Hm non bien sûr que tu n'es pas un sauvage, ce n'est pas ce que je voulais dire...

Il se passa une main dans ses cheveux, embarrassé, avant de reprendre :

- J'imagine que ça aide aussi quand on veut son indépendance.

Pour sa part, il était encore loin du compte. Tant qu'il ne sera pas majeur, il devra encore rester sous la tutelle de sa tante. Ce n'était pas franchement pour lui déplaire non plus. Il aimait grandement cette femme et le fait qu'elle était rarement au pays en plus lui donnait déjà l'impression d'être indépendant, toujours tout seul dans cet appartement. Heureusement qu'il avait son chat pour lui tenir compagnie.




╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮╰⊱♥⊱╮

Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Tumblr_mr4np092lN1sd0nlmo2_500
Contenu sponsorisé


Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri) Empty
Re: Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri), le

Rien ne va mieux avec le Noir que du Noir (Hurri)

Page 1 sur 1

La boite à souvenirs :: En ville :: Campus :: Université :: Extérieurs :: Cour principale-